AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

 (moventry #15) everything comes back to you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Coventry
Arthur Coventry
l'aigle de sang
l'aigle de sang
(moventry #15) everything comes back to you 9OYzxwd Présent
ÂGE : trente-deux ans - (23.08.1991)
STATUT : même le bonheur, c'est sympa, mais c'est pas stable. c'est juste une pause entre deux trucs qui s'passent mal.
MÉTIER : grand enfant qui ne sait pas réellement quoi faire de sa vie, actuellement promoteur immobilier dans l'entreprise de papa, un projet d'urbanisme et de développement immobilier à tout de même su retenir toute son attention. il veut en être, il se voit déjà remporter le contrat et prouver à son père qu'il n'est pas un incapable
LOGEMENT : au #333 water street (sping hill) même s'il passe le plus clair de son temps chez une certaine blonde.
(moventry #15) everything comes back to you 7d77ae6297304737ec1e687da106ff7388559625
POSTS : 6698 POINTS : 120

TW IN RP : consommation de drogue, déni d'addiction, propos homophobe et sexiste
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : véritable produit de la bourgeoisie londonienne › égoïste, il pensera toujours à lui avant toute chose › addict à la poudre malgré une première désintoxication en août 2021 › grand enfant qui ne sait toujours pas quoi faire de sa vie et préfère s'amuser en pensant qu'il n'y aura jamais de conséquences.
CODE COULEUR : #0C4857
RPs EN COURS : (04) ken #1swann #16greta #15

(ua zombie) amos

(moventry #15) everything comes back to you 2p8cd89p
moventry #9 › i feel a little nauseous and my hands are shaking. i guess that means you're close by. my throat is getting dry and my heart is racing, i haven't been by your side in a minute, but i think about it sometimes. even though i know it's not so distant ❘ #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15

(moventry #15) everything comes back to you 4uyy5b7d
swann #15 › well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.


RPs TERMINÉS : (2024) swann #15greta #13greta #14

(2023) greta #2swann #6swann #7eleonora #3mariage rowanngreta #3swann #9greta #4 (2016)greta #5greta #6swann #10corey #3noorswann #13 (2011)greta #9malone #2london gangemery #1mickey

(2022) rory #1murphy #2seth #3swann #3vivianeleonora #2swann #4greta #1 (2013)channingmalone #1swann #5

(2021) swann #1murphy #1maisiemartinseth #2eleonora #1swann #2

(flashback) greta #12 (fb)

(ua gothique) greta #7swann #11ruben #1itziar ruben #3corey #1greta #8ezra #1ezra #2ruben #4cesar #1tessaruben #6corey #2cesarruben #7itziar #2abecorey #4

(ua space) swann #12ruben #2ruben #5 (ua space)

(ua zombie) ruben #8tessaruben #9
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : proserpinegraphics (avatar), harley (gif profil), harley (gif greta), harley (gif swann), brenda-panicstation (gif signa), endlesslove (code signa), loonywaltz (ub)
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur
https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall
https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

(moventry #15) everything comes back to you Empty
Message(#) Sujet: (moventry #15) everything comes back to you (moventry #15) everything comes back to you EmptyJeu 23 Mai 2024 - 23:10




(c) harleystuff
everything comes back to you
@GRETA MOORE & ARTHUR

« Je t’entends penser jusque-là. » Elle avait choisi la playlist, chantonnant parfois sur l’une de ses chansons préférées, mais tout ce qu’il pouvait relever, c’est la manière dont son silence cachait un millier de questions. Il avait su rester évasif, souhaitant conserver la surprise jusqu’au bout, mais il fallait être aveugle pour ne pas remarquer la façon dont le regard de Greta chassait les panneaux depuis qu’ils avaient quitté la ville. Il ne l’emmenait pas au bout du monde, pas cette fois, mais il avait tout prévu. Quelques jours loin de la ville, un dernier weekend loin de la ville avant que tout ne se bouscule pour lui. Le planning avait soigneusement été calculé, le projet sur lequel il travaillait depuis des mois était officiellement hors de ses mains et plutôt que de passer ce long weekend à tourner en rond dans son appartement en tête à tête avec son anxiété, il avait décidé de prendre le large. Lorsqu’ils reviendront à Brisbane la décision sera sur le point de tomber. En attendant, Arthur avait toute l’intention du monde de se détendre, ou tout du moins d’essayer. « Okay, deux règles pour le weekend. » Sa main libre glissa sur la cuisse de Greta alors qu’il lui adressa un sourire en coin. « Petit un, on ne parle pas de boulot. » Clairement, cette règle valait surtout pour lui. « Je vais laisser mon téléphone dans la boîte à gant, si tu me vois aller le chercher, t’as le droit de crier. » Il avait besoin de couper les ponts avec la ville, Swann était au courant de leur escapade et il avait eu besoin de ne prévenir personne d’autre puisque la seule personne qu’il souhaitait avoir à ses côtés se trouvait dans cette voiture. « Petit deux, interdiction de mentionner mon géniteur. » Et cela valait pour le bon déroulement de leur weekend. Arthur avait déjà dit tout ce qu’il était en capacité de dire à Greta et il refusait qu’une conversation au sujet de son paternel ne vienne ruiner ce qu’il essayait de conserver avec elle. Tout se voulait un peu différent depuis qu’elle avait prononcé ces trois petits mots. La déclaration ne quittait jamais son esprit et plus que jamais Arthur avait conscience de la fragilité de ce qu’il avait entre les mains. Si les mots n’ont jamais été son fort, il avait à cœur de lui faire comprendre que tout cela n’était pas qu’une passade, que lui aussi avait envie de cette nouvelle chance et qu’il allait tout faire pour que cette fois, tout se passe bien. À commencer par prévoir un weekend en tête à tête, sans distraction possible.

Ils ont fini par trouver la maison, Arthur refusant d’admettre qu’il s’était possiblement trompé de rue la première fois, blâmant son GPS pour cette arrivée un peu chaotique. La saison chaude s’était fait la malle depuis plusieurs semaines, mais Arthur avait tout de même choisi une maison sur la côte, avec un accès à la plage directement via le jardin et une piscine chauffée sur la terrasse. L’endroit se voulait moderne tout en dégageant une atmosphère cosy et tranquille. Parfait pour déconnecter en bonne compagnie selon les critères du Coventry. Après avoir déposé leurs sacs, ou plutôt l’énorme valise de Greta, dans la chambre, il s’était empressé d’ouvrir l’immense baie vitrée pour mieux entendre le bruit des vagues avant de s’installer dans la cuisine. Il avait tout prévu. Arthur, il avait fait livrer des courses et tout le nécessaire pour exécuter la seule recette qu’il maîtrisait pleinement. « On pourrait aller surfer demain matin, je crois que le propriétaire a des planches dans le garage. » Il n’était pas un expert de la glisse, mais l’expérience se voulait amusante. Il ne releva pas la tête, pourtant conscient que Greta se trouvait dans la même pièce que lui désormais, mais toute sa concentration se dirigeait vers ses mains. Il lui arrivait parfois d’avoir des tremblements, signe extérieur du manque qui continuait à le ronger de l’intérieur. Et à cet instant, il lui parut soudainement bien plus compliqué de couper ses légumes avec un couteau aussi gros et des mains qui tremblent. Lâchant l’ustensile, il agita sa main à plusieurs reprises, avant de s’attaquer à une tâche plus facile. L’air de rien. Ça aussi, il ne voulait pas réellement en parler, mais bien sûr que Greta allait remarquer. « Ou j’ai vu qu’il y avait quelques randos dans le coin. » Etablir le programme du lendemain semblait être la parfaite distraction. Il ne voulait pas gâcher le moment, à peine arrivé, avec cette putain d’addiction qui, il en avait désormais de plus en plus conscience, lui gâchait la vie. Tout en continuant à s’agiter dans la pièce pour préparer leur repas, il finit par relever les yeux vers la blonde. « Tu veux un verre de vin ? » Il avait pensé à tout, il voulait qu’elle le voie. Lui se voyait comme projeter des années en arrière, quand ils vivaient encore ensemble et que ce genre de soirée se voulait d’être leur quotidien. Il n’en avait pas réellement pris conscience jusqu’à maintenant, mais tout cela lui avait manqué. La simplicité avec laquelle il pouvait être lui-même face à Greta, sans artifice, sans ressentir le besoin de devoir en faire plus pour être à la hauteur.





Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
(moventry #15) everything comes back to you 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
(moventry #15) everything comes back to you B753756e06f83166ed5f6e04644030ffa6843ffb
POSTS : 2590 POINTS : 90

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [09/10] -
Lena #2Dan #1Swann #10Kieran 2

ua (slasher) (1) • Moventry #10

(moventry #15) everything comes back to you 8D1frvh
Mallen #6 • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

(moventry #15) everything comes back to you 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #13 #15 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

(moventry #15) everything comes back to you Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3Moventry #4 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8Swann #9Moventry #14JosephMarley #3

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); differentprcson (signature) goddamnmuses (profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Diego Gutiérrez & Lewis Siede
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

(moventry #15) everything comes back to you Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #15) everything comes back to you (moventry #15) everything comes back to you EmptyLun 27 Mai 2024 - 20:15



everything comes back to you
ft @Arthur Coventry :l: 

Ils avaient vécu ensemble, ils s’étaient pratiquement vus devenir des adultes et avaient choisi de reprendre le même chemin lorsqu’ils en avaient eu la possibilité. Et malgré tout, Arthur continuait de la surprendre. Ils étaient là, tous les arguments nécessaires pour prouver au monde entier qu’ils étaient légitimes ensemble, le défi se situant dans leur incapacité parfois à se sentir l’être individuellement. Il y avait encore des choses à régler, ici et là, mais chaque instant passé avec lui ressemblait à ces livres qu’elle avait pour habitude de dévorer et qui lui avait donné envie d’écrire à son tour. C’était désespérément romantique, et elle ne cessait de sourire en faisant de son mieux pour qu’il ne puisse pas la surprendre. « Je t’entends penser jusque-là. » Elle avait ouvert la bouche avec un air outré, comme s’il venait de lui lancer la pire des horreurs au visage et n’avait répondu que lorsqu’il s’était décidé à sourire. « Ecoute j’ai pas encore décidé si j’aimais les surprises ou non. » Après avoir haussé les épaules, Greta s’était regardée une énième fois dans le petit miroir du pare-soleil, affichant une mine boudeuse maintenant que ses tentatives de donner le change s’étaient avérées inutiles. « Okay, deux règles pour le weekend. » Reportant son attention sur lui, elle avait plissé le front et ses traits s’étaient immédiatement détendus quand elle avait senti sa main sur sa cuisse. « Petit un, on ne parle pas de boulot. » Sa grimace était exagérée mais elle souhaitait lui montrer à quel point elle était d’accord. « Je vais laisser mon téléphone dans la boîte à gant, si tu me vois aller le chercher, t’as le droit de crier. » Greta répondait à ses affirmations par un hochement sec de la tête, gardant à l’esprit cette envie de garder un sentiment de légèreté pour tout le week-end. « Petit deux, interdiction de mentionner mon géniteur. » « Mais tu crois vraiment que je vais penser à ton père pendant notre escapade romantique ? » Elle avait secoué la tête en riant avant de pincer les lèvres et de le fixer. « Oui, Arthur, j’ai dit romantique mais c’était pour l’effet comique, promis. » Elle le taquinait, posant sa main sur son avant-bras en ne tentant même plus de cacher son euphorie. Greta avait fait bien plus que de mentionner le romantisme des situations qu’ils étaient en train de se créer, et si elle était restée sur sa faim, elle avait malgré tout trouvé un sens bien plus fort encore que ses propres mots dans la réponse qu’il lui avait donnée. Et dans sa manière de sourire, de s’autoriser à plaisanter, dans tous ces petits détails, elle pouvait mesurer l’ampleur de ce qu’elle représentait et cela lui suffisait.

Tout avait été prévu à la lettre, et Greta n’avait eu qu’à préparer un sac sans réellement s’attarder sur les détails. Jamais elle ne considérerait Arthur comme acquis, mais c’était avec lui qu’elle se sentait le plus naturel au point de s’autoriser à n’employer aucun artifice. Si la taille de sa valise avait reçu des commentaires de la part de l’anglais, elle ne contenait que le strict nécessaire selon elle. « On pourrait aller surfer demain matin, je crois que le propriétaire a des planches dans le garage. » Greta s’était déjà essayée à ce sport depuis son arrivée à Brisbane et elle avait été surprise de ne pas finir emportée sur le récif par une vague, ce qui était en exploit en soi. Elle n’avait pas eu le temps de répondre que déjà, une autre idée fusait, et elle savait pertinemment que le flot de ses pensées allait de pair avec son attitude. « Ou j’ai vu qu’il y avait quelques randos dans le coin. » Elle s’était approchée de lui pour venir poser sa main sur la sienne et le calmer sans dire un mot, sans évoquer l’addiction, même si cette règle-là n'avait pas été évoquée. Elle était évidente, et Greta espérait qu’il n’ait pas eu l’idée d’emporter un peu de poudre dans ses bagages. L’idée lui avait effleuré l’esprit, mais sa main sur la sienne, la tendresse avait pris le dessus pour chasser l’ensemble de ses doutes, même les plus infimes. « On peut faire tout ce que tu veux, tout me va. » avait-elle répondu, lui laissant le champ libre pour trouver leur activité et pour se remettre à cuisiner maintenant qu’il semblait un peu plus apaisé. Comme à son habitude, elle s’était assise à ses côtés, le regardant faire. « Tu veux un verre de vin ? » Oubliés les vieux démons, oubliés les réflexes qui l’obligeaient à toujours prendre ce verre de trop, si tous ses principes avaient volé en éclat au moment où elle avait accepté qu’il revienne dans sa vie, ses pensées négatives elles aussi avaient disparu. Il y avait du négatif mais Greta avait décidé de se concentrer uniquement sur le positif, surtout aujourd'hui, alors qu’il lui montrait une nouvelle fois qu’elle avait peut-être eu raison de se laisser aller. « Je veux bien, oui. Tu sais que c’est devenu ma recette préférée ? » avait-elle poursuivi en désignant du menton les préparatifs d’Arthur. Quand celui-ci lui avait tendu son verre de vin, elle en avait profité pour attraper sa taille et le rapprocher d’elle avant de trinquer. « Si t’essaies de m’impressionner, sache que c’est déjà réussi alors tu peux relâcher la pression. Moi aussi je peux imposer mes règles, tu vois ? » Elle n’évoquait même pas le manque évident qu’il ressentait, mais plutôt cette façon qu’il avait d’être perfectionniste en toutes circonstances et même avec elle. Elle souhaitait simplement profiter, et elle lui avait indiqué en attrapant son menton pour déposer un rapide baiser sur ses lèvres. « Je crois que j’aurais juste envie de profiter de balades sur la plage, demain, ce serait dommage que je me casse quelque chose maintenant. » Ils avaient ri doucement, s’étant laissés happer par la douceur et l’intimité du moment. « Je me sens chanceuse. » avait-elle ajouté, réalisant le moment qu’elle était en train de vivre grâce à lui.

gif (c) harley



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
l'aigle de sang
l'aigle de sang
(moventry #15) everything comes back to you 9OYzxwd Présent
ÂGE : trente-deux ans - (23.08.1991)
STATUT : même le bonheur, c'est sympa, mais c'est pas stable. c'est juste une pause entre deux trucs qui s'passent mal.
MÉTIER : grand enfant qui ne sait pas réellement quoi faire de sa vie, actuellement promoteur immobilier dans l'entreprise de papa, un projet d'urbanisme et de développement immobilier à tout de même su retenir toute son attention. il veut en être, il se voit déjà remporter le contrat et prouver à son père qu'il n'est pas un incapable
LOGEMENT : au #333 water street (sping hill) même s'il passe le plus clair de son temps chez une certaine blonde.
(moventry #15) everything comes back to you 7d77ae6297304737ec1e687da106ff7388559625
POSTS : 6698 POINTS : 120

TW IN RP : consommation de drogue, déni d'addiction, propos homophobe et sexiste
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : véritable produit de la bourgeoisie londonienne › égoïste, il pensera toujours à lui avant toute chose › addict à la poudre malgré une première désintoxication en août 2021 › grand enfant qui ne sait toujours pas quoi faire de sa vie et préfère s'amuser en pensant qu'il n'y aura jamais de conséquences.
CODE COULEUR : #0C4857
RPs EN COURS : (04) ken #1swann #16greta #15

(ua zombie) amos

(moventry #15) everything comes back to you 2p8cd89p
moventry #9 › i feel a little nauseous and my hands are shaking. i guess that means you're close by. my throat is getting dry and my heart is racing, i haven't been by your side in a minute, but i think about it sometimes. even though i know it's not so distant ❘ #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15

(moventry #15) everything comes back to you 4uyy5b7d
swann #15 › well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.


RPs TERMINÉS : (2024) swann #15greta #13greta #14

(2023) greta #2swann #6swann #7eleonora #3mariage rowanngreta #3swann #9greta #4 (2016)greta #5greta #6swann #10corey #3noorswann #13 (2011)greta #9malone #2london gangemery #1mickey

(2022) rory #1murphy #2seth #3swann #3vivianeleonora #2swann #4greta #1 (2013)channingmalone #1swann #5

(2021) swann #1murphy #1maisiemartinseth #2eleonora #1swann #2

(flashback) greta #12 (fb)

(ua gothique) greta #7swann #11ruben #1itziar ruben #3corey #1greta #8ezra #1ezra #2ruben #4cesar #1tessaruben #6corey #2cesarruben #7itziar #2abecorey #4

(ua space) swann #12ruben #2ruben #5 (ua space)

(ua zombie) ruben #8tessaruben #9
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : proserpinegraphics (avatar), harley (gif profil), harley (gif greta), harley (gif swann), brenda-panicstation (gif signa), endlesslove (code signa), loonywaltz (ub)
DC : atlas siede, le raz de marée (ft. ryan gosling), shiloh atkins, la reconstruction (ft. haley lu richardson), nina craine, le coeur abandonné (ft. suki waterhouse)
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur
https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall
https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

(moventry #15) everything comes back to you Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #15) everything comes back to you (moventry #15) everything comes back to you EmptyMer 12 Juin 2024 - 15:37




(c) harleystuff
everything comes back to you
@GRETA MOORE & ARTHUR

« Ecoute j’ai pas encore décidé si j’aimais les surprises ou non. » Il n’eut aucunement besoin de tourner la tête dans sa direction pour deviner l’air outré qui devait se dessiner sur son visage. « Tu vas aimer, je t’assure. » Ce n’était pas non plus une surprise folle, juste l’envie de passer un weekend ensemble, loin de la ville, avec la promesse de n’être dérangé par personne. Cela se voulait être le but précis de cette petite escapade imprévue. Se donner l’autorisation de lâcher prise, tout en lui promettant de ne pas passer le weekend à mentionner son paternel ou le travail qu’il avait abattu ces derniers temps. Arthur avait conscience d’être redevenu cet homme tendu qui démarrait au quart de tour et qui utilisait son quotidien chaotique comme excuse même au sujet de sa consommation. Il était également parfaitement conscient que Greta méritait bien plus que ses excuses bancales. « Mais tu crois vraiment que je vais penser à ton père pendant notre escapade romantique ? » Bien sûr que le rire qui lui échappa se voulait légèrement nerveux. « Oui, Arthur, j’ai dit romantique mais c’était pour l’effet comique, promis. » Elle paraissait s’en amuser, mais une fois encore sa main vint enserrer sa cuisse dans un geste qui se voulait attentionné. « T’as le droit de le dire. » Il n’allait pas s’en fuir, il le lui avait promis. Il n’allait pas soudainement devenir celui qui proclamait de grande déclaration, mais elle lui avait murmuré trois petits mots qu’il n’avait pas oubliés et qui avaient toute leur importance. « On va passer un bon weekend. » C’était une promesse qu’il allait s’efforcer de tenir.

Même lorsque son addiction pointa le bout de son nez. La manifestation se voulait minime, mais assez flagrante pour que Greta le remarque. Ses doigts glissant sur sa peau eurent le don de calmer son tremblement, mais Arthur ressentait déjà une certaine honte. Elle se retrouve témoin de tout cela, d’une part de sa vie qu’elle n’avait guère envie de voir se manifester et il n’avait pas grand-chose à dire pour se faire pardonner. Arthur n’avait plus l’intention de mentir et Greta, elle, paraissait sincèrement intéressée par le programme qu’il cherchait à imposer dans la conversation. « On peut faire ce que tu veux, tout me va. » Autrement dit, elle avait déjà parfaitement compris que l’option d’un weekend entier à ne rien faire n’aurait rien de bénéfique sur lui. Ce n’était pas réellement une nouveauté, avant même que son addiction ne laisse une empreinte indélébile sur sa vie, Arthur était déjà un hyper actif incapable du moindre farniente. Elle en avait connu des weekends ou parfois il la laissait bouquiner au bord de la piscine pour aller se balader, incapable d’imiter la détente de sa petite-amie. « Je veux bien oui. » Il arrêta sa confection pour mieux ouvrir la bouteille qu’il avait laissée sur le comptoir. Cette scène si familière le renvoyait des années en arrière de la manière la plus agréable qui soit. « Tu sais que c’est devenu ma recette préférée ? » Il eut un sourire amusé. « Parce que tu sais que je serais incapable de te proposer autre chose ? » Il n’y a que celle-ci qu’il maîtrise à la perfection, il avait pourtant essayé de se diversifier, mais cela s'était souvent transformé en échec cuisant. « Je me disais que ça faisait longtemps. » Qu’il avoua tout en se laissant aller dans l’étreinte qu’elle lui réclamait. « Si t’essaies de m’impressionner, sache que c’est déjà réussi alors tu peux relâcher la pression. Moi aussi je peux imposer mes règles, tu vois ? » C’est seulement après ces quelques mots qu’il comprit à quel point il se trouvait tendu depuis leur départ de Brisbane. Un poids dont il n’avait pas remarqué la présence paru se lever de ses épaules, le laissant alors pleinement profiter du baiser qu’elle lui offrait. « La semaine a été longue. » Il avait promis de ne pas parler de son travail, mais il avait aussi cavalé durant des jours, ne comptant pas ses heures et relâcher la pression comme elle lui demandait voulait dire prendre conscience de sa propre fatigue. « Et je t’ai promis un bon weekend. » Il lui adressa un léger sourire sans pour autant se reculer, profitant de la proximité de la jeune femme. C’est peut-être ainsi qu’il allait enfin s’autoriser à profiter de son weekend. « Je crois que j’aurais juste envie de profiter de balades sur la plage demain, ce serait dommage que je me casse quelque chose maintenant. » Il ne put s’empêcher d’éclater dans un rire franc. « Je me sens chanceuse. » Tout en souriant, il se pencha pour déposer ses lèvres contre sa tempe. « Les deux pieds sur la terre ferme alors. » Il ira sûrement surfer avant qu’elle ne se lève, mais ce sera une préoccupation pour demain. « Tu m’aides ? »

Ce n’était que la préparation d’un repas, une tâche relativement simple. Ils continuèrent en échangeant des banalités, à se filer des coups de hanches en riant et en s’arrêtant pour quelques baisers. Mais une fois encore, son addiction se pointa pour jouer les troubles fêtes. Il allait dresser leurs assiettes lorsque ses doigts se mirent à trembler à nouveau, le manquant de lui faire échapper la louche rempli de sauce. Il la relâcha au fond de la casserole avant de serrer son poing contre le comptoir. « Pardon. » Il en avait mis à côté et Greta s’était levé sûrement pour l’aider, mais il était en train de perdre patience. Il prit le temps de tout déposer avec une certaine délicatesse avant de se reculer d’un pas tout en continuant à ouvrir et fermer son poing. Il n’avait pas envie de parler de cela, mais il avait promis à Greta de ne plus lui mentir et il avait soudainement la sensation de lui cacher des choses, parce qu’une pensée venait de lui traverser l’esprit. « J’ai consommé hier. » Qu’il avoua dans un murmure assez fort pour qu’elle l’entende malgré tout. Tout ce qu’il souhaitait paraissait s’envoler en fumée, même la perspective de pouvoir partager un repas simple avec elle. Arthur avait retrouvé le contrôle de ses gestes et s’efforçait de terminé sa tâche pour ne pas laisser entrevoir la honte qui commençait à gagner son esprit. Mais il pouvait sentir le regard de Greta sur sa silhouette et il lui avait fait une promesse. « J’en ai amené avec moi. » Et il n’était, sincèrement, pas fier de cela. « Dans la poche intérieur de mon sac. » Il lui offrait la possibilité de fouiller et de s’en débarrasser si elle le souhaitait. Il n’était pas certain de la réaction que cela provoquerait chez lui, mais son corps l’avait déjà assez trahi, il ne pouvait pas faire comme si de rien était. Et pourtant, il aimerait.





Revenir en haut Aller en bas
Greta Moore
Greta Moore
le porte-plume
le porte-plume
(moventry #15) everything comes back to you 7vHkInU Présent
ÂGE : 35 (18.02)
SURNOM : G. & Georgia (oh, well)
STATUT : and i know that it’s wrong that i can’t move on but there’s something about you
MÉTIER : romancière wannabe, elle a récemment ajouté biographe à son CV - le timing parfait ou le pire, cela reste à voir
LOGEMENT : Spring Hill #17
(moventry #15) everything comes back to you B753756e06f83166ed5f6e04644030ffa6843ffb
POSTS : 2590 POINTS : 90

TW IN RP : alcool, drogue, age gap
TW IRL : n/a
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : made in England • being rich doesn't make you happier • drama queen pouring wine after the smallest inconvenience
CODE COULEUR : lightseagreen
RPs EN COURS : [09/10] -
Lena #2Dan #1Swann #10Kieran 2

ua (slasher) (1) • Moventry #10

(moventry #15) everything comes back to you 8D1frvh
Mallen #6 • we just friends, just friends. when you say my name so casual, touch my hand, i stop and play it cool like i'm not into you

(moventry #15) everything comes back to you 87bbb8e31844044d63db053ce8bd509d9218db82
Moventry #13 #15 • i've been holding on to hope that you'll come back when you can find some peace, 'cause every word that i've heard spoken since you left feels like an hollow street. i've been told, i've been told to get you off my mind but i hope i never lose the bruises that you left behind.

(moventry #15) everything comes back to you Tumblr_inline_pg5ksfYLob1v1d82y_540
Emery #4 • Lost and insecure, you found me, you found me. Lyin' on the floor surrounded, surrounded, just a little late, you found me, you found me


RPs TERMINÉS : (2022) Rhett #1Lucas #1Rhett #2CalebMaze #1Emery #1Lucas #2Rhett #3Juliet #1Carmine #1Swann #1OpheliaSergio #1 (2023) Rhett #4Sergio #2Rhett #5Emery #2MarleyRhett #6Moventry #2Mallen #3RubenEvelynMoventry #3Carmine #2Moventry #1Moventry #5Moventry #6Swann #3Swann #4Grisy #3Moventry #9Carmine #3Mallen #4London gang (Swann #8 & Moventry #11)Mason (scenic rim)Swann #7AJBlake #1Carmine #4Channing (masquerade ball)Sergio #3Emery #3Moventry #4 (2024) Mallen #5Kieran #1Moventry #12Swann #8Swann #9Moventry #14JosephMarley #3

ua 2022 (bunyip)Ambrose #1Ambrose #2OwenAmbrose #3RaelynOttoAmbrose #4Alma

ua 2023 (gothique)Moventry #7Ambrose #5Ambrose #6Ambrose #7Siham #1 Siham #2Swann #5Itziar #1Moventry #8Cesar #1Swann #5Mason #2Swann #6Jina #4Marley #2Kai #1Kai #2Siham #3Kai #4Ambrose #10Marley #6Mason #3Cesar #2Siham #4Siham #5Jina #7Itziar #2EthelSiham #6Siham #7Cami #1Kai #5Lena #1CeciliaAdele

(slasher)Jina #1Jina #2Jina #5

(spatiale) (1) • Ambrose #8Ambrose #9Ambrose #11

ua (fantôme) (1) • Kai #3

ua (zombie) (1) • Marley #5


abandonnés:

AVATAR : Ashley Benson
CRÉDITS : avatar : wankyuniverse / gifs : zazou (crackship); differentprcson (signature) goddamnmuses (profil), drvgonqueen/lcrnasgifs/zigglerscesaro/may0osh/truelove-crackship+cheekeyfire (profil) / ub : loonywaltz
DC : Diego Gutiérrez & Lewis Siede
PSEUDO : WisePenguin
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45510-greta-o-no-need-to-fear-what-you-can-t-avoid?highlight=greta
https://www.30yearsstillyoung.com/t45552-greta-o-and-i-don-t-want-the-world-to-see-me

(moventry #15) everything comes back to you Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #15) everything comes back to you (moventry #15) everything comes back to you EmptyVen 14 Juin 2024 - 20:35


everything comes back to you
ft @Arthur Coventry :l: 

Le trajet avait semblé long, trop long, et elle remerciait le naturel d’avoir refait son chemin pour les sortir des silences qui n’auraient pas été gênants mais extrêmement lourds de sens. Ils n’avaient pas besoin de ça, parce qu’il y avait trop de risques à se laisser distraire par leurs pensées alors que malgré l’évolution positive de leur relation, elle était encore extrêmement fragile. Mais ils savaient s’accorder, mener la danse pour donner le change. Après tout, ils avaient toujours été élevés dans ce sens et s’il y avait quelque chose de bon à prendre de leur éducation, il aurait été idiot de ne pas le faire. Malgré ses doutes, Greta se surprenait à penser de manière positive, à se questionner sur les progrès qu’avait pu faire Arthur. C’était comme si entrevoir la possibilité d’une seconde chance lui donnait l’envie de faire mieux que précédemment, de tirer un trait sur toutes les erreurs du passé et de leur assurer un avenir confortable. Bien sûr, cette pensée-là était rapidement chassée par une autre un peu plus brutale, parce que même la naïveté de la blonde avait ses limites. La vérité était que malgré ses efforts, Arthur était mort de peur, et elle pouvait le sentir à la simple pression qu’il exerçait sur sa cuisse - il avait peur de la perdre tout autant qu’il avait peur de reformer le couple qu’ils avaient un jour été. « Tu vas aimer, je t’assure. » Sur ce point, elle pouvait lui faire confiance et elle le savait. Et alors qu’il exposait les règles du week-end, la blonde s’était autorisée une touche d’humour avant d’utiliser un champ lexical peut-être trop parlant pour l’anglais. « T’as le droit de le dire. » Son sourire s’était fait plus large alors qu’elle constatait que ses efforts étaient de plus en plus visibles et importants. Greta avait longtemps eu la crainte de se jeter dans le vide avec lui pour ne trouver aucune réciprocité, ou pour le voir tétanisé face à une vérité qu’elle était seule à accepter mais sa réaction face à ce qu’elle lui avait confié la surprenait. En bien. « On va passer un bon weekend. » « J’en doute pas. » Et à cet instant précis, alors qu’ils avaient échangé un regard dans le rétroviseur, l’ensemble de ses doutes s’étaient envolés et elle s’était sentie plus heureuse que jamais.

L’endroit était simple, même si elle avait bien conscience que leurs critères étaient légèrement biaisés. Un lieu cosy, une échappatoire pour les deux anglais qui avaient toujours aimé s’accorder des parenthèses à deux. Ce week-end, la parenthèse était plus que nécessaire. Greta se sentait à l’aise, malgré la portée des mots qu’elle avait eu à son égard et qui n’avait pas trouvé réponse. S’il ne lui avait pas dit qu’il l’aimait, il le lui prouvait, et elle s’en contentait très bien parce qu’elle le connaissait trop pour ne pas lire entre les lignes. Une fois les marques prises, elle s’était assise sur le comptoir, le simple fait de le regarder constituant une activité assez intéressante à ses yeux. Sur ce point, ils étaient diamétralement opposés et elle le savait : Arthur fourmillait déjà d’idées pour occuper son esprit et son corps qui ne se mettaient jamais sur pause, un état aggravé par sa consommation et ses récidives. « Parce que tu sais que je serais incapable de te proposer autre chose ? » Greta avait haussé les épaules avant de rire, il y avait une part de vrai, mais il savait aussi qu’elle savait se contenter de peu lorsqu’elle était avec lui. « Je me disais que ça faisait longtemps. » Elle en pensait de même de cette étreinte, de son visage niché dans son cou et de ce moment simple qu’il avait pourtant été si difficile de retrouver. Si elle avait voulu le taquiner sur son envie évidente d’en faire presque trop, elle avait également subtilement laissé sous-entendre qu’elle constatait tous ces infimes détails qui montraient qu’il n’était pas au meilleur de sa forme. « La semaine a été longue. » Il n’en dirait pas plus, et elle n’avait pas besoin de longs discours pour comprendre les enjeux qui étaient les siens et ceux de l’entreprise. « Et je t’ai promis un bon weekend. » « Il l’est déjà, je t’assure. » avait-elle murmuré, profitant encore un peu de cette proximité. Et pour chasser non pas ses propres doutes mais ceux d’Arthur, elle avait indiqué ce qu’elle avait envie de faire en insistant sur la façon dont la surprise lui plaisait. « Les deux pieds sur la terre ferme alors. » avait-il confirmé après avoir déposé un baiser sur sa tempe avant de se remettre en marche. « Tu m’aides ? » Elle s’était exécutée et tout s’était passé dans la bonne humeur jusqu’à ce que la réalité ne les rattrape. Encore une fois.

« Pardon. » Elle avait le sentiment que ces excuses ne concernaient pas seulement la façon dont il avait sali le comptoir de la cuisine. Quelque chose de plus profond se cachait dans ce mot, et sa crainte s’était intensifié en le voyant changer de regard. « J’ai consommé hier. » Le sol ne s’était pas dérobé sous ses pieds, parce qu’ils n’étaient pas les protagonistes d’un film catastrophe, et pourtant, le sentiment était le même. Greta avait la sensation d’être tombée de plusieurs étages et la sensation de vertige n’était pas due aux quelques gorgées de vin qu’elle venait d’absorber. C’était un mélange d’étonnement, de choc et de déception, que seule sa concentration pour ne pas craquer réussissait à chasser. S’il lui avait promis un bon week-end, elle lui avait promis d’être là pendant son parcours de guérison et elle ne pouvait pas le trahir simplement parce qu’elle n’arrivait pas à encaisser ce qu’elle venait d’entendre. Greta était plus forte que cela, au même titre qu’elle pensait Arthur également plus fort que cette poudre qui lui gâchait la vie. Qui leur gâchait la vie. « J’en ai amené avec moi. » Son regard s’était détourné du sien parce qu’il était trop difficile d’accepter ce qu’il disait. « Dans la poche intérieur de mon sac. » Il lui demandait subtilement d’attraper le sachet et de s’en débarrasser, mais si elle souhaitait être une bouée de sauvetage au moment où il en avait le plus besoin, elle refusait qu’il cède à la facilité. Sa colère était évidente, son regard azur perdant ce petit éclat et sa main venant déposer délicatement son verre de vin sur le comptoir de la cuisine. Mais elle se maîtrisait, parce qu’elle ne pourrait pas lui demander d’être fort si elle-même n’en était pas capable. « Pourquoi ? » avait-elle demandé une fois qu’elle avait réussi à retrouver son souffle. Pourquoi avait-il eu besoin de consommer ? D’amener de la cocaïne pour un week-end qu’il promettait parfait ? Une question simple, qui resterait rhétorique s’il le décidait et qui n’était probablement pas la réaction qu’il attendait. Baissant la tête, Greta avait laissé s’échapper un soupir car la frustration était un sentiment qu’elle s’autorisait à ressentir sans trop de culpabilité. « Des fois je me demande si t’as pas envie de tout saboter, tu sais. Je vais pas m’énerver, je vais te faire aucun reproche, mais tu sais très bien que si tu consommes ce week-end t’auras l’impression de mieux gérer mais si tu le fais pour moi, ça aura l’effet inverse. » Elle n’en avait que faire des symptômes évidents qui s’emparaient de lui et venaient rendre le moment bien moins serein. Elle le lui avait confié à nouveau, elle l’aimait, et cela incluait l’ensemble de ses défauts, même les plus sombres. Si elle devait choisir entre le Arthur euphorique grâce à la poudre ou un Arthur irritable qu’elle devait prendre avec des pincettes mais qui se dirigeait vers le sevrage total, l’option qu’elle choisissait était évidente. « C’est bien, que tu me l’aies dit. » Il y avait du positif dans tout, même s’il devenait de plus en plus difficile de le trouver. « Mais tu m’as fait une promesse, Arthur. On va pas laisser cette merde gâcher notre week-end. C’est sûrement trop demander mais je voudrais que tu te débarrasses de ça, peu importe les conséquences. » Greta continuerait de l’aimer, même si le geste le rendait ingérable. « Jette ça, s’il te plaît. » avait-elle répété, le son de sa voix laissant peu de doute quant à ce qu'elle ressentait. Elle pourrait lui accorder du répit concernant ce sujet s’il lui prouver qu’il tenait assez à elle pour faire ce qu’elle demandait. Elle aurait pu s’en charger, mais non sans avoir l’impression de lui faciliter la tâche pour le laisser mieux replonger ensuite. C’était son combat, pas le sien, même si elle choisissait de rester à ses côtés. Greta attendait, le regard brillant, sa capacité à se retenir de pleurer intimement lié à cet espoir qu’il s’exécute et reprenne les choses là où ils les avaient laissées. Ils auraient le temps de se disputer, de discuter de son énième rechute, mais pas maintenant. Pas alors qu’ils touchaient du doigt le début d’une solution à tout cela et qu’ils avaient l’opportunité de se prouver qu’ils étaient plus forts que cela.



just know this too shall pass
losin' your mind in the mirror like you have to, screamin' in your car in the driveway, spinnin' out, think your life's going sideways. sleep is so thin outta habit, hard to tell the real from the dreams you imagine. nights when one broken glass turns to total collapse just know this too shall pass.-byendlesslove


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(moventry #15) everything comes back to you Empty
Message(#) Sujet: Re: (moventry #15) everything comes back to you (moventry #15) everything comes back to you Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(moventry #15) everything comes back to you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-