AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Craine
Rory Craine
le faux-pas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (28/06/91).
SURNOM : son nom est bien assez court comme ça.
STATUT : célibataire, sa vie sentimentale n'est jamais qu'une des nombreuses choses où rien ne va dans sa vie.
MÉTIER : acteur à la dérive, ou comment compromettre sa carrière en frappant le réalisateur de son prochain film. pas son idée la plus brillante.
LOGEMENT : #272 edward street, un loft sur spring hill.
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) FASAVhOE_o
POSTS : 1940 POINTS : 1385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né à Adelaïde, vit à Brisbane depuis ses douze ans ☆ a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du y renoncer après s'être blessé au genou ☆ la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien ☆ apparu aux castings de quelques séries et films ces dernières années ☆ aurait du incarner Clyde Barrow au cinéma, mais la production du film est en stand-by et lui dans le flou concernant sa carrière ☆ sujet à la dépression ☆ végétarien ☆ bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 5ON3V6O
avoryeverything I went through you were standing there by my side. and now you gon' be with me for the last ride. so let the light guide your way, hold every memory as you go and every road you take will always lead you home.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) RSfM1i5T_o
cringerwe've all been there before, searchin' for open doors, living on fading hope. we all got battle scars, demons and broken parts, trying our best to cope. so you should never worry. you can trust me, you're not on your own. if you leave it all behind this moment, I'll be by your side.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) XcaZJI73_o
rowannso this is me swallowing my pride, standing in front of you saying I'm sorry for that night. and I go back to december all the time. it turns out freedom ain't nothing but missing you, wishing I'd realized what I had when you were mine. I'd go back to December, turn around and make it all right.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 3PdptgO9_o
rockyfamily is supposed to be our safe haven. very often, it's the place where we find the deepest heartache.

maymaxclément (fb)heathersohanpeter (fb)ava #2erinnickychloe (fb)swann #2penny #2le royaume enchantéswann #3 (fb)
RPs EN ATTENTE : alma ☆ maxence ☆ jessian #2 ☆ raphael ☆ marcus
RPs TERMINÉS : jessian #1penny #1lily #1

flashbacks : ava #1swann #1
PSEUDO : nairobi, charlotte.
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar@ladyfame, userbar@loonywaltz.
DC : dimitri horowitz.
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t33534-dimitri-rory-fading-into-beautiful-light https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) Empty
Message(#) Sujet: suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) EmptyMer 16 Sep - 18:58



 
suddenly I'm overcome,
dissolving like the setting sun.

C'était une autre de ces journées marquées par les températures étouffantes d'un mois de décembre particulièrement chaud. Une journée que Rory avait une nouvelle fois passé à faire le pied de grue sous un soleil de plomb, pendant qu'autour de lui la production s'affairait à tourner et retourner les mêmes scènes encore et encore. Dans son costume, au milieu des autres petits rôles et figurants attendant d'être appelés à apparaître dans le champ de la caméra, il rêvait à un peu de fraîcheur tandis que par ce temps coiffeurs et maquilleurs étaient réquisitionnés tous les quarts d'heure pour éviter aux têtes d'affiche d'avoir l'air d'avoir passé les six dernières heures dans un sauna. Rory, lui, n'apparaissait que dans quelques scènes clés mais voyait le tournage prendre de plus en plus de retard à mesure que la chaleur, mais aussi le jeu pitoyable du personnage principal – dont il ne s'expliquait toujours pas qu'il ait obtenu le rôle – ralentissaient tout le monde. Ce film, il ne le sentait pas particulièrement au moment où il avait passé son audition et se souvenait l'avoir dit à Donna, mais à aucun moment il n'avait envisagé de se donner autrement qu'à fond pour l'un de ses premiers vrais rôles au Cinéma. Ce n'était peut être que pour un personnage secondaire, un flic grossier et bourré de clichés comme si le Cinéma n'en comptait pas déjà suffisamment, mais il s'était toujours promis de donner le meilleur de lui-même, y compris lors d'une journée interminable où même un café décent était difficile à trouver. « Tiens, Rory, le café que tu m'as demandé. Tu vas en avoir besoin vu le retard que le tournage a pris. » Karen bossait comme assistante et s'occupait entre autres de canaliser les acteurs entre les prises, ce qui depuis quelques semaines lui avait valu de développer une relation privilégiée avec Rory. Il faut dire que la seule place qui lui semblait pire que la sienne à cet instant, c'était celle de la jeune Karen, obligée de courir d'un bout à l'autre du set pour répondre aux demandes parfois farfelues des techniciens ou membres de la distribution. « Merci. J'étais entrain de me demander avec qui ce mec avait bien pu coucher pour qu'ils lui aient filé ce rôle. » Parce qu'il paraissait évident qu'il n'avait ni le niveau, ni le charisme. Non, avec sa belle gueule, ses dents refaites et sa carrure bodybuildée, il n'était pas crédible une seconde en détective profond et torturé, et ici seul le réalisateur semblait encore se voiler la face. Ce qui en disait long sur la qualité du projet. « Je manquerai pas de lui poser la question la prochaine fois que je lui glisserai un mot. » Le cynisme de la jeune femme lui tira un sourire amusé, tandis qu'il la laissa retourner à ses occupations et songea que ses journées seraient bien mornes s'il ne pouvait pas au moins plaisanter et relâcher la pression entre les prises.

S'éloignant de quelques pas, son gobelet à la main, Rory en profita pour relire son texte et répéter une dernière fois dans son coin, ne désespérant pas d'être appelé un jour à jouer ses scènes devant la caméra. L'espoir fait vivre. L'heure tournait mais personne autour de lui ne semblait tellement s'en inquiéter, tout comme lui avait déjà accepté l'idée qu'il ne rentrerait pas chez lui avant le milieu de la nuit. D'où l'importance d'ingurgiter un maximum de caféine tant que les cafés environnants étaient encore ouverts, et parce que chez lui le stress et la fatigue n'avaient jamais fait très bon ménage. Le nez dans son scénario, il fut tellement absorbé par sa lecture qu'il ne releva pas la tête suffisamment tôt pour éviter que quelqu'un se précipite dans sa direction et lui rentre dedans sans aucun ménagement. « Putain, tu peux pas regarder où tu vas ? » Rory s'indigna après une seconde de flottement, ses lèvres formant une grimace contrariée. Techniquement lui non plus ne regardait pas où il allait, le nez collé dans ses feuilles, mais il n'aurait pas parié que quelqu'un puisse être encore plus distrait que lui. Posant justement son regard sur le jeune homme qui l'avait bousculé, il fut d'abord un peu surpris qu'il paraisse si jeune puis crut le reconnaître sans être tout à fait sûr d'avoir à faire à un figurant. « T'as vu l'état de mon uniforme ? Je suis censé tourner mes scènes d'un moment à l'autre, je fais quoi moi maintenant ? » Il soupira, comprenant qu'il n'était visiblement pas le seul à avoir eu besoin de faire le plein de caféine et que ça lui valait maintenant d'exhiber le contenu de deux gobelets en plein sur le costume dans lequel il était censé jouer. Pour lui qui ne supportait pas ce genre d'imprévus et aspirait à se montrer parfaitement exemplaire dans son travail, c'était la dernière chose dont il avait besoin. « Toi aussi, tu bosses sur le film ? » Grâce à lui, en tout cas, cette journée était en passe de devenir plus éprouvante encore, si c'était possible.



suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) IUJCx06
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 908854lgbt

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) FximBIO
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) R5x0JQM
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : en couple et parfaitement heureux avec Loan ♥
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
LOGEMENT : Un appartement à Fortitude valley, en colocation avec Sybbie et Elora
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 91055ff9f9bdc19277b31188c8b782ad
POSTS : 9545 POINTS : 510

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞ Sybille #4Loan #9Sybbie #5Max #1Jessian #1Samuel #1Allan #9Rory#1Heïana #2Penny #1Ethan #1Victor #1Loan #10
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
Bailey #1Sky #Wolvy #5Wolvy #6 ○○FinnleyAllan #1 (FB)Yoko #4Joseph #1Robin #2Charlie #4Oakley #1Sky #2Sybille #2Charlie #5 ○ ○ Wolvy #8Loan #2Murphy #1 (FB)Sybille et EloraAllan #5 (FB) Loan #3Allan #6Elora #1 ○ ○ Eliott #1 (FB)Wolvy #9Auden #1Loan #4Murphy #2Allan #7Loan #5Allan #8 ○ ○Cian #3Exposition Grace & LolaMimi #1Elora #3Spencer #1Allan #9Sybbie #3Charlie #6 Wolvy #10Loan #6PrimentHayden #1Wolvy #10Jessalyn #1
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @Freya ♥, UB @Loonywaltz,
DC : Thomas & Martin
INSCRIT LE : 06/09/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top https://www.30yearsstillyoung.com/t30863-thomas-o-clement-o-martin-o-louisa https://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester https://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) Empty
Message(#) Sujet: Re: suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) EmptyMer 16 Sep - 20:53



J'ai déjà plusieurs représentations théâtrales à mon actif, j'ai l'habitude d'être sur la scène face à un nombre important de personne qui m'observe. J'ai même l'habitude d'être sur le devant de la scène et d'avoir le premier rôle avec une certaine pression sur les épaules. Mais alors pourquoi suis-je aussi stressé aujourd'hui ? Alors que ce n'est qu'un jeu et que je ne suis qu'un extra ? Que je n'ai qu'une seule phrase à dire à savoir « Bonne journée monsieur» ? Alors certes, je dois le dire au personnage secondaire. D'après les explications il s'agit là d'un flic grossier et il doit faire quelque chose dans une scène où je joue un sans domicile fixe, d'où mes habits délabrés, mes cheveux gras et absolument pas coiffé ainsi que le maquillage qui me donne l'impression de ne pas m'être douché depuis 50 ans.

On m'a dit d'aller là où la scène se jouera et donc j'y vais, docilement, ayant attrapé un gobelet de café au passage. Mais, perdu dans mes pensées, me posant trop de questions et ayant trop peur de faire une connerie une fois que la caméra sera en marche, je ne fais pas attention où je vais. Et là, c'est le drame ! La collision frontale avec un acteur est inévitable. Mais pire que ça c'est le café brûlant qui se déverse à moitié sur mes doigts et sur moi. J'avoue que je laisse échappé un cris autant de surprise que de douleur avant que celui-ci ne soit étouffé par la rage qui se découle des paroles de l'inconnu lorsqu'il s'adresse à moi.

Relevant la tête, mon regard se pose sur celui qui me fait face et mon cœur stoppe. Rory Craine. Un des acteurs du film. Celui avec qui je vais devoir partager une scène. Celui même sur qui je viens de renversé tout le café et qui me fixe avec une méchanceté sans nom.  «Je ...je sais pa...je suis ...dé...désolé » bégayais-je, me reculant d'un pas de celui qui fait plus d'une tête de plus que moi  « désolé, vraiment je ...je suis désolé» me confondais-je en excuse alors que je mon regard se pose sur la tache de café sur l'uniforme du jeune acteur  « Oh mon dieu, non !» m'exclamais-je alors que je regarde autour de moi. J’aperçois, sur une table, non loin de moi, un rouleau d’essuie-tout et en arrache quelques feuilles avant de retourner vers Rory pour essayer d'éponger le café. Mais mes mains tremblantes et moi nous faisons pire que mieux  «putain je suis trop con » soufflais-je alors que je tente encore et encore frénétiquement d'essuyer la boisson brune  «Je ...je suis un extra. J'ai ma scène là et je ... » je fini par abandonner mon combat contre la tache de café et baisse les bras en soupirant  «Je suis vraiment désolé ...on a cas dire que ...ton perso est flic, non ? » je relève mon regard sur l'acteur et hausse les épaules  « Il peut avoir renversé son café pendant qu'il essayait d'ouvrir son paquets de donuts» proposais-je à tout hasard avant de secouer la tête  « où peut-être que ...que Donna peut te trouver un autre costume ? Ce...c'est pas ce qui devrait manquer ici, non... ?» osais-je demandé d'une petite voix absolument pas assurée.

@Rory Craine


We live in a twilight world
We all believe we’d run into the burning building. But until we feel that heat, we can never know. Time isn’t the problem. Getting out alive is the problem.


suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 1542980520 :
 


Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
le faux-pas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (28/06/91).
SURNOM : son nom est bien assez court comme ça.
STATUT : célibataire, sa vie sentimentale n'est jamais qu'une des nombreuses choses où rien ne va dans sa vie.
MÉTIER : acteur à la dérive, ou comment compromettre sa carrière en frappant le réalisateur de son prochain film. pas son idée la plus brillante.
LOGEMENT : #272 edward street, un loft sur spring hill.
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) FASAVhOE_o
POSTS : 1940 POINTS : 1385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né à Adelaïde, vit à Brisbane depuis ses douze ans ☆ a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du y renoncer après s'être blessé au genou ☆ la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien ☆ apparu aux castings de quelques séries et films ces dernières années ☆ aurait du incarner Clyde Barrow au cinéma, mais la production du film est en stand-by et lui dans le flou concernant sa carrière ☆ sujet à la dépression ☆ végétarien ☆ bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 5ON3V6O
avoryeverything I went through you were standing there by my side. and now you gon' be with me for the last ride. so let the light guide your way, hold every memory as you go and every road you take will always lead you home.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) RSfM1i5T_o
cringerwe've all been there before, searchin' for open doors, living on fading hope. we all got battle scars, demons and broken parts, trying our best to cope. so you should never worry. you can trust me, you're not on your own. if you leave it all behind this moment, I'll be by your side.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) XcaZJI73_o
rowannso this is me swallowing my pride, standing in front of you saying I'm sorry for that night. and I go back to december all the time. it turns out freedom ain't nothing but missing you, wishing I'd realized what I had when you were mine. I'd go back to December, turn around and make it all right.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 3PdptgO9_o
rockyfamily is supposed to be our safe haven. very often, it's the place where we find the deepest heartache.

maymaxclément (fb)heathersohanpeter (fb)ava #2erinnickychloe (fb)swann #2penny #2le royaume enchantéswann #3 (fb)
RPs EN ATTENTE : alma ☆ maxence ☆ jessian #2 ☆ raphael ☆ marcus
RPs TERMINÉS : jessian #1penny #1lily #1

flashbacks : ava #1swann #1
PSEUDO : nairobi, charlotte.
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar@ladyfame, userbar@loonywaltz.
DC : dimitri horowitz.
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t33534-dimitri-rory-fading-into-beautiful-light https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) Empty
Message(#) Sujet: Re: suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) EmptyLun 28 Sep - 19:08



 
suddenly I'm overcome,
dissolving like the setting sun.

En fin de compte, la frustration qu'il éprouvait depuis plusieurs semaines n'était pas due à l'incapacité du premier rôle à débiter ses répliques sans s'y reprendre à six fois ou à la chaleur épouvantable rendant ce tournage un peu plus pénible encore. Le vrai problème, ici, c'était ce personnage et la panoplie de clichés qu'on lui avait associés comme si le peu de texte qu'il avait ne le rendait pas suffisamment grotesque comme ça. Rory avait parfaitement conscience de l'opportunité que représentait ce film et que les succès commerciaux n'étaient pas toujours des succès critiques, pour autant il n'était rien sinon profondément ambitieux et désireux de toujours mieux faire. Ce rôle, ce n'était pas celui dont il serait fier de se rappeler dans quelques années, ou dont il apprécierait qu'on lui reparle au détour d'une interview sur sa carrière et les projets qui l'avaient jalonnée. Ce n'était pas non plus l'incarnation de son amour pour la comédie et de tout ce qui l'avait poussé à persévérer dans cette voie, parce qu'il n'y avait ni profondeur ni complexité dans ce personnage qui ne lui offrait à aucun moment l'occasion de montrer de quoi il était capable. Réciter un texte, être à son avantage devant la caméra et donner la réplique à quelques comédiens connus et reconnus n'était pas ce qui l'avait conduit à étudier auprès des meilleurs coachs entre deux services dans des bars et contre l'avis de ses propres parents. Ce qui l'avait toujours fait vibrer, lui, c'était de se glisser dans la peau de personnages possédant leurs failles, leurs forces, et par le biais desquels il pourrait faire passer une panoplie d'émotions jusqu'à ce que dans l'esprit du public on ne puisse plus l'en dissocier. Mais ce rôle-ci était un début, et pour ça il donnerait le meilleur de lui-même. A condition qu'il soit prêt pour tourner ses scènes d'ici une poignée de minutes, ce qui n'était pas certain maintenant qu'un jeune homme sorti de nulle part lui avait renversé le contenu de son café directement sur son costume. Dire qu'il était contrarié serait un euphémisme. « Je sais pas qui tu fuis ou qui t'allais retrouver, mais dans ton malheur t'as de la chance de pas avoir bousculé un technicien avec son matos hors de prix. » Rory secoua la tête, sentant les traits de son visage se détendre un peu malgré lui face à l'évidente confusion du garçon. « Crois-moi, ils t'auraient pas fait de cadeau. » C'était formulé comme un conseil, ou du moins c'était sa manière de le mettre en garde s'il était du genre à déambuler d'un bout à l'autre du plateau sans faire attention à où il mettait les pieds ou à qui il était susceptible de bousculer. C'était du sérieux ici. Et lui, aussi agacé soit-il sur le coup, était loin d'être celui qui pouvait lui faire le plus de tort.

Luttant contre l'idée qu'il aurait peut être toujours à se rappeler de sa première vraie expérience au Cinéma comme du jour où un type l'avait fait passer pour un amateur parce qu'il ne regardait pas où il allait, Rory fut forcé d'admettre une chose : c'était contrariant, mais à peine plus sordide que tout ce tournage. Il n'était même pas sûr d'être appelé à tourner aujourd'hui vu le retard que tout le monde avait appris, et ça aidait un peu à lui faire garder son calme. Un calme qu'il pourrait cependant perdre si son interlocuteur s'amusait à empirer les choses en tentant d'essuyer la tâche. « Eh, stop, touche plus à rien surtout. Tu serais capable de le bousiller pour de bon. » Il recula d'un pas et récupéra l’essuie-tout des mains tremblantes du jeune homme. C'est dingue, mais dans un autre contexte sa nervosité l'aurait probablement attendri, lui qui savait ce que c'était que de débarquer sur un projet face auquel on avait tendance à se sentir tout petit. Le monde du Cinéma l'avait toujours particulièrement impressionné et Rory avait conscience qu'il n'aurait pas un million de chances de réussir, alors lui non plus n'en menait pas large depuis qu'il était ici. « Parce que tu crois qu'ils me laisseront gentiment leur exposer mes idées quand ils me verront débarquer avec une tâche de la largeur d'une balle de tennis sur mon costume ? » C'était bien tenté, le coup du paquet de donuts, mais de toute évidence ce type prenait tout ça pour une sorte de blague. Ça n'en était pas une, pas pour Rory du moins qui jouait à plus long terme la suite de sa carrière sur un rôle comme celui-ci. « Je sais pas à qui tu crois avoir à faire, mais je m'amuse pas ici. Je travaille, et c'est pas tous les jours une partie de plaisir. Alors quand mon costume est foutu c'est pas seulement un contre-temps pour moi, c'est tout ce que je suis venu faire ici qui est mis en péril. Tu comprends ? » Rory braqua son regard dans celui du jeune homme, avec qui il n'avait aucun intérêt à faire dans la dentelle alors qu'aucun d'entre eux ne voulait probablement être remercié et remplacé par un autre nom au générique. « Ce costume a été ajusté à ma taille, il me suffit pas de claquer des doigts pour en avoir un de rechange. » Il n'était pas le plus facile à habiller parce que ses mensurations forçaient souvent les costumières à revoir certaines mesures s'il ne voulait pas avoir l'air ridicule dans un pantalon qui lui arriverait aux chevilles. D'où le problème, ici. « C'est la première fois que je décroche un vrai rôle dans un film, même si c'est pas forcément celui dont je rêvais. J'imagine que c'est pareil pour toi, non ? T'as parlé d'extra mais t'as pas l'air franchement dégourdi. » Et peut être qu'ainsi il comprendrait pourquoi Rory était passablement remonté et à cran, tant les enjeux étaient importants pour lui sur ce plateau. Ça n'était pas le rôle de ses rêves, ça non, mais c'était peut être bien sa chance de le décrocher un jour.



suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) IUJCx06
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 908854lgbt

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) FximBIO
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) R5x0JQM
Revenir en haut Aller en bas
Clément Winchester
Clément Winchester
la bombe à retardement
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (9.9.1994)
SURNOM : Wolf, Clem
STATUT : en couple et parfaitement heureux avec Loan ♥
MÉTIER : danseur et comédien pour la Northlight company
LOGEMENT : Un appartement à Fortitude valley, en colocation avec Sybbie et Elora
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 91055ff9f9bdc19277b31188c8b782ad
POSTS : 9545 POINTS : 510

PETIT PLUS : Je fais parti des survivants du Tsunami qui a touché la Thaïlande en 2004. Nous étions, avec mes parents et mon frère, parti là-bas car nous voulions changer de notre traditionnel Noël en Nouvelle Zélande. Jamais nous n'aurions dû changer nos habitudes. La première vague nous a séparée : mon père et mon frère d'un côté, ma mère et moi de l'autre. S'en est suivi tout un mois de recherche, de désespoir, de galère, d'espoir, de douleur pour finalement nous retrouver fin janvier 2005. Aussi incroyable que cela puisse paraître, je m'en suis sorti seulement avec quelques égratignures et une fracture
RPs EN COURS : 9/∞ Sybille #4Loan #9Sybbie #5Max #1Jessian #1Samuel #1Allan #9Rory#1Heïana #2Penny #1Ethan #1Victor #1Loan #10
RPs TERMINÉS : Prim & yoko #1Charlie #1AmeliaLéoAmbroise & SybbiePrimrose #3Yoko #2Romy #1Yoko #3Charlie #3Primrose #4Wolvy #5HeïanaDemo de BreakdanceCian#1 Wolvy #2Nea #1Caleb #1Oliver #1 (fb)Priment #5 Charlie & Léo & IsaacCian #2Wren #1
Bailey #1Sky #Wolvy #5Wolvy #6 ○○FinnleyAllan #1 (FB)Yoko #4Joseph #1Robin #2Charlie #4Oakley #1Sky #2Sybille #2Charlie #5 ○ ○ Wolvy #8Loan #2Murphy #1 (FB)Sybille et EloraAllan #5 (FB) Loan #3Allan #6Elora #1 ○ ○ Eliott #1 (FB)Wolvy #9Auden #1Loan #4Murphy #2Allan #7Loan #5Allan #8 ○ ○Cian #3Exposition Grace & LolaMimi #1Elora #3Spencer #1Allan #9Sybbie #3Charlie #6 Wolvy #10Loan #6PrimentHayden #1Wolvy #10Jessalyn #1
PSEUDO : sundae
AVATAR : Tom Holland
CRÉDITS : avatar @Freya ♥, UB @Loonywaltz,
DC : Thomas & Martin
INSCRIT LE : 06/09/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t16743-standing-on-the-ledge-i-show-the-wind-how-to-fly-clement#top https://www.30yearsstillyoung.com/t30863-thomas-o-clement-o-martin-o-louisa https://www.30yearsstillyoung.com/t16757-clement-winchester https://www.30yearsstillyoung.com/t16801-clement-winchester

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) Empty
Message(#) Sujet: Re: suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) EmptyMer 11 Nov - 11:28



Je déglutis difficilement lorsque l'acteur me rappelle que ma maladresse n'est pas la bienvenue ici, d'autant plus que j'aurais aussi pu renverser mon café sur un technicien qui aurait eu les bras chargés de matériel super cher. Baissant le regard et pinçant les lèvres, je hoche rapidement la tête, montrant bien que j'ai conscience d'avoir vraiment beaucoup merdé. Le jeune acteur fini ensuite par me repousser en me disant d'arrêter le carnage car je risque de bousiller totalement son costume et je me recule d'un pas, l'écoutant déverser sa rage et sa frustration sur moi.

Dents serrés, je le laisse s'en prendre à moi, émettant un nombre improbables d'hypothèses les unes plus idiotes et odieuses que les autres. Il assume que je prend tout cela à la rigolade alors que pas du tout. Le fait que je lui propose d'en parler au réalisateur et de proposer cette idée, étaient des paroles sincères ! Je suis peut-être un peu naïf, peut-être même un peu idiot, mais je suis persuadé que le réalisateur acceptera la discussion. De toute manière ce n'est pas de sa faute !

Après une dernière profonde inspiration et après avoir attendu quelques instants pour être certain que l'australien ait bien fini son speech, je relève finalement le regard sur lui  « Je suis vraiment vraiment désolé» insistais-je  « Je ...ça n'arrivera plus jamais, promis.» mais a quoi bon promettre des choses ? Ça ne change rien au fait que j'ai bousillé le costume de cet acteur  «Hm...tu ...t'es sûr qu'on ne peut rien faire ?  » demandais-je, hésitant  «Ils ont quand même fait un double, non ? Je veux dire, on ne sait jamais ce qui peut arriver sur les tournages, surtout à l'extérieur...on est jamais à l’abri de quoique ce soit » malgré les paroles du jeune homme je reste persuadé qu'il y au moins une même chemise qui traîne quelque part  «et si...Sinon je peux venir avec toi pour parler au réalisateur... ? Je m'excuse, j'assume ma faute et il ne pourra pas t'en vouloir à toi... » que je propose avant de déglutir  «De toute manière je dois aller sur le plateau, j'ai une scène à faire là donc je ...enfin c'est une proposition et c'est tout ce que je peux faire ... » et je baisse à nouveau le regard, ne pouvant supporter d'avantage le regard insistant de l'acteur.

@Rory Craine suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 1949770018


We live in a twilight world
We all believe we’d run into the burning building. But until we feel that heat, we can never know. Time isn’t the problem. Getting out alive is the problem.


suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 1542980520 :
 


Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
le faux-pas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : vingt-neuf ans (28/06/91).
SURNOM : son nom est bien assez court comme ça.
STATUT : célibataire, sa vie sentimentale n'est jamais qu'une des nombreuses choses où rien ne va dans sa vie.
MÉTIER : acteur à la dérive, ou comment compromettre sa carrière en frappant le réalisateur de son prochain film. pas son idée la plus brillante.
LOGEMENT : #272 edward street, un loft sur spring hill.
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) FASAVhOE_o
POSTS : 1940 POINTS : 1385

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né à Adelaïde, vit à Brisbane depuis ses douze ans ☆ a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du y renoncer après s'être blessé au genou ☆ la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien ☆ apparu aux castings de quelques séries et films ces dernières années ☆ aurait du incarner Clyde Barrow au cinéma, mais la production du film est en stand-by et lui dans le flou concernant sa carrière ☆ sujet à la dépression ☆ végétarien ☆ bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 5ON3V6O
avoryeverything I went through you were standing there by my side. and now you gon' be with me for the last ride. so let the light guide your way, hold every memory as you go and every road you take will always lead you home.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) RSfM1i5T_o
cringerwe've all been there before, searchin' for open doors, living on fading hope. we all got battle scars, demons and broken parts, trying our best to cope. so you should never worry. you can trust me, you're not on your own. if you leave it all behind this moment, I'll be by your side.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) XcaZJI73_o
rowannso this is me swallowing my pride, standing in front of you saying I'm sorry for that night. and I go back to december all the time. it turns out freedom ain't nothing but missing you, wishing I'd realized what I had when you were mine. I'd go back to December, turn around and make it all right.

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 3PdptgO9_o
rockyfamily is supposed to be our safe haven. very often, it's the place where we find the deepest heartache.

maymaxclément (fb)heathersohanpeter (fb)ava #2erinnickychloe (fb)swann #2penny #2le royaume enchantéswann #3 (fb)
RPs EN ATTENTE : alma ☆ maxence ☆ jessian #2 ☆ raphael ☆ marcus
RPs TERMINÉS : jessian #1penny #1lily #1

flashbacks : ava #1swann #1
PSEUDO : nairobi, charlotte.
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar@ladyfame, userbar@loonywaltz.
DC : dimitri horowitz.
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t33534-dimitri-rory-fading-into-beautiful-light https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) Empty
Message(#) Sujet: Re: suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) EmptySam 21 Nov - 20:28


 
suddenly I'm overcome,
dissolving like the setting sun.

Cet incident impliquant un gobelet de café et un jeune figurant visiblement maladroit, c'était la dernière chose dont il avait besoin aujourd'hui et Rory était par conséquent un peu tendu. Ceux qui le connaissaient savaient pourtant qu'il n'était pas quelqu'un d'injuste et qu'il passait rapidement l'éponge lorsque le crime ne méritait pas qu'on s'y attarde, mais c'était toujours plus particulier quand il était question de son boulot et ce garçon l'apprenait simplement à ses dépends. La tension redescendrait si tôt que cette journée serait derrière lui et cette mésaventure avec elle, mais en attendant Rory avait du mal à passer outre le fait qu'il risquait de perdre la crédibilité qu'il gagnait à mesure qu'il se voyait proposer des rôles un peu plus importants. Ce film-là, il ne ferait sûrement pas partie de ceux où il serait le plus fier d'avoir tenu un rôle parce qu'il était encore trop éloigné de tout ce qu'il aspirait à être et à devenir dans ce milieu, mais c'était un tremplin dont il ne pouvait pas se passer. « J'espère que ça t'incitera à faire plus attention à l'avenir, oui. » Il se contenta de souffler, le ton moins ferme qu'il ne l'était il y a quelques instants, avant qu'il ne prenne conscience que si lui était contrarié et inquiet pour l'image qu'il donnerait de lui au reste de l'équipe, son interlocuteur en revanche se décomposait sur place et semblait s'en vouloir terriblement. Dans d'autres circonstances, il aurait été le premier à lui proposer de se trouver un coin tranquille pour boire leur café et partager des anecdotes sur le tournage. Mais la scène qui se jouait ici n'avait rien d'anodine, Il n'était donc pas question de faire quoi que ce soit qui pourrait dans le pire des cas leur valoir d'être écartés du projet. Rory avait besoin que ça se fasse, probablement que le jeune figurant aussi, alors c'était le moment de réfléchir à la meilleure stratégie à adopter histoire de minimiser l'incident. Et là, peut être qu'il parviendrait à ranger cette journée dans la case de celles qui étaient loin d'avoir été idéales mais loin d'avoir été catastrophiques pour autant. Une case forcément bien remplie quand comme lui on avait choisi de faire acteur et de vivre au rythme des aléas du métier : certains jours tout se passait pour le mieux, certains autres on en venait à reconsidérer ses choix de vie de ces cinq dernières années. C'était comme ça, mais c'était aussi ce qui faisait qu'aucune journée ne se ressemblait.

Rory secoua la tête en silence, songeant que ça n'était pas une si mauvaise idée d'aller se faire prêter un costume de rechange mais qu'alors, on saurait qu'il n'était pas fichu de faire trois pas sur le set sans finir par bousiller son costume. Les costumières pourraient bien se montrer compréhensives, lui saurait qu'il avait échoué à faire que tout se passe au mieux. « Ils ont un double, j'aurais juste préféré ne pas en avoir besoin. Parce que j'aurais eu l'air moins bête si mon costume avait été tâché pendant une retouche maquillage, je suis pas sûr que le café renversé par un figurant soit aussi bien accueilli. » Ou du moins, que l'histoire ne finisse pas par se répandre à travers le plateau et par lui valoir une réputation dont il se passerait bien. Il avait toujours espéré qu'il se démarquerait suffisamment pour se voir proposer des rôles avec plus d'envergure, mais pas de cette façon. « Le réal' veut juste que les scènes soient tournées à temps, je crois qu'il se moque pas mal de tes excuses et des miennes. Même s'il décidait de nous virer, la vérité c'est que le film se ferait quand même. » Et c'était un assez gros projet pour que le réalisateur n'ait pas de contact direct avec une partie du casting dont faisaient partie les seconds rôles et les figurants. Autrement dit, personne n'aurait le moindre mal à les recaster si quoi que ce soit devait leur valoir d'être écartés du projet et c'était une réalité angoissante pour Rory. Poussant un léger soupire, il considéra une seconde la proposition du jeune homme de l'accompagner voir le réalisateur en question, puis souffla. « Tu sais, ce type, ça fait des années que j'espère travailler avec lui. » Depuis ses premiers cours de comédie, depuis que la filmographie du réalisateur faisait aussi partie intégrante des soirées ciné qu'il faisait avec ses frère et sœurs. « J'ai vu tous ses films, j'en connais certains par cœur et même si ça fait quelques temps que ce qu'il fait n'est plus aussi bon, j'ai passé ce casting en pensant au jour où il ferait le film qui inverserait la tendance. » Le film qui achèverait cette période de creux qu'expérimentait tout réalisateur au cours de sa carrière. Oui, ça faisait quelques temps que ses films ne le transportaient plus de la même manière, mais Rory était convaincu que les projets étaient médiocres mais que le talent du cinéaste ne s'était pas fané. « Ce jour-là, j'ai envie qu'il se rappelle de Rory Craine et qu'il me propose le rôle qui changera tout pour moi. » Celui qui lui vaudrait d'accéder à la reconnaissance critique qu'il aspirait à atteindre, peu importe qu'il doive encore prendre son mal en patience pendant quelques années. Il n'était pas là pour y arriver vite, il était là pour y arriver tout court. Et si le film qu'il fantasmait se faisait un jour, alors oui il voudrait en être. « C'est pour ça que le dernier truc dont j'ai envie, c'est qu'il se souvienne de moi comme du type qui l'a dérangé entre deux prises pour lui mettre son costume recouvert de café sous le nez. » Il parvint à étirer un sourire sans joie, réalisant que ni lui ni son interlocuteur n'étaient vraiment responsables de ce qu'un accident pouvait avoir comme conséquences plus ou moins fâcheuses. « En admettant qu'on aille le voir... » Il débuta, reposant son regard sur le jeune homme. « Qu'est-ce que tu lui dirais, là, si tu l'avais face à toi ? Après tout, t'es comédien toi aussi. » Répéter une scène jusqu'à la maîtriser, il savait faire. Et quand bien même il n'était pas encore sûr de vouloir prendre un tel risque, il se rassurait au moins en se disant qu'ils seraient prêts, si jamais.



suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) IUJCx06
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) 908854lgbt

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) FximBIO
suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) R5x0JQM
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) Empty
Message(#) Sujet: Re: suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

suddenly i'm overcome, dissolving like the setting sun (clément)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps
-