AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition ...
Voir le deal

 (rory #2) no act of kindness is ever wasted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptySam 6 Mai - 19:14


« Ce gars arrête pas de regarder dans notre direction. » Plongé dans les notes que Damon m’avait ramenées un peu plus tôt, il me faut une seconde pour enregistrer les paroles de Jules. Lorsque je finis par relever la tête, je réalise que son regard est fixé sur quelqu’un, quelque part au-dessus de mon épaule. « T’as une touche ? » que je plaisante sans réellement noter la tension qui se dessine lentement sur le visage de la brune. Sur l’instant tout ce qui m’intéresse sont les mots de mon nouvel associé, cherchant à condenser mes idées afin d’annoter son travail de manière intelligible et qui fera sens pour lui lorsqu’il se replongera sur ces quelques feuilles. Le silence prolongé de Jules finit par me déconcentrer et lorsque je relève les yeux pour croiser son regard, le sien ne s’est toujours pas décroché de l’autre personne qui semble désormais être en mouvement. Je n’ai pas le temps de me tourner pour observer la situation qu’une ombre se dessine sur ma droite se transformant en un jeune homme qui s’offre la liberté de tirer la chaise libre à notre table pour s’y installer comme si de rien était. « Je peux vous aider ? » Je pourrais saluer son audace, mais en réalité son comportement ne m’inspire pas confiance. « Vous connaissez Rory Craine ? » J’aurais dû me douter que cela ne présage rien de bon. L’homme paraît un peu trop âgé pour être un fan de mon beau-frère et je ne suis clairement pas d’humeur pour rentrer dans ce genre de petit jeu malsain ou quelqu’un vient me demander une photo de Rory ou que sais-je encore. « Non. » L’espace d’une seconde, je glisse mon regard vers Jules qui cherche à m’indiquer quelque chose du bout de son doigt. Il me faudra une seconde pour remarquer le téléphone posé discrètement sur le bout de la table, mais très clairement pointer dans ma direction. Ce gars n’est donc pas un fan de mon beau-frère, mais plutôt un journaliste de seconde zone probablement à la recherche d’un scoop. « Aller je sais que vous le connaissez, c’est votre beau-frère ! Mon journal a des photos de vous ensemble. » Mon regard s’assombri face à son aplomb. Je ne vois jamais Rory sans Rosalie et Gabriel, l’idée que l’on se fasse suivre durant ces moments en famille, me fait grincer des dents. « Je veux juste une petite info sur son mariage, je peux vous filer 1 000$. » A chaque seconde, je dois me rappeler que m’emporter ne ferais que ternir l’image de Rory, qu’insulter ce journaliste reviendrait à jeter de l’huile sur le feu. Je dois me concentrer pour ne pas imploser face aux allusions que je peux lire dans le regard de cet homme. « Sinon j’ai quelques photos de vous en charmante compagnie. » Il glisse un regard équivoque vers Jules qui me fait bouillir. « Je peux les envoyer à votre femme. » Cette fois, je ne peux m’empêcher d’éclater de rire. « Bien joué, je suis terrorisé. » que je réplique avec sarcasme. Rosalie serait bien amusée de recevoir ce genre de clichés, c’est certain.

Il a continué à insister, il a même cherché à me suivre jusqu’à ma voiture lorsque j’ai fini par dire à Jules que je rentrais, me bombardant de questions sur Rory et Swann, espérant sans aucun doute que je finisse par exploser et lui lâcher quelques détails sur leur mariage en préparation. Il m’a fallu faire preuve d’un self contrôle immense pour ne pas lui coller mon poing dans la figure alors qu’il continuait à balancer ses questions les unes après les autres, voulant me faire cracher le lieu du mariage, la date ou n’importe quelle information qu’il estimait assez croustillantes pour nourrir un article dégueulasse. Il a même essayé de me faire lâcher un commentaire homophobe et c’est ce qui a conclu le maintien de ma patience. « Dégage maintenant. » Je fis claquer la porte de ma voiture, avant de démarrer en trombe ne prêtant pas réellement attention à la circulation.

Conscient qu’il aurait pu me suivre, je prends le temps de faire un détour qui m’éloigna littéralement de l’appartement. Je ne cessais de repenser à tout ce qu’il avait cherché à me faire dire, à ce que cela pourrait impliquer si quelqu’un finissait par avoir un peu moins de valeur pour quelques poignées de dollars. M’arrêtant a sur le parking d’une station-service, j’envoie un message à Rosalie pour lui dire que je rentrerais plus tard que prévu. Appuyé contre ma voiture, consumant une deuxième cigarette tout en échangeant quelques messages avec Rosalie, je me demande si je devais parler de tout cela à Rory. Ils viennent tout juste d’accueillir leur fille avec Swann, ils sont dans leur petite bulle de jeunes parents et de futur marié, mais je ne cesse de me demander s’il était intelligent de leur cacher tout cela. Incapable d’évoquer ce sujet par téléphone, je finis par remonter dans ma voiture, direction la maison de mon beau-frère. Il nous avait fallu du temps avec Rory pour avoir une conversation sans tension, mais depuis la naissance de Gabriel, les choses s’étaient réellement apaisées. Il est le seul de la famille Craine qui avait pris la peine d’apprendre à me connaître et le seul pour qui j’ai une réelle estime. Le seul pour qui je voulais réellement faire un effort dans l’évolution de nos relations.

Après quelques détours pour être certain de ne pas être suivi, et pour un achat quelque peu compulsif, mais ma mère m’avait appris à ne jamais se présenter les mains vides, je finis par me garer devant la maison de Rory. Devant la porte d’entrée, je manque presque d’appuyer sur la sonnette, retenant mon geste à la dernière seconde me souvenant le désastre que pouvait provoquer le moindre bruit strident lorsqu’il y a un nouveau-né dans une maison. Je finis par toquer sur le panneau de bois tout en me balançant sur mes pieds. C’est la première fois que je me présente ici sans Rosalie, la première fois que je vais avoir une conversation avec mon beau-frère sans que sa sœur soit dans les parages et cela me rend quelque peu nerveux. Lorsque la porte finit par s’entrouvrir pour laisser apparaître Rory, je passe une main dans mes cheveux. « Bonjour Rory. » Je lui adresse un sourire avant de reprendre rapidement. « J’espère que je te dérange pas, mais je voudrais te parler de quelque chose. » Et si possible pas sur le palier de sa maison. « Je peux entrer ? Je serais pas long. » que je cherche à justifier tout en jonglant avec le paquet entre mes mains.

@rory craine :l:
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-deux ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin, adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MZF6p33Y_o
POSTS : 11326 POINTS : 130

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (07) eddie #1scarlett #1swann #56 (fb 2017)micah #2nina #2

(ua zombie) swann #53

(ua gothique) swann #54


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  X6xpyO7y_o
swann #53 & #54 & #56 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadas (chez zoya & cameron)halston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua) swann #28 (ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua zombie) swann #51 (ua gothique) swann #52

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Inu8




rps abandonnés:

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyVen 26 Mai - 20:04



(c) davidcorenswct & harley
no act of kindness is ever wasted.

Les journées défilaient à toute allure, depuis que Robin faisait partie de leur vie et illuminait celle-ci de ses petits sourires et de ses gazouillements. La vie de jeunes parents était tout aussi peu reposante que le couple s'y était longuement préparé, à ceci près qu'elle réservait aussi son lot de surprises. Parce qu'aussi entraînés soient-ils d'avoir officié comme baby-sitters pour une partie de leur entourage, les deux hommes n'en faisaient pas moins face à quelques situations inattendues, comme un doudou égaré au milieu de la pille de cadeaux qu'on leur avait généreusement offert ou une Robin refusant de se rendormir avant qu'on lui ait chanté tout le répertoire de comptines que le couple connaissait par cœur. De minuscules désagréments qui n’altéraient en rien la joie immense qui composait leur quotidien, et auquel Rory ne voudrait rien changer même pour tout l'or et pour toutes les nuits reposantes du monde. Il n'avait jamais été plus heureux que dans son tout nouveau rôle de père, auprès de l'homme qu'il épouserait dans à peine quelques semaines et qu'il était profondément heureux de voir s'épanouir lui aussi, chaque jour où ils dépassaient leurs craintes et apprivoisaient leur peur de mal s'y prendre, conseillés par leurs proches mais aussi et surtout soutenus par tout l'amour qu'ils partageaient et qui n'avait pas son pareil pour leur redonner confiance lorsqu'ils venaient à douter. Aujourd'hui comme chaque jour depuis que leur fille les avait rejoint, Swann et Rory faisaient au mieux pour qu'elle ne manque de rien et sente à quel point sa présence les comblait de bonheur, ce qui impliquait parfois de sauter un déjeuner ou d'annuler une sortie – aucun sacrifice ne leur semblant trop grand pour veiller sur cet enfant qu'ils avaient désiré dans chaque pan de leur être et qu'ils avaient parfois redouté de ne jamais rencontrer, quelques mois en arrière, lorsque l'attente était parfois synonyme de doutes. Des sacrifices que Rory faisait aussi à l'échelle de son travail, heureusement entouré de collaborateurs compréhensifs et conscients qu'il lui faudrait se focaliser sur ses nouvelles responsabilités. Des projets, l'acteur n'en manquait définitivement pas, mais il y avait un temps pour les mettre sur pieds et pour l'heure, c'est à sa fille et à son fiancé qu'il désirait se consacrer. Car c'est encore eux qui le comblaient le plus.

Veillant sur Robin qui venait de s'endormir à l'étage, Swann et Rory profitèrent d'un moment de calme et de tendresse tels qu'ils s'assuraient de toujours en partager malgré la cadence à laquelle les choses s'étaient dernièrement enchaînées. C'était important pour eux, de conserver une intimité même maintenant qu'ils étaient devenus pères, et ça les aidait aussi plus que jamais à se ressourcer et à recharger les batteries. Ses bras noués autour de son fiancé, lequel s'était blotti dans ses bras quelques instants, l'australien tendit bientôt l'oreiller pour entendre toquer à la porte. Ils avaient de la visite, et s'ils avaient veillé à rester dans leur bulle pendant quelques jours après l'arrivée de Robin, l'heure n'était plus à éviter la moindre compagnie. Au contraire, les visites de leur entourage leurs mettaient elles aussi du baume au cœur, tout heureux qu'ils étaient de pouvoir partager leur joie. « Tu restes avec Robin ? Je vais aller ouvrir. » Les jeunes pères se relayaient dans ces cas-là et cette fois, c'était à Rory de rejoindre le rez-de-chaussée pour s'avancer jusqu'à la porte d'entrée. Sa main ne tarda pas à actionner la poignée et à découvrir la silhouette de Wyatt sur le pas de la porte, non sans qu'une légère surprise n'apparaisse aussitôt sur les traits de l'acteur. « Bonjour Rory. » Il mentirait s'il disait s'être attendu à le découvrir derrière la porte, sans que son étonnement n'ait pourtant rien à voir avec une quelconque déception. Quiconque connaissait leur historique savait simplement que tout n'avait pas toujours été rose entre les deux beaux-frères, bien que les récentes améliorations réjouissent sincèrement Rory. « Salut Wyatt. Ça me fait plaisir de te voir. » Il était sincère, tout autant que le sourire qui n'avait mis qu'un instant à recouvrir ses lèvres. Wyatt faisait partie de la famille, il le pensait plus que jamais aujourd'hui et était plus qu'heureux que sa sœur puisse compter sur lui au quotidien. Peu importe à quel point les choses avaient parfois pu être compliquées entre Rosalie et Wyatt, Rory voulait croire que le plus dur était aujourd'hui véritablement derrière eux.

« J’espère que je te dérange pas, mais je voudrais te parler de quelque chose. » Une légère surprise encore quelques peu visible dans le regard, Rory n'en perdit pas son sens de l'hospitalité. Cette rencontre n'avait rien d'aussi inconfortable qu'à l'époque où son beau-frère et lui n'étaient pas nécessairement en bons termes et si Rory ne gardait pas le moindre ressentiment à l'égard de Wyatt, il espérait au fond de lui qu'il en allait de même pour ce dernier. Certes, les occasions de se retrouver tous les deux seuls sans la supervision de Rosalie étaient suffisamment rares pour qu'une pointe de nervosité plane au-dessus de cet échange, mais l'acteur aimait penser qu'ils allaient dans la bonne direction depuis déjà plusieurs mois. Qu'aujourd'hui, ils pouvaient sans mal partager un moment entre beaux-frères sans que la situation ne risque de déraper. « Non, au contraire. J'espère que tout va bien ? » La visite de Wyatt soulevait malgré tout quelques questions, en premier lieu parce qu'il ne pensait pas être la première personne vers qui il se tournerait s'il devait avoir le moindre problème, à moins de préférer laisser Rosalie dans l'ignorance. Mais parce qu'il ne saurait combattre sa nature optimiste, Rory préférait penser qu'il n'y avait rien de grave et qu'il serait de toute façon bientôt fixé. « Je peux entrer ? Je serais pas long. » Il était inconcevable de laisser Wyatt patienter plus longtemps sur le pas de sa porte, raison pour laquelle Rory s'écarta pour le laisser entrer. « Bien sûr, entre. Je suis désolé, on s'attendait pas à avoir de la visite alors tout est un peu en bazar. On n'a pas vraiment une minute à nous depuis quelques semaines. » Il se permettait de lui faire ces confidences parce que Wyatt était bien placé pour savoir combien l'arrivée d'un enfant pouvait venir bouleverser votre quotidien, même lorsque vous y étiez préparé. Il l'avait vécu lui aussi lorsque Gabriel était venu au monde, dans des circonstances plus chaotiques encore puisque rien ne s'était passé comme prévu. Et il le revivrait à nouveau d'ici quelques mois, une pensée qui ne manqua pas d'étirer un peu plus le sourire de Rory. « J'ai pas eu l'occasion de te féliciter personnellement pour la grossesse, mais je suis vraiment heureux pour Rosalie et toi. » L'idée que leur petite famille s'agrandisse bientôt une nouvelle fois avait tout pour réjouir l'oncle qu'il était, peut être même encore davantage maintenant qu'il goûtait lui aussi au bonheur immense d'élever un enfant. Sa vie et celle de Swann étaient comblée depuis l'arrivée de Robin et personne ne pouvait comprendre mieux que lui combien Wyatt devait être heureux lui aussi. « Tu veux boire quelque chose ? Un café ? » Alignant quelques pas jusqu'au salon, il laissa Wyatt s'y installer avant de demander, toujours intrigué. « Swann est à l'étage avec Robin. Je peux l'appeler, si tu veux. » S'il voulait leur parler à l'un comme à l'autre, dans le cas contraire Rory pourrait tout aussi bien transmettre le message à son futur mari. S'il n'était pas encore véritablement inquiet, il ne pouvait nier que Wyatt avait piqué sa curiosité.



(rory #2) no act of kindness is ever wasted  JTdVfXP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QqLqwzn
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QoPDAKU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  E0B9M70
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Hod8yO6

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  HZjB4DU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  872289volunteer
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  WJ4yJXe
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GmWTCGB
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Lcds5AP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Qi7UeVN

 (rory #2) no act of kindness is ever wasted  394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyLun 29 Mai - 19:31


Jamais je me serais un jour imaginé aller chez Rory de mon plein gré et sans être accompagné de Rosalie, pourtant aujourd’hui la question ne se pose même pas. C’est mon instinct qui m’a poussé à venir frapper à sa porte plutôt que d’utiliser sa sœur comme messager. Du clan Craine, il est le seul à avoir fait un effort à mon égard et pour cela je lui en suis reconnaissant. « Salut Wyatt. Ça me fait plaisir de te voir. » Malgré notre entente cordiale des derniers mois, je m’attendais presque à un accueil méfiant de sa part. Je me présente à sa porte sans aucune raison valable, sans la compagnie de Rosalie ou au moins de son filleul. Il est clair que je n’ai pas ma place sur son palier et pourtant Rory m’adresse un sourire franc qui se dénote d’une quelconque malice qui pourrait se retourner contre moi. Si l’occasion de se retrouver seul en tête à tête avec lui ne s’était jamais réellement présentée auparavant, j’ai envie de croire que cette visite pourrait se dérouler sous les meilleurs auspices malgré la nouvelle que je m’apprêtais à lui dévoiler. « Non, au contraire. J'espère que tout va bien ? » La surprise reste dominante dans le regard qu’il m’adresse et je devine que les pires scénarios doivent déjà être en train de se dérouler dans son esprit. « Rien de grave, je t’assure. » J’ose l’espérer en tout cas. Je n’avais rien dévoilé à cette vermine de journaliste, mais il me paraissait réellement important d’en tenir informé mon beau-frère, je ne sais pas ce que cet homme allait utiliser dans son stupide tabloïd.

Il n’est pas dans mes habitudes que d’imposer ma présence chez qui que ce soit, mais il me paraît inconcevable d’avoir ce genre de conversation sur le pas de la porte de Rory. Dans un coin de mon esprit, je ne peux faire taire la possibilité que le journaliste est fini par me suivre jusqu’ici. « Bien sûr, entre. Je suis désolé, on s'attendait pas à avoir de la visite alors tout est un peu en bazar. On n'a pas vraiment une minute à nous depuis quelques semaines. » Rory paraissait sincèrement gêner de m’accueillir de cette façon et dans un léger éclat de rire, je viens poser ma main sur son épaule dans un geste presque amical. « T’en fais pas, j’ai connu tout ça. » Les premières semaines avec un nouveau-né ne sont jamais les plus simples. Même si Robin avait déjà trois mois, elle ne devait probablement pas faire ses nuits et ses deux parents se devaient de revoir toute leur organisation à chaque progression de leur fille. « Promis, je ne vais même pas faire attention à quoi que ce soit. » Et a en juger par l’état actuel du salon, on avait vécu dans un bazar bien plus important avec Rosalie lorsque tout le monde avait fini par rentrer de l’hôpital. Je n’étais de toute façon pas venu pour émettre le moindre jugement. « J'ai pas eu l'occasion de te féliciter personnellement pour la grossesse, mais je suis vraiment heureux pour Rosalie et toi. » Surpris par ces quelques mots, je marque un temps d’arrêt, attendant la remarque supplémentaire, celle qui viendrait me rappeler que je n’avais rien à faire en compagnie de Rosalie. Les secondes défilent sans que Rory ne se défasse de son sourire toujours aussi sincère et chaleureux. « Je… Merci. » Me voilà planté tel un idiot, la bouche entrouverte par l’effet de surpris, incapable d’aligner plus que quelques mots. Jamais je n’aurais cru entendre cela un jour, mais les mots de Rory sonnaient comme une approbation que j’attendais sans réellement m’en rendre compte. « Je commence doucement à réaliser qu’on sera quatre d’ici la fin de l’année. » que je lui avoue dans un petit rire nerveux. Je n’ai jamais été aussi heureux que depuis ces derniers mois, mais entendre que Rory semble m’accepter sans aucune hésitation auprès de sa sœur viens effacer certains doutes qui avaient tendance à bien trop me coller à la peau. « Et félicitation à toi aussi ! » que je finis par reprendre avant de tendre mon maigre paquet au nouveau papa. « C’est pas grand-chose, mais Gabriel adore ce truc et je me suis dit que ce serait chouette que sa cousine est le même. » Dans le sachet se dissimulait une petite pieuvre en peluche que Gabriel a encore tendance à trimballer un peu partout avec lui.

« Tu veux boire quelque chose ? Un café ? » - « C’est gentil, mais plus de café pour moi aujourd’hui sinon ta sœur va me haïr ce soir. » Les sessions écritures en compagnie de Jules s’accompagnaient toujours d’un nombre impressionnant de tasses de café et en rajouter encore ne feraient qu’accroître l’insomnie qui allait sûrement me tenir éveillé jusque tard. « Swann est à l'étage avec Robin. Je peux l'appeler, si tu veux. » Si j’avoue avoir quelque peu hâte de rencontrer la nouvelle addition de la famille, je tenais plutôt à m’entretenir avec Rory en premier. Je n’avais pas eu énormément d’occasion de discuter avec Swann, mais de ce que j’avais pu remarquer lors de nos quelques rencontres, il paraissait être assez soucieux et je n’avais aucune envie de lui ajouter un stress supplémentaire à quelques semaines de leur mariage. Regarde-toi Wyatt, c’est que tu fais attention aux émotions des autres désormais. « Peut-être après. » que je réponds alors que Rory fait un peu de place pour que l’on puisse s’asseoir l’un en face de l’autre. « Je vais pas tourner autour du pot, j’ai été abordé par un journaliste aujourd’hui alors que j’étais en ville. » Autrement dit loin d’ici, si cela pouvait au moins le rassurer quelque peu. « Il m’a demandé des informations sur votre mariage en échange d’un peu d’argent. » Détailler les faits me filait toujours cette même nausée désagréable à l’idée que quelqu’un puisse se faire de l’argent sur la vie privée d’autrui. « Je n’ai bien sûr rien dit, j’ai même prétendu que l’on ne se connaissait pas, mais il avait l’air bien renseigné. » Pour le moment, je préfère taire le fait que ce pseudo journaliste semblait avoir pris des clichés de nous lors de notre dernière sortie. « Il connaissait la nature de notre lien et il a essayé de me faire un chantage d’enfant de trois ans en prenant quelques clichés alors que j’étais avec mon éditrice. » Au fond de moi, j’avais presque envie qu’il mette sa petite menace à exécution, juste pour voir la réaction de Rosalie face à une telle absurdité. « Je pense pas qu’il soit bien méchant, mais il avait l’air tenace et… Enfin je préférais te tenir au courant, il va sûrement essayer d’aller se renseigner ailleurs. » Après tout, je ne suis pas le seul à connaître Rory Craine. « Je suis désolé. » que je finis par ajouter ayant conscience que Rory n’avait probablement pas envie d’entendre tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-deux ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin, adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MZF6p33Y_o
POSTS : 11326 POINTS : 130

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (07) eddie #1scarlett #1swann #56 (fb 2017)micah #2nina #2

(ua zombie) swann #53

(ua gothique) swann #54


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  X6xpyO7y_o
swann #53 & #54 & #56 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadas (chez zoya & cameron)halston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua) swann #28 (ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua zombie) swann #51 (ua gothique) swann #52

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Inu8




rps abandonnés:

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyMer 21 Juin - 20:18




(c) davidcorenswct & harley
no act of kindness is ever wasted.

Si par le passé une visite improvisée de Wyatt aurait sûrement suscité certaines réserves chez Rory, il en était bien autrement aujourd'hui et depuis que les choses s'étaient nettement apaisées entre son beau-frère et lui. Le temps avait fait son œuvre et leur avait permis d'apprendre à se connaître au-delà des aprioris qu'ils pouvaient facilement avoir l'un sur l'autre, et c'est un Rory convaincu que nul autre que Wyatt pouvait faire le bonheur de Rosalie qui l'avait depuis accepté comme un membre à part entière de cette famille. C'est ce qu'il était, non pas seulement parce qu'il lui avait donné un neveu adorable et que Rory aimait du plus profond de son cœur, mais aussi parce qu'il avait vu sa sœur se transformer lorsque l'écrivain était revenu dans sa vie. Les tensions d'hier étaient donc loin et l'accueil de Rory se voulut à la hauteur de la culpabilité qu'une part de lui éprouvait toujours à l'idée de ne pas lui avoir laissé une chance à l'époque : aujourd'hui, il lui importait que Wyatt se sente pleinement accepté. « Rien de grave, je t’assure. » Rory ne le nierait pas, son entrée de matière avait suscité chez lui une certaine inquiétude, probablement parce qu'il restait conscient qu'il devait forcément s'être passé quelque chose de sérieux pour que Wyatt ait fait le déplacement, qui plus est sans Rosalie ni Gabriel. « D'accord, tu m'en vois soulagé. » Il ne l'était qu'en partie mais tâchait au moins de garder la tête froide, convaincu que Wyatt le lui aurait déjà dit si quelque chose de grave avait du impliquer sa sœur ou son neveu. A partir de là, les scénarios qu'il s'imaginait étaient forcément un peu moins inquiétants, quand bien même il était probable qu'il appréhende jusqu'au moment où Wyatt passerait aux aveux. « T’en fais pas, j’ai connu tout ça. » Un air amusé se peignit sur le visage de l'acteur, qui n'avait pas eu le temps de ranger la maison en prévision de cette visite. « C'est vrai, d'ailleurs je prends volontiers les conseils si tu en as en stock. » Il plaisantait à moitié, pas certain que Wyatt ait lui-même fait du ménage sa spécialité quand l'arrivée d'un enfant restait source de bouleversement pour n'importe qui, à tel point que le nettoyage était relayé plus bas dans la liste de vos priorités. « Promis, je ne vais même pas faire attention à quoi que ce soit. » - « On voulait une maison assez spacieuse pour y élever une famille mais on réalisait pas que le ménage serait une autre paire de manches. » En réalité, rien ne pourrait leur faire regretter d'avoir acquis cette demeure où le couple s'était immédiatement projeté comme dans un foyer qu'ils pourraient remplir d'amour et de rires d'enfants – il était acté depuis le départ et à leurs yeux qu'ils sauraient très difficilement résister à l'envie d'agrandir à nouveau la famille. Pour autant, c'est vrai, l'arrivée de Robin leur valait de se retrouver quelques peu débordés aussi à ce niveau-là.

Wyatt, lui, vivrait bientôt un deuxième bonheur en devenant père pour la seconde fois, et c'est un Rory inévitablement ému qui tint à lui présenter ses félicitations. « Je… Merci. Je commence doucement à réaliser qu’on sera quatre d’ici la fin de l’année. » Une pensée qui étira le plus doux des sourires sur les lèvres de l'acteur, véritablement heureux pour Rosalie et Wyatt qu'ils aient la chance de voir bientôt s'agrandir leur famille. De son coté, évidemment, la perspective d'être à nouveau tonton le comblait de joie. « Tu appréhendes un peu ? » Ça n'aurait rien de surprenant et il serait la dernière personne qui le jugerait pour ça, ayant lui-même fait face à de nombreuses appréhensions lorsque le fait de devenir enfin père avait réveillé sa crainte perpétuelle de ne pas être à la hauteur. Mais cette fois, à la différence de d'habitude, il n'était pas seulement question du regard de ses proches mais aussi de prendre soin d'un bébé qui dépendait de lui. « Au moins vous avez eu de l’entraînement, avec Gabriel. Vous savez dans quoi vous mettez les pieds et je suis sûr que vous vous en sortirez très bien. » Ce serait sans doute toute une aventure là encore, mais le couple était désormais un peu plus familier avec tout ce que ça impliquait et si Rory était profondément sûr d'une chose, c'est qu'ils feraient des parents aussi dévoués et attentifs pour ce deuxième bébé que pour le jeune Gabriel. « Et félicitation à toi aussi ! » - « Merci beaucoup. » L'émotion dans son regard témoigna d'à quel point ces quelques mots le touchaient, plus particulièrement encore de la bouche de Wyatt et alors qu'il aurait été impensable qu'ils partagent ce genre de moments deux ans en arrière. « C’est pas grand-chose, mais Gabriel adore ce truc et je me suis dit que ce serait chouette que sa cousine est le même. » Se saisissant doucement du paquet que lui tendit Wyatt, c'est une lueur amusée et attendrie qui brilla cette fois au fond de ses yeux lorsqu'il lui sembla en effet reconnaître la peluche en question. « Oh, oui, je me souviens qu'il l'a toujours avec lui quand je vous rends visite. Merci, c'est vraiment une adorable attention. » Et le clin d’œil était d'autant plus symbolique et précieux que Wyatt avait veillé à ce que leurs enfants partagent ce point commun comme une manière de renforcer plus encore le lien qui les unissait inévitablement. « Tu sais... je souhaite vraiment qu'ils puissent passer un maximum de temps ensemble, elle, Gabriel, et le futur bébé. Et qu'ils puissent compter les uns sur les autres en grandissant. » Tout ce qu'il souhaitait c'était que Robin et ses cousins puissent grandir ensemble et trouver en chacun des confidents et des soutiens. Ce serait forcément précieux pour lui qui avait toujours aspiré à ce que leur famille, petits comme grands, soit aussi unie que possible.

« C’est gentil, mais plus de café pour moi aujourd’hui sinon ta sœur va me haïr ce soir. » Un sourire quelques peu amusé fendit les lèvres de l'acteur, qui reconnaissait bien là le caractère bien trempé de sa sœur aînée. « C'est noté, je tiens pas non plus à m'attirer les foudres de Rosalie. On a des bières, des sodas, des jus de fruits. Ou de l'eau, simplement. » Il proposa alors, plus pour faire honneur à son sens de l'hospitalité que pour lui forcer la main si Wyatt n'avait pas envie de se désaltérer. Très vite, l'attention de l'acteur se focalisa de toute façon sur les traits de son beau-frère, alors qu'il n'avait toujours pas la moindre idée du sujet que Wyatt était venu aborder. « Peut-être après. » Dans un sens, ça arrangeait aussi Rory de laisser Swann et Robin profiter de leurs moments père-fille à l'étage et tant qu'il ne savait pas de quoi il retournait. Si ce que Wyatt était venu lui dire était susceptible d'inquiéter son fiancé, il aimait autant gagner du temps pour réfléchir à la meilleure façon de lui en parler. « Je vais pas tourner autour du pot, j’ai été abordé par un journaliste aujourd’hui alors que j’étais en ville. » - « Oh. » Aussitôt, une certaine inquiétude s'empara du regard clair de l'australien, qui savait par expérience qu'une annonce qui commençait de cette manière était rarement de bon augure. Il faut dire qu'il avait eu son compte et qu'en plus de dix ans de carrière, il avait fréquemment eu affaire à la presse. « Je n’ai bien sûr rien dit, j’ai même prétendu que l’on ne se connaissait pas, mais il avait l’air bien renseigné. » Soudain, c'est un frisson d'effroi qui remonta le long de son échine lorsqu'il se retrouva comme rattrapé par le souvenir de l'acharnement médiatique subi après l'agression de Byers. Une période particulièrement difficile durant laquelle Rory n'avait presque eu droit à aucun répit, les journalistes s'étant donnés pour mission de salir sa réputation et d'envahir son intimité pour surfer sur un phénomène inévitable lorsque vous vous retrouviez dans la tourmente : plus personne ne se souciait subitement de connaître vos torts et vos motivations, il était bien plus facile de se joindre au mouvement pour en tirer avantage. « Bien renseigné à quel point ? » Que la presse ait connaissance du lien qui les unissait n'était pas une surprise, sa notoriété impliquait que son entourage se retrouve sous le radar des médias même lorsqu'il faisait tout pour protéger des médias, et c'était d'autant plus vrai lorsque sa sœur et l'homme qui partageait sa vie étaient deux auteurs reconnus. « Il connaissait la nature de notre lien et il a essayé de me faire un chantage d’enfant de trois ans en prenant quelques clichés alors que j’étais avec mon éditrice. » Désemparé d'apprendre que ces journalistes ne reculaient décidément devant rien, c'est un voile de dépit qui recouvrit son regard. « Je suis vraiment désolé que tu te retrouves mêlé à ça, Wyatt. » Et désolé, il l'était réellement du plus profond de son cœur. « J'ai ma part de responsabilité là-dedans. Depuis que mes fiançailles avec Swann ont fuité, j'ai catégoriquement refusé de leur donner la moindre information sur notre mariage. Alors ils tenteraient n'importe quoi pour obtenir un scoop. » Scoop que l'acteur et ses équipes avaient refusé de leur donner, alors même que Rory avait toujours été conscient qu'il lui faudrait parfois jouer le jeu des médias et que ce serait même dans son intérêt, à condition de garder un maximum de contrôle sur tout ça. Son mariage et tout ce qui touchait à sa famille faisaient partie des choses sur lesquelles il choisissait de communiquer avec beaucoup de prudence. C'était sa vie privée, son couple, tout ce qu'il avait de plus cher : il partagerait son bonheur une fois le grand jour passé, comme il en avait décidé dès l'instant où il avait accepté cette demande en mariage, mais pas avant. « Je pense pas qu’il soit bien méchant, mais il avait l’air tenace et… Enfin je préférais te tenir au courant, il va sûrement essayer d’aller se renseigner ailleurs. » Son cœur battait maintenant un peu plus fort, un peu plus vite, à l'idée qu'ils ne s'en tiennent pas à une seule tentative. « Tu crois qu'il sait quelque chose, sur le lieu et le jour de la cérémonie ? Je sais que tu lui as rien dit, je veux juste éviter de voir débarquer le moindre journaliste au mariage. C'est ce qu'on veut à tout prix éviter, encore plus maintenant qu'il y a Robin... » Il était encore temps de prendre un maximum de précautions, quitte à engager un service de sécurité renforcé tel que Donna le lui avait proposé en sachant que l’événement attirerait inévitablement bon nombre de regards indiscrets. « Je suis désolé. » - « Ne le sois pas, tu n'y es pour rien. Au contraire, je te remercie de me dire tout ça. Vraiment. » Leurs rapports n'avaient pas été des plus simples par le passé et pourtant, Wyatt avait fait tout ce chemin pour le mettre en garde. Ce n'était définitivement pas rien aux yeux de Rory. « Ça va pas te créer d'ennuis ? Avec ton éditrice, je veux dire. » A quel point la scène avait pu le mettre en difficulté ? Tout le monde ne vivrait pas particulièrement bien d'être harcelé par des journalistes. « Je peux lui parler et lui expliquer la situation, si tu veux, je voudrais pas que ça te porte préjudice. » Tout ce qu'il espérait, c'est que Wyatt ne se retrouvait pas dans une posture compliquée à cause de cette situation, tout ce que Rory avait toujours voulu éviter étant que sa famille se retrouve impactée par ce genre de dérives.



(rory #2) no act of kindness is ever wasted  JTdVfXP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QqLqwzn
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QoPDAKU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  E0B9M70
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Hod8yO6

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  HZjB4DU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  872289volunteer
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  WJ4yJXe
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GmWTCGB
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Lcds5AP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Qi7UeVN

 (rory #2) no act of kindness is ever wasted  394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyJeu 29 Juin - 19:29


« C'est vrai, d'ailleurs je prends volontiers les conseils si tu en as en stock. » La scène aurait pu paraître surréaliste, mais c’est une nouvelle réalité qui me donne un peu d’espoir pour un avenir plus calme entre Rosalie et son frère. Si je suis loin d’être un expert dans le domaine de la parentalité, j’avoue être touché par les paroles de Rory. « Dormez dès qu’elle dort. » C’est bien le premier conseil qui me vient en tête, celui qu’au fond on entend de partout, mais qui est si difficile à mettre en œuvre. « Pardon, c’est si bateau, mais on réalise pas à quel point le sommeil est précieux avant qu’un bébé nous réveille en hurlant. » que j’avoue en plaisantant. Gabriel ne fait toujours pas ses nuits de manière régulière et comme tous les parents épuisés on a fini par craquer et le laisser venir terminer ses heures de sommeil dans le lit avec nous. Ce n’est peut-être pas quelque chose à avouer à un jeune père qui ose espérer pouvoir conserver un lit conjugal vierge de tout petit bébé qui s’agite dans tous les sens. « On voulait une maison assez spacieuse pour y élever une famille mais on réalisait pas que le ménage serait une autre paire de manches. » J’approuve en riant quelque peu. « En ce qui concerne le ménage, je laisserais Rosalie te donner des conseils. » Si je fais ma part des tâches ménagères, je dois avouer que ma compagne a une meilleure maîtrise de son temps pour garder la maison en ordre. « En vrai, tout ce que je peux te dire c’est de profiter de tous les instants. » J’ai l’impression qu’hier encore, Gabriel était aussi petit que Robin et en un simple claquement de doigt il a commencé à parler et à gambader partout, refusant de nous tenir la main pour mieux se débrouiller tout seul. « Ils grandissent trop vite, maintenant Gabriel essayent de tout faire tout seul et quand on veut l’aider il fronce les sourcils et nous dit non. » que j’avoue en riant, repensant à la petite tête contrariée de mon fils. « Donc profiter, le ménage c’est secondaire. » Ils auront bien le temps d’avoir une maison propre lorsque Robin sera plus grande, pour le moment ils devraient juste passer tout leur temps à s’émerveiller devant chaque nouvelle prouesse de leur fille. C’est tout ce que je leur souhaite, de juste pouvoir profiter de chacun de ces petits moments auxquels ils pourront repenser avec nostalgie quand elle les rendra chèvre à courir d’un bout à l’autre de cette grande maison.

Tout comme je profite des derniers mois avec un seul enfant à la maison. « Tu appréhendes un peu ? » N’est-on pas tous un peu nerveux à l’idée même de prendre la responsabilité d’un être humain ? « Au moins vous avez eu de l’entraînement, avec Gabriel. Vous savez dans quoi vous mettez les pieds et je suis sûr que vous vous en sortirez très bien. » Un sourire se dessine sur mes lèvres au fait de repenser que ce bébé allait réellement être notre deuxième, l’idée me paraît parfois encore un peu folle, mais j’ai hâte d’entamer ce nouveau chapitre de ma vie. On le voulait vraiment ce bébé, on en avait parlé, l’idée s’était formée dans nos discussions, on n’avait juste pas réellement prévu que Rosalie tombe enceinte aussi rapidement, mais tout cela me paraissait bien plus apaisé que la première fois. « En réalité, je m’inquiète plus pour la santé de Rosalie. » que j’avoue pour la première fois à quelqu’un d’autre que moi-même. On se souvient tous de la naissance chaotique de Gabriel et pour rien au monde je ne voudrais vivre cela une deuxième fois. « Elle râle parce que je lui suis toujours derrière, mais je veux juste qu’elle puisse vivre un accouchement serein où on lui retire pas son bébé dès la première minute. » C’est ce qui avait entraîné Rosalie dans sa dépression et il était hors de question que l’on doit subir cette étape une fois encore. « Je crois que je vais stresser là-dessus jusqu’au jour J, mais autrement j’ai juste hâte que notre famille s’agrandisse. » Si je n’avais jamais imaginé un tel rôle pour moi, je dois avouer qu’être père a amener un sacré tournant dans ma vie, un de ceux qui est venu apaiser des années de mal être et de manque de direction. Désormais, je me plais à parler bébé et arpenter les magasins de puériculture pour ramener un cadeau à la petite dernière de la famille. « Merci beaucoup. Oh, oui, je me souviens qu'il l'a toujours avec lui quand je vous rends visite. Merci, c'est vraiment une adorable attention. » J’adresse un sourire à mon beau-frère qui semble véritablement touché de l’attention, encore une grande première pour nous dans cette relation que l’on cherche à établir doucement. « Tu sais... je souhaite vraiment qu'ils puissent passer un maximum de temps ensemble, elle, Gabriel, et le futur bébé. Et qu'ils puissent compter les uns sur les autres en grandissant. » Je relève la tête pour croiser le regard de Rory, quelque peu surpris par ses paroles, mais touché par la sincérité qui s’en dégage. Contrairement au reste de sa fratrie, Rory a au moins pris sur lui pour tenter de comprendre les choix de Rosalie et même si tout n’a pas été simple dès le début, aujourd’hui je réalise qu’il a pleinement accepté mon rôle aux côtés de sa sœur et l’importance des liens qui unissent nos enfants désormais. « C’est tout ce que je souhaite également Rory. J’ai un lien très fort avec ma cousine et si nos enfants pouvaient avoir le même entre eux ce serait génial. » Eleonora est très importante pour moi, certes je ne souhaite pas à nos enfants de connaître les mêmes drames que nous, mais je ne m’opposerai jamais à l’idée de les aider à construire un lien fort et soudé entre eux. « On fera tout pour que ce soit le cas ! » que j’annonce en lui adressant un autre sourire sincère.

Si je n’ai rien contre l’idée de discuter de nos chérubins, ma visite avait tout de même une raison toute particulière. Après avoir accepté un verre d’eau de la part de Rory, je le suis jusque dans la cuisine où je ne perds pas de temps à lui faire connaître la véritable raison de ma visite surprise. Une part de moi appréhende quelque peu la conversation, de peur que Rory n'aille s’imaginer que j’aurais pu donner la moindre information à ce journaliste de malheur, mais tout ce que je lis dans le regard du Craine ressemble bien plus à de l’empathie. « Je suis vraiment désolé que tu te retrouves mêlé à ça, Wyatt. » Immédiatement, je balaie ses excuses d’un geste de la main. Je n’allais pas le tenir responsable de quelque chose qui se trouve hors de sa portée et ce n’est pas comme si tout cela avait tourné au drame. « J'ai ma part de responsabilité là-dedans. Depuis que mes fiançailles avec Swann ont fuité, j'ai catégoriquement refusé de leur donner la moindre information sur notre mariage. Alors ils tenteraient n'importe quoi pour obtenir un scoop. » - « Et vous avez bien fait de ne rien leur dire. » Ils souhaitaient garder cette journée pour eux, pour leurs amis et leurs familles, personne ne devrait leur reprocher cela. Il m’arrive souvent d’oublier que mon beau-frère est un acteur reconnu et que le monde extérieur s’enquiert donc du moindre de ses faits et gestes. C’est un concept qui me dépasse, à l’ère des réseaux sociaux où chacun connaît tout de la vie de l’autre, je ne suis jamais entré dans ce genre de voyeurisme malsain. « Tu crois qu'il sait quelque chose, sur le lieu et le jour de la cérémonie ? Je sais que tu lui as rien dit, je veux juste éviter de voir débarquer le moindre journaliste au mariage. C'est ce qu'on veut à tout prix éviter, encore plus maintenant qu'il y a Robin... » Rory paraît véritablement inquiet soudainement et je m’empresse de reprendre la parole pour tenter de le rassurer. « Au vu de ses questions, il ne savait strictement rien. Il m’a demandé si c’était pour cette année donc je pense franchement qu’il n’a aucune idée de ce que vous avez prévu. Je crois qu’il m’a vu et qu’il a voulu tenter son coup. » Ce que j’apprécie réellement moins dans toute cette histoire, c’est que ce mec a été capable de me reconnaître alors que je ne suis personne et que j’étais tout simplement installé en terrasse. Pourtant, dans toute cette histoire, je suis simplement désolé de venir causer du souci à Rory et son compagnon à quelques semaines de leur union. « Ne le sois pas, tu n'y es pour rien. Au contraire, je te remercie de me dire tout ça. Vraiment. » L’idée de rentrer à la maison sans même en parler à Rory ne m’avait même pas traversé l’esprit, encore moins le fait de le prévenir au travers de Rosalie, j’avais voulu le voir de suite après, comme un instinct. « Je voulais pas vous causer du souci, mais je préfère que tu sois au courant, je sais pas ce que ce mec serait capable d’aller publier. » Nos rapports ne sont tout de même pas ceux de deux vieux amis de toujours et je ne voudrais pas que cet abruti publie des mots soi-disant exclusifs, soi-disant dit par le beau-frère de Rory et que cela m’explose à la figure auprès de lui. L’honnêteté primait dans ce genre d’instant.

« Ça va pas te créer d'ennuis ? Avec ton éditrice, je veux dire. » Surpris par la question, je n’ai pas le temps de répondre que Rory enchaîne déjà : « Je peux lui parler et lui expliquer la situation, si tu veux, je voudrais pas que ça te porte préjudice. » L’idée même que Rory aille s’excuser auprès de Jules m’arrache un éclat de rire franc. « Ce n’est vraiment pas nécessaire Rory. » que je lui assure immédiatement. Il paraît tout de même encore inquiet. « J’ai expliqué la situation à Jules et elle s’en fiche. En réalité, on a même presque hâte que ce pseudo journaliste envoie ses photos à Rosalie, juste pour que l’on se marre un peu tu vois ? » Conscient que mes paroles pourraient être mal interprétées je m’empresse d’ajouter : « J’en ai déjà parlé à Rosie, ça l’a fait rire ! Elle connaît très bien Jules. » J’ai la sensation de me justifier, mais jamais je n’irais tromper Rosalie et qu’importe ce qu’ira dire ce journaliste, il ne pourra pas parler de mal entre nous. Au pire, on en tirera quelques larmes de rire, Rosalie jouant la femme outrée de découvrir le père de son enfant en compagnie d’une autre femme. « Par contre, je vais être honnête avec toi, ce que j’ai moins apprécié c’est qu’il a mentionné le fait de nous avoir déjà vu tous les quatre ensembles à l’extérieur. » Je crois qu’il ne sera pas difficile pour Rory d’assembler les morceaux du puzzle : on ne s’est jamais vu tous les quatre sans que Gabriel ne soit présent à nos côtés. « Je me fiche de me faire prendre en photo si ça amuse la galerie. Je serais bien moins sympa la fois où ça arrivera sous mon nez alors que je suis avec Gabriel. » J’ai su me retenir plus tôt pour ne causer aucun tort à Rory, mais je ne veux pas qu’un journaliste s’approche de mon fils ou s’amuse à prendre des clichés volés de notre famille. « Ça en vient au même s’il s’agit de Robin ! » que j’ajoute d’ailleurs avec autant de sincérité. « Je ne veux pas te causer de trouble et j’ai rongé mon frein quand il insistait pour tout savoir de votre mariage tout à l’heure pour qu’il n’aille pas crier sur tous les toits que ton beau-frère est un sanguin, mais si l’un d’entre eux approcher les enfants ce ne sera pas la même histoire. » que j’avoue sans amener la moindre agressivité dans mes propos, loin de là. Rory ne connaît peut-être tout simplement pas encore à quel point je suis capable de tout pour protéger ceux que je considère comme ma famille.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-deux ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin, adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MZF6p33Y_o
POSTS : 11326 POINTS : 130

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (07) eddie #1scarlett #1swann #56 (fb 2017)micah #2nina #2

(ua zombie) swann #53

(ua gothique) swann #54


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  X6xpyO7y_o
swann #53 & #54 & #56 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadas (chez zoya & cameron)halston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua) swann #28 (ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua zombie) swann #51 (ua gothique) swann #52

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Inu8




rps abandonnés:

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyMar 18 Juil - 19:28




(c) davidcorenswct & harley
no act of kindness is ever wasted.

« Dormez dès qu’elle dort. » Un conseil qui ne pourrait probablement pas être plus avisé, et qui étira un fin sourire amusé sur les lèvres de Rory. « Pardon, c’est si bateau, mais on réalise pas à quel point le sommeil est précieux avant qu’un bébé nous réveille en hurlant. » L'acteur secoua la tête pour lui montrer que ça n'avait rien d'idiot ou de préconçu à ses yeux, loin de là. « Oh, non, c'est loin d'être bateau. Je crois que ça fait partie des choses qu'on peut facilement sous-estimer avant de se retrouver à faire des nuits entrecoupées. Alors je prends le conseil, vraiment. » Parce qu'ils étaient tous bons à prendre, justement, qui plus est de la part de quelqu'un qui savait exactement dans quoi il s'apprêtait à mettre les pieds et qui vivait tout ça de l'intérieur depuis déjà plus d'un an. Wyatt était sans l'ombre d'un doute un père dévoué et attentif, Rory savait qu'il avait sans doute du déjouer beaucoup de pièges en cours de route et apprendre de certaines erreurs inévitables lorsqu'on devenait père pour la première fois. « En ce qui concerne le ménage, je laisserais Rosalie te donner des conseils. » - « Je suis sûr qu'une part d'elle a attendu toute sa vie de pouvoir m'en donner. » Oh il y mettrait presque sa main à couper, Rory, et l'idée l'amusait. « En vrai, tout ce que je peux te dire c’est de profiter de tous les instants. Ils grandissent trop vite, maintenant Gabriel essaie de tout faire tout seul et quand on veut l’aider il fronce les sourcils et nous dit non. » Jusqu'à il y a encore peu de temps, Rory n'avait pas l'habitude d'entendre Wyatt s’épancher sur ce genre de choses ou se livrer davantage sur son rôle de père, alors c'était précieux de constater les changements que quelques mois pouvaient faire et combien leur relation avait pu se simplifier. Il en était sincèrement heureux, tout autant que de constater que son beau-frère semblait réellement épanoui. « Il veut pas perdre une minute pour montrer qu'il est déjà autonome. Pas de doute, il a bien du sang Craine ce petit. » Et pour connaître le fort tempérament de sa sœur, il y avait fort à parier pour que Gabriel n'en manque pas non plus en grandissant. « Donc profitez, le ménage c’est secondaire. » Ils avaient déjà plus important à penser, c'est vrai, si bien qu'il s’efforcerait de ne pas trop culpabiliser la prochaine fois qu'il manquerait de temps pour tout remettre en ordre. « Si on arrive à faire en sorte que la maison ressemble pas à un champ de bataille, je crois qu'on considérera que c'est une mission accomplie. » Il n'y avait pas de petites victoires, quand vous deveniez parents, n'est-ce pas ?

« En réalité, je m’inquiète plus pour la santé de Rosalie. » Une moue compatissante sur les lèvres, Rory secoua doucement la tête au moment de souffler. « Je m'inquiète aussi, tu sais. Et je crois que c'est normal, après ce qui s'est passé. Ça a été extrêmement traumatisant pour tout le monde, et pour vous deux encore plus que pour n'importe qui. » Wyatt avait été aux premières loges lorsque la grossesse de sa sœur avait pris une tournure dramatique et qu'ils avaient tous bien cru qu'ils allaient les perdre, le bébé et elle. « Elle râle parce que je lui suis toujours derrière, mais je veux juste qu’elle puisse vivre un accouchement serein où on lui retire pas son bébé dès la première minute. » C'est tout ce que Rory souhaitait lui aussi, alors qu'il savait combien les premiers jours après la naissance de Gabriel avaient du être extrêmement éprouvants pour Rosalie, dont l'état psychologique avait énormément souffert de cet enchaînement d’événements particulièrement douloureux. « Je crois que je vais stresser là-dessus jusqu’au jour J, mais autrement j’ai juste hâte que notre famille s’agrandisse. » La sincérité qui se dégageait de son discours fit naître une émotion inévitable chez Rory, qui plus que jamais se réjouissait pour sa sœur et lui. « Les médecins vont faire tout ce qu'il faut pour qu'elle soit surveillée au maximum et pour éviter de nouvelles complications. Je suis sûr que ça va aller, Wyatt.  » Il n'avait pas le pouvoir de lui promettre que ce serait le cas, mais il voulait y croire plus que tout. Croire que le pire était derrière eux et que cette grossesse-ci ne serait pas synonyme d'autant d'angoisses et appréhensions que la précédente. « Mais si par moments tu sens que ça t'angoisse un peu trop et que t'as besoin d'en parler... je suis là. » Il l'était aujourd'hui, alors qu'il sentait que Wyatt avait besoin de vider son sac et de partager ce qu'il avait sur le cœur. Et il le serait à nouveau par la suite, si son beau-frère en ressentait le besoin, parce que c'était la définition d'une famille à ses yeux. « C’est tout ce que je souhaite également Rory. J’ai un lien très fort avec ma cousine et si nos enfants pouvaient avoir le même entre eux ce serait génial. On fera tout pour que ce soit le cas ! » Finalement, ces mots répandirent un parfum plus léger dans l'air, alors qu'un sourire plus large fendit les lèvres de l'acteur, ému qu'ils partagent le même souhait en la matière et accordent la même importance à cette idée. « Ce serait vraiment génial. Ça me ferait tellement plaisir pour eux. » Ainsi que pour les adultes qu'ils étaient et qui rattrapaient le temps perdu maintenant que les choses étaient beaucoup plus simples et eux d'accord pour laisser le passé à sa place.

L'atmosphère changea du tout au tour lorsque Wyatt lui apprit avoir croisé la route d'un paparazzi particulièrement envahissant, valant à Rory de culpabiliser inévitablement d'être malgré lui la cause de ce désagrément. Il savait pourquoi ces vautours tournoyaient autour de ses proches, et ce qu'ils espéraient obtenir comme informations pour satisfaire la curiosité des lecteurs. Mais pour une fois, ça ne l'impactait pas seulement lui, ni même Swann, ça retombait carrément sur le reste de leur famille. « Et vous avez bien fait de ne rien leur dire. » C'est ce qu'il pensait toujours, lui aussi, plusieurs mois après que l'officialisation de leurs fiançailles se soit faite indépendamment de leur volonté, d'une manière qu'ils n'avaient pas pu choisir ni contrôler. Au moins avait-il la satisfaction d'avoir protégé son intimité avec Swann autant qu'il avait pu, même si ça n'avait pas suffi. « Au vu de ses questions, il ne savait strictement rien. Il m’a demandé si c’était pour cette année donc je pense franchement qu’il n’a aucune idée de ce que vous avez prévu. Je crois qu’il m’a vu et qu’il a voulu tenter son coup. » Un soupçon de soulagement envahit Rory, qui comprit que la tranquillité de son mariage n'était pas directement menacée. « Ça me soulage de l'entendre. » Il voulait à tout prix éviter une intrusion de ce genre pour le jour le plus important de leur vie, et encore plus alors que tous leurs proches seraient réunis et que leur fille d'à peine quelques mois, elle aussi, serait présente. Dans cette configuration, la présence de paparazzi serait catastrophique. « Avec Swann on voulait éviter d'investir dans un service de sécurité pour le mariage, pour pas ajouter une atmosphère anxiogène ou mettre nos invités mal à l'aise. Je commence à me demander si c'est une sage décision, désormais, même si je déteste l'idée de changer nos plans à cause de ces types. » Il n'avait pas envie d'offrir cette satisfaction-là à ces personnes qui ne respectaient rien, il n'avait pas envie de céder à l'angoisse de les voir gâcher ce jour si important. Et plus que tout, il n'avait pas envie que la présence d'un service de sécurité lui rappelle constamment que cette ombre planait juste au-dessus de leur tête. « Je voulais pas vous causer du souci, mais je préfère que tu sois au courant, je sais pas ce que ce mec serait capable d’aller publier. » - « Non, Wyatt, je t'assure que t'as bien fait de me le dire. Je préfère le savoir pour pouvoir aviser. Alors je t'en veux pas, au contraire. » Il avait fait ce qu'il fallait en venant le prévenir, et Rory veillerait à avertir Swann à son tour. Le couple n'avait pas besoin de ce genre d'angoisses en ce moment, mais il préférait mille fois être prévenu que risquer d'avoir une mauvaise surprise.

« Ce n’est vraiment pas nécessaire Rory. J’ai expliqué la situation à Jules et elle s’en fiche. En réalité, on a même presque hâte que ce pseudo journaliste envoie ses photos à Rosalie, juste pour que l’on se marre un peu tu vois ? » Une lueur quelques peu confuse au fond du regard, Rory comprit finalement où son beau-frère voulait en venir lorsque celui-ci reprit. « J’en ai déjà parlé à Rosie, ça l’a fait rire ! Elle connaît très bien Jules. » De toute évidence Jules était une amie du couple en plus d'être l'éditrice de Wyatt, ce qui tendait au moins à rendre la situation un peu moins compliquée – Rory s'en serait voulu si toute cette histoire avait en plus provoqué un malaise entre Rosalie et Wyatt, il était donc soulagé que ce ne soit pas le cas. « Je suis sûr que ma sœur sait qu'elle a rien à craindre, mais c'est tout à ton honneur de lui en avoir tout de suite parlé. Je dois comprendre que ton éditrice et toi travaillez sur un nouvel ouvrage ? C'est génial si c'est le cas. » Il osait poser la question pour lui montrer que le sujet l'intéressait, qu'à vrai dire il avait toujours porté une sincère admiration à son travail et s'était réjouit pour lui lorsque le succès de son dernier roman s'était confirmé. Il était simplement heureux que les choses se soient simplifiées et qu'il puisse le lui dire sans détour, aujourd'hui. « Par contre, je vais être honnête avec toi, ce que j’ai moins apprécié c’est qu’il a mentionné le fait de nous avoir déjà vu tous les quatre ensembles à l’extérieur. Je me fiche de me faire prendre en photo si ça amuse la galerie. Je serais bien moins sympa la fois où ça arrivera sous mon nez alors que je suis avec Gabriel. Ça en vient au même s’il s’agit de Robin ! » Son cœur se serra à cette seule pensée, Rory étant mieux placé que quiconque pour comprendre que Wyatt ait à cœur de protéger son fils de cette pure folie, son nouveau rôle de père le plaçant lui-même face à l'angoisse de ne pas savoir éviter à Robin de se retrouver malgré elle au milieu de tout ça. « Bien sûr, oui, je t'assure que je comprends. Et que je veux autant que toi les protéger de tout ça. Je peux même pas imaginer comment je réagirais si ces paparazzi cherchaient à publier des clichés de ma fille... » Viendrait un âge où il ne pourrait sûrement plus l'éviter et où tout ce qu'il pourrait faire c'était la protéger du mieux possible, mais pour l'heure Robin était beaucoup trop petite et vulnérable pour se retrouver exposée de la sorte. Alors il était loin, très loin de reprocher à Wyatt sa franchise. « Je ne veux pas te causer de trouble et j’ai rongé mon frein quand il insistait pour tout savoir de votre mariage tout à l’heure pour qu’il n’aille pas crier sur tous les toits que ton beau-frère est un sanguin, mais si l’un d’entre eux approcher les enfants ce ne sera pas la même histoire. » - « Et je te reprocherai jamais de vouloir protéger ta famille, Wyatt, j'espère que tu le sais. Que la sécurité et le bien-être de mes proches passera toujours avant mon image publique, même si ça doit un jour me valoir de refaire les frais d'un acharnement médiatique. » Il l'avait vécu difficilement à l'époque, était resté reclus quand les journalistes faisaient le pied de grue en bas de chez lui du matin au soir, mais beaucoup de choses étaient différentes aujourd'hui. Il était mieux entouré, il avait un fiancé formidable auprès de qui il savait qu'il trouverait toujours le plus grand des soutiens, une agence plus que jamais de son coté et une carrière beaucoup mieux établie. Il n'avait pas envie de repasser par les mêmes épreuves, mais il ne serait pas celui qui dirait à ses proches de filer droit lorsque la presse envahissait leur intimité. Il prendrait toujours position pour eux, assumerait toutes les conséquences que ça impliquerait et ne laisserait personne s'en prendre à ceux qu'il aimait. « Je vais en parler avec mon agente, voir ce qu'on peut faire pour calmer le jeu et détourner leur attention. Si le prix à payer pour qu'ils vous laissent en paix c'est de donner une interview, de leur offrir certaines exclusivités sur mes futurs projets... je le ferai. » Peut être que ça ne suffirait pas, peut être que leur appétit insatiable pour les potins ne serait pas assouvi, mais ça leur permettrait au moins de gagner un peu de temps. « Je ferai tout pour que rien de tout ça ne vous retombe plus dessus, mais... si jamais ça vous rassure d'avoir un garde du corps pendant vos premières sorties, le temps que ça se tasse, je peux arranger ça. » Une idée qu'il formula dans une légère grimace, conscient qu'elle n'avait rien d'attirante. « Je sais que ça fait pas vraiment envie. J'ai moi-même toujours refusé d'en avoir un. » Ses un mètre quatre-vingt-treize et son imposante stature n'avaient pourtant pas toujours dissuadé certains paparazzi de dépasser les limites. Simplement, à chaque fois, il s'était convaincu de pouvoir gérer ça seul. Au grand dam de Donna qui lui avait plus d'une fois remonté les bretelles à ce sujet.



(rory #2) no act of kindness is ever wasted  JTdVfXP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QqLqwzn
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QoPDAKU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  E0B9M70
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Hod8yO6

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  HZjB4DU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  872289volunteer
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  WJ4yJXe
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GmWTCGB
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Lcds5AP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Qi7UeVN

 (rory #2) no act of kindness is ever wasted  394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyLun 31 Juil - 22:30


« Oh, non, c'est loin d'être bateau. Je crois que ça fait partie des choses qu'on peut facilement sous-estimer avant de se retrouver à faire des nuits entrecoupées. Alors je prends le conseil, vraiment. » J’ai toujours été de ceux qui levaient les yeux en l’air dès que des jeunes parents venaient se plaindre de leur nuit de sommeil inachevé. Le premier a jugé le fait qu’ils auraient dû réfléchir à tout cela avant d’avoir des enfants. J’avais quelque peu sous-estimé le fait que tout cela ne devient concret que lorsqu’un bébé entre dans votre vie. L’idée n’est plus vague, mais belle et bien présente, et elle s’impose à votre quotidien sans jamais chercher votre consentement. Alors oui, Rory et Swann ne devrait pas prendre à la légère la moindre heure de sommeil qu’ils pourront grappiller à gauche et à droite.

Il était véritablement étrange d’échanger aussi librement avec Rory. Aucune tension ne venait agrémenter notre conversation. Nous ne n’étions plus que deux pères en train de s’échanger des conseils, comme des vieux camarades qui se retrouvent à la même étape dans leurs vies respectives. La sensation était étrange, mais loin d’être désagréable. Pour la première fois, je venais m’ouvrir sur mon nouveau rôle auprès de quelqu’un d’autre que ma compagne. « Il veut pas perdre une minute pour montrer qu'il est déjà autonome. Pas de doute, il a bien du sang Craine ce petit. » Je retiens une grimace lorsque Rory évoque les gênes de sa famille. J’ai encore bien du mal à m’associer ainsi aux Craine, mais il faut bien avouer que Gabriel a tout de même hérité d’une part de caractère de sa mère. « Il me ressemble comme deux gouttes d’eau, il fallait bien qu’il prenne quelque chose de sa mère. » que j’avoue en riant un peu. « Si on arrive à faire en sorte que la maison ressemble pas à un champ de bataille, je crois qu'on considérera que c'est une mission accomplie. » - « C’est ce que je m’efforce de faire comprendre à ta sœur depuis des mois. » Rosalie pouvait s’entêter à ce sujet, mais je continuais à croire que tant que notre fils avait des vêtements propres sur le dos et que le salon était à minima traversable sans chuter sur un jouet on pouvait s’avouer gagnant.

S’ouvrir ainsi sur nos rôles respectifs et surtout sur nos héritiers m’amenait à évoquer la grossesse de Rosalie qui venait réveiller des souvenirs que j’aurais préféré voir rester enfoui. « Je m'inquiète aussi, tu sais. Et je crois que c'est normal, après ce qui s'est passé. Ça a été extrêmement traumatisant pour tout le monde, et pour vous deux encore plus que pour n'importe qui. » Je n’avais pas réellement à cœur de me replonger dans le traumatisme qu’avait été la naissance de Gabriel pour nous, mais depuis l’annonce, je me surprenais un peu trop régulièrement à penser à ce jour. Et pour la première fois, je venais avouer à quelqu’un que malgré les apparences, je n’étais pas parfaitement serein avec cette nouvelle grossesse. « Les médecins vont faire tout ce qu'il faut pour qu'elle soit surveillée au maximum et pour éviter de nouvelles complications. Je suis sûr que ça va aller, Wyatt. » Hochant la tête, je tentais de prendre toute la positivité que mon beau-frère semblait placer dans chacune de ses paroles. « Mais si par moments tu sens que ça t'angoisse un peu trop et que t'as besoin d'en parler... je suis là. » Surpris par la franchise de Rory, je reste un instant sans trouver les mots. Dire qu’il y a encore quelques années, on était prêt à en venir aux poings tous les deux. La situation me paraît surréaliste et en même temps je me satisfais de la tournure qu’a su prendre notre relation. Au point de laisser les mots s’échapper d’entre mes lèvres sans le moindre contrôle. « Je viens d’apprendre que ma mère est atteinte d’un cancer alors… J’angoisse de tout dernièrement. » Même Rosalie n’avait pas eu le droit à une confession aussi intime. A croire qu’il était temps que je laisse échapper mes pensées. « Pardon, tu n'en demandais peut-être pas autant. » Je ne parlais pas de la maladie de ma mère, convaincue que si je gardais tout pour moi, il ne lui arriverait rien. « Je suis désolé Rory, j’avais pas idée de t’imposer ce genre de conversation. » J’en oubliais presque la réelle raison de ma présence dans cette maison.

Je ne devais pas me dissiper autant quand j’avais encore tant à dire à Rory sur un point qui le concernait bien plus directement. Cela n’allait pas être une partie de plaisir, mais si je m’étais immédiatement rendu jusqu'ici c’était bien dans l’intention de ne rien lui cacher et je m’efforce d’être à 100% transparent dans ma manière de raconter ma petite altercation avec le journaliste. « Avec Swann on voulait éviter d'investir dans un service de sécurité pour le mariage, pour pas ajouter une atmosphère anxiogène ou mettre nos invités mal à l'aise. Je commence à me demander si c'est une sage décision, désormais, même si je déteste l'idée de changer nos plans à cause de ces types. » Je n’ose imaginer ce qui était venu à les amener a avoir une telle discussion et pour rien au monde je ne souhaiterais être à la place de Rory a cet instant précis. « Je ne pense pas que ce soit nécessaire. » Il serait idiot qu’il s’angoisse au point de venir perturber ce jour que les deux hommes semblent attendre depuis si longtemps. « Et puis s’il venait à avoir un problème, je peux faire la sécurité. » Je n’ai pas peur d’une bagarre et ce n’est pas un journaliste qui viendra m’impressionner. S’il fallait en virer un de la propriété, je m’en chargerais avec le plus grand des plaisirs tout en essayant de rien laisser apercevoir. « Non, Wyatt, je t'assure que t'as bien fait de me le dire. Je préfère le savoir pour pouvoir aviser. Alors je t'en veux pas, au contraire. » Un sourire se dessine sur mes lèvres face à l’esprit positif de Rory. Moi qui m’inquiétais de devoir lui annoncer tout cela, je comprends qu’il reste tout simplement toucher par mon initiative.

Touché par l’attention de Rory aux moindres détails, je m’empresse néanmoins de le rassurer immédiatement. Jules est une amie avant tout et Rosalie est parfaitement au courant de tout cela. « Je suis sûr que ma sœur sait qu'elle a rien à craindre, mais c'est tout à ton honneur de lui en avoir tout de suite parlé. Je dois comprendre que ton éditrice et toi travailler sur un nouvel ouvrage ? C'est génial si c'est le cas. » Je hoche la tête. « Je me suis replongé dans une vieille idée et maintenant il faut qu’elle voie le jour. » Je laisserais de côté les raisons qui m’avaient initialement poussé à laisser tomber cette inspiration, il n’était pas nécessaire d’entraîner Rory dans des vieilles histoires. « Je suis dans une période où l’inspiration est au rendez-vous alors j’en profite et les rendez-vous avec mon éditrice s’enchaînent sans cesse. » C’était un véritable plaisir de travailler avec Jules surtout depuis que Conrad n’était plus dans le paysage. « On essaye de pas constamment s’enfermer dans un bureau et puis c’est bien connu les écrivains ne sont rien sans leur dose quotidienne de caféine. » Je ne cherchais pas réellement à justifier ma présence dans un café avec Jules, mais je tenais tout de même à rester transparent avec Rory. Au point, d’amener une part du sujet bien moins amusante. « Bien sûr, oui, je t'assure que je comprends. Et que je veux autant que toi les protéger de tout ça. Je peux même pas imaginer comment je réagirais si ces paparazzi cherchaient à publier des clichés de ma fille... » Je n’ose imaginer ce qu’il doit ressentir à l’idée que quelqu’un puisse publier de clichés volés de sa fille et je préfère ne même pas me mettre à sa place. Je deviendrais fou, je le sais. « Et je te reprocherai jamais de vouloir protéger ta famille, Wyatt, j'espère que tu le sais. Que la sécurité et le bien-être de mes proches passera toujours avant mon image publique, même si ça doit un jour me valoir de refaire les frais d'un acharnement médiatique. » Une nouvelle fois, je hoche la tête, venant confirmer ses pensées. « Je n’en doute pas Rory. » J’avais eu mes doutes sur lui, mais après quelques années à le fréquenter de loin et surtout en voyant qu’il a été le seul à faire un véritable effort en ma faveur, je ne peux qu’entendre les paroles de Rory et les prendre pour argent comptant. « Je préférais que ce soit dit, je… Je ne sais jamais réellement me maîtriser quand on s’en prend à ma famille. » Je n’avais pas à cœur de lui dépeindre un côté violent, mais il se devait de savoir que je serais capable du pire pour protéger ceux qui me sont chers. J’ai fait de la prison pour protéger ma sœur et je recommencerai sans même ressentir le moindre doute. « Je vais en parler avec mon agente, voir ce qu'on peut faire pour calmer le jeu et détourner leur attention. Si le prix à payer pour qu'ils vous laissent en paix c'est de donner une interview, de leur offrir certaines exclusivités sur mes futurs projets... je le ferai. » Mes sourcils se froncent et je m’apprête à l’interrompre mais Rory paraît avoir encore des choses à dire. « Je ferai tout pour que rien de tout ça ne vous retombe plus dessus, mais... si jamais ça vous rassure d'avoir un garde du corps pendant vos premières sorties, le temps que ça se tasse, je peux arranger ça.  Je sais que ça fait pas vraiment envie. J'ai moi-même toujours refusé d'en avoir un. » - « Quoi ? » Surpris, je relève les yeux vers un Rory qui me paraît si mal à l’aise d’un seul coup. « Non Rory, je suis pas venu te réclamer quoi que ce soit. » J’ai l’impression que l’on ne se comprend plus réellement d’un seul. « Je peux protéger ma famille, je n’ai pas besoin qu’on le fasse pour moi. » C’est plus fort que moi, je dois montrer la défensive, que l’idée ne soit pas méprisée, je comprends quelque peu d’où vient sa proposition, mais je n’ai pas besoin de cela. « Vraiment je veux pas de tout ça. » Personne ne va nous suivre à la trace et le moindre journaliste qui voudra un peu trop jouer avec les limites retrouva son appareil photo en miettes, mais je préfère ne pas l’évoquer à voix haute. « Je venais juste te prévenir et te faire part de mon ressenti. Je n’ai pas besoin que tu te rendes malade pour cela. » Il avait à cœur le bien-être des autres, je pouvais le voir, mais Rory ne devrait pas autant s’en faire pour nous. « Et si tu veux mon avis, tu ne leur dois absolument rien. C’est votre mariage, ce n’est pas parce que tu fais un métier public, que tu dois rendre des comptes à qui que ce soit. » Ils avaient le droit de vouloir garder ce moment intime et si ses fans ne comprenaient pas cela alors ils avaient tous un sacré problème. « Ne donne rien à personne, surtout avec ce qu’on a pu dire sur toi par le passé. » Je ne suis pas friand des gossips, mais Rosalie m’avait raconté tout ce que Rory avait dû traverser et très clairement je ne voyais pas pourquoi il devrait encore se plier aux règles du show business.

Et parce que je ne voulais pas laisser Rory s’entêter à imaginer le pire, je relève la tête pour croiser son regard. « Maintenant qu’on s’est prouvé à quel point on pouvait être des pères féroces, j’ai très envie de rencontrer la petite demoiselle. » Je n’avais pas l’intention de m’en aller comme un voleur, mais si Rory préférait laisser Swann se reposer, je n’allais pas m’imposer plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-deux ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin, adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  MZF6p33Y_o
POSTS : 11326 POINTS : 130

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (07) eddie #1scarlett #1swann #56 (fb 2017)micah #2nina #2

(ua zombie) swann #53

(ua gothique) swann #54


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  X6xpyO7y_o
swann #53 & #54 & #56 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadas (chez zoya & cameron)halston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua) swann #28 (ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua zombie) swann #51 (ua gothique) swann #52

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Inu8




rps abandonnés:

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyVen 25 Aoû - 19:00




(c) davidcorenswct & harley
no act of kindness is ever wasted.

Les complications subies par Rosalie lors de sa dernière grossesse et de son accouchement étaient encore un sujet sensible pour Wyatt comme pour Rory, et ce dernier éprouvait le sentiment que ça ne pouvait leur faire que du bien, de verbaliser les craintes qu'ils éprouvaient et de les partager pour se délester d'une partie du poids qu'elles représentaient. Ce à quoi il n'était pas préparé, c'était à ce que les prochaines confessions de Wyatt éclairent la situation d'un jour très différent. « Je viens d’apprendre que ma mère est atteinte d’un cancer alors… J’angoisse de tout dernièrement. » - « Wyatt, je... » Son cœur se serra de compassion pour celui qu'il n'avait jamais entendu se livrer de la sorte, encore moins sur un sujet aussi personnel et douloureux. C'était la première fois qu'il entrevoyait un Wyatt plus vulnérable et Rory réalisait combien il n'avait rien laissé paraître, ces derniers temps, malgré l'immense inquiétude qui le rongeait probablement au quotidien. « Pardon, tu n'en demandais peut-être pas autant. Je suis désolé Rory, j’avais pas idée de t’imposer ce genre de conversation. » Incertain quant à la meilleure façon de répondre quand tout ce qu'il voudrait était le prendre dans ses bras pour lui assurer son soutien – une option probablement risquée, Wyatt ne lui avait jamais semblé particulièrement tactile et ce geste pourrait facilement paraître malvenu même malgré l'amélioration de leurs rapports – Rory secoua la tête d'un air profondément navré. « Non, non, surtout ne t'excuse pas, je... » Il pesait chacun de ses mots, soucieux de se montrer compatissant sans pour autant le maître mal à l'aise en essayant de le réconforter. « Je suis vraiment désolé, Wyatt. J'ose à peine imaginer à quel point ça doit être difficile pour toi... Est-ce que je peux faire quelque chose ? » Il ne pouvait pas faire autrement que de poser la question, espérant ne pas franchir de limite. Il ne s'était jamais retrouvé dans une situation aussi douloureuse que la sienne, mais il nourrissait une profonde inquiétude pour sa propre mère du fait de son alcoolisme depuis maintenant de nombreuses années, alors une part de lui comprenait ce qu'il traversait quand une autre restait consciente qu'il ne le pouvait pas totalement. « Pardon, c'est sûrement ridicule. Mais tu sais qu'on est une famille, alors s'il y a quoi que ce soit qu'on puisse faire pour t'aider... » Swann autant que lui n'hésiteraient pas à lui tendre la main. « Je suis sûr que ta mère bénéficie de la meilleure prise en charge et que son état s'améliorera rapidement. » Wyatt n'était pas entré dans les détails et ne le souhaitait peut être pas, mais Rory s'accrochait plus que jamais à son optimisme avec l'envie de lui communiquer de l'espoir, là où n'importe qui dans cette situation en avait assurément besoin.

« Je ne pense pas que ce soit nécessaire. Et puis s’il venait à avoir un problème, je peux faire la sécurité. » Malgré l'inquiétude inévitable que cette partie de leur discussion suscitait chez l'acteur, c'est un sourire un peu moins crispé qui retrouva le chemin de ses lèvres. Lui non plus ne voulait pas d'un service de sécurité renforcé à son mariage, et il savait que Swann le désirait tout aussi peu, que c'était à mille lieux de l'ambiance qu'ils souhaitaient pour ce grand jour et que ça ne ferait que leur rappeler que la menace des paparazzi planait au dessus de leurs têtes et de celles de ses proches. Il était très reconnaissant à Wyatt de s'être confié à lui, mais il devait maintenant tâcher de ne pas céder à la panique. « Je doute que cette idée plaise tellement à Rosalie, entre nous. Mais c'est gentil de proposer. J'espère qu'on aura pas à en arriver là. » Que la situation serait contenue et que les médias n'apprendraient rien de concret sur le jour et le lieu du mariage. Ils s'employaient depuis des mois à brouiller les pistes et toute l'équipe de relations publiques de Rory était à pied d’œuvre pour laisser planer le doute jusqu'au tout dernier moment, lorsqu'il serait trop tard pour que le moindre paparazzi ait la plus petite chance de troubler la fête. Ensuite, ils pourraient annoncer officiellement leur mariage sans plus craindre le moindre incident. L'important, ici, c'était que Wyatt n'ait pas subi de préjudice suite à l'intervention de ces journalistes, lui qui se trouvait en compagnie de son éditrice au moment de la confrontation. « Je me suis replongé dans une vieille idée et maintenant il faut qu’elle voie le jour. » Et il se réjouissait sincèrement d'apprendre que Wyatt avait bel et bien un projet sur le feu, lui qui lui avait toujours semblé profondément passionné par son métier en plus d'être à ses yeux un auteur de talent. « Je suis dans une période où l’inspiration est au rendez-vous alors j’en profite et les rendez-vous avec mon éditrice s’enchaînent sans cesse. » - « C'est formidable, je suis content pour toi. J'ai l'impression que la paternité te donne des ailes, ça fait plaisir à voir, vraiment. » Et il en pensait chaque mot, n'ayant plus peur aujourd'hui de se montrer aussi direct avec lui maintenant que le dialogue était plus que jamais rétabli et eux véritablement capables de se comprendre. Il appréciait Wyatt sans s'en sentir un seul instant obligé, simplement parce qu'il savait voir combien sa sœur était heureuse à ses cotés. « On essaye de pas constamment s’enfermer dans un bureau et puis c’est bien connu les écrivains ne sont rien sans leur dose quotidienne de caféine. » Ses lèvres s'ornant d'un sourire bienveillant, il finit par souffler. « Je suis curieux de découvrir ce nouveau projet quand il sera publié. Tu as l'air bien parti et j'espère que ça se concrétisera comme tu le souhaites. » Il avait toujours jeté un œil intéressé à son travail et pouvait voir que Wyatt était entre de bonnes mains pour mettre ce nouveau projet d'écriture sur pied, alors il lui souhaitait que tout se passe du mieux possible.

Wyatt s'était montré parfaitement transparent avec lui, et il lui en était reconnaissant. Personne mieux que Rory ne pouvait sans doute comprendre qu'il tienne autant à préserver ses proches de l'attention souvent malsaine des médias, alors il serait bien la dernière personne à lui reprocher de vouloir agir le jour où les paparazzi dépasseraient les limites. « Je n’en doute pas Rory. » Et ça comptait pour lui de l'entendre, ayant toujours eu à cœur de protéger sa famille et ne comptant pas faire la moindre exception avec Wyatt, encore davantage après que son beau-frère ait pris la peine de venir le mettre au courant de la situation. Sa proposition de leur affilier un garde du corps, pourtant, fut reçue avec une certaine défiance de la part de son beau-frère et Rory comprit qu'elle n'avait rien d'une bonne idée. « Quoi ? Non Rory, je suis pas venu te réclamer quoi que ce soit. » - « Je sais, oui, bien sûr. » Il n'avait jamais cru le contraire, il connaissait aujourd'hui suffisamment Wyatt pour savoir que sa démarche était désintéressée. « Je peux protéger ma famille, je n’ai pas besoin qu’on le fasse pour moi. Vraiment je veux pas de tout ça. » Et il le comprenait sans le moindre mal, son regard se recouvrant d'un voile de désolation face à l'idée qu'il lui ait peut être donné l'impression de ne pas le croire capable de veiller de lui-même sur sa famille. C'était tout sauf le cas, et tout ce qu'il tentait de faire c'était trouver une solution qui faciliterait la vie de tout le monde. « Je t'assure que j'en doute pas, Wyatt. Je suis désolé si ma proposition était déplacée, je voulais simplement... enfin, je déteste l'idée que vous puissiez vous retrouver dans cette situation à cause de moi. » Ou tout du moins à cause de son boulot, et c'est bien pour ça qu'il s'était proposé de prendre des mesures pour les protéger d'une manière ou d'une autre, quand bien même ça n'était pas la bonne solution. Il en était maintenant certain et n'insisterait pas, comprenant mieux que personne que l'idée d'avoir quelqu'un pour assurer ses arrières n'ait rien d'attirante. « Faisons comme si j'avais rien dit, d'accord ? » Il ne voulait pas risquer que cette histoire entache les progrès que sa relation avec Wyatt avait connu ces derniers temps, tout comme il ne voulait pas qu'il puisse exister le moindre différend entre eux à ce sujet. Il n'aurait pas du lui faire cette proposition, et c'était sa manière de la retirer. « Je venais juste te prévenir et te faire part de mon ressenti. Je n’ai pas besoin que tu te rendes malade pour cela. Et si tu veux mon avis, tu ne leur dois absolument rien. C’est votre mariage, ce n’est pas parce que tu fais un métier public, que tu dois rendre des comptes à qui que ce soit. » Rory secoua finalement la tête. « Tu as raison. J'ai pas pu m'empêcher de prendre ça à cœur parce que c'est ce que je fais dès qu'il est question de ma famille, mais ils ont aucun droit d'envahir ma vie privée ou la votre. » Et en ça, il était plus que d'avis lui aussi que son métier et sa notoriété ne donnaient pas le droit à quiconque d'épier sa vie ou celle de ses proches. Il avait tenu ce même discours auprès de Penny quelques semaines plus tôt, et il était temps qu'il applique ses propres conseils. « Ne donne rien à personne, surtout avec ce qu’on a pu dire sur toi par le passé. » Trois ans en arrière, l'acharnement de la presse lui avait valu de vivre une véritable descente aux enfers, et il en gardait aujourd'hui un goût amer. « Ils n'obtiendront rien de moi. » Il était ferme et définitif dans sa façon de l'affirmer, Rory, n'ayant définitivement plus à cœur de jouer le jeu des médias dès qu'ils ne la jouaient pas fair-play eux-mêmes. Il accepterait toujours la médiatisation qui allait de paire avec son métier, mais pas les traitements injustes qu'elle impliquait parfois.

« Maintenant qu’on s’est prouvé à quel point on pouvait être des pères féroces, j’ai très envie de rencontrer la petite demoiselle. » L'atmosphère s'allégea enfin et Rory fut plus qu'heureux de pouvoir changer de sujet, songeant à son tour qu'une rencontre entre Wyatt et Robin aurait l'assurance de leur faire oublier cette partie de leur conversation et de délester leurs cœurs d'un certain poids. « Bien sûr, elle a hâte de faire ta connaissance. Suis-moi. » Il l'invita à le suivre à l'étage, jusqu'à la chambre que Swann et lui avaient soigneusement aménagé et où l'anglais s'était posé avec un livre en attendant que la toute jeune Robin s'endorme. Pressant doucement sa main contre l'épaule de son mari, Blake invita Wyatt à le suivre jusqu'au berceau. Heureusement pour lui, Robin ne semblait pas encore avoir capitulé et était toujours bel et bien éveillée. « Comme tu peux voir, on a à peine abusé sur la déco et les peluches. » Ses lèvres esquissèrent un sourire amusé, conscient qu'ils avaient vu grand et n'avaient pas vraiment pensé à être raisonnables. Entre les nombreux cadeaux de leurs proches et leur propre propension à gâter leur fille du haut de ses quatre mois, cette chambre redoublait de jouets et d'affaires en tous genres, sans doute aussi parce qu'ils avaient longtemps imaginé le jour où ils pourraient enfin gâter un enfant qui serait véritablement le leur. Se penchant au-dessus du berceau de Robin, Rory prit délicatement sa fille dans les bras avant de déposer un baiser sur sa tempe et de se tourner vers son beau-frère. « Et voilà la princesse. Tu fais coucou à oncle Wyatt, Robin ? » Ses doigts se saisirent doucement de la petite main de sa fille, qu'il remua en direction de Wyatt alors que Robin gazouillait et leur offrait ses sourires les plus craquants, ceux qui ne manquaient jamais d'attendrir et d'émouvoir son cœur de père.



(rory #2) no act of kindness is ever wasted  JTdVfXP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QqLqwzn
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  QoPDAKU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  E0B9M70
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Hod8yO6

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  HZjB4DU
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  872289volunteer
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  WJ4yJXe
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  GmWTCGB
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Lcds5AP
(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Qi7UeVN

 (rory #2) no act of kindness is ever wasted  394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  EmptyDim 17 Sep - 23:00


« Je suis vraiment désolé, Wyatt. J'ose à peine imaginer à quel point ça doit être difficile pour toi... Est-ce que je peux faire quelque chose ? » Je n’ai aucune idée de ce qui m’a poussé à lui parler d’une telle chose. Les mots m’avaient échappé, comme un poids dont j’avais besoin de me débarrasser auprès du premier venu. Je ne cherche pas sa compassion, ni même la moindre démarche de sa part. Il n’avait pas besoin de se démener pour un événement qui nous dépasse tous. « Faire attention à ta sœur avec moi ? » C’est bien tout ce que Rory pouvait faire pour m’aider à garder les idées claires et l’esprit le plus léger possible. « Pardon, c'est sûrement ridicule. Mais tu sais qu'on est une famille, alors s'il y a quoi que ce soit qu'on puisse faire pour t'aider... » Je dus me retenir d’éclater de rire. « Je suis pas certain de faire partie de la famille, comme tu dis. » Les autres Craine me le démontrent depuis des années. Je n’ai jamais été le bienvenu dans leur clan et je ne le serais probablement jamais. Ce n’est pas un problème. Je n’ai pas besoin de leur bénédiction pour mener ma vie auprès de Rosalie, mais il est assez hypocrite de me présenter comme un membre de leur famille. Qu’importent les bonnes intentions derrière les paroles de Rory. « Je suis sûr que ta mère bénéficie de la meilleure prise en charge et que son état s'améliorera rapidement. » A défaut de vouloir poursuivre la conversation, je me contente de hocher de la tête pour le rassurer sur ses propres paroles. Ma mère n’a probablement pas le meilleur suivi qui soit, car contrairement à eux, on ne roule pas sur l’or. Mais je fais tout mon possible pour qu’elle soit bien suivie, que sa maladie soit prise en charge et que les choses s’améliorent.

Si je n’avais pas le senti d’appartenir à leur clan, j’avais tout de même à cœur que le mariage de Rory se déroule sans encombre. Il paraissait si stresser à l’idée même que quelque chose vienne perturber leur moment, je ne pouvais pas simplement hausser des épaules et jouer le sans cœur. « Je doute que cette idée plaise tellement à Rosalie, entre nous. Mais c'est gentil de proposer. J'espère qu'on aura pas à en arriver là. » Un sourire amusé vint étirer mes lèvres. « Ce que ta sœur ne sait pas, ne peut pas lui faire de mal. » Elle n’a pas besoin de savoir que j’ai proposé mon aide. De toute façon, je sais que je n’aurais pas à agir. Je ne doute pas que Rory ait tout organisé pour qu’il n’existe aucun problème. Ce n’était qu’une proposition, la façon de lui assurer que j’aurais un œil ouvert et que je n’hésiterais pas à m’interposer pour leur assurer une soirée sans le moins d’encombres possibles. Rory est si inquiet de tout, que je me dois de le rassurer. C’est pas comme si Jules allait être pleinement offusqué. Elle avait posé des questions, certes, mais j’avais pu lui offrir des réponses rapides qui avaient satisfait sa curiosité. « C'est formidable, je suis content pour toi. J'ai l'impression que la paternité te donne des ailes, ça fait plaisir à voir, vraiment. » J’eus un rire un peu nerveux. « Je sais pas si c’est la paternité, mais je suis déjà satisfait d’avoir retrouvé une certaine inspiration. » Il fallait en faire quelque chose désormais. « Je suis curieux de découvrir ce nouveau projet quand il sera publié. Tu as l'air bien parti et j'espère que ça se concrétisera comme tu le souhaites. » Il n’avait jamais démontré un tel intérêt pour mon travail. Ou tout du moins, je ne m’étais jamais attendu à ce que ce soit le cas. Je suis surpris et en même temps cela reflète complètement la personnalité de Rory que j’ai fini par apprendre à connaître avec le temps. De toute la famille Craine, il est le plus conciliant. Le seul qui a compris que je n’avais aucune envie de vouloir du mal à sa sœur et que par tous les moyens, on se donnait une chance de vivre notre vie ensemble. « Si je suis assez satisfait, je te ferais parvenir un exemplaire. » Il pourrait probablement me donner son opinion, il sera toujours moins biaisé que celui de sa sœur.

« Faisons comme si j'avais rien dit, d'accord ? » Je hoche la tête. Je comprends ce que Rory a voulu me proposer, mais ce n’est pas quelque chose que je souhaite recevoir de sa part. « L’important, c’est que ça venait du cœur, t’en fais pas. » Tout ce que j’étais venu lui dire, c’est que quelqu’un cherchait à avoir des informations sur son mariage et que je n’avais rien dit. C’est la seule conclusion qu’il devait tirer de cette conversation, il ne doit rien aux journalistes, qu’importe combien ces derniers viennent nous emmerder. « Tu as raison. J'ai pas pu m'empêcher de prendre ça à cœur parce que c'est ce que je fais dès qu'il est question de ma famille, mais ils ont aucun droit d'envahir ma vie privée ou la votre. » - « Et on leur fera comprendre. » C’est bien tout ce que l’on peut anticiper de toute manière. Je ne voulais pas le stresser avec cette information et je m’en veux un peu de lui avoir provoqué ce genre d’angoisse, mais je tenais réellement à être honnête avec Rory quant à ma rencontre du jour. « Ils n'obtiendront rien de moi. » Son ton ne laissait place à aucune hésitation et cela me tira un léger sourire. « J’en doute pas. » Il pouvait paraître à fleurs de peau, mais je ne doute pas que Rory est une détermination à toute épreuve lorsqu’il s’agissait de protéger sa famille. « Et je te le dis encore une fois, si tu as le moindre doute ou besoin de quoi que ce soit pour que cette journée se déroule comme vous l’avez imaginé, on sera présent avec Rosie. » Je n’ai jamais été du genre à parler à la place de ma compagne, mais je crois que je ne peux pas trop me tromper en avançant cela. « Et promis, je me tiendrais loin de Garrett. » Il est celui avec qui je finissais toujours par avoir une bataille verbale, mais pour le mariage, je n’ai pas l’intention de le provoquer. J’espère uniquement que l’aîné des Craine aura la même idée en tête, pour le bien de tous.

L’atmosphère semble bien plus légère, comme si le nuage était passé et que Rory était quelque peu plus serein malgré tout. Et cela me permet de donner une tout autre raison à ma visite impromptue. « Bien sûr, elle a hâte de faire ta connaissance. Suis-moi. » Je ne sais pas si un bébé a réellement hâte de faire ma connaissance, mais c’est avec un léger sourire que je décide de suivre Rory dans les escaliers. Cela me permet de jeter un œil à leur nouvelle maison, le genre qui plairait énormément à une Rosalie qui ne cesse de me planter des indices indiquant qu’elle aimerait nous voir déménager. J’aurais le temps de penser à tout cela dans un autre moment. « Comme tu peux voir, on a à peine abusé sur la déco et les peluches. » J’hésite un instant sur le pas de la porte, apercevant Swann assis dans le fauteuil présent dans la chambre. Je lui adresse un léger signe de la main en souriant quelque peu. Je ne veux pas déranger, mais Rory se redresse avec sa fille entre ses bras et mon attention se dirige tout entière vers la petite fille. « Et voilà la princesse. Tu fais coucou à oncle Wyatt, Robin ? » Il y a des années de cela, je n’aurais eu aucun intérêt pour un petit bébé de cet âge. Aujourd’hui, je ne peux qu’envisager revivre la même chose très bientôt et un sourire se dessine sur mes lèvres. « Bonjour Robin. » J’ai le droit à un demi-sourire curieux alors que je m’avance pour venir caresser sa petite joue potelée du bout des doigts. « Ton cousin a très hâte de te rencontrer. » Gabriel a très bien compris que l’on parle de bébé en ce moment autour de lui et c’est devenu son nouveau mot favori. Il est obsédé avec les bébés et je suis persuadé qu’il sera en admiration devant sa cousine. « Elle est vraiment très mignonne. » que j’admets en relevant les yeux vers Rory. « Vous faites une belle famille tous les trois. » Et cette fois, mon affirmation se dirige vers Swann en particulier. Ce n’est pas l’entente du siècle entre nous, mais j’ai promis de faire des efforts. J’ai sincèrement envie que tout se passe bien entre nous quatre, au moins cela.

Si on se perd quelques minutes à échanger tel un groupe de parents un peu trop fier de leur progéniture, personne ne pourra en témoigner. Mais la discussion me paraît simple et c’est presque rassurant. « Je vais pas vous déranger plus longtemps. » Je n’avais déjà pas l’intention de m’imposer à la base. Alors après une poignée de main avec les deux hommes et un bisou baveux de la part de Robin, je m’éclipse pour aller retrouver ma propre famille.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory #2) no act of kindness is ever wasted (rory #2) no act of kindness is ever wasted  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rory #2) no act of kindness is ever wasted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-