AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
MAJ de juillet annoncée
Le 15 juillet le forum changera de design et proposera un nouvel event.
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

 (rowann #57) days feel like a perfect length

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
(rowann #57) days feel like a perfect length Eb93e2ce9725499626e601f2942624b8
POSTS : 49928 POINTS : 330

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)ginny #6arthur #16rory #59min-kyung #5greta #10 › scarlett #5

(rowann #57) days feel like a perfect length 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rowann #57) days feel like a perfect length 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #57) days feel like a perfect length Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rowann #57) days feel like a perfect length 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rowann #57) days feel like a perfect length 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #9 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : showmeyouricons (avatar) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptyVen 8 Mar 2024 - 13:22

@Rory Craine (rowann #57) days feel like a perfect length 394614564 (rowann #57) days feel like a perfect length 1949770018

La maison est à nouveau terriblement vide depuis le départ de Rory pour New York. Ce n’est que temporairement, fort heureusement, mais même les longues discussions que Robin entretient avec Brownie ne suffisent pas à totalement combler le cœur de l’anglais. Leur famille est parfaite uniquement lorsqu’elle est au complet, et il n’y a que dans cette configuration qu’il se sent pleinement à sa place, autant qu’il se sent heureux. Ainsi, il ne s’est pas passé beaucoup de temps entre le moment où l’idée est née dans son esprit et celui où il a passé un rapide appel à Donna pour s’assurer qu’il ne s’apprêtait pas à faire une grosse bêtise pouvant compromettre la promotion du prochain film de son mari. Sans être aussi enthousiaste que lui, elle lui a pourtant précisé qu’il pouvait aller au bout de son idée sans compromettre qui que ce soit, ou quoi que ce soit. A sa façon, elle a même précisé qu’il ferait au moins un heureux en la personne de Rory, ce qui est justement une des raisons ayant poussé Swann à vouloir aller au bout des choses. Ainsi, les vingt et une heures de vol séparant Robin et lui de Rory ne semblaient plus aussi terribles que ça une fois qu’il avait l’assurance de le retrouver une fois arrivés à New York.

Le timing était serré au point où Donna s’est assurée qu’on emmènerait leurs valises directement à l’hôtel, au même moment où un chauffeur les conduirait plutôt au plateau où Rory se fait maquiller, peu avant de se présenter devant les caméras. Il existait un plan dans lequel il se contentait d’attendre Rory à l’hôtel au retour de sa promotion du jour, mais il connaît bien assez son mari pour savoir qu’il sera enjoué de les voir le plus tôt possible, lui comme leur fille, et que ce bonheur transparaître de façon d’autant plus évidente devant les caméras. Swann ne prend pas de décisions pour leur famille selon ce qu’attendent les médias d’eux mais si l’un et l’autre peuvent se rencontrer, parfois, il met tout en œuvre pour faciliter autant que possible le quotidien de son mari qui a déjà beaucoup sacrifié pour lui. Robin est un petit ange qui a trouvé tout le temps du monde de possible pendant l’avion et les changements d’aéroports, alors nul doute qu’à son tour elle sera heureuse de retrouver son papa le plus tôt possible.

A pas de loup, comme si Rory pouvait risquer de les entendre au coeur du brouhaha, Donna les conduit jusqu’à la pièce portant temporairement le nom de son mari, où elle lui précise qu’ils sont un peu en retard sur le planning et qu’il est encore en train d’essayer ses tenues - ce qui, il le sait, signifie que le maquillage n’a pas encore débuté. Dans les mots de Donna, cela signifie qu’il n’a pas intérêt de les mettre davantage en retard sinon elle leur tapera sur les doigts, et personne n’a envie de ça. « Promis, juré. » Annonce l’anglais, un peu trop cérémonieusement et avec un sourire en coin évident. Il s’en amuse, mais il n’en est pas moins sérieux: rien ne la forçait à prendre de son temps pour organiser leur arrivée à New York, alors il lui est redevable, et cela commence par ne pas compromettre leur planning serré. Elle entre la première dans la pièce sans que cela ne surprenne personne, elle qui donne son avis aussi sincère qu’éclairé sur les différents costumes qu’il pourrait porter ce soir. Elle laisse surtout la porte ouverte derrière elle, ce qui n’est sûrement jamais le cas le reste du temps. Swann attend une seconde et une autre avant de se poster dans l’embrasure de la porte, une inconnue étant occupée à parfaire le nœud de cravate de son mari pour qu’ils visualisent au mieux ce que la tenue rendrait. Bien qu’ils soient dans le poids morts du retour miroir et que Rory n’ait pas de visibilité sur eux de là où il se trouve, cela n’empêche pas Robin de s’en moquer royalement lorsqu’elle essaie de communiquer avec lui et qu’elle tend en sa direction ses bras bien moins boudinés qu’auparavant. Elle ne sait pas parler mais elle essaye de tout son cœur, mêlant gazouillis et voyelles aléatoires jusqu’à obtenir l’attention d’un Rory qui a sûrement reconnu la voix de sa fille parmi toute l’agitation environnante.

Sans un mot, Swann croise son regard avec émotion. Il a l’impression de ne pas l’avoir vu depuis bien trop longtemps (une éternité, en réalité) et peine à garder pour lui un immense sourire qu’il rêve déjà de laisser se noyer contre ses lèvres. Le trajet en valait la peine, et il n’en a pas douté un seul instant. « Attends. » Il demande, pour qu’il ne vienne pas vers eux et pour qu’il ne pose pas de questions pour le moment non plus. Au lieu de ça, c’est une Robin débordante d’énergie qu’il pose enfin au sol, après l’avoir tenue dans ses bras pendant tout ce temps. De ses mains ouvertes, et prêtes à la rattraper à tout instant, il tient à son tour celles de sa fille dans leur paume. Ainsi, elle peut se permettre d’enfin réaliser ce qu’il l’empêchait de faire jusque-là: courir (à sa vitesse) dans les bras de Rory. Le trajet est court et aurait été résumé à deux enjambées pour les adultes qu’ils sont mais il est rempli d’obstacles pour leur fille, du haut de ses trois pommes. Elle n’en démord pas pour autant et, lorsqu’elle arrive enfin à la hauteur de Rory, son mari se relève à son tour pour effectuer le même chemin et ainsi l’embrasser tendrement. « Robin se languissait des dessins-animés américains. » Il murmure tout près de ses lèvres, avant de les embrasser à nouveau et de passer une main contre son dos, plus le moins du monde gêné par la présence de l’inconnue et de Donna. « Et… j’ai pas préparé d’autres excuses. » Swann continue dans un rire, ses yeux brillant de ce même bonheur nouveau. Maintenant qu’ils sont réunis, il sent un poids s’enlever de son cœur. Maintenant qu’ils sont ensemble, tout va forcément mieux. « Donna n’a évidemment rien à voir avec tout ça, et elle m’a surtout pas dit de te dire de choisir la cravate marron. » Son sourire est immense, même lorsqu’il dégage son regard pour le poser sur la femme dont il n’a que le prénom à la bouche. Lorsqu’il repose déjà ses yeux sur son mari, il prend une attitude un brin plus sérieuse. « Ca me semblait important de faire ça en famille. » Il se contente de lui expliquer de cette manière dans un premier temps. Dans l’intimité de leur couple, plus tard dans la soirée, il se permettra sans doute d’être plus expansif. Pour l’heure, l’image de Robin cherchant à le serrer dans ses bras est tout ce dont il a besoin pour s’assurer que tout ce périple en valait la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Absent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur et producteur, il est un visage récurent du grand écran et un artiste dont l'aura ne cesse de croitre dans le monde du Cinéma, où ses choix de rôles diversifiés et exigeants l'ont élevé au rang de talent incontournable vers qui les opportunités affluent. prochainement à l'affiche d'un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy Jr, il effleure aussi un autre de ses rêves du doigt et se forme à la réalisation auprès d'une de ses idoles, caressant l'espoir de passer derrière la caméra pour réaliser son premier long métrage.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #57) days feel like a perfect length ZcCq2LXC_o
POSTS : 11748 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (08) scarlett #1micah #2nina #2meet & greet (shining stars agency)zoya #5swann #59jesse #1

(ua zombie) swann #58


(rowann #57) days feel like a perfect length X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 & #59 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556575859

(rowann #57) days feel like a perfect length Aef869127908b208a5526e1c4338ec7dc0513144
nina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #57) days feel like a perfect length 747ecf971eec0f73abb4b5b353cb4bea9f4c6e54
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #57) days feel like a perfect length Fefa0977125a54e87deabb53211653484c220162
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #57) days feel like a perfect length Feccf874498610fdb6f0dfe34035dba6141f3dfc
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #57) days feel like a perfect length GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rowann #57) days feel like a perfect length Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rowann #57) days feel like a perfect length 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1swann #57

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(rowann #57) days feel like a perfect length Inu8




AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, gif profil @davidcorenswct, gifs sign @spiderliliez, bann profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif nina @thcrns, gif cringer @gwennifergifs, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptySam 23 Mar 2024 - 19:42


(c) harley & davidcorenswct
days feel like a perfect length.

Avec les quelques semaines de retard prises sur le tournage d'American Son, Rory s'était retrouvé à enchaîner rapidement avec l'enregistrement des interviews qui seraient utilisées pendant la promotion du film, le studio misant sur un press tour d'envergure débutant par le tour des plateaux de télévision et laissant ensuite la place aux différentes avant-premières dont les dates étaient déjà bloquées. Mais cet énième aller-retour à New York était aussi pour Rory la chance de prévoir plusieurs rendez-vous professionnels importants et vis à vis desquels l'acteur se projetait même au-delà de ce projet bien précis, alors que les derniers mois lui avaient permis de nouer de nombreux contacts au sein des différentes filiales d'Universal et avaient placé sur son chemin de précieux interlocuteurs à l'aube d'un des tournants les plus ambitieux et les plus terrifiants dans lesquels il ait jamais été tenté de se lancer. La production avait toujours été la première étape, Rory avait au fond de lui toujours su que c'était à ce croisement bien précis de sa carrière, en vérité, qu'il voudrait un jour arriver. Au moment où jouer devant la caméra ne lui suffirait plus et où il voudrait aussi se faire plus concrètement la main sur ce qui se passait en coulisse – sans pour autant jamais renoncer à son premier amour. Ce voyage avait donc de nombreux avantages et présentait de nombreux enjeux, pourtant c'est le cœur toujours un peu plus lourd de laisser Swann et Robin derrière lui qu'il avait repris l'avion, déjà conscient qu'ils resteraient éloignés plusieurs jours et que ce serait long, fatalement, après qu'il ait déjà du enchaîner les allers-retours au cours des derniers mois. Personne n'était plus compréhensible que Swann en la matière, pourtant, mais ça n'empêchait pas Rory de se sentir coupable chaque fois qu'il atterrissait loin des deux personnes les plus chères à son cœur ; celles sans qui tout ça ne serait forcément pas tout à fait pareil. Preuve en était que même au beau milieu de ses essayages, à quelques dizaines de minutes du début de son interview, Rory pensait davantage à son mari et à sa fille qu'aux questions qui lui seraient posées. Il avait obtenu d'en être informé au préalable, comme c'était toujours le cas pour s'assurer qu'aucune question jugée trop personnelle ne serait mentionnée – pour ça, il savait qu'il pouvait faire entièrement confiance à Donna et Scarlett, ainsi qu'au reste de son équipe. « Je crois que j'ai une préférence pour le premier costume, t'en penses quoi ? » Son agente venait justement de réapparaître, sans doute partie se désaltérer pendant que l'habilleuse l'aidait à faire son choix parmi les costumes qu'il essayait. « J'en pense qu'on a sans doute des rangées entières de jeunes filles prêtes à s'évanouir dès qu'elles te verront entrer sur le plateau. » Une allusion qui lui valut d'étouffer un rire et de lever les yeux au ciel, toujours d'avis que Donna exagérait pour l'embêter. Le tournage du film était certes devenu une véritable attraction en ville ces derniers mois, mais jusqu'ici ils étaient parvenus à contenir plutôt bien la nouvelle de sa présence dans ces studios et il aimerait autant que ça continue ainsi. « Le premier, oui. Tu seras parfait là-dedans. » Elle approuva finalement, validant ainsi un premier choix de tenue d'une journée qui en connaîtrait plusieurs.

Occupé à scruter son reflet dans le miroir pendant que l'habilleuse soignait chaque détail du costume qu'il avait enfilé, du plus petit faux pli au moindre fil indésirable, Rory ne s'attendait pas un seul instant à la surprise qui était sur le point de lui être faite, à mille lieux d'imaginer le bonheur immense qui serait le sien dans quelques instants. Ce n'est que lorsque les gazouillis de sa fille retentirent dans son dos – et à sa plus grande surprise, compte tenu des milliers de kilomètres censés les séparer – que l'acteur se retourna brusquement et constata qu'en effet, il ne les avait pas rêvé sous le coup du manque. Ces gazouillis étaient bien réels. « Robin ? » Son sourire s'étira d'un bout à l'autre de son visage et son regard, lui, s'illumina encore un peu plus lorsqu'il réalisa que sa fille était bel et bien là et que bien évidemment, elle n'était pas venue seule. « ...Swann ? Mais... qu'est-ce que vous faites ici ? » Rien dans ses paroles ne portait la plus petite trace de reproche, c'est au contraire un Rory immensément ému et impatient de les retrouver qui s'apprêta à interrompre ses essayages pour faire un pas dans leur direction, toutefois stoppé par son mari avant qu'il ait eu le temps de s'approcher. « Attends. » Comprenant que Swann avait une autre idée derrière la tête et s'attendrissant déjà de voir Robin quitter les bras de son père pour retrouver la terre ferme, c'est cette fois une émotion encore plus vive qui brilla au fond de ses yeux clairs lorsqu'il observa la fillette accourir dans sa direction, naturellement aidée et soutenue par les mains sécurisantes de l'anglais, mais malgré tout suffisamment déterminée à lui montrer ses progrès pour que Swann ait presque du mal à la suivre. Laissant éclater un rire joyeux, Rory dut prendre sur lui pour réprimer l'émotion que cette scène répandait inévitablement chez lui ; voir sa fille tenir avec de plus en plus d'agilité sur ses deux petites jambes étant un spectacle qui ferait fondre le cœur de n'importe quel père. « Mon dieu, elle grandit si vite. Je la revois encore quand elle marchait à peine à quatre pattes. » Et s'accroupissant à hauteur de Robin lorsque celle-ci arriva finalement face à lui, c'est sans plus perdre un seul instant qu'il la serra dans ses bras et se redressa ensuite pour couvrir son petit visage de baisers. « Bravo ma chérie, tu es une vraie petite championne. Papa est très fier de toi. » Ses lèvres trouvant l'instant d'après celles de son mari, c'est dans un baiser tendre et amoureux qu'il laissa à nouveau s'exprimer sa joie de pouvoir les serrer tout contre lui. - « Robin se languissait des dessins-animés américains. » - « Oh, vraiment ? » Souriant contre ses lèvres, Rory prit quelques instants pour respirer leur odeur et réaliser qu'ils étaient là, alors qu'ils n'étaient pas censés se retrouver avant au moins plusieurs jours. Il n'aurait pas pu espérer un tel scénario même dans ses rêves, et pourtant ils avaient bel et bien parcouru la moitié du globe pour être ici. « Et… j’ai pas préparé d’autres excuses. » Il s'en fichait, Rory, que ce ne soit sûrement pas très raisonnable que son mari et sa fille soient venus le rejoindre. Il s'en fichait, même à quelques minutes d'une nouvelle interview. « Vous êtes là, c'est le plus important. Ça suffit à faire mon bonheur. » Et ils n'avaient pas besoin d'excuses pour ça, ils n'en auraient jamais besoin. « Donna n’a évidemment rien à voir avec tout ça, et elle m’a surtout pas dit de te dire de choisir la cravate marron. » Son regard amusé se détacha des traits de son mari pour se reposer sur ceux de son agente, postée à l'entrée de la pièce, et dont le petit air satisfait prouvait qu'elle était définitivement fière d'avoir participé à ces manigances. « Il a insisté pour venir te rejoindre. Et comme vous m'avez invité à votre mariage, je me suis dit que je pouvais bien lui faire une petite place dans ton emploi du temps. » Connaissant Donna, il y avait fort à parier pour qu'elle ait mis l'accent sur ses impératifs professionnels avant d'accepter que Swann et Robin soient du voyage, mais qu'elle se soit malgré tout laissée convaincre sans difficulté. « On sait tous les trois que c'est uniquement pour ça, oui. » Il releva, un petit sourire au coin des lèvres, jugeant qu'il n'était plus utile depuis le temps qu'il souligne combien Donna avait toujours été Team Swann, et ce à chaque moment de leur histoire, jusqu'à lui avoir carrément sauté au cou le jour où Rory lui avait appris pour leurs fiançailles. Il la connaissait assez pour savoir que de les voir ainsi, si heureux de se retrouver, devait faire vibrer sa corde sensible.

« Ça me semblait important de faire ça en famille. » Son regard retrouva celui de Swann avec le besoin de lui faire comprendre que ça l'était, oui, qu'il n'y avait même rien de plus important en cet instant que de les avoir près de lui. « On va vous laisser tous les trois. » Donna et son habilleuse savaient à quel moment s'éclipser pour les laisser profiter de ce moment en famille, ce pour quoi il veillerait à les remercier un peu plus tard, se contentant pour l'instant d'un sourire reconnaissant. « Mais, Rory, on n'est pas en avance. Tâche de pas trop traîner. »« C'est promis. » Il n'en oubliait pas la raison pour laquelle il était ici et, même s'il serait tentant de tout remettre à un autre jour pour simplement profiter de ces moments précieux avec son mari et leur fille, sa conscience professionnelle et sa loyauté envers Donna et ses équipes l'empêchaient de ne penser qu'à lui. Ils auraient tout le temps de se retrouver, maintenant que son mari et sa fille étaient là, et il était prêt à faire tout ce qui était en son pouvoir pour réorganiser le reste de son emploi du temps au mieux pour passer le plus de temps possible avec eux. « J'arrive pas à croire que vous ayez fait tout ce chemin sans que je me doute de rien, je... vous êtes arrivés quand ? » Est-ce qu'ils revenaient tout juste de l'aéroport ? Est-ce qu'ils avaient eu le temps de se poser à l'hôtel ? « Le voyage a pas été trop compliqué avec Robin ? Je serais venu vous chercher à l'aéroport, si j'avais su. J'espère que ça a pas été trop stressant, cette organisation. » Leur fille était à un âge où n'importe quel voyage en avion pouvait sembler interminable et ce vol avait du être d'autant plus long que New York était loin d'être la porte à coté. Tout ce qu'il espérait, c'est qu'ils n'étaient pas trop épuisés par leur voyage, que Robin autant que Swann avait pu se reposer pendant le vol et que sinon, ils pourraient profiter d'une nuit réparatrice dès ce soir. « Vous m'avez tellement manqué. » Les serrant un peu plus fort contre lui, Rory sentit son cœur de père vibrer dans sa poitrine lorsque Robin apposa ses petites mains sur son visage, grimaçant puis riant presque aussitôt lorsque ses petits doigts effleurèrent les poils de sa barbe. « Je suis pas encore passé entre les mains des maquilleurs, alors je peux faire ça autant que je veux. » Et frottant le bout de son nez tout contre celui sa fille, il replongea ensuite son regard avec complicité dans celui de Swann pour lui voler un nouveau baiser, et le savourer deux fois plus, celui-là. « Et ça aussi, évidemment. » A présent, ses batteries étaient comme pleinement rechargées.



(rowann #57) days feel like a perfect length JTdVfXP
(rowann #57) days feel like a perfect length QqLqwzn
(rowann #57) days feel like a perfect length QoPDAKU
(rowann #57) days feel like a perfect length E0B9M70
(rowann #57) days feel like a perfect length Hod8yO6

(rowann #57) days feel like a perfect length HZjB4DU
(rowann #57) days feel like a perfect length 872289volunteer
(rowann #57) days feel like a perfect length WJ4yJXe
(rowann #57) days feel like a perfect length GmWTCGB
(rowann #57) days feel like a perfect length Lcds5AP
(rowann #57) days feel like a perfect length Qi7UeVN

 (rowann #57) days feel like a perfect length 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
(rowann #57) days feel like a perfect length Eb93e2ce9725499626e601f2942624b8
POSTS : 49928 POINTS : 330

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)ginny #6arthur #16rory #59min-kyung #5greta #10 › scarlett #5

(rowann #57) days feel like a perfect length 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rowann #57) days feel like a perfect length 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #57) days feel like a perfect length Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rowann #57) days feel like a perfect length 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rowann #57) days feel like a perfect length 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #9 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : showmeyouricons (avatar) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptyMer 27 Mar 2024 - 16:18

Ce n’est qu’en devenant parent qu’il a compris toute l’importance que tient désormais sa fille dans sa vie, comme en cet instant où son émerveillement vient des pas qu’elle arrive à articuler elle-même et de l’étreinte qu’elle est la première à recevoir de Rory. Bien sûr que Swann a à son tour envie de serrer son mari dans ses bras, et pourtant il se complaît plus que jamais du spectacle qui s’offre à lui et des deux personnes qu’il aime le plus au monde enfin réunies. Le bonheur de Robin est aussi évident que l’est celui de Rory malgré la surprise de leur présence - il y a de toute façon fort à parier que Robin est tout autant surprise, malgré le nombre de fois où Swann lui a parlé des raisons de leur voyage. « Mon dieu, elle grandit si vite. Je la revois encore quand elle marchait à peine à quatre pattes. » - « On s’est beaucoup entraînés dans l’allée de l’avion. » Il avoue dans un sourire, son regard posé avec l’éternel même émerveillement en direction de leur fille. Elle grandit, voilà tout. Elle grandit, mais elle est sûrement aussi particulièrement motivée par l’idée de rejoindre les bras de son père, qui lui manque autant qu’à Swann. « Bravo ma chérie, tu es une vraie petite championne. Papa est très fier de toi. » Après lui avoir laissé quelques secondes pour étreindre leur fille, Swann s’ajoute doucement au tableau, venant à son tour enlacer son mari et l’embrasser tendrement. S’il avait hâte de voir la réunion avec leur fille, il avait tout autant hâte de lui-même retrouver Rory et pouvoir l’étreindre comme il le fait en cet instant, faisant de son mieux pour ne pas froisser son costume choisi avec soin. Ce qu’il peut faire sans risquer une guerre civile contre Donna et son habilleuse, c’est au moins trouver toutes les excuses possibles l’ayant mené à traverser la moitié du globe pour le retrouver avec quelques jours d’avance. « Vous êtes là, c'est le plus important. Ça suffit à faire mon bonheur. » Son front posé contre le sien, Swann sourit dans le vide sans ressentir le besoin d’être vu en retour. « Ca fait le mien aussi. » Et c’est justement la raison pour laquelle lui et leur fille ont fait ce voyage, parce qu’il sait que la famille est aussi importante pour lui qu’elle l’est pour Rory. Sur ce point, parmi tant d’autres, ils sont parfaitement sur la même longueur d’onde, ce qui est aussi la raison pour laquelle ils voulaient tant fonder leur propre famille, à eux et rien qu’à eux, sans jamais reproduire les erreurs de leurs parents, sans pouvoir les éviter toutes pourtant.

Swann reste silencieux dans les interactions entre son mari et son agente, ce qui ne l’empêche en rien de toujours se montrer reconnaissant de ce qu’elle est prête à mettre en place pour leur permettre d’être ensemble, et ce dans les conditions qui leur semblent être les plus optimales selon leurs propres règles. Elle leur laisse finalement quelques minutes d’intimité et, dans un regard lui étant adressé, Swann la remercie à son tour d’un hochement de tête. « J'arrive pas à croire que vous ayez fait tout ce chemin sans que je me doute de rien, je... vous êtes arrivés quand ? » Déjà, les questions arrivent et elles semblent être nombreuses. Swann lui ayant caché chaque seconde de cette surprise, il trouve la chose plutôt compréhensible, et cela lui évoque un nouveau sourire. « On vient d’arriver. » Ils sont directement arrivés dans les locaux à leur sortie de l’aéroport, ce qui n’a rien d’étonnant tant Swann avait simplement envie de retrouver son mari avant de vouloir penser à se reposer. « Je suis désolé de pas t’avoir donné beaucoup de nouvelles aujourd’hui et hier. » Il avoue malgré tout, même si sa présence à New York explique à elle-seule qu’il était dans un avion et dans un autre ; et qu’avant ça, il discutait avec Robin pour savoir de combien de tenues de rechange elle allait avoir besoin. « Le voyage a pas été trop compliqué avec Robin ? Je serais venu vous chercher à l'aéroport, si j'avais su. J'espère que ça a pas été trop stressant, cette organisation. » Trop conscient du caractère naturellement soucieux et empathe de son mari, Swann prend le temps de poser une main contre son cou avant de l’embrasser tendrement pour le rassurer. « Elle a été sage. Je crois qu’au fond, elle savait très bien où on allait. » Il confesse en laissant son regard dériver en direction de leur fille. Elle a déjà fait le voyage jusqu’à New York une fois ; peut-être qu’elle savait qu’elle allait y retourner avec ses deux parents, l’un d’eux étant absent depuis quelques semaines déjà. « Et Donna m’aurait tué s’il avait fallu modifier ton emploi du temps. » Il l’avoue dans un rire, craignant autant que Rory la possible colère de son agente qui, aussi arrangeante puisse-t-elle être, n’en reste pas moins totalement dévouée à la carrière de son poulain avant toutes choses. Sans elle, Swann sait que rien de tout ceci n’aurait été possible, alors il n’est pas prêt de vouloir demander la lune et risquer de franchir les limites. Ils sont ensemble en cet instant et c’est tout ce qui importe.

« Vous m'avez tellement manqué. »
« Toi aussi. »

Et puisque Robin s’amuse maintenant avec les poils de sa barbe comme elle s’amuse de ses figurines, Swann s’avance sans crainte à penser qu’il lui a manqué à elle aussi. « Je suis pas encore passé entre les mains des maquilleurs, alors je peux faire ça autant que je veux. » Il observe la scène avec des yeux brillants, toujours aussi heureux et fier de constater l’alchimie qui lie le père et la fille. Un jour, ils partageront autant avec une famille bien plus large, et pourtant tout aussi heureuse. Pour peu, il serait presque surpris du baiser volé du brun, et pourtant il ne réfléchit pas à deux fois avant d’y répondre avec le même amour et entrain, ses lèvres venant encore et encore chercher les siennes. « Et ça aussi, évidemment. » - « Tu m’en diras tant. » Ses doigts se posent contre sa joue, en laissant une autre de libre pour le nouvel amusement de Robin. Ses yeux sont aussi rieurs que l’est son sourire, plus envieux que jamais qu’ils aient un temps pour eux et que cela ne se résume pas à quelques maigres minutes dans une pièce délimitée à la va-vite par quelques murs. « Y’a tout un programme dont j’ai pas parlé à Donna. » Il s’en amuse en le murmurant contre son oreille, embrassant sa mâchoire l’instant suivant. « Et toi, je suis certain que y’aura pas de comédie avant d’aller dormir ce soir. » Il l’avance avec plus d’entrain en embrassant cette fois-ci le front de sa fille, qu’il aime autant qu’elle déteste dormir plus de quelques heures à la suite. Le décalage horaire autant que les nombreuses heures de voyage devraient avoir raison de son énergie ; il l’espère, du moins.

Un peu plus sérieux, il abandonne un temps le regard éternellement contemplatif qu’il dévoue à Rory et il lui accorde surtout un brin d’air, laissant Robin continuer à se lover contre lui. « Deux patients ont décommandé vendredi. » Il finit par expliquer la raison de sa présence auprès de lui. « Et… ça m’a donné l’idée de libérer ma journée. » Les autres rendez-vous ont été avancés et il a pu monter dans le premier avion pour New York, Robin à ses côtés n’ayant pas à prévenir ses peluches qu’elle ne reviendrait que dans quelques jours. « C’est pas très raisonnable, je sais. » Et il l’avoue malgré lui, son regard se baissant durant quelques jours. Il sait qu’il ne pourra pas traverser autant de kilomètres dès l’instant où son mari lui manque, mais il sait aussi qu’après la tournée de promotion, Rory sera à la maison plus souvent et que le problème ne se posera pas à nouveau avant un certain temps. Ce qu’il sait aussi, bien malgré lui, c’est que le problème se posera à nouveau. Encore et encore. Très rapidement, c’est à Robin qu’il devra expliquer comment son père l’aime de tout son cœur mais ne peut pas rester aussi souvent à la maison que le fait Swann. « Mais… c’était possible. Et je préférais ça à tourner en rond à la maison. » Il reporte son regard sur Robin et en tire un faible sourire. Sans avoir les mêmes gênes que Rory, elle le lui rappelle à chaque seconde, si bien qu’à sa simple vue, il se souvient parfois d’à quel point son mari est loin d’eux. « Laisse moi changer ça avant qu’on ait un incident diplomatique. » La brève nostalgie morne de ses mots est déjà abandonnée alors qu’il retire la cravate de Rory pour lui en trouver une autre, jugée préférable par son agente - et par Swann lui-même, il l’avoue. Avec soin et attention, et sous le regard scrutateur de Robin, il lui noue la nouvelle cravate autour du cou. « C’est ta première fois dans cette émission, pas vrai ? » La question n’en est pas réellement une: Swann sait parfaitement quels talk-show il a foulé et lesquels il n’a jamais connu. Bien sûr qu’il connaît ce genre de détails, lesquels n’ont rien de détails à ses yeux. « Tu sais comment ça va se passer ? Les questions ? » Son regard se relève pour plonger dans le sien, son sourire cachant presque parfaitement le maigre souci qui est le sien, et autant de mots qui pourraient se résumer à “ça va ?” tant il sait que les apparitions publiques ne sont en rien la raison pour laquelle Rory s’est tourné vers le cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Absent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur et producteur, il est un visage récurent du grand écran et un artiste dont l'aura ne cesse de croitre dans le monde du Cinéma, où ses choix de rôles diversifiés et exigeants l'ont élevé au rang de talent incontournable vers qui les opportunités affluent. prochainement à l'affiche d'un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy Jr, il effleure aussi un autre de ses rêves du doigt et se forme à la réalisation auprès d'une de ses idoles, caressant l'espoir de passer derrière la caméra pour réaliser son premier long métrage.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #57) days feel like a perfect length ZcCq2LXC_o
POSTS : 11748 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (08) scarlett #1micah #2nina #2meet & greet (shining stars agency)zoya #5swann #59jesse #1

(ua zombie) swann #58


(rowann #57) days feel like a perfect length X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 & #59 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556575859

(rowann #57) days feel like a perfect length Aef869127908b208a5526e1c4338ec7dc0513144
nina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #57) days feel like a perfect length 747ecf971eec0f73abb4b5b353cb4bea9f4c6e54
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #57) days feel like a perfect length Fefa0977125a54e87deabb53211653484c220162
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #57) days feel like a perfect length Feccf874498610fdb6f0dfe34035dba6141f3dfc
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #57) days feel like a perfect length GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rowann #57) days feel like a perfect length Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rowann #57) days feel like a perfect length 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1swann #57

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(rowann #57) days feel like a perfect length Inu8




AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, gif profil @davidcorenswct, gifs sign @spiderliliez, bann profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif nina @thcrns, gif cringer @gwennifergifs, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptyVen 12 Avr 2024 - 22:15


(c) harley & davidcorenswct
days feel like a perfect length.

Si la présence de Swann et Robin faisait déjà la plus douce et la plus inattendue des surprises, les petits pas de plus en plus assurés de leur fille le comblaient un peu plus dans son cœur de père. Parce que de toutes les choses que Rory redoutait forcément quand son travail l'emmenait loin de chez lui, l'idée de peut être rater des moments importants de la vie et de l'éducation de Robin figurait forcément en tête de liste, et ça sans doute que Swann en était parfaitement conscient lorsqu'il avait organisé cette surprise. Rien ne pourrait ainsi l'émouvoir davantage que la vision d'une Robin toute enjouée accourant dans sa direction et d'un Swann attentif au moindre de ses mouvements, tel le plus précieux des tableaux. « On vient d’arriver. » Une part de lui aurait préféré qu'ils prennent le temps de se poser à l'hôtel pour reprendre des forces après le voyage, mais une autre était bien trop heureuse de pouvoir profiter de ces retrouvailles avant son passage. « C'est donc pour ça que Donna était si mystérieuse, ces dernières heures. » Il nota dans un petit sourire, prolongeant son étreinte avec Swann et leur fille, bien incapable de se défaire d'eux après qu'ils lui aient tant manqué au cours des derniers jours. « Je suis désolé de pas t’avoir donné beaucoup de nouvelles aujourd’hui et hier. » - « C'est rien, mon cœur. Tu devais pas avoir une minute à toi avec tout ce que ça a du demander comme organisation, de prévoir ce voyage à la dernière minute. » Parce qu'il supposait que tout s'était organisé au dernier moment, que dans le cas contraire Swann se serait trahi avant même qu'il ne parte le premier pour New York – ils savaient tous les deux que c'était déjà un miracle qu'il n'ait rien laissé paraître quand ils s'étaient eu au téléphone, les deux hommes se connaissant par cœur et étant incapables de se cacher quoi que ce soit. « Elle a été sage. Je crois qu’au fond, elle savait très bien où on allait. » Ses doigts caressèrent le crâne de sa fille, laquelle commençait à avoir de plus en plus de cheveux et grandissant à vue d’œil – une pensée qui l'attendrissait autant qu'elle le terrifiait au fond de lui. « Je crois que ça méritera bien un détour par le plus grand magasin de jouets de toute la ville, ça, non ? » Et à en voir les grands yeux pétillants de malice et les petits rires de Robin, cette idée semblait lui plaire et ça tombait bien, Rory se faisait déjà une joie de profiter des prochains jours à leurs cotés. « Et Donna m’aurait tué s’il avait fallu modifier ton emploi du temps. » Oh, nul doute que si Donna avait validé cette surprise et aidé Swann à tout organiser, c'était avant tout parce qu'elle l'avait toujours énormément estimé et savait aussi combien sa présence et celle de Robin apporterait comme joie et comme réconfort à l'acteur. Pour autant, ça ne la rendait pas moins dure en affaires et ils savaient l'un comme l'autre que son agente veillerait au grain même maintenant qu'ils étaient là, elle qui ne laisserait absolument rien compromettre cette tournée de promotion. « Donna aurait trop de scrupules pour ça. Pour ce qui est de te botter les fesses, en revanche... je suis pas sûr qu'elle aurait hésité. » Mais comme le souligna son petit air amusé, Swann avait encore de la marge avant de risquer de s'attirer les foudres de Donna, et ça même s'il ne doutait pas que ces retrouvailles improvisées n'avaient pas facilité la tâche de son agente.

Retrouver son mari et sa fille, c'était non seulement une surprise comme il n'en attendait pas au cours de ce voyage mais aussi une authentique bouffée d'air frais pour Rory, qui vivait difficilement chaque éloignement d'avec sa famille même lorsqu'il ne s'éternisait pas au-delà de quelques jours. Alors maintenant qu'il les avait près de lui, maintenant qu'il pouvait les serrer dans ses bras et rattraper le temps perdu, il ne comptait pas se priver. « Tu m’en diras tant. » Maintenant qu'il y repensait, tout s'était enchaîné de façon à ce qu'il puisse pleinement profiter de ces retrouvailles et Donna en personne qui s'était sans doute assurée qu'il ne passe entre les mains de la maquilleuse qu'une fois que ces effusions de joie auraient pris fin. « Y’a tout un programme dont j’ai pas parlé à Donna. » Son sourire s'étira cette fois avec plus de malice tandis que son regard intercepta le sien sans qu'il ait même besoin d'ajouter quoi que ce soit pour que Swann et lui se comprennent. « Oh, vraiment ? » Lui aussi, il y avait tout un tas de choses qu'il ne comptait pas évoquer devant leur fille et qu'il attendrait de pouvoir partager avec l'anglais une fois dans l'intimité de leur chambre d'hôtel et leur fille endormie. Parce que ça aussi, ça faisait partie des choses qu'il se languissait évidemment de retrouver après un voyage de plusieurs jours, Swann et lui n'ayant jamais été particulièrement doués pour se passer l'un de l'autre dans ces moments-là. « Et toi, je suis certain que y’aura pas de comédie avant d’aller dormir ce soir. » Son regard protecteur se reposa sur leur fille, qui restait forcément peu habituée au décalage horaire. « Donna vous a installé dans ma chambre d'hôtel ? Elle est très spacieuse, mais je peux en demander une plus grande si besoin. » Il ne doutait pas que Donna s'était occupée de tous les détails et avait veillé à ce que sa famille ne manque de rien, et surtout pas d'un confort plus que mérité après un aussi long voyage.

« Deux patients ont décommandé vendredi. Et… ça m’a donné l’idée de libérer ma journée. » Comprenant que c'était là la raison pour laquelle son mari avait pu prendre ces billets d'avion au départ et le rejoindre avec leur fille à New York, Rory retrouva un sourire attendri au moment de souffler. « Il faudra que tu me donnes leurs coordonnées, que je les remercie d'avoir permis à mon mari de me rejoindre et d'avancer la date de nos vacances en famille. » Il en plaisantait volontiers parce qu'ils savaient tous les deux qu'il n'en ferait rien, bien sûr, et qu'il était simplement heureux que ce concours de circonstances leur ait permis d'être réunis un peu plus tôt que prévu. « C’est pas très raisonnable, je sais. Mais… c’était possible. Et je préférais ça à tourner en rond à la maison. » Laissant filtrer un petit rire tendre, c'est avec douceur que ses doigts se reposèrent contre la mâchoire de son mari pour l'inciter à relever la tête et ainsi replonger son regard dans le sien. « Depuis quand on fait seulement ce qui est raisonnable ? » Swann avait beau être beaucoup moins impulsif que lui, il aimait croire qu'après avoir partagé sa vie pendant tant d'années il avait immanquablement dépeint sur lui pour certaines choses. Décider de parcourir la moitié du globe sur un coup de tête, en l’occurrence, était le genre de choses dont Rory était lui-même capable et ça son mari le savait bien. « Je suis tellement heureux que c'ait été possible. J'ai pas arrêté de penser à vous, au moment où on serait enfin de nouveau tous les trois et où j'aurais plus à m'absenter. » Il n'aurait plus à le faire aussi souvent et avant un certain temps, ce qui avait tout d'une bonne nouvelle lorsqu'on tenait comme lui à faire passer sa famille en priorité et plus encore après qu'un projet nous ait demandé autant de temps et d'énergie. Il avait enchaîné les déplacements, ces derniers mois, et même s'il aimait son métier il lui tardait de retrouver un quotidien plus calme auprès de Swann et Robin. « Laisse moi changer ça avant qu’on ait un incident diplomatique. » Son regard amusé suivit Swann du regard lorsqu'il entreprit de défaire sa cravate pour lui en trouver une autre. « Je vois que Donna et toi, vous avez trouvé le temps de comploter entre deux allers-retours à l'aéroport. » Il glissa d'un petit ton rieur, n’opposant bien sûr aucune résistance et ce parce qu'il faisait autant confiance à son agente qu'à son mari pour prendre les bonnes décisions quand ça le concernait. Ça valait aussi pour une simple cravate, oui, et parce qu'elle n'avait justement rien d'anodine lorsqu'il s'apprêtait à être interviewé à la télévision américaine et devant des millions de téléspectateurs. « C'est parfait. Exactement la touche qu'il manquait. » Il va sans dire que Swann avait toujours eu des goûts très sûrs, une affirmation que leur fille semblait justement confirmer elle aussi à en juger par la façon dont ses petits doigts se resserrèrent avec enthousiasme autour de sa nouvelle cravate. « Oh, je crois que cette petite princesse approuve elle aussi. » Inutile de préciser qu'il serait d'autant plus fier au moment d'entrer sur le plateau, maintenant.

« C’est ta première fois dans cette émission, pas vrai ? » Son regard se reposant dans celui de Swann, c'est un Rory cette fois un tout petit peu plus anxieux qui secoua la tête. « Oui, et c'est l'un des talk shows les plus populaires ici alors ça me met un peu de pression. » Ce qui le rassurait, par contre, c'est que toute son équipe ait vu aussi grand pour la promotion du film, ce qui lui prouvait une fois de plus qu'ils croyaient tous autant que lui en ce projet. « Tu sais comment ça va se passer ? Les questions ? » Cette fois c'est un sourire plus doux qui fendit les lèvres de l'acteur. Il connaissait Swann par cœur et devinait le léger souci qui se cachait derrière cette question, alors son premier réflexe fut comme toujours de tenter de le rassurer. « J'ai demandé à avoir la liste avant d'entrer sur le plateau. Elle est juste là, si tu veux y jeter un œil. » Se penchant pour se saisir de la feuille qu'il avait déposé un peu plus tôt sur la table, il la tendit à son mari et s'assura de capter son regard au moment d'ajouter. « On me posera aucune question jugée personnelle, rien qui ait un rapport avec toi ou Robin. C'est une chose sur laquelle Donna et Scarlett ont longuement insisté au moment de négocier ma venue dans cette émission. » Il savait bien que ça n'était pas l'unique raison pour laquelle la question intéressait sincèrement Swann, et qu'avant toute autre chose Swann tenait à s'assurer qu'ils ne lui demanderait rien qui puisse le mettre mal à l'aise. Mais ils savaient tous les deux qu'au moins une part de Swann avait sans doute besoin d'entendre qu'il ne serait pas mentionné, ce soir, pas plus que la vie de famille qu'ils tenaient à construire le plus loin possible de l'attention des médias. « La question que j'appréhende le plus, c'est celle sur ma disparition des écrans il y a quatre ans. Même s'ils nous ont assuré qu'ils ramèneraient pas Byers sur le tapis. » Il confessa finalement dans une petite moue, et parce que repenser à cette période compliquée n'était jamais aussi facile qu'il le prétendait. Il avait fait du chemin, depuis le scandale qui avait bien failli lui coûter sa carrière, mais il ne considérait pas que ça le dispensait de garder un maximum d'humilité par rapport à tout ça. Le sujet en lui-même n'était pas tabou, mais il y avait à ses yeux des contextes plus adaptés pour l'évoquer. « Mais honnêtement, je crois qu'il en faudrait beaucoup pour me miner le moral. Je comptais t'appeler avant mon passage mais finalement, je suis encore plus heureux de pouvoir te le dire de vive voix. » Et alors qu'il pensait garder cette partie-là pour un peu plus tard, lorsqu'il était encore loin d'imaginer que son mari et sa fille auraient fait le déplacement jusqu'à New York, voilà que son sourire s'étira avec un enthousiasme irrépressible. « Tu te rappelles de mon rendez-vous avec les exécutifs d'Universal ? » Swann savait combien ce rendez-vous lui tenait à cœur, qu'il avait déjà tenu avec eux plusieurs discussions autour de son désir de diversifier son activité et de se faire progressivement la main derrière la caméra, il était donc le mieux placé pour savoir qu'une issue ne serait-ce qu'un tout petit peu encourageante suffirait déjà à l'enthousiasmer. Et s'il brillait autant de joie dans son regard, c'est parce que cette journée déjà synonyme de bonnes nouvelles devenait plus précieuse encore face à la perspective de pouvoir les fêter avec son mari et leur fille, les deux personnes qu'il avait le plus à cœur de rendre fiers.



(rowann #57) days feel like a perfect length JTdVfXP
(rowann #57) days feel like a perfect length QqLqwzn
(rowann #57) days feel like a perfect length QoPDAKU
(rowann #57) days feel like a perfect length E0B9M70
(rowann #57) days feel like a perfect length Hod8yO6

(rowann #57) days feel like a perfect length HZjB4DU
(rowann #57) days feel like a perfect length 872289volunteer
(rowann #57) days feel like a perfect length WJ4yJXe
(rowann #57) days feel like a perfect length GmWTCGB
(rowann #57) days feel like a perfect length Lcds5AP
(rowann #57) days feel like a perfect length Qi7UeVN

 (rowann #57) days feel like a perfect length 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
(rowann #57) days feel like a perfect length Eb93e2ce9725499626e601f2942624b8
POSTS : 49928 POINTS : 330

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)ginny #6arthur #16rory #59min-kyung #5greta #10 › scarlett #5

(rowann #57) days feel like a perfect length 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rowann #57) days feel like a perfect length 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #57) days feel like a perfect length Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rowann #57) days feel like a perfect length 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rowann #57) days feel like a perfect length 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #9 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : showmeyouricons (avatar) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptyVen 19 Avr 2024 - 18:44

Donna a été pour eux une alliée insoupçonnée depuis le premier jour et elle devient celle de Swann dès qu’il est question de faire une surprise à son mari, ou simplement pour s’assurer du confort du couple. Elle a toujours respecté leurs limites et pris soin de préserver leur intimité, raison pour laquelle l’anglais nourrit à son tour une profonde reconnaissance envers cette femme, autant qu’une profonde estime. Il sait qu’il peut l’appeler au dernier moment pour lui faire part de son envie de traverser la moitié du globe pour retrouver son compagnon, tout comme il sait qu’il ne sera pas jugé pour cette idée et qu’elle fera surtout tout en son pouvoir pour qu’elle prenne vie dans les meilleurs conditions possibles, tout en respectant la carrière de Rory. Elle connaît sûrement bien mieux qu’eux les limites à ne pas franchir pour ne pas compromettre son avenir, raison pour laquelle l’avis de Donna est toujours précieusement écouté par l’anglais - pour des sujets impérieux comme pour une simple histoire de cravate. « Donna vous a installé dans ma chambre d'hôtel ? Elle est très spacieuse, mais je peux en demander une plus grande si besoin. » - « Elle m’a dit que l’équipe de l’hôtel avait installé un lit pour Robin. » Et puisque tel a été annoncé, il en avait lui-même déduit que la chambre devait être assez grande pour les accueillir tous les trois. Pouvoir travailler avec une équipe de confiance signifie qu’il n’est pas celui ayant à s’inquiéter de ce genre de choses, si bien qu’il s’en remet à leur jugement sans crainte. Il préfère cette idée à celle de devoir faire déménager Rory, même si cela n’aurait été que de quelques étages au pire. Après tout, il vient déjà bien assez mouvementer son quotidien et il souhaite ne pas en rajouter malgré lui. « Il faudra que tu me donnes leurs coordonnées, que je les remercie d'avoir permis à mon mari de me rejoindre et d'avancer la date de nos vacances en famille. » Et alors que Rory n’énonce aucun reproche à son égard, ce dont il était déjà quasiment assuré, Swann se permet d’afficher un sourire plus serein et même amusé. « Secret médical. » Il murmure avec amusement, bien qu’une part de lui remercie aussi lesdits patients d’avoir décommandé leurs rendez-vous et permis d’une certaine manière que ce voyage puisse exister. Swann n’aurait jamais voulu annuler des rendez-vous déjà pris mais puisque sa journée s’est libérée grâce à eux, il n’y avait plus rien ou presque dont il pouvait s’en vouloir. Lorsque Rory en profite pour laisser glisser ses doigts sous sa mâchoire et lui faire relever la tête, Swann suit le mouvement sans se plaindre, bien au contraire. Il retrouve ses yeux avec un bonheur nouveau et simple, ce dernier étant uniquement lié à la présence du brun à ses côtés et à leur famille réunie au grand complet. « Depuis quand on fait seulement ce qui est raisonnable ? » Il se perd dans les nuances océanes de ses prunelles une seconde de plus, la question passant temporairement au second plan de ses priorités. « En ce qui me concerne, depuis toujours sauf depuis à peu près sept ans. T’en connaitrais pas la raison, peut-être ? » Il joue la surenchère sans pour autant que ce soit un mensonge: il a toujours été du genre précautionneux, parfois un peu trop, et seule la présence de Rory dans sa vie a su changer un brin la donne. Leur relation a payé le prix des changements difficiles à opérer dans l’esprit de Swann, mais aujourd’hui tout va bien mieux et la raison s’échappe parfois de leur quotidien pour le meilleur et uniquement le meilleur. « Je suis tellement heureux que c'ait été possible. J'ai pas arrêté de penser à vous, au moment où on serait enfin de nouveau tous les trois et où j'aurais plus à m'absenter. » Sans un commentaire de plus, il embrasse tendrement son épaule à travers le tissu épais. Ses doigts se resserrent un peu plus encore contre ses cotes, anticipant déjà le moment où Donna viendra leur annoncer qu’ils sont en retard et que Rory doit finir de se préparer pour le plateau. Il se raccroche à l’idée que tout n’est que temporaire et que ce soir, enfin, ils seront pleinement réunis en tant que famille. « Je sais que tu fais tout ce que tu peux pour que ce soit le cas. » Il n’a pas fait tout ce chemin pour lui reprocher d’être parti loin d’eux, non, absolument pas. « Je me disais que moi aussi, je pouvais faire des efforts pour nous. » Au delà de simplement accepter ses absences et attendre son retour, il sait qu’il peut à son tour faire le chemin pour retrouver Rory, même s’il ne pourra pas le faire à chaque fois, ni même dès que son mari s’absente quelques jours. Il veut croire que l’hiver passé est un cas particulier et que rien ne sera plus jamais semblable, que ce soit au sujet d’une fichue tempête que des déplacements qui s’éternisent dans le temps. Ce n’est pas la vie dont ils parlaient, ce n’est pas la vie qu’ils veulent non plus.

Après leurs retrouvailles émouvantes, l’effet de surprise s’estompe peu à peu et Swann prend le temps de se focaliser sur l’instant présent et surtout sur l’interview que Rory s’apprête à donner. Ce n’est pas la première de sa carrière, loin de là, mais elles ont toutes leur importance. Un seul mot de travers serait gardé dans les mémoires pour toujours et commenté par la planète entière ; et si Swann le sait, alors Rory en a évidemment été averti à un tout autre niveau à son tour. « Oui, et c'est l'un des talk shows les plus populaires ici alors ça me met un peu de pression. » Il a une voix différrente, maintenant. Il a une voix qui trahit l’appréhension qui restera sans doute toujours la sienne malgré l’expérience engrengée au fil des années. « Y’a aucune raison que ça se passe mal. » Il reprend des mots que Donna a sûrement déjà eus à son encontre, même si elle en a sans aucun doute profité pour souligner que tout se passerait bien s’il faisait attention. Le rôle de Swann n’est pas de le mettre en garde ni de le préparer. Il est simplement là pour le soutenir autant que possible, autant qu’il en aura besoin. « J'ai demandé à avoir la liste avant d'entrer sur le plateau. Elle est juste là, si tu veux y jeter un œil. » Il accepte la proposition et ladite feuille tendue par Rory au même instant, balayant ainsi du regard la liste de questions. Il connait bien assez Rory pour savoir celles qui pourraient déjà le rendre anxieux, à juste titre. « On me posera aucune question jugée personnelle, rien qui ait un rapport avec toi ou Robin. C'est une chose sur laquelle Donna et Scarlett ont longuement insisté au moment de négocier ma venue dans cette émission. » - « Ils voulaient absolument t’en poser ? » Il lit entre les lignes et pose la question à Rory, mimant de ne pas s’en inquiéter alors même que son timbre de voix trahit sûrement le fait qu’il ne sait pas rester de marbre face à une telle idée. Après tout, il en va de leur famille. Si Donna et Scarlett ont dû insister pour que le sujet soit passé sous silence, cela signifie qu’elles avaient justement matière à batailler. « La question que j'appréhende le plus, c'est celle sur ma disparition des écrans il y a quatre ans. Même s'ils nous ont assuré qu'ils ramèneraient pas Byers sur le tapis. » Le blond hoche la tête un peu plus gravement, sans doute encore un peu trop touché par cette histoire dont il n’était pourtant pas le premier concerné. Elle a beaucoup trop impactée Rory pour qu’il ne se sente pas concerné à son tour, et encore attristé à la simple idée qu’elle ait justement pu exister à partir de rien. Qu’on pense que son mari puisse être un homme violent a tout pour l’indigner au plus haut point. « Qu’est-ce que tu as prévu de répondre ? » Il demande alors simplement, faisant confiance à la préparation médiatique qu’il a reçue autant que les bons conseils de Donna allant de pair avec.

« Mais honnêtement, je crois qu'il en faudrait beaucoup pour me miner le moral. Je comptais t'appeler avant mon passage mais finalement, je suis encore plus heureux de pouvoir te le dire de vive voix. » Le sourire de Swann reprend tendrement vie. Il sait bien que même loin l’un de l’autre, ils ne perdent jamais le contact, ce qui est d’autant plus vrai depuis que Robin est dans leur vie et qu’ils donnent aussi souvent que possible des nouvelles de leur fille à l’autre dès qu’un est absent. « Tu te rappelles de mon rendez-vous avec les exécutifs d'Universal ? » - « Oui, bien sûr. Je pensais t’appeler après l’émission pour te demander comment ça s’était passé. » Avant que ce plan initial ne soit totalement chamboulé par l’avion pris jusqu’à New York, de toute évidence. Maintenant, ils peuvent en parler face à face et à en juger par les yeux brillants de son mari, Swann n’a pas à craindre que le rendez-vous puisse avoir mal tourné. « J’ai l’impression que tu as quelque chose à me dire, non ? » La question n’en est pas vraiment une, de toute évidence. Robin elle-même semble être suspendue aux mots de son père à en juger par ses grands yeux bleus qui ne voient plus que lui et sa tête rejetée en arrière sans aucune délicatesse, à l’image de son jeune âge ne se rendant pas compte que ses actes peuvent avoir des conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Absent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur et producteur, il est un visage récurent du grand écran et un artiste dont l'aura ne cesse de croitre dans le monde du Cinéma, où ses choix de rôles diversifiés et exigeants l'ont élevé au rang de talent incontournable vers qui les opportunités affluent. prochainement à l'affiche d'un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy Jr, il effleure aussi un autre de ses rêves du doigt et se forme à la réalisation auprès d'une de ses idoles, caressant l'espoir de passer derrière la caméra pour réaliser son premier long métrage.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #57) days feel like a perfect length ZcCq2LXC_o
POSTS : 11748 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (08) scarlett #1micah #2nina #2meet & greet (shining stars agency)zoya #5swann #59jesse #1

(ua zombie) swann #58


(rowann #57) days feel like a perfect length X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 & #59 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556575859

(rowann #57) days feel like a perfect length Aef869127908b208a5526e1c4338ec7dc0513144
nina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #57) days feel like a perfect length 747ecf971eec0f73abb4b5b353cb4bea9f4c6e54
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #57) days feel like a perfect length Fefa0977125a54e87deabb53211653484c220162
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #57) days feel like a perfect length Feccf874498610fdb6f0dfe34035dba6141f3dfc
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #57) days feel like a perfect length GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rowann #57) days feel like a perfect length Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rowann #57) days feel like a perfect length 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1swann #57

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(rowann #57) days feel like a perfect length Inu8




AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, gif profil @davidcorenswct, gifs sign @spiderliliez, bann profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif nina @thcrns, gif cringer @gwennifergifs, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptyVen 3 Mai 2024 - 21:52


(c) harley & davidcorenswct
days feel like a perfect length.

« Elle m’a dit que l’équipe de l’hôtel avait installé un lit pour Robin. » Et ça n'étonnait pas Rory qui savait que Donna, tout autant que le reste de son équipe, avait veillé au bien-être de son mari et de leur fille à leur arrivée sur le territoire américain. Et ce après un voyage dont l'acteur savait qu'il n'avait pas du être de tout repos, entre les nombreuses heures d'avion depuis Brisbane et le fait que Robin, du haut de ses un an, était encore peu habituée à supporter de longs vols. « Tu verras, la vue depuis la chambre est magnifique. Je sais déjà que Robin va adorer admirer Central Park et qu'elle voudra pas attendre pour y aller pour de vrai. » Son sourire s'étira à cette seule idée et celui de leur fille y répondit aussitôt, prouvant à lui seul l'enthousiasme de la fillette pour cette ville dont elle ignorait encore tout mais que Rory était impatient de lui faire visiter. Tous les trois, ils n'en auraient que trop l'occasion au cours des prochains jours, Rory n'ayant presque plus d'impératif professionnel à honorer avant qu'ils ne repartent finalement tous ensemble. « Secret médical. » - « D'accord, je m'incline. » Il souffla dans un léger rire, bien conscient que Swann n'irait pas trahir un tel secret même s'il le lui demandait – et il n'irait jamais jusque là, bien sûr, respectant la discrétion dont il se devait de faire preuve avec les dossiers de ses patients. Et parce que ces retrouvailles leur offraient aussi l'occasion de se retrouver seul à seul avant d'en avoir plus amplement l'occasion ce soir, lorsque leur fille serait paisiblement endormie, les deux hommes pouvaient se laisser aller à quelques regards en coin sans que Donna ou un membre de son équipe ne soit témoin de ces moments privilégiés. « En ce qui me concerne, depuis toujours sauf depuis à peu près sept ans. T’en connaîtrais pas la raison, peut-être ? » Feignant d'abord de ne pas comprendre ce qu'il cherchait à insinuer, c'est dans une petite moue faussement innocente qu'il reprit. « Depuis sept ans, tu dis ? Non, je vois vraiment pas ce qui aurait bien pu déteindre sur toi. » Si ce n'est peut être un grand brun un peu intrépide sur les bords et dont la spontanéité aurait pu le contaminer, hm. « C'est peut être simplement l'air australien, tu y as pensé ? » Il insista avant que son air amusé ne le trahisse pour de bon, redevenant pourtant plus sérieux quelques secondes plus tard lorsqu'il prit un instant pour savourer ces moments en famille, devenus un peu trop rares à son goût au cours des dernières semaines. « Je sais que tu fais tout ce que tu peux pour que ce soit le cas. » Et s'il le savait sincère, ça n'empêchait pas Rory d'éprouver un pincement au cœur à l'idée de leur compliquer les choses depuis qu'il lui avait fallu enchaîner la fin du tournage et le début de la promo. « Beaucoup de choses seront plus simples dans quelques semaines. On aura vraiment le temps de se retrouver. » Et tout ce qu'il espérait, c'est que Swann oserait le lui dire, le jour où il considérerait que ses efforts n'étaient plus suffisants. Rory n'avait pas eu le plus brillant des exemples en matière de mariage avec ses parents et plus que tout, il s'était promis de ne jamais reproduire leurs erreurs et de toujours placer la communication au centre de tout. « Je me disais que moi aussi, je pouvais faire des efforts pour nous. » Son regard retrouva longuement le sien avant qu'il ne reprenne, secouant la tête de droite à gauche. « C'est pas à toi de t'adapter, Swann. Ta surprise n'aurait pas pu me faire plus plaisir, mais j'attendrai jamais de toi que tu prennes l'avion chaque fois que j'aurai à me déplacer. » C'était son métier qui le conduisait parfois loin des siens, c'était donc à lui de faire le nécessaire pour que ça ne se reproduise pas trop souvent et pour que des voyages tous les trois, ils puissent en faire de nombreux autres au gré de leurs envies.

« Y’a aucune raison que ça se passe mal. »
« Je vais éviter de rater la marche en arrivant, ce sera déjà un bon point de départ. »

En vérité, lui aussi voulait croire que l'interview se passerait sans accroc, et ça même s'il y avait toujours un coté impressionnant à assurer une tournée promotionnelle de grande ampleur quand vous étiez comme lui passé tout près de perdre le fruit de tous vos efforts quelques années plus tôt. Rory avait décidé d'une stratégie avec Donna et Scarlett, et celle-ci consistait à mettre l'accent sur le boulot et à parler le moins possible de sa vie privée. « Ils voulaient absolument t’en poser ? » Lisant une part d'inquiétude dans le regard de Swann, il s'assura de maintenir une proximité physique suffisante pour n'avoir qu'à se pencher légèrement pour effleurer le bout de son nez à l'aide du sien. « Disons qu'ils comptaient dissimuler ça derrière une question plus générale, insinuer que ma vie personnelle avait beaucoup changé en un an ou qu'une partie de mes fans devaient être déçus d'apprendre que j'étais officiellement un homme pris. » Il résumait grossièrement les choses, mais c'était plus ou moins la direction qui allait être prise avant qu'ils n'usent de leur droit de regard sur les questions posées. « Je crois pas qu'ils cherchaient spécialement à faire dans le sensationnel ou qu'ils m'auraient aiguillé sur un terrain où j'étais pas prêt à aller, mais on préférait prendre aucun risque. » Il souffla ainsi, espérant que ça suffirait à balayer les craintes de son mari et qu'ainsi Swann appréhenderait cette interview avec beaucoup plus de sérénité. Parce qu'il savait combien l'idée qu'on puisse s’immiscer de trop dans leur vie privée pouvait facilement réveiller certaines de ses peurs les plus profondes, Rory comptait toujours veiller à ne dévoiler que ce qu'ils étaient d'accord l'un et l'autre pour partager avec le public. « Qu’est-ce que tu as prévu de répondre ? » C'est quant à lui au sujet de l'affaire Byers et des éventuelles mentions qui y seraient faites que Rory conservait quelques réserves. « Sûrement que j'en tiré certaines leçons de tout ça et que je garde aucune rancœur contre ceux qui m'ont jugé trop vite parce que je m'estime déjà chanceux d'avoir pu rebâtir ma carrière. Et que pour moi, le plus important ça a toujours été que justice soit rendue. » Et s'il avait déjà consulté Scarlett de façon à ne pas user de n'importe quels mots pour ne pas risquer de raviver des traumatismes chez celles qui se poseraient peut être devant leur écran pour visionner son interview, c'est justement parce que c'est à Penny et aux autres victimes de Byers qu'il pensait toujours en premier lieu. « Ça ira. » Il lui assura dans un sourire, peut être avec l'espoir de s'en convaincre lui-même au passage.

« Oui, bien sûr. Je pensais t’appeler après l’émission pour te demander comment ça s’était passé. » Et ça ne le surprenait pas un seul instant, personne ne l'ayant davantage soutenu à chaque étape de sa carrière que son mari, qui en plus d'être son principal moteur depuis toutes ces années était aussi la personne qu'il tenait le plus à rendre fier. « J’ai l’impression que tu as quelque chose à me dire, non ? » Son sourire, qui s'était déjà étiré avec tendresse, s'élargit encore un peu plus lorsque Robin montra à son tour des signes d'enthousiasme, éternellement attendri de retrouver auprès d'eux le soutien qu'il n'avait jamais trouvé auprès de qui que ce soit d'autre. « Le rendez-vous a été plus long que ce à quoi je m'attendais, ce qui est toujours plutôt bon signe. Ils ont pris le temps d'entendre mes idées, ils se sont même montrés enthousiastes quand je leur ai fait part de mon envie de recollaborer avec eux. En fait, j'ai eu un peu l'impression que c'était déjà une piste qu'ils avaient étudié. » Est-ce que ça voulait dire qu'ils croyaient vraiment en American Son, et ça malgré le fait que le tournage se soit terminé plusieurs semaines auparavant et que sa sortie ne soit prévue que dans plusieurs mois ? « Ils m'ont dit qu'ils seraient très intéressés par l'idée de me laisser co-produire certains de leurs futurs projets, mais aussi qu'un des réalisateurs avec qui ils ont l'habitude de travailler comptait justement tourner son prochain film en Australie. » Ce détail-là était plutôt tombé comme une surprise pour Rory, qui s'attendait à simplement discuter avec eux de son envie d'assumer plus de responsabilités sur ses futurs tournages et de se frotter davantage à la production. « Il a apparemment un rôle pour moi, un rôle qu'il comptait justement me proposer. J'ai pas encore reçu le script, on a juste un peu échangé par messages avant que vous arriviez, mais je pourrais devenir producteur exécutif sur ce projet et avoir un droit de veto sur la façon dont les choses se feront. Et surtout, tout se ferait près de chez nous, j'aurais pas à aller bien loin pour rejoindre le tournage. » Et si son regard brillait autant maintenant qu'il faisait part de la bonne nouvelle à Swann, c'est parce qu'ils savaient tous les deux tout ce que ça changerait à leur quotidien, qu'il revienne tourner directement en Australie et n'ait plus à s'absenter constamment pour reprendre le travail. C'était ce dont ils rêvaient mais aussi ce dont leur fille avait besoin. Mais avant tout, c'était ce que Rory s'était promis de mettre en place et rien ne pourrait le rendre plus heureux que de pouvoir tenir cette promesse. « Il y a juste une chose. Une chose que j'ai pas osé évoquer avec lui parce que je redoute un peu qu'il puisse se dire que j'en demande trop. » Cette fois son regard se voulut un peu moins assuré, et c'est après avoir pincé ses lèvres entre elles que l'australien avoua finalement. « Je me disais que puisque je verrai déjà un peu comment les choses se passent derrière la caméra, je pourrais peut être lui proposer... d'être un genre de bras droit pendant le tournage ? Entre deux scènes et lorsqu'ils auront pas besoin de moi devant l'objectif. Un genre d'assistant, pour me familiariser avec le métier de réalisateur auprès de quelqu'un qui a de la bouteille et des tas de choses à m'apprendre. » Du haut de plusieurs décennies de carrière, de films multi-récompensés et salués par la critique, c'était forcément le cas. Et il ne lui faisait pas part de cette idée par hasard, Swann savait que ce genre de choses lui trottaient dans un coin de la tête depuis un certain temps et qu'à l'origine, l'idée de passer derrière la caméra et de piloter son propre projet, son propre film, l'enthousiasmait déjà beaucoup. Que l'occasion ne s'était jamais présentée, que l'acting avait pris tout son temps, mais que ça n'avait jamais vraiment quitté ses pensées. « J'en sais rien, mais je me dis que ce serait peut être ma chance de me frotter à ce qui m'a toujours fasciné, tu vois ? D'observer et d'apprendre pendant plusieurs mois, et de décider ensuite si ça pourrait être une chose qui m'intéresserait vraiment, à l'avenir ? » Et de laisser cet homme expérimenté juger s'il avait ou non ce qu'il fallait pour ça, un talent à développer autant qu'une vision à partager. Peut être alors que c'était aussi ça, quelque part, qui lui faisait un peu peur. « C'est pour ça que je voulais vraiment te demander ce que tu en penses. Savoir si à tes yeux j'aurais tort de tenter le coup. » Ou s'il n'aurait rien à perdre à essayer. Parce que s'il lui disait que ça n'était pas le bon moment, que c'était irréaliste de croire que ça pourrait porter ses fruits ou qu'il ferait mieux de se consacrer uniquement à l'acting, il se fierait à son avis plus qu'à n'importe quoi d'autre et laisserait tomber cette idée.



(rowann #57) days feel like a perfect length JTdVfXP
(rowann #57) days feel like a perfect length QqLqwzn
(rowann #57) days feel like a perfect length QoPDAKU
(rowann #57) days feel like a perfect length E0B9M70
(rowann #57) days feel like a perfect length Hod8yO6

(rowann #57) days feel like a perfect length HZjB4DU
(rowann #57) days feel like a perfect length 872289volunteer
(rowann #57) days feel like a perfect length WJ4yJXe
(rowann #57) days feel like a perfect length GmWTCGB
(rowann #57) days feel like a perfect length Lcds5AP
(rowann #57) days feel like a perfect length Qi7UeVN

 (rowann #57) days feel like a perfect length 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
(rowann #57) days feel like a perfect length Eb93e2ce9725499626e601f2942624b8
POSTS : 49928 POINTS : 330

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)ginny #6arthur #16rory #59min-kyung #5greta #10 › scarlett #5

(rowann #57) days feel like a perfect length 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rowann #57) days feel like a perfect length 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #57) days feel like a perfect length Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rowann #57) days feel like a perfect length 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rowann #57) days feel like a perfect length 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #9 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : showmeyouricons (avatar) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptyMer 8 Mai 2024 - 16:59

« Je sais déjà que Robin va adorer admirer Central Park et qu'elle voudra pas attendre pour y aller pour de vrai. »
« Si notre fille veut un écureuil de compagnie à son retour à Brisbane, Monsieur Craine, je vous laisserai lui expliquer la situation. »

Est tout ce dont il prévient Rory, l’immense sourire qu’il affiche trahissant sans retenue à quel point l’avenir n’est pas le moins du monde une source d’inquiétude pour lui. Ils en sont à un point où sa pire crainte est que leur fille puisse demander un animal de compagnie impossible, ce qui n’est pas une véritable crainte digne de ce nom, pas vrai ? Leur vie est douce, délicate. Leur vie est tout ce dont ils ont toujours rêvé ou presque, mais surtout tout ce qu’ils se sont battus pour avoir. « Beaucoup de choses seront plus simples dans quelques semaines. On aura vraiment le temps de se retrouver. » Énoncer les nombreux voyages et déplacements de Rory le met toujours mal à l’aise. Il se souvient toujours de ce moment de sa vie où ils étaient devenus tellement pesants qu’il a cru que la seule solution à cela était de mettre un terme à leur relation. Aujourd’hui, bien malgré lui, il continue de nourrir la crainte que cette idée fasse de nouveau son chemin jusque dans son esprit alors qu’il n’a jamais été aussi heureux qu’en cet instant, à ses côtés et aux côtés de leur fille. Après un temps de latence, il hoche la tête, son regard perdu dans le vide. « C'est pas à toi de t'adapter, Swann. Ta surprise n'aurait pas pu me faire plus plaisir, mais j'attendrai jamais de toi que tu prennes l'avion chaque fois que j'aurai à me déplacer. » - « Je sais. C’est pas une solution sur le long terme. » Il ne pourrait pas prendre l’avion au moindre déplacement de Rory, tant parce qu’ils se sont promis d’offrir un quotidien routinier à Brisbane à leur fille que parce que son propre travail l’en empêche. L’amour qu’il a pour Rory ne devrait pas le rendre aveugle à propos de tout le reste, et sur ce point justement il sait qu’il a encore beaucoup d’efforts à fournir. « Mais c’en était une pour cette fois. » Et pour cette fois seulement, il le jure.

C’est justement cette solution qui lui permet aujourd’hui de préparer l’interview de Rory en toute liberté, même alors qu’ils n’ont pas le temps de changer toute sa ligne directrice à seulement quelques minutes avant sa montée sur le plateau. Il peut au moins en parler une dernière fois à Swann, ce qui les aide sans doute tous les deux à se rassurer sur différents points. « Je crois que même Greta était un peu déçue d’apprendre que t’étais un homme pris, dans le fond. » Il ne fait qu’en rigoler au sujet de son amie, mais il n’est pas sans avoir entendu la remarque à de multiples reprises: que Rory soit un homme marié était un gâchis, que Swann ne le méritait pas, que Rory méritait par conséquent quelqu’un de bien mieux. Il a tout vu, tout entendu, et quand bien même il sait que les commentaires étaient surtout postés par des personnes ne faisant que s’amuser de la situation, il est encore loin d’être capable de prendre autant de recul qu’il le devrait sur de tels propos. Après tout, il n’a jamais eu besoin de personne pour savoir à quel point être l’élu du cœur de l’acteur fait de lui une personne particulièrement chanceuse. « Je crois pas qu'ils cherchaient spécialement à faire dans le sensationnel ou qu'ils m'auraient aiguillé sur un terrain où j'étais pas prêt à aller, mais on préférait prendre aucun risque. » Il hoche la tête, évidemment partisan de l’idée de ne prendre aucun risque. Après tout, Rory n’est pas invité pour parler de sa vie privée, et Swann ne comprend pas pourquoi de telles questions reviennent incessamment dans les interviews d’acteurs. Comme si cela pouvait regarder qui que ce soit en dehors d’eux.

Au sujet de l’affaire Byers, il comprend malgré lui pourquoi la question a prévue d’être posée à Rory. Il sait à quel point elle représente une injustice, mais il comprend aussi pourquoi l’entièreté du monde est curieux de ce point. Ce qu’il comprend, surtout, c’est que des explications ne peuvent que nettoyer l’honneur et la réputation de son mari, deux idées contre lesquelles il ne se mettra évidemment jamais en travers. « Ça ira. » Son message est clair, alors Swann répond à son sourire par un autre. « Ca ira. » Il répète à son tour, sans même y réfléchir à deux fois. Ses mots ont été anticipés, étudiés. Il sait qu’il peut faire confiance à Scarlett pour avoir fait un travail minutieux sur ce point, et qu’il peut tout autant faire confiance à Rory pour suivre ses conseils sans prendre le moindre risque. Et de ce fait, oui, tout ne peut que bien se passer.

Ce dont il se rend particulièrement curieux, c’est la façon dont s’est tenue sa discussion avec les décisionnaires d’Universal. Ils ont un poids immense dans le monde du cinéma et, par extension, dans la carrière de Rory. Leur avis est important, tout ce qu’ils pourraient dire est particulièrement important aussi. En d’autres termes, Swann est plus que jamais suspendu à ses lèvres et à son compte rendu allant avec. « Attends… tu vas pouvoir produire un film ? En Australie ? » Il demande à ce qu’il lui répète de façon plus concise, pour que Swann s’assure avoir compris et entendu ce qu’il y avait à retenir de toute cette histoire. Il ne se fait pas d’idées, n’est-ce pas ? C’est bien ce que lui a dit son mari ? C’est bien ce dont ce dernier rêvait en secret depuis de longs mois déjà ? A la façon dont le regard de l’acteur brille plus fort que jamais, Swann sait déjà qu’il n’a pas fait fausse route. Sur la pointe des pieds, il l’embrasse finalement avec empressement et vigueur, ses mains posées de part et d’autre de joues qu’il presse sans doute un peu, malgré lui. « Tu sais à quel point j’aime te faire apprendre tes scripts. » Il va jouer dedans, il va produire. Et il fera tout ça en étant en Australie, ce qui est sans doute bien plus que tout ce qu’ils auraient pu espérer. « Je suis si fier de toi. » Il souffle bien plus bas cette fois, de façon bien plus raisonnée aussi. Cela n’enlève rien à ce qu’il en pense et à toute le fierté qu’il tire de partager la vie d’un homme comme Rory.

Lorsque son mari prend du recul sur la situation et émet quelques craintes au sujet de leur discussion, les talons de Swann retrouvent le sol mais son regard ne quitte pas le sien un seul instant. Il reste présent pour lui, pour les meilleurs aspects de leur quotidien mais aussi pour tous les autres. « C'est pour ça que je voulais vraiment te demander ce que tu en penses. Savoir si à tes yeux j'aurais tort de tenter le coup. » - « Rory… » Il souffle, plus attendri que jamais face aux doutes qu’il prend le temps de partager avec lui. Ses doutes mêlé à tous ses rêves. Un doux sourire illumine le visage de l’anglais, dont la réponse est déjà claire dans son esprit. « C’est une très bonne idée. Tu peux tester, tu peux voir si ça te plaît vraiment. » Il hoche la tête en même temps qu’il parle, pour rassurer autant que possible le brun sur un tel sujet. Il ne s’est jamais essayé à la réalisation et cela a sans doute tout pour l’effrayer, mais ce film représente une véritable aubaine. « Tu m’en parles depuis si longtemps. » Il rajoute, un brin d’émotion dans la voix. Il se souvient encore de ses premiers rôles et de ses débuts qui ne payaient pas grand chose. Maintenant, il a face à lui un homme qui se retrouve invité dans les plus grands festivals et dont le talent est enfin reconnu à sa juste valeur, non plus en tant que simple acteur mais aussi producteur. Réalisateur peut-être aussi, bientôt. « Envoie lui un message. Tu m’as dit que vous parliez déjà par texto, pas vrai ? » Il sait qu’il ne l’a pas inventé ; la question n’en est pas vraiment une. « Envoie lui un message maintenant pour lui proposer. T’aurais pas dû hésiter, gros bêta. » Et s’il devait lui en vouloir d’une seule chose, ce serait l’idée qu’il puisse être passé à côté de l’opportunité. Fort heureusement, il a encore le temps pour lui proposer l’idée. « Donna sait ? Scar ? » Conscient qu’un tel changement de carrière implique des changements à bien d’autres niveaux, il prend le temps de demander ce qu’il en est pour l’équipe qui l’entoure, et sans qui il ne serait rien. Sur ce point, ils sont tous d’accord, sans aucune surprise. « Rory Craine. Acteur, réalisateur, producteur. » Il énonce, un brin rêveur mais surtout particulièrement amusé. « Ca irait bien sur un bio Wikipedia, je trouve. » Père, mari. Un homme accompli auprès duquel Swann est à son tour parfaitement comblé.

« Rory ? On doit vraiment pas traîner. » Donna informe de l’autre côté de la porte, sans doute pour lui signifier que leur temps est imparti et que le moment est venu de finaliser son maquillage autant que sa tenue. Sans un mot, Swann tend les bras pour reprendre leur fille dans ses bras et ainsi lui laisser les mains libres. « Papa doit terminer de se faire beau. » Il souffle à cette dernière, avant d’embrasser sa tempe doucement. Elle répond par un simple bâillement, preuve supplémentaire qu’elle n’est qu’une enfant ayant bien du mal à faire face au décalage horaire autant qu’aux longs voyages. Il n’y a sans doute rien de plus logique à cela, si bien qu’il pose une main contre son crâne et commence à la bercer doucement pour qu’elle trouve le sommeil. « Tu envoies ce message et tu me donnes ce téléphone. » Il souffle une dernière fois, sans lui laisser réellement le choix. L'équipe reprend ensuite place dans la petite pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(rowann #57) days feel like a perfect length MTtf4TM Absent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur et producteur, il est un visage récurent du grand écran et un artiste dont l'aura ne cesse de croitre dans le monde du Cinéma, où ses choix de rôles diversifiés et exigeants l'ont élevé au rang de talent incontournable vers qui les opportunités affluent. prochainement à l'affiche d'un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy Jr, il effleure aussi un autre de ses rêves du doigt et se forme à la réalisation auprès d'une de ses idoles, caressant l'espoir de passer derrière la caméra pour réaliser son premier long métrage.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #57) days feel like a perfect length ZcCq2LXC_o
POSTS : 11748 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (08) scarlett #1micah #2nina #2meet & greet (shining stars agency)zoya #5swann #59jesse #1

(ua zombie) swann #58


(rowann #57) days feel like a perfect length X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 & #59 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)53545556575859

(rowann #57) days feel like a perfect length Aef869127908b208a5526e1c4338ec7dc0513144
nina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #57) days feel like a perfect length 747ecf971eec0f73abb4b5b353cb4bea9f4c6e54
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #57) days feel like a perfect length Fefa0977125a54e87deabb53211653484c220162
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #57) days feel like a perfect length Feccf874498610fdb6f0dfe34035dba6141f3dfc
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #57) days feel like a perfect length GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(rowann #57) days feel like a perfect length Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(rowann #57) days feel like a perfect length 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1swann #57

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(rowann #57) days feel like a perfect length Inu8




AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, gif profil @davidcorenswct, gifs sign @spiderliliez, bann profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif nina @thcrns, gif cringer @gwennifergifs, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length EmptyDim 19 Mai 2024 - 21:38


(c) harley & davidcorenswct
days feel like a perfect length.

« Je crois que même Greta était un peu déçue d’apprendre que t’étais un homme pris, dans le fond. » Les coins de ses lèvres se retroussèrent avec amusement et Rory sentit déjà l'atmosphère s'alléger. Cette interview était forcément source d'appréhensions pour son mari comme pour lui à quelques minutes de son entrée sur le plateau, mais il tenait plus que tout à ce que Swann soit certain qu'ils avaient tout mis en œuvre pour qu'aucun sujet fâcheux ou potentiellement à risque ne soit évoqué. « Ça, je suis sûr que c'est parce que tu parles de moi en soulignant mes qualités et en omettant mes défauts. » Parce que Swann était aussi peu objectif à son sujet que l'acteur, lui, l'était au sien. Ce qui en vérité le rendait un peu plus attendrissant encore et n'était pas une chose qu'il aurait dans l'idée de lui reprocher ; pas un seul instant. « Si elle savait que je mange mes œufs brouillés avec du ketchup et que je suis un terrible danseur, je suis sûr qu'elle reverrait son jugement. » Il ironisa pour la forme, et parce que c'est ce qu'il faisait toujours quand ce genre de sujets revenaient sur le tapis. Il n'avait jamais considéré que Swann était chanceux de partager sa vie sous prétexte que sa notoriété faisait de lui un bon parti aux yeux de beaucoup et que certains fans auraient certainement préféré qu'il reste célibataire plutôt que d'officialiser publiquement son mariage. Depuis le départ, c'est lui qui se considérait infiniment chanceux d'être aimé d'être homme tel que lui, refusant de prendre quoi que ce soit d'autre en compte quand il était question de leur couple et de l'amour profond qui les avait toujours uni. Justement parce que dans leur intimité, il redevenait juste le Rory qui avait un penchant pour les associations culinaires hasardeuses. « Ça ira. » Il acquiesça en silence, aussi serein qu'il l'était toujours lorsque Scarlett, Dona et le reste de son entourage veillaient toujours à ce que tout reste sous contrôle. Ce ne serait pas différent cette fois-ci.

Son rendez-vous avec les exécutifs d'Universal ne s'était pas seulement passé sans accroc, l'acteur en était aussi ressorti avec de nouvelles perspectives enthousiasmantes et auxquelles il n'osait pas directement rêver quand il s'était présenté devant eux. « Attends… tu vas pouvoir produire un film ? En Australie ? » Son sourire se fit plus large et plus lumineux à mesure qu'il constata la réalisation dans les yeux de Swann, là où les siens brillaient d'une fierté nouvelle, celle d'être parvenu à un accord encore plus intéressant et stimulant que ce qu'il aurait pu espérer. « Oui, c'est fou hein ? J'ai encore un peu de mal à réaliser qu'ils sont prêts à me donner plus de responsabilités. Ils m'ont dit qu'ils étaient impressionnés par mon engagement et mon dévouement envers chacun de mes projets et par la passion avec laquelle je m'assurais toujours de les promouvoir. Ils ont vu que ça portait systématiquement ses fruits sur les chiffres au box office et je crois que c'est ce qui leur a donné envie de collaborer plus étroitement avec moi. » Pour qu'il ne figure plus seulement au casting de ses futurs projets mais prenne aussi activement part à toute la phase de production, et parce qu'ils étaient sans doute conscients que l'expérience qu'il avait acquise lui donnait un point de vue différent sur toutes ces choses. Il débutait peut être encore en tant que producteur, mais il avait porté de nombreux projets dont la plupart avaient été des succès et visiblement, ça n'avait pas manqué d'attirer l’œil de ceux qui avaient du pouvoir au sein du studio. « Tu sais à quel point j’aime te faire apprendre tes scripts. » C'est avec une tendresse infinie que son regard se reposa finalement dans le sien. « Et tu sais à quel point j'aime que tu me les fasses apprendre. » Ces moments n'appartenaient toujours qu'à eux et que ce soit devenu une véritable habitude au fil du temps et depuis leur rencontre contribuait systématiquement à l'enthousiasme qu'il éprouvait chaque fois qu'il décrochait un nouveau rôle. Parce que c'était une chose qu'il ne partageait avec personne d'autre, une chose qui jouait pourtant un rôle crucial dans la façon dont il s'appropriait un personnage et lui donnait vie. « Je suis si fier de toi. » Son émotion atteignit cette fois un tel paroxysme qu'il fut presque soulagé de ne pas encore être passé entre les mains des maquilleuses. « Ça compte toujours tellement pour moi de te l'entendre dire. » Et ça alors même qu'il le savait, bien sûr, et que c'était véritablement l'une des choses qui le portaient jour après jour, l'incitant à vouloir devenir meilleur dans tout ce qu'il entreprenait mais aussi à se renouveler constamment.

Parce qu'il y avait justement un autre détail qu'il lui tenait à cœur d'évoquer mais celui-ci était encore un peu moins concret, en revanche. « Rory… » Voir son visage s'illuminer et ses lèvres arborer le plus doux des sourires suffit à rassurer l'acteur sur la pertinence de son idée : peut être doutait-il démesurément de lui-même, comme ça avait déjà été le cas par le passé, simplement parce que tout ça s'éloignait quelques peu de ce qu'il maîtrisait. « C’est une très bonne idée. Tu peux tester, tu peux voir si ça te plaît vraiment. » S'il ne doutait pas que son mari l'encouragerait comme il l'avait toujours fait, l'entendre prononcer ces mots valait tout l'or du monde à cet instant. Parce que c'était une chose de l'avoir toujours soutenu dans ses projets purement tournés vers l'acting mais qu'ici, ça avait une symbolique encore bien différente compte tenu de tout ce que ça englobait d'autre. « Oui, je me dis que ça coûte rien d'essayer ? » Que dans le pire des cas, il se rendrait compte qu'il n'était pas fait pour endosser ces responsabilités-là et que c'était faire peser trop de pression sur ses seules épaules. Ou que c'était encore en tant qu'acteur que résidait son véritable talent, qu'il avait plus que fait ses preuves en la matière et que ça devrait lui suffire comme ça suffisait à beaucoup d'autres. « Tu m’en parles depuis si longtemps. » Il était même le premier à qui il avait toujours fait part du moindre de ses rêves, même quand certains d'entre eux semblaient encore largement irréalisables à l'époque. Le regard brillant d'une émotion inévitable, Rory se remémorait leurs premières soirées ensemble et toutes ces fois où il s'était ouvert à lui, avant même de véritablement lui ouvrir son cœur. « Peut être que ça donnera rien, mais peut être aussi que c'est l'opportunité que j'ai toujours attendu. » Après être tombé amoureux non seulement du métier d'acteur, mais aussi du Cinéma dans toute son immensité. Après s'être nourri des œuvres de cinéastes dont il avait toujours admiré le talent et l'ingéniosité, tout autant que la vision qu'ils parvenaient à transmettre dans chacun de leurs films. Aujourd'hui, il avait peut être une chance d'apprendre auprès de l'un d'entre eux, d'une de ces figures emblématiques du septième art qui l'avaient toujours tant fasciné ; et Swann mieux que personne savait ce que ça représentait pour lui. « Envoie lui un message. Tu m’as dit que vous parliez déjà par texto, pas vrai ? » - « Tu crois... tu crois que je peux faire ça ? » Lui demander directement par message. Est-ce qu'il ne risquait pas de trouver ça trop culotté, ou est-ce que son audace avait au contraire une chance de payer ? « Envoie lui un message maintenant pour lui proposer. T’aurais pas dû hésiter, gros bêta. » Secouant la tête, Rory réalisa que son mari était comme toujours de bon conseil et qu'il avait toutes les raisons de l'écouter lui plutôt que de se laisser freiner par ses propres craintes. « T'as raison, ce serait idiot d'attendre. Comme ça je serai fixé. » Et quelle que soit la réponse, ce serait toujours mieux que de continuer à hésiter. « Et s'il juge que c'est une mauvaise idée, j'aurai qu'à me concentrer sur la préparation de mon rôle. C'est déjà pas donné à tout le monde de travailler avec lui. » Et ça pourrait lui suffire à lui aussi, quand bien même il s'accrochait à l'espoir de pouvoir l'assister dans son travail et apprendre de lui tout ce qu'il voudrait bien lui transmettre. Il viendrait avec toute son humilité, Rory, et oublierait même qu'il s'était lui aussi construit une jolie carrière et bâti un vrai nom dans le milieu. A coté de cet homme, il aurait probablement l'impression de redevenir un débutant, quelqu'un qui avait tout à perdre mais aussi tant à gagner, et étrangement cette perspective l'enthousiasmait plus qu'elle ne l'effrayait. « Donna sait ? Scar ? » - « J'ai prévenu Donna en sortant du rendez-vous et parce que je savais qu'elle l'apprendrait bien assez tôt. Elle m'a dit qu'elle se chargerait de prévenir Scarlett si ma proposition est acceptée. » Swann, lui, semblait déjà voir bien au-delà de ce que cette proposition pourrait donner et le voir si plein d'optimiste quand lui continuait malgré lui de douter, ça lui faisait véritablement l'effet d'une bouffée d'air frais. « Rory Craine. Acteur, réalisateur, producteur. Ça irait bien sur un bio Wikipedia, je trouve. » - « Je trouve aussi. » Son mari savait pourtant que même si sa carrière constituait l'une de ses plus grandes fiertés, elle ne se comparait pas au bonheur qu'il vivait auprès de lui et de Robin au quotidien, là où tout avait bien plus de sens encore. « Promets-moi simplement que tu seras pas déçu si ça peut pas se faire. Parce que moi j'ai pas envie que ça nous gâche le séjour. » Il ne lui en avait pas parlé pour que l'ombre de cette idée plane sur les prochains jours, et ça quelle que soit la réponse qui lui serait donnée.

« Rory ? On doit vraiment pas traîner. » Il en avait presque oublié l'interview et la présence de Donna derrière cette porte, Rory, et s'il aurait naturellement aimé prolonger ce moment avec son mari et leur fille, il savait aussi quand il était dans son intérêt d'être raisonnable. « Oui, on a quasiment terminé. Je suis à vous dans une minute. » Professionnel jusqu'au bout, il comptait laisser les coiffeurs et les maquilleurs terminer leur travail afin d'être prêt à fouler le plateau dans une poignée de minutes, quand bien même ça lui coûtait de leur dire au revoir pour un petit moment. « Papa doit terminer de se faire beau. » Son sourire s'étira tendrement en voyant sa fille manquer de s'assoupir entre les bras de Swann, l'acteur n'ayant jamais été plus certain d'avoir pris la meilleure des décisions en fondant une famille avec lui. « Je vous retrouve tout à l'heure, ma puce. En attendant vous allez rester un peu tous les deux et vous en profiterez pour vous reposer. » Le voyage avait du être épuisant et il pouvait imaginer combien Swann rêvait de se poser dans leur chambre d'hôtel en attendant son retour. Il ne lui en voudrait pas de ne pas l'attendre ici, d'autant plus que l'interview durerait un petit moment. « Tu envoies ce message et tu me donnes ce téléphone. » - « Tu sais être encore plus autoritaire que Donna, quand tu veux. » Il nota d'un petit air amusé, ses doigts fort heureusement déjà employés à taper ledit message, bien conscient que Swann s'empresserait de l'écrire lui-même s'il ne s'y employait pas immédiatement. Et même s'il lui ferait de toute façon suffisamment confiance pour ça, Rory savait que c'était sa chance de toucher enfin à une autre des choses qui l'avaient toujours passionné : autrement dit, il voulait faire ça dans les règles. « C'est envoyé. Maintenant il reste plus qu'à croiser les doigts. » Et si son regard se réfugia quelques secondes de plus dans celui de son mari, c'est probablement pour se rassurer. Ils avaient déjà établi qu'il n'avait rien à perdre à essayer, alors il n'aurait aucune raison d'avoir des regrets, n'est-ce pas ? « On se revoit tout à l'heure, d'accord ? Je vous aime. »   Et déposant un baiser amoureux sur les lèvres de Swann, c'est ensuite le front de sa fille que Rory embrassa avant que l'équipe ne reprenne sa place et que lui se soumette au reste des préparatifs, le cœur encore plus léger d'avoir pu partager cette parenthèse avec eux.



(rowann #57) days feel like a perfect length JTdVfXP
(rowann #57) days feel like a perfect length QqLqwzn
(rowann #57) days feel like a perfect length QoPDAKU
(rowann #57) days feel like a perfect length E0B9M70
(rowann #57) days feel like a perfect length Hod8yO6

(rowann #57) days feel like a perfect length HZjB4DU
(rowann #57) days feel like a perfect length 872289volunteer
(rowann #57) days feel like a perfect length WJ4yJXe
(rowann #57) days feel like a perfect length GmWTCGB
(rowann #57) days feel like a perfect length Lcds5AP
(rowann #57) days feel like a perfect length Qi7UeVN

 (rowann #57) days feel like a perfect length 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rowann #57) days feel like a perfect length Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #57) days feel like a perfect length (rowann #57) days feel like a perfect length Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(rowann #57) days feel like a perfect length

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-