AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming CGM à 99€ (Appui-tête et oreiller lombaires – ...
99.99 €
Voir le deal

 there's something about you in the moonlight (cringer #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Uulo
POSTS : 7326 POINTS : 2050

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

there's something about you in the moonlight (cringer #7) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

there's something about you in the moonlight (cringer #7) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptyDim 21 Mar 2021 - 14:08




“it's easier for us to hide
if you come out then so will I
promise that I'll meet you halfway
cause I see every part of you
and I can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@penny stringer & rory craine


Le jet l'avait ramené à Brisbane au petit matin, après un week-end d'anniversaire que Rory n'était pas près d'oublier. Voilà des mois – pour ne pas dire des années – que son frère, ses sœurs et lui n'avaient pas passé autant de temps rien que tous les quatre, loin de leurs obligations et responsabilités habituelles. Leurs parents n'avaient pas été de la partie, pour le plus grand soulagement de la fratrie qui pour une fois avait pu profiter de se retrouver sans continuellement s'inquiéter des problèmes de leur mère ou échanger des regards lourds de sens après chaque intervention de leur père. Rory ne réalisait pas à quel point il en avait besoin avant que Garrett ne les embarque tous à deux heures et demi de Brisbane, dans cet endroit où tout ce qui lui avait pesé sur le cœur au cours des derniers mois n'existait subitement plus. Byers, les paparazzi, ils avaient tous disparu. Et la première chose à laquelle Rory avait pensé lorsqu'il s'était tout à coup senti léger et insouciant, c'est à combien Penny aurait apprécié cet endroit, et de n'avoir rien d'autre à quoi penser que le bruit relaxant des vagues et les couleurs dont se paraient le ciel à chaque coucher de soleil. Comme à Torquay durant leur séjour chez ses parents, comme à Los Angeles durant cette soirée partagée sur la plage où tout avait pour un instant paru si simple, si évident. Il aurait aimé qu'elle soit là pour le voir sourire, mais aussi pester de temps en temps contre ses aînés pendant leur match de tennis. Il aurait aimé qu'elle voit la surprise briller au fond de ses yeux lorsqu'il avait vu tout ce que Garrett avait organisé pour lui, elle qui savait à quel point il avait toujours été proche de sa fratrie. Il aurait aimé, aussi, avoir avec elle une de ses discussions interminables, juste assis sur le sable à regarder ensemble vers l'horizon. Et même si elle n'avait pas été là, ou que par la pensée, Rory s'était juré qu'il y aurait d'autres occasions et qu'un jour, ils pourraient de nouveau décider de s'éloigner de Brisbane pour tout mettre derrière eux et trouver l'un en l'autre tout ce dont ils avaient besoin pour se sentir bien. Il s'était promis de ne pas laisser les choses changer, encore moins les changer eux, peu importe sa situation ou les aveux formulés il y a quelques semaines. Il le lui avait déjà dit, il ne voulait pas la perdre et elle ne le connaissait que trop bien pour savoir qu'il en pensait chaque mot.

Ils s'étaient retrouvés comme promis à son loft après la journée de tournage de Penny, des heures que Rory avait quant à lui employé à leur dénicher de quoi profiter du Carnaval qui se tenait en ville. L'idée, c'était de passer un bon moment et de mettre derrière eux les souvenirs douloureux de cette soirée au club de jazz. Rory s'était promis de ne pas évoquer le sujet ce soir, bien trop heureux de passer les prochaines heures avec elle et impatient d'entendre tout ce que Penny aurait à lui raconter sur son nouveau tournage. C'était tout ce dont ils auraient à se soucier, tout ce qui importerait dans l'instant et pour ça Rory avait décidé de ne pas s'en faire. A son arrivée, Penny fut accueillie par un apéritif servi sur la table basse du salon, Rory ayant parié qu'ils trouveraient de quoi se restaurer une fois là où se tiendrait le bal masqué auxquels ils avaient prévu de prendre part. « J'étais sûr que ces masques venant de mes premiers cours de théâtre resserviraient un jour. » Il s'exclama en revenant au salon avec ses précieuses trouvailles de la journée : deux reproductions de masques vénitiens, inspirés de la Commedia dell'arte et presque aussi raffinés que des originaux. Rory se rappelait comme si c'était hier du jour où la comédie s'était imposée à lui comme une évidence, sur la scène du club de théâtre de son lycée, à peine quelques semaines après l'accident qui lui avait coûté ses espoirs de faire un jour carrière dans le football. Il se rappelait la bienveillance de sa professeure, ses bons conseils et ces masques, finalement, qui représentaient bien plus que la première fois qu'il avait fait partie intégrante d'un spectacle. « Pour pas qu'on se perde de vue dans la foule, je propose qu'on évite de se séparer. » Et il le suggéra naturellement avec un sourire, faisant comprendre à Penny qu'elle ne se débarrasserait pas de lui même si elle en avait l'intention. Une fois masqués au milieu de tous les autres, il deviendrait plus compliqué de se reconnaître et ils ne voudraient pas rentrer avec la mauvaise personne à leur bras – quand bien même ça aurait sûrement un coté cocasse. « Et le plus parfait c'est qu'avec ça sur la tête, aucun risque qu'on soit reconnus. » Et ça, c'était sans conteste la garantie d'une soirée sereine sans avoir à craindre d'être pris en photos comme la fois où ils s'étaient rendus ensemble à la foire. Rory apprenait à se moquer de ce genre de choses, aussi par la force de l'habitude, mais il ne nierait pas qu'il apprécierait de retomber dans l'anonymat le plus complet pour quelques heures. « J'espère que tu sais que tu vas devoir tout me raconter sur tes premiers jours de tournage. » Il glissa, sourire au coin des lèvres, au moment où ils se mirent en route. A défaut de tourner sur ce projet-là ensemble, il comptait bien s'impliquer de la même manière et lui rappeler chaque fois qu'elle pourrait en douter qu'elle serait parfaite dans ce nouveau rôle, comme toujours.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) JTdVfXP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QqLqwzn
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QoPDAKU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) E0B9M70
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) KPZB94a
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Lcds5AP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Qi7UeVN
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11109 POINTS : 8225

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › swann #7 › you?

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


there's something about you in the moonlight (cringer #7) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptyMar 23 Mar 2021 - 7:42




“it's easier for us to hide
if you come out then so will i
promise that i'll meet you halfway
cause i see every part of you
and i can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@rory craine & penny stringer


Quelques semaines avaient filé depuis la dernière fois que tu avais vu Rory. Quelques semaines que tu avais utilisé pour vivre complètement la peine que tu avais ressenti lors de votre dernière rencontre, au bar jazz. Rencontre ou les révélations s’étaient faites d’un côté comme de l’autre et que lui comme toi n’aviez pas reçu les réactions tant espérées de l’autre. Tu lui avais promis que rien ne changerait, que tu serais toujours là pour lui, son amie et sa confidente d’abord et avant tout, mais il serait mentir de dire que tu n’avais pas ressenti le besoin de mettre un peu d’espace entre vous pour bien te faire à l’idée de ce qu’était votre nouvelle réalité. Cette réalité ou Rory savait maintenant sans aucun doute possible que tu avais des sentiments pour lui, se mélangeant à cette même réalité ou il avait désormais quelqu’un d’autre qui partageait son quotidien. Le temps et la distance avaient fait du bien sans aucun doute, les quelques jours à l’extérieur de la ville avec Joy avaient été parsemé d’aventures et d’embûches mais avaient surtout été bien utile pour te faire penser à autre chose qu’au Craine. Tu n’avais pas pu t’empêcher de te demander toutefois si lui aussi, pensait à toi. Si lui aussi avait peur que les choses changent, malgré les beaux mots et les promesses. Puis son anniversaire était arrivé et ça avait semblé être la raison parfaite pour remplir le silence qui avait déjà duré trop longtemps à tes yeux. Ses réponses étaient rassurantes et rapidement, il est convenu que tu le rejoignes chez lui après une journée de tournage. Tu peux ressentir la nervosité dans le fond de ton ventre à l’idée de te retrouver à nouveau face à lui, mais tu sais aussi qu’il vaut mieux le faire avant que le malaise ne grandisse encore plus entre vous au risque de perdre ce qui vous tenait tant à coeur.

Il serait facile de croire que rien n’a changé lorsque tu arrives finalement chez Rory et qu’il t’accueille avec le même sourire et la même facilité qui a toujours existé entre vous. Il serait facile de croire que c’est seulement deux amis qui se retrouvent avec l’intention de profiter de la soirée devant eux. Mais il y a ton coeur qui se tord à chacun de ses sourires, la boule de nervosité qui se fait ressentir chaque fois qu’il passe près de toi et puis une pointe de jalousie qui habite ton regard chaque fois qu’il regarde son téléphone et tu te demandes sans cesse si c’est à elle qu’il écrit. Tu fais de ton mieux toutefois pour ne rien laisser paraître, simplement contente de le retrouver, cadeau dans le fond de ton sac que tu comptes bien lui offrir plus tard dans la soirée. Pour l’instant, tu te contentes d’écouter les plans organisés par le jeune homme, soulagée à l’idée de ne pas rester ici toute seule avec lui. Peut-être que tout sera un peu plus facile à gérer en public et puis avec un masque sur le visage, l’anonymat sera possible tout en permettant de camoufler ses excès d’émotions qui menacent toujours de transparaître. « J’étais sûr que ces masques venant de mes premiers cours de théâtre resserviraient un jour. » Tu souris alors qu’il te tend l’un des masques tu admires avec attention, manipulant avec soin ce qui demeurait clairement un souvenir précieux du jeune homme. « Tu sais que j’ai toujours détesté faire du théâtre? » Ça peut sembler étrange venant d’une actrice, mais la vérité était que tu n’avais jamais aimé jouer la comédie en public. Évidemment, tu étais passée par là, adolescente tu avais fait partie de différentes troupes, t’étais produise sur scène plus souvent que tu ne l’aurais vraiment voulu, mais jamais avec l’aisance que tu pouvais ressentir devant une caméra. « J’ai jamais aimé joué devant un public, ça me fait perdre tous mes moyens. » Mais tu n’avais jamais eu de difficulté à jouer des scènes de tout genre devant une caméra devant des techniciens tous bien plus occupés à faire leur travail qu’à ne porter attention à ta personne.

Rory a tout prévu, il a même trouvé une robe pour aller avec le dit masque et c’est sans attendre que vous vous préparez pour ce qui s’annonce être une soirée haute en couleurs. Malgré les petites tensions ici et là, tu sais très bien que tu n’aurais pas voulu profiter du Carnaval en ville avec qui que ce soit d’autre. Rory demeurait ton choix numéro un pour tout et n’importe quoi, et une partie de toi était rassurée de ressentir que c’était encore le cas pour lui aussi, malgré tout. « Pour pas qu’on se perde de vue dans la foule, je propose qu’on évite de se séparer. » « Merde, moi qui avait l’intention de me débarrasser de toi à la première occasion. » Tu plaisantes évidemment, comme en témoigne le sourire taquin sur tes lèvres et c’est nerveusement que tu finis de replacer quelques unes de tes mèches nouvellement blonde derrière tes oreilles. « Et le plus parfait c’est qu’avec ça sur la tête, aucun risque qu’on soit reconnus. » Et ça, c’était un avantage des plus considérables. Le fait d’avoir été vu ensemble à la foire à la fin janvier avait créé une nouvelle vague de rumeurs à votre sujet, rumeurs qui ne cessaient pas réellement de circuler à défaut d’avoir du nouveau sur vous à ce mettre sous la dent, et tu aimais l’idée que votre sortie de la soirée n’aurait pas le luxe de relancer quoique ce soit sur vous deux. C’était déjà assez pénible de te souvenir que le jeune n’était pas vraiment tien dans la vie de tous les jours sans avoir à lire toutes sortes d’histoires farfelues dans les magazines à potins. « Avoue que t’as décidé de m’emmener au bal parce que t’as envie que j’te montre à quel point je suis devenue une danseuse étoile avec mes cours. » Tu ris doucement alors que tu suis Rory à l’extérieur du loft pour te rendre à sa voiture. Même si le tournage était maintenant commencé, tu continuais de parfaire ta technique avec Eddie plusieurs fois par semaine et tout se passait plutôt bien depuis que tu avais finalement trouvé le courage de laisser tomber certaines de tes barrières avec le jeune coréen. Tu ne tendais plus quand ses mains se posaient sur toi, tu avais trouvé une fluidité nouvelle lorsque tu te déhanchais sur la musique et sans pouvoir dire que tu pourrais devenir professionnelle demain matin, tu te sentais confiante pour les scènes de danse à venir pour ton nouveau long-métrage. « J’espère que tu sais que tu vas devoir tout me raconter sur tes premiers jours de tournage. » « Et toi tu vas devoir tout me raconter sur ce weekend que ton frère a organisé. » De ce que Rory a laissé entendre la dernière fois que vous vous êtes parlés, ça promettait d’avoir été une fin de semaine haute en couleurs et tu étais impatiente d’en savoir davantage. Tu savais à quel point chaque moment que Rory pouvait voler auprès des siens lui était précieux et tu espérais sincèrement que sa fratrie avait su rendre ce trentième anniversaire aussi grandiose que possible. À défaut de pouvoir célébrer avec lui le jour même, tu étais heureuse de pouvoir te reprendre ce soir. « C’est tellement étrange de ne pas tourner avec toi. » que tu avoues finalement, repensant à ses quelques journées de tournage écoulées. « C’est la première expérience d’acting de celui qui me donne la réplique et je te jure, j’ai l’impression qu’on se comprend pas du tout, lui et moi. » Lui danseur d’expérience avec 0 background au cinéma, toi actrice à la réputation à refaire mais danseuse de bas niveau, tu ne pouvais t’empêcher de te demander ce que les réalisateurs espéraient créer avec ce duo complètement désaccordé. « J’me suis tellement habituée à toi, au fait que tu saches exactement ce que je vais faire avant même que je le fasse que je t’avoue que c’est un brusque retour à la réalité que de travailler avec quelqu’un qui ne me connaît pas aussi bien que toi. » Ces mots sont dit avec une pointe de nostalgie dans la voix. Tu ne pouvais t’empêcher de te dire que tu n’avais pas envie de recommencer à zéro avec quelqu’un d’autre. Autant professionnellement parlant qu’émotivement parlant, ton coeur battant toujours trop fort alors que ton regard vint trouver celui de Rory quelques secondes avant de se concentrer de nouveau sur la route devant vous.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) P0rWgDfthere's something about you in the moonlight (cringer #7) J36iNh6there's something about you in the moonlight (cringer #7) FyMeElc
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Vd7qr7j
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sdo13d7
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Uulo
POSTS : 7326 POINTS : 2050

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

there's something about you in the moonlight (cringer #7) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

there's something about you in the moonlight (cringer #7) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptyMer 31 Mar 2021 - 22:20




“it's easier for us to hide
if you come out then so will I
promise that I'll meet you halfway
cause I see every part of you
and I can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@penny stringer & rory craine


Il voulait tant retrouver la légèreté habituelle de leurs échanges qu'il était prêt à tout, y compris à leur dégoter deux masques assortis et à débusquer pour Penny une robe qu'il savait faite pour elle. Si Rory ne comptait pas rompre la magie de ce moment en lui confiant l'origine exacte de ce vêtement, il avait en réalité pu compter sur la complicité de son agente, qui savait à quel point il avait besoin de retrouver cette complicité si particulière qu'il avait toujours partagé avec Penny. Même si les déclarations de la jeune femme lui revenaient à l'esprit et qu'il sentait encore son cœur se serrer quand il aurait tant aimé que les choses soient différentes, Rory savait qu'il n'avait pas le droit d'y penser plus longtemps. Ils pouvaient bien mettre de coté ces souvenirs-là pour quelques heures, oublier sa petite-amie et tout le reste, simplement profiter de cette soirée qu'après tout il lui avait proposé à elle et à elle seule. C'était ça qui de son point de vue devrait compter. Ça, et le fait qu'elle lui avait terriblement manqué depuis la dernière fois. « On t'a jamais appris le truc pour se détendre avant de jouer devant une salle pleine ? » Il glissa dans un sourire en coin, comme si ce qu'il s'apprêtait à lui confier allait chambouler son existence. « Il faut imaginer le public tout nu. » Son regard pétillant de malice rencontra le sien et il songea malgré tout que ça méritait au moins une petite précision. « C'est juste un peu plus embêtant quand tes parents font partie du public, mais par chance les miens se sont jamais tellement intéressés à ce coté-ci de ma passion. » Pas celle-ci, en tout cas. Lorsqu'il jouait au football et était le meilleur espoir de son équipe, son père n'hésitait pas à s’époumoner dans les gradins en clamant haut et fort qu'il était son fils. A croire que comédien, c'était plus difficile à assumer pour un homme qui avait pourtant joué la comédie toute sa vie. Rory le confiait aujourd'hui avec du recul, mais c'est à cette époque-là qu'il avait nourri l'impression de ne plus convenir aux attentes de ses parents. De ne plus être assez, peu importe le nombre de films dans lequel il jouerait. Ne jamais les avoir eu de son coté lorsqu'il avait vraiment trouvé ce qui redonnait un sens à sa vie, ça lui avait fait bien plus mal qu'il ne l'avait jamais montré.

Il ne saurait naturellement y avoir de mal masqué sans masque, et c'est dans l'idée de se fondre complètement dans le décor que Penny et lui se préparèrent. Pour ce soir, ils ne seraient plus Penny Stringer et Rory Craine, mais simplement deux inconnus bien décidés à profiter de la soirée pour mettre le reste derrière eux le temps de quelques heures. « J'en étais sûr. Une sombre histoire de soulier de verre et de carrosse, je parie. » Penny avait peut être prévu de lui fausser compagnie comme Cendrillon avait déserté le bal et la compagnie de son prince pour retourner à son carrosse, mais Rory ne saurait accepter qu'elle lui fasse faux bond pendant leur soirée. Ils en avaient besoin pour oublier leur dernière sortie, pour retarder au maximum le moment où ils auraient à reparler de Stella. Ce n'était pas forcé d'être ce soir, il lui avait promis qu'il ne forcerait ni ne précipiterait rien et il le pensait sincèrement. Tout ce qui importait pour lui à cet instant c'était que Penny passe un bon moment et que les choses redeviennent autant que possible semblables à ce qu'elles étaient. « Évidemment, tu croyais quand même pas que tes cours te permettraient juste de briller et de décrocher des nominations. » Il glissa, un fin sourire entendu au coin des lèvres. Il est certain que depuis que Penny prenait des cours de danse, Rory avait l'intention de voir de ses propres yeux l'étendue de ses progrès. Ce bal était peut être avant tout l'occasion de se retrouver, mais il ne se plaindrait pas d'avoir droit à une petite démonstration. Et s'il comptait aussi en profiter pour se montrer curieux et rattraper ce qu'il avait raté ces derniers jours, Penny aussi semble-t-il. « Oh ça risque de nous prendre la soirée, rien que le temps que je t'énumère le nombre de pièces qu'il y avait là où mon frère nous a emmené. » Pouvait-on encore parler d'une villa quand il y avait plus d'une vingtaine de chambres et autant de salles de bain ? Rory aurait tendance à dire que non, sans doute moins attiré par ce type de démesure que son aîné. Pour autant, ce week-end était réussi en tous points et il ne remercierait jamais assez Garrett d'avoir tout organisé pour lui. « Garrett s'est donné du mal pour me faire oublier que j'ai atteint l'âge critique auquel les membres de ma famille sont normalement soit mariés, soit à la tête de leur entreprise, soit auteurs d'un best-seller. » Autant dire que ses parents auraient les yeux rivés dans sa direction durant les cinq prochaines années, attendant qu'il fasse les choix les plus judicieux. Et Rory ne mentirait pas en prétendant qu'il n'y pensait pas, au fait que la trentaine voyait se dessiner des projets plus concrets. Sa sœur se marierait à la fin de l'année, ce serait en toute logique ensuite à son tour et ce n'était qu'une des innombrables choses qu'il aurait envie de construire, tôt ou tard. Il se laissait simplement le temps d'être sûr de lui, préférant pour l'heure interroger Penny sur son nouveau tournage. Et de toute évidence, les débuts n'étaient pas aussi idylliques qu'il l'avait espéré. Un sourire d'une sincère douceur étira ses lèvres tandis que ses confessions le plongeaient dans une profonde nostalgie. « Ce sera étrange pour moi aussi, de plus te donner la réplique. T'étais toujours le premier visage que je voyais en arrivant le matin. Et je me disais tous les jours que j'avais une chance énorme de pouvoir faire ce que j'aimais, et de pouvoir le faire avec toi. » Et les mots lui semblaient même à cet instant insuffisants pour représenter tout ce que ses moments avaient symbolisé à ses yeux, quand ils avaient aussi fait naître la relation qu'ils partageaient aujourd'hui. « Mais on savait que ce jour arriverait. Et ce sera tout aussi génial de se raconter nos journées de tournage et de comparer nos expériences. » Il en était convaincu, se voyant déjà la harceler de questions et tenter d'en savoir toujours plus sur ses dernières scènes. « Ce type, il est sûrement mort de trac à l'idée de jouer la comédie pour la première fois. Vous allez peut être mettre un peu de temps à vous comprendre, mais je suis sûr que la magie va opérer. » Il souffla dans un sourire confiant, plissant le regard avec malice. « Tu te rappelles, notre première rencontre sur le set ? C'était loin d'être gagné. » Oh, comme c'était facile de s'en servir comme exemple. Et comme ça l'amusait, de repenser à toutes les fois où Penny avait probablement rêvé de lui faire manger son script parce que leurs deux tempéraments paraissaient incompatibles à leurs débuts. Il avait toujours été plus tempéré, elle plus volcanique. Et finalement c'était ces différences qui les avaient rapprochés. « Et pourtant, regarde-nous aujourd'hui. Tout ça c'est peut être un peu grâce à Donna qui m'a légèrement conseillé de faire des efforts à l'époque. Seulement 'faut pas lui dire, elle risquerait de prendre la grosse tête. » Une lueur amusée brilla dans son regard. Ça faisait du bien, de se rappeler le tournage sans sentir son cœur se serrer. Ce soir, il se l'était promis, tout ce qui suffirait à leur briser le cœur attendrait les douze coups de minuit car pour l'heure, il était bien décidé à lui offrir une soirée douce et agréable.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) JTdVfXP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QqLqwzn
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QoPDAKU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) E0B9M70
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) KPZB94a
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Lcds5AP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Qi7UeVN
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11109 POINTS : 8225

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › swann #7 › you?

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


there's something about you in the moonlight (cringer #7) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptySam 3 Avr 2021 - 6:42




“it's easier for us to hide
if you come out then so will i
promise that i'll meet you halfway
cause i see every part of you
and i can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@rory craine & penny stringer


Tu savais que tout ne redeviendrait pas exactement comme avant en un claquement de doigt avec Rory. Qu’entre chaque regard lancé dans sa direction et les quelques rires échangés ici et là resteraient les traces de ce qui avait finalement été énoncé lors de cette soirée au club de jazz. La marche arrière étant impossible autant pour lui que pour toi, il ne restait qu’à apprendre à vivre avec cette nouvelle réalité et se rappeler constamment la promesse que vous vous étiez faits ce soir-là : que vous seriez toujours là l’un pour l’autre, malgré tout. Les semaines passées sans trop de communication entre vous ont été difficiles mais tu restes persuadée qu’elles étaient nécessaires pour vous permettre de faire le cheminement nécessaire pour retrouver votre complicité. Celle qui ne se laisserait pas être entachée par des sentiments de part et d’autres, qui ne disparaîtrait pas simplement parce qu’il avait su trouvé l’amour ailleurs. Ce soir, la seule chose qui compte à tes yeux, c’est de t’assurer que cette dite complicité est toujours là, malgré tout. « On t’a jamais appris le truc pour se détendre avant de jouer devant une salle pleine? » T’en as entendu des dizaines de trucs, aucun qui n’a vraiment su faire effet toutefois. Tu attends de savoir lequel Rory va te donner et tu ne peux t’empêcher de sourire quand tu vois ses yeux se remplir de malice. « Il faut imaginer le public tout nu. » Il y a un léger rire qui siffle entre tes lèvres alors que déjà, tu fais une grimace digne d’une enfant de dix ans qui se dégoûterait à la mention des mots tout nu. « J’ai déjà essayé, c’était pas concluant dans mon cas. » Ça et le truc d’imaginer le public assit sur des toilettes. Pour une raison que tu n’es pas certaine de vouloir comprendre, t’as toujours trouvé ça plus distrayant qu’autre chose. Tu te souviens d’ailleurs d’une fois ou tu as complètement perdue ton train de pensée, te perdant au milieu d’un monologue. La honte. « C’est juste un peu plus embêtant quand tes parents font partie du public, mais par chance les miens se sont jamais tellement intéressés à ce côté-ci de ma passion. » Il dit par chance le Craine, mais tu le sais bien, à quel point ça peut lui peser à Rory de ne pas sentir qu’il a l’encouragement, le support et surtout l’approbation de sa famille en ce qui attrait à sa carrière d’acteur. « J’suis prête à parier que tu volais la vedette à chaque représentation. T’aurais eu honte de partager la scène avec moi. » C’est là une simple tentative de lui rappeler à quel point toi, tu crois en lui et que tu ne doutes pas une seule seconde qu’il a su briller dès l’instant ou il a décidé de se lancer dans cette folle aventure qu’était la comédie. Et que si ses parents ne savaient pas voir tout le talent et le potentiel de leur fils, c’était leur problème à eux mais que jamais cela n’enlèverait la moindre valeur à Rory. Jamais à tes yeux, à tout le moins.

« J’en étais sûr. Une sombre histoire de soulier de verre et de carrosse, je parie. » Tu fais mine d’y réfléchir. C’est vrai qu’il pourrait être tentant de t’éclipser à la mode de Cendrillon avant que ne sonne les douze coups de minuit, mais la princesse aux souliers de verre est loin d’être la princesse avec laquelle tu es la plus familière. « Tu te trompes de princesse. Moi je fais plutôt dans le charme muet et l’utilisation de fourchette pour me brosser les cheveux. » Tu avais d’ailleurs pris l’habitude d’emmener une fourchette récemment pour toutes tes prestations à l’hôpital. Les enfants semblaient apprécier ce clin d’oeil à la chanson populaire de la petite sirène et tu aimais entendre les rires se déclencher chaque fois que tu tentais de brosser ta longue perruque rousse à l’aide d’une minuscule fourchette. Pourtant, ce n’est pas ton rôle de Ariel qui intéresse réellement Rory se soir et tu le devines par son choix d’activité. Si tu es emballée à l’idée de te rendre à ce bal masqué avec le jeune homme, tu ne peux t’empêcher de penser qu’il s’agit là d’une tentative bien peu subtile pour lui de te voir pratiquer tes meilleurs pas de danse que tu t’appliques à apprendre de manière intensive depuis six semaines déjà. « Évidemment, tu croyais quand même pas que tes cours te permettraient juste de briller et de décrocher des nominations. » Il sait toujours trouver les mots pour te rassurer, Rory, avant même que tu n’aies le temps de lui mentionner tes craintes et tes peurs face à ce nouveau rôle et toutes ces attentes qui sont loin d’être celles auxquelles tu es habituée. « La question est plutôt de savoir si tu vas être en mesure de me suivre. » Hors de question que tu sois la seule à te déhancher sur la piste de danse ce soir. Tu as bien l’intention de découvrir de quoi la jeune homme est capable, cours de danse ou pas. « Oh ça risque de nous prendre la soirée, rien que le temps que je t’énumère le nombre de pièces qu’il y avait là ou mon frère nous a emmené. » Tes yeux s’agrandissent alors que tu échappes un rire, imaginant déjà quelque chose comme un château dans lequel Rory aurait passé le week-end aux côtés de sa fratrie. Tu n’étais pas sans savoir que le clan Craine avait de l’argent, mais chaque fois que le sujet était soulevé, tu étais choquée de te rappeler à quel point. Tu n’avais manqué de rien en grandissant, tes parents menant un bon de train de vie, mais quelque chose te disait que ça ne comparait pas du tout avec la manière dont Rory avait grandi, ni la fortune que semblait être celle de ses aînés. « Garrett s’est donné du mal pour me faire oublier que j’ai atteint l’âge critique auquel les membres de ma famille de ma famille sont normalement soit mariés, soit à la tête de leur entreprise, soit auteurs d’un best-seller. » Tu secoues la tête légèrement. Il faut dire que ça ne chôme pas chez les Craine, loin de là. « Eh oh, je te rappelle que tu es la tête d’affiche du prochain grand hit de Netflix. Ce n’est pas rien. » Et encore une fois, ça te serre le coeur de penser que dans sa famille, cela ne compare pas avec le succès de son frère ou de sa sœur, alors que c’est pourtant un énorme accomplissement en soit. « T’as tellement de quoi être fier de toi, Rory. Laisse pas tes parents te convaincre autrement. » D’un geste familier, tes doigts viennent attraper les siens et le choc que ça te fait te rappelle que c’est peut-être un peu trop, un peu trop tôt. Tu laisses pourtant tes doigts s’entremêler aux siens quelques secondes avant de rompre le contact, détournant rapidement le regard vers la route qui défile sous vos yeux.

« Ce sera étrange pour moi aussi de ne plus te donner la réplique. T’étais toujours le premier visage que je voyais en arrivant le matin. Et je me disais tous les jours que j’avais une chance énorme de pouvoir faire ce que j’aimais, et de pouvoir le faire avec toi. » Il se serre ton coeur, à entendre ses mots sortir de la bouche de Rory. Pourquoi est-ce qu’il faut toujours qu’il te fasse chavirer en disant des choses comme ça, en te rappelant à quel point ça pouvait être facile entre vous deux, à quel point tu peinais à comprendre comment ça se faisait que vous n’aviez pas su traduire tout ça en plus. Tu évites son regard pendant quelques secondes, ne souhaitant pas lui laisser apercevoir tout ce que ton visage trahirait encore et encore. « Mais on savait que ce jour arriverait. Et ce sera tout aussi de se raconter nos journées de tournage et de comparer nos expériences. » « Crois-moi, pour l’instant il n’y a rien de génial à mon expérience. » Tu fais ta difficile Penny, peut-être un peu plus que de raison parce que c’est un changement auquel tu n’as pas envie de t’habituer, celui de ne plus travailler auprès de Rory. Pourtant, tu sais qu’il a raison. Tu es impatiente qu’il reprenne le chemin d’un plateau de tournage ne serait-ce que pour revoir cette passion dans ses yeux à l’entendre te parler de ses journées, même si tu redoutes tout autant la journée ou il s’attachera à une nouvelle co-star. Éternellement terrifiée à l’idée même de perdre ta place de choix dans la vie du Craine. « Ce type, il est sûrement mort de trac à l’idée de jouer la comédie pour la première fois. Vous allez peut-être mettre un peu de temps à vous comprendre, mais je suis sûr que la magie va opérer. » Tu échappes un long soupir. Tu espères qu’il a raison, mais tu ne peux t’empêcher de ressentir un énorme blocage. « Il me paraît pas nerveux du tout, au contraire. Il est un peu trop entreprenant à mon goût. » Et même si tu sais que Rory comprend, ne serait-ce qu’en partie ce que tu essayes de lui dire, tu ne peux t’empêcher de spécifier ta pensée. « Je sais que c’est un film de danse et qu’on est censé se toucher, mais c’est comme… trop. » Ou peut-être que c’est seulement ton degré de tolérance qui n’est pas assez, tu ne saurais vraiment dire avec assurance, mais une chose est certaine, ça te met particulièrement mal à l’aise. « Toi, tu savais comment faire, pour me mettre à l’aise, tu me connais et puis tu sais… Mais c’est pas quelque chose que je peux expliquer comme ça, tu comprends? » Parler de Byers, de l’agression, ce n’est pas quelque chose qui te vient naturellement et c’est automatiquement quelque chose qui se met sur ton chemin dans toutes tes relations avec les hommes, autant professionnellement parlant qu’autrement. Il n’y a que Rory dont la proximité a toujours été plus facile a accepter, et tu ne sais plus dire si c’est une bonne ou une mauvaise chose aujourd’hui. « Même avec mon prof de danse, j’ai mis au dessus de trois semaines avant d’arrêter de devenir hyper tendue dès qu’il met la main sur moi. » Tu échappes un long soupir. Ça te fait du bien de pouvoir en parler, de verbaliser enfin toute cette anxiété que tu ressens à l’idée même de ne plus jamais pouvoir jouer comme avant auprès des hommes. Ou l’idée de ne plus jamais pouvoir être complètement confortable auprès d’eux. « Tu te rappelles notre première rencontre sur le set? C’était loin d’être gagné d’avance. » Pourtant ton anxiété est rapidement remplacé par un rire alors que les souvenirs de ses premières semaines de tournage te reviennent bien aisément en tête. « Tu sais que pendant au moins un mois, j’étais certaine que tu me détestais? J’ai même demandé des conseils à Chloe sur comment t’amadouer. » C’est avec un rire dans le voix que tu lui partages cette confidence jusqu’ici restée un secret. « Et pourtant, regarde-nous aujourd’hui. Tout ça c’est peut-être un peu grâce à Donna qui m’a légèrement conseillé de faire des efforts à l’époque. Seulement ‘faut pas lui dire, elle risquerait de prendre la grosse tête. » « Rappelle-moi de lui envoyer une boîte de chocolats. » Évidemment, il te dit de ne pas lui dire, tu vas t’assurer qu’elle sache à quel point tu es reconnaissante de son intervention. Tu oses croire que malgré tout, vous auriez fini par bien vous entendre. Par trouver terrain d’entente, même sans l’intervention de Donna ou de Chloe. Vous ne mettez pas longtemps avant d’arriver à la fameuse location ou se déroule le bal masqué et déjà, l’endroit semble grouillé de gens vêtus de robes et d’habits en tout genre. Tu places le masque que Rory t’a offert pour la soirée sur ton visage, prête à profiter pleinement de cet anonymat au bras du jeune homme. « Prêt Monsieur Craine? » que tu lui demandes, soudainement formelle alors que ton bras vient se lier au sien avant que vous ne vous dirigiez ensemble vers le coeur de l’action.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) P0rWgDfthere's something about you in the moonlight (cringer #7) J36iNh6there's something about you in the moonlight (cringer #7) FyMeElc
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Vd7qr7j
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sdo13d7
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Uulo
POSTS : 7326 POINTS : 2050

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

there's something about you in the moonlight (cringer #7) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

there's something about you in the moonlight (cringer #7) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptyJeu 15 Avr 2021 - 17:18




“it's easier for us to hide
if you come out then so will I
promise that I'll meet you halfway
cause I see every part of you
and I can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@penny stringer & rory craine


Qu'elles étaient pratiques, ces anecdotes légères et amusantes, pour éviter de trop repenser aux dernières semaines et à cette soirée au club de jazz qui avait laissé des traces au fond de leurs deux cœurs. Et que c'était facile de se raccrocher à la simplicité du moment pour laisser de coté tout ce qu'ils ne voulaient pas voir entrer dans leur bulle. Auparavant, c'était le nom de Byers qu'ils évitaient de prononcer pour ne jamais lui faire le plaisir de gâcher ces moments. Auparavant, c'était de lui que Rory voulait protéger Penny en la laissant toujours décider du moment où elle voudrait confier un peu de ce qu'elle avait sur le cœur. Pourtant, ce soir, c'est le reste qu'il voulait garder à distance de cette soirée. Pour ne pas l’entacher comme l'autre fois, lorsqu'au jeu des confessions ils s'étaient retrouvés avec le cœur lourd et impuissant. Il ne voulait pas avoir à penser à tout ça maintenant, il ne voulait même pas avoir à penser au-delà du bal de ce soir. « Pas la première fois que je suis monté sur scène, en tout cas. J'avais tellement le trac qu'il a fallu me souffler mon texte, heureusement c'était qu'une petite représentation. » Et y repenser lui tira un sourire amusé, parce que c'était sûrement à la fois la pire et la meilleure expérience de sa vie, celle après laquelle il s'était convaincu de persévérer dans cette voie. Au début, il n'y croyait pas au-delà du réconfort que ça lui apportait, de se sentir appartenir à nouveau à quelque chose après son accident. Mais plus de dix ans avaient passé et aujourd'hui il était là, à vivre de ce qu'il aimait. Ce n'était pas toujours évident, l'année tout juste passée le leur avait une nouvelle fois prouvé, mais ça en valait la peine. « Est-ce que j'ai vraiment besoin de te rappeler que t'étais déjà une jeune vedette quand je faisais encore le barman pour payer mes cours ? J'aurais perdu mes moyens si je t'avais rencontré à l'époque. » Et il ne le disait pas pour la faire rougir, mais parce que lui n'aurait sûrement pas pu s'en empêcher. Ils s'étaient souvent amusés du fait que leurs parcours soient différents, notamment parce que la mère de Penny l'avait soutenue quand les parents de Rory n'avaient pas voulu entendre parler de comédie au départ. Et c'était une fois de plus agréable de songer à tout ce qui les opposait au départ et tout ce qui avait fini par le rapprocher de Penny, au point qu'il ait l'impression qu'il n'en avait jamais été autrement.

Rory avait donc confondu ses classiques Disney, une preuve de plus qu'il aurait sûrement du écouter Jessian lorsqu'elle lui avait conseillé de revoir certains de ces films lorsqu'il avait rejoint le Royaume Enchanté. Pour sa défense, il en avait revu la plupart avec Wendy lorsqu'elle était enfant, mais aujourd'hui sa sœur avait vingt ans et leurs séances de visionnage n'avaient plus pour thème les contes de fées. « En parlant de cheveux, ça te va bien d'être redevenue blonde. » Et ça méritait bien de laisser tomber les plaisanteries un court instant, Penny sachant bien que ce compliment était aussi sincère que son sourire. « J'ai peut être un peu exagéré quand j'ai dit que je m'habituais à te voir en brune. » Mais ça aussi, elle l'avait sans doute deviné dès que les mots avaient franchi la barrière de ses lèvres, Rory n'ayant jamais caché qu'il la trouvait très jolie en brune mais qu'il ne serait en aucun cas déçu de la voir redevenir blonde lorsqu'elle aurait envie d'un peu de changement. C'était maintenant chose faite et cette vision lui réchauffait le cœur en même temps qu'elle faisait courir dans ses veines une certaine nostalgie. Sans doute parce qu'il la revoyait encore, avec ses boucles blondes de chaque coté du visage, pendant le tournage qui avait valu à sa route de croiser celle de Penny et à leurs deux existences de se mêler sans plus jamais se défaire l'une de l'autre. « Si tu me montres quelques pas, ça devrait pouvoir se faire. » Il lui lança un petit regard entendu, convaincu que Penny avait du acquérir une certaine technique depuis ses premiers cours de danse et curieux de la voir à l’œuvre autant que d'essayer de l'imiter. Et parce qu'il s'était juré qu'il lui raconterait en détails ce week-end d'anniversaire avec ses frère et sœurs, Rory comptait bien lui faire l'inventaire des dizaines de pièces qu'il avait pu découvrir une fois sur place – Garrett avait peut être eu les yeux plus gros que le ventre, oui, mais il l'avait avant tout fait pour leur faire plaisir et leur permettre de se retrouver. Et en ça ce trentième anniversaire avait tout de réussi. Surtout quand on savait que c'était loin d'être un cap anodin chez les Craine, où la réussite se cultivait très tôt. « On est à la tête du prochain gros hit de Netflix. Et crois-moi, je vais le leur rappeler jusqu'à ce qu'ils se laissent tous convaincre de regarder la série. » Et pour le coup, il ne plaisantait qu'à moitié, tout impatient qu'il était de faire découvrir à sa famille son prochain rôle, sur le petit écran cette fois. « A part Wendy, ils détestent tous ce qui est kitch et sentimental. Je sens qu'ils vont adorer. » Il ne put retenir le sourire qui étira ses lèvres lorsqu'il imagina ses parents, Garrett et Rosalie devant un tel cliché de comédie sentimentale de Noël. Rory hésitait même à ne pas les prévenir et à les laisser découvrir l'ampleur des dégâts par eux-même : il ne faudrait pas leur spoiler le plot-twist final – en réalité inexistant puisque dans ce genre d'histoires, les deux personnages qui se rencontraient au début de l'histoire finissaient toujours ensemble à la fin. Son sourire s'adoucit finalement et Rory sentit le rouge lui monter aux joues lorsque les doigts de Penny vinrent chercher les siens et les serrer avec douceur. Ce contact venait sans doute raviver trop de choses, mais il avait bien trop besoin de s'y raccrocher lui aussi pour vouloir y penser. « Il y a longtemps que je leur laisse plus autant de pouvoir. » Il assura doucement. « Ne t'en fais pas. » Ses parents n'avaient peut être jamais vraiment fait le deuil de sa future carrière brisée dans le sport, mais ça n'avait aucune importance si lui était heureux dans ce qu'il faisait. Et il l'était, aussi en grande partie parce que ça lui avait permis de rencontrer Penny et qu'il avait une nouvelle fois la preuve qu'elle comprendrait toujours bien mieux que ses parents n'en avaient sans doute jamais été capables.

Il jurerait qu'ensuite, leurs deux cœurs se serrèrent de la même façon à l'évocation de ces souvenirs de tournage. Parce qu'il y avait eu tant de bons moments, avant que tout ne soit entaché par le comportement d'un seul homme. Rory s'employait depuis le premier jour à entretenir leurs souvenirs les plus beaux pour dissiper ceux qui ne servaient qu'à leur faire un peu plus de mal, et repenser à la façon dont il retrouvait chaque matin Penny sur le plateau de tournage suffisait à ce qu'un sourire infiniment doux ne quitte plus ses lèvres. Il regrettait autant qu'il chérissait cette époque, et une partie de lui ne pouvait s'empêcher d'envier celui qui dans quelques mois apparaîtrait à l'écran aux cotés de la jeune femme. Parce que leur complicité sur le set lui manquait chaque jour un peu plus, mais aussi parce que personne ne verrait à quel point ils avaient travaillé et s'étaient entraidés pour ces rôles. Il aurait aimé participer à cette avant-première avec elle, échanger des regards complices et des messes basses pendant la diffusion du film. Il n'aurait pas le droit à tout ça – pas pour ce film, en tout cas – mais il resterait toujours son premier fan, prêt à se réjouir pour elle chaque fois que son talent serait reconnu à sa juste valeur. Un voile de tristesse traversa pourtant son regard lorsque Penny reprit la parole. Il comprit que les premiers jours de tournage étaient difficiles en raison des contacts physiques que lui imposait ce rôle, et ce fut cette fois à son tour de glisser sa main dans la sienne pour la rassurer. « C'est normal, Penny. » Il souffla pour lui montrer combien il comprenait, bien sûr, que cette partie-là soit plus délicate à gérer que les autres. Il n'aurait pas pu en être autrement. « N'importe qui à ta place supporterait difficilement ce genre de contacts. T'as aucune raison de te sentir gênée pour ça. » La seule personne qui devrait se sentir gênée dans cette histoire et depuis le départ, c'était Byers et personne d'autre. Que Penny ait des difficultés à supporter qu'un homme pose la main sur elle était naturel après ce qui s'était passé, quand bien même c'était surtout profondément injuste. « Mais tu l'as dit toi-même, ce type ne connaît pas ton histoire et il commettra peut être quelques impairs sans le vouloir. Alors dis-le lui quand un contact te met mal à l'aise, même si tu te sens pas prête à lui expliquer pourquoi. » Elle n'avait aucune obligation de se confier à cet homme si elle n'en éprouvait pas l'envie, tout comme elle n'avait aucune obligation de supporter quelque chose qui la gênait. Rory ne connaissait pas son partenaire et une partie de lui fulminait à l'idée qu'il mette inconsciemment Penny mal à l'aise en se tenant trop proche d'elle, ou en glissant sa main un peu trop bas, un peu trop longtemps. Mais il ne pouvait pas condamner quelqu'un qui n'avait aucune idée du malaise qu'il provoquait chez la jeune femme, parce que ce ne serait pas juste. « Je sais que c'est difficile, et ça me met tellement en colère... » Une colère qui forma une boule en travers de sa gorge, tant l'idée que l'homme à l'origine de ses tourments reste pour le moment intouchable, probablement loin de s'inquiéter de ce qui lui pendait au nez. Et parce qu'il lui avait déjà promis qu'ils le lui feraient payer et qu'il savait que Penny n'avait jamais douté de sa volonté de l'accompagner jusqu'au bout, Rory se contenta de faire passer ces mêmes promesses à travers un sourire profondément sincère. L'atmosphère se détendit en même temps que la nostalgie, elle, s'invitait de nouveau au cœur de leur échange. « Et je parie que tu voudras jamais me dire quels conseils elle t'a donné pour y arriver ? Parce que c'était les bons, de toute évidence. » Et ça l'amusait d'imaginer Chloe dispenser ces conseils à Penny, lorsqu'au début de leur relation les choses étaient loin d'être gagnées et eux pas encore conscients de tout ce qu'ils partageraient et d'à quel point ils deviendraient importants l'un pour l'autre. Rory quant à lui avait pu compter sur Donna, en partie grâce à qui ils partageraient aussi une relation si unique aujourd'hui. « Un conseil, mise plutôt sur du vin. » Il la taquina au moment où Penny et lui se mirent en route, vêtus de leurs plus beaux costumes de bal et équipés de leurs masques. Il semblait y avoir du monde ce soir, avec un peu de chance personne ne prêterait attention à son niveau en danse. « Prêt, Mademoisselle Stringer. » Il lui offrit son bras et ils se fondirent ensuite parmi les autres convives, qui pour la plupart avaient déjà investi la piste de danse. Se frayant un passage, il guida Penny jusqu'au centre du bal. « Je suppose qu'on aura pas l'air trop ridicules si on fait comme les autres. » Enfin, lui n'aurait peut être pas l'air trop ridicule, Penny elle était à peu de choses près une danseuse professionnelle désormais. Pas sûr qu'elle voit les choses de cette manière, cependant. Et tandis qu'ils passèrent près du buffet, il ne put s'empêcher de glisser. « Un verre ? »  Son sourire malicieux se devina derrière son masque. « Je suis d'avis que seuls les excellents danseurs peuvent se permettre de danser complètement sobres. » Il n'était pas entrain de dire qu'ils avaient besoin de boire pour se mettre en conditions, simplement qu'ils ne seraient pas pires danseurs après un verre qu'en n'ayant rien bu du tout.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) JTdVfXP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QqLqwzn
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QoPDAKU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) E0B9M70
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) KPZB94a
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Lcds5AP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Qi7UeVN
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11109 POINTS : 8225

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › swann #7 › you?

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


there's something about you in the moonlight (cringer #7) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptyMer 21 Avr 2021 - 2:30




“it's easier for us to hide
if you come out then so will i
promise that i'll meet you halfway
cause i see every part of you
and i can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@rory craine & penny stringer


« Pas la première fois que je suis monté sur une scène, en tout cas. J’avais tellement le trac qu’il a fallu me souffler mon texte, heureusement c’était qu’une petite représentation. » Il est sincère le sourire qui se place sur tes lèvres alors que tu écoutes l’anecdote de Rory. Tu aurais bien aimé le connaître à cette époque, quand son premier rêve s’est éteint, qu’il a découvert la comédie et qu’il a dû se réinventer. Tu aurais aimé voir le changement sous tes yeux, même si tu pouvais te l’imaginer avec toutes les anecdotes que tu avais pu entendre de cette période, que ce soit de sa part ou de celle de Chloe. Vos cheminements n’auraient pas pu être plus à l’opposé l’un de l’autre et pourtant, vos chemins s’étaient trouvés au moment opportun. Si tu ne pouvais t’empêcher de te demander de quoi ta vie serait fait si tu ne t’étais jamais retrouvée sur le film de Byers, la simple idée que Rory ne soit jamais rentré dans ta vie est tout simplement inconcevable. Autant il y avat la Penny avant et après l’agression, tu restais convaincue qu’il y avait aussi la Penny avant et après Rory et même si celle d’après avait vécu plus de douleurs, avait du réapprendre à vivre plus d’une fois, tu préférais encore cette version à la précédente. Parce que la Penny d’après n’était jamais seule. La Penny d’après savait qu’elle aurait toujours quelqu’un vers qui se tourner, peu importe ce qui arrive. Le Penny d’après avait trouvé une partie d’elle-même chez le Craine et pour rien au monde tu n’étais prête à perdre ça. « Est-ce que j’ai vraiment besoin de te rappeler que t’étais déjà une jeune vedette quand je faisais encore le barman pour payer mes cours? J’aurais perdu mes moyens si je t’avais rencontré à l’époque. » « Une jeune vedette, exagère pas. » Tu ne peux t’empêcher d’échapper un rire. Neighborhood avait propulsé ton nom oui, mais tu n’avais jamais vraiment eu l’impression de changer au fil des années, même alors que tu gagnais en popularité. Probablement parce que tu refusais de jouer de l’attention des médias comme le faisait ta co-star de l’époque. « J’ose croire que j’ai jamais trop pris la grosse tête et que même à cette époque, j’aurais pu faire bonne impression. » Parce que tu ne doutes pas une seule seconde que la Penny de vingt ans aurait fini par succomber au charme du Craine presque dix ans plus tôt.

La soirée s’annonce haute en couleurs quand tu comprends ce qu’il a en tête et si tu es légèrement nerveuse de te retrouver proche de lui de cette façon, tu es tout de même rassurée de réaliser que la situation n’est pas empreinte de ce malaise que tu t’imaginais avant d’arriver chez lui. Contente de réaliser que vous pouvez encore être Penny et Rory, malgré tout. « En parlant de tes cheveux, ça te va bien d’être redevenue blonde. » Ton coeur s’emballe, preuve éternelle que malgré toute ta bonne volonté et la sienne aussi, oui, les choses ont un peu changé. « J’ai peut-être un peu exagéré quand j’ai dit que je m’habituais à te voir en brune. » « Ne t’attache pas trop au blond, j’crois que mon contrat stipule que je dois être brune quand on va faire la promo de la série Netflix. » Il reste encore quelques mois avant que vous n’en arriviez là, la série n’était pas censée paraître avant le mois de novembre, mais tu ne pouvais t’empêcher de l’agacer avec ça. C’est bien quelque chose que tu appréhendes d’ailleurs, toute cette histoire de promo autour de la série, ou il vous faudra partir tous les quatre à nouveau, Rory, Chloe, Victor et toi, sans savoir ce que les prochains mois avaient en réserve pour vous. Tu voulais croire que les choses pouvaient être passablement simples, comme elles l’avaient été pendant vos dernières semaines à Los Angeles, mais tu savais aussi que les risques que tout se complique encore étaient grands, surtout connaissant Chloe et son penchant pour les décisions impulsives. Sans parler de Rory et toi, et tout ce qui pouvait bien vous tomber dessus dans un laps de six mois. « Si tu me montres quelques pas, ça devrait pouvoir se faire. » Mais pour ce soir, c’était Rory, toi et quelques pas de danse pendant un bal masqué. Un scénario qui aurait probablement sonné complètement improbable il y a quelques mois de ça, mais qui était drôlement tentant ce soir. Tu étais fière de tes progrès en danse et une partie de toi était impatiente de le montrer au brun. « Ça peut s’arranger. » Tu ne pouvais qu’espérer une chose : que tout reste light and casual, même si quelque chose te disait qu’une fois de plus, la proximité entre vous risquerait d’éventuellement te jouer des tours. Mais tu oubliais tout de ce qui allait être, préférant plutôt entendre tout ce qu’il avait à te raconter sur ce week-end d’anniversaire passer en famille. Ça te tiraille toujours un peu de réaliser à quel point Rory n’est pas complètement supporter dans son choix de carrière auprès des siens, lui qui a toujours accordé une importance capitale à son unité familiale. « On est à la tête du prochain gros hit Netflix. Et crois-moi, je vais le leur rappeler jusqu’à ce qu’ils se laissent tous convaincre de regarder la série. » Le simple fait qu’il doit les convaincre de regarder te surprend, toi qui n’a connu que l’excitation palpable de tes parents à chaque fois que tu apparaît à l’écran. « A part Wendy, ils détestent tout ce qui est kitsch et sentimental. Je sens qu’ils vont adorer.. » Tu éclates de rire sur le coup, repensant à tous les clichés qui s’empilent sans aucune gêne dans la série. « Tu t’assureras de bien mettre l’emphase sur le dénouement à la fin. La grande déclaration d’amour de Jake à Annabel, c’est vraiment ton moment clé. » Et c’est clairement le moment ou toute sa famille risque d’en avoir assez de cette série, mais ça t’amuse d’y penser. Même si le tournage n’a pas été parfait tout du long, tu es impatiente de voir ce que donne le résultat final. Tes doigts trouvent les siens dans un geste beaucoup trop familier alors que tu te veux rassurante. Tu voudrais qu’il puisse se faire dans tes yeux Rory, pour qu’il puisse finalement comprendre à quel point tu l’estimes, à quel point il a su faire la différence non seulement dans ta vie, mais dans celle de tout ceux qui le côtoie de près ou de loin. « Il y a longtemps que je ne leur laisse plus autant de pouvoir. Ne t’en fais pas. » « Je déteste simplement l’idée qu’ils puissent te décevoir, c’est tout. » que tu admets avec candeur, laissant tes doigts s’entremêler avec les siens quelques secondes de plus avant de ramener ta main vers toi, laissant tes doigts jouer maladroitement avec le tissus de ta robe.

Tu aurais aimé avoir de belles anecdotes à lui raconter sur ton nouveau tournage. Tu aurais aimé pouvoir lui dire que tout se passait à merveille avec ta nouvelle co-star et que tu avais bon espoir que le film allait être bon. Tu aurais aimé pouvoir partager avec lui des moments simples, des moments doux, loin de toute cette douleur qui vous rattachait pourtant l’un à l’autre. Autant tu aurais aimé avoir de bons mots toutefois, tu savais que Rory, il pouvait entendre le laid. Tu le connaissais assez pour savoir qu’il préférait de loin savoir comment tu te sens pour vrai plutôt que de t’entendre lui raconter mensonge après mensonge. Et il est bien le seul à qui tu puisses te confier aussi aisément sur tes tracas et tes angoisses, le seul qui ait vraiment vu tout le cheminement que tu as pu faire dans la dernière années et tous les obstacles qui ont parsemé ton chemin depuis. « C’est normal, Penny. » Tu soupires alors que c’est lui maintenant, qui vient chercher ta main pour y glisser la sienne, dans un contact aussi rassurant que déstabilisant. T’étais tannée que ce soit ton normal. Tannée que tout soit toujours si compliquée, qu’il y ait toujours quelque chose pour te rappeler que ça ne pourrait jamais être complètement comme avant. « N’importe qui à ta place supporterait pas difficilement ce genre de contacts. T’as aucune raison de te sentir gênée pour ça. » « J’me sens comme une fille prude ou pognée, c’est pas moi ça. » Ou du moins, ce l’était pas avant. Force était d’admettre que même si tu avais repris le contrôle de plusieurs pans de ta vie, il n’en restait pas moins que côté intimité, c’était au point mort depuis plus d’un an maintenant et tu peinais toujours autant à voir le jour ça changerait. « Mais tu l’as dit toi-même, ce type ne connaît pas ton histoire et il commettra peut-être quelques impairs sans le vouloir. Alors dis-lui quand le contact te met mal à l’aise, même si tu te sens pas prête à lui expliquer pourquoi. » Tu hoches la tête. Ce n’est pas comme si tu avais un million d’options dans cette situation de toute façon et tu savais que la meilleure chose à faire, c’était d’énoncer clairement tes limites plutôt que de laisser la situation se dégénérer. « Je sais que c’est difficile, et ça me met tellement en colère... » « Je suis désolée, je voulais pas que tu te mettes en colère, on est pas là pour ça. » Tu serres ses doigts une dernière fois et puis tu tournes la tête dans sa direction avant de lui offrir ton sourire le plus convaincant. « On est là pour fêter ton anniversaire, un petit peu en retard. » Abel, le film, Byers, la plainte, tout ça, ça se devait de rester dans la voiture. Une fois le pied dehors, tout irait bien dans le meilleur des mondes. Vous étiez des acteurs après tout, vous pouviez bien prendre plaisir à prétendre encore un peu, ne serait-ce que le temps d’un soirée. « Comment on se sent, d’avoir franchi le cap de la trentaine? » Ton tour viendrait bien assez vite et tu le redoutes plus que tu n’aimes l’admettre, le jour ou tu devrais laisser ta vingtaine et tout ce qu’elle représente derrière.

« Et je parie que tu ne voudras jamais me dire quels conseils elle t’a donné pour y arriver? Parce que c’était les bons, de toute évidence. » « Secret d’état. » Tu places ton index sur tes lèvres et échappe un léger shhh avant d’échapper un nouveau rire. Elle ne t’avait rien confié de révolutionnaire Chloe, elle t’avait seulement conseillé d’être là, d’être attentive et de laisser le temps faire son œuvre. Elle avait eu raison, mais ça aussi, c’était le genre de choses qu’ils valaient mieux ne pas lui dire de peur qu’elle prenne la grosse tête la Cohen, un peu comme Donna qui ne se gênerait pas de prendre tout le crédit pour votre complicité légendaire. « Un conseil, mise plutôt sur du vin. » Tu hoches de la tête et tu te fais une note mentale de lui apporter une bouteille, une prochaine fois. Dans le moment, tu étais plutôt concentrée sur la salle qui se dressait devant vous et sur l’ambiance qui vous attendait à l’intérieur des murs de cette dernière. « Prêt Mademoiselle Stringer. » C’est complètement anonymes que vous y entrez, la foule est dense mais ton bras accroché à celui de Rory te permet de ne pas perdre sa trace (même s’il a bien une tête de plus que tout le monde et est donc facilement repérable). « Je suppose qu’on aura pas l’air trop ridicules si on fait comme les autres. » « Même si on a l’air ridicules, on risque pas de finir dans la presse people. » Pour une fois. Même s’il ne fallait qu’une seule personne pour les reconnaître et leur anonymat serait mis en jeu. Tu voulais vraiment croire que ce soir, ce ne serait pas un problème. Tu le suis alors qu’il guide vos pas jusqu’au buffet ou se trouve de longues rangées de flûtes de champagne. « Un verre? Je suis d’avis que seuls les excellents danseurs peuvent se permettre de danser complètement sobres. » « Alors je vais t’en prendre deux s’il-te-plaît. » que tu répliques, amusée. Malgré les cours, tu es loin de te considérer comme une excellente danseuse. Tu attrapes la coupe que Rory te tend et vient en porter le contenu à tes lèvres. « Alors dis-moi, il est prévu pour quand, ton grand retour sur les plateaux? » Tu fais ta curieuse sur les projets qui se dessinent professionnellement pour le jeune homme à défaut de lui poser la question qui te brûle vraiment le bord des lèvres : Comment va Stella? Parce qu’une partie de toi veut savoir, une partie de toi veut s’assurer qu’il est heureux le Craine, que tout se passe bien avec elle. Et puis il y a évidemment l’autre partie de toi qui préfère vivre dans le déni complet, celle qui préfère prétendre que Stella n’existe pas, que ce n’est pas auprès d’elle qu’il passe la plupart de ses nuits, que ce n’est pas à elle qu’il pense dès qu’il se réveille, que ce n’est pas à elle qu’il rêve quand il s’endort. Oh que ça te tord le coeur encore, juste d’y penser. « J’ai entendu dire entre les branches que le roman de ta sœur allait être produit au cinéma, tu comptes user de tes connexions pour y obtenir un rôle? » Tu ne savais pas trop si l’idée était bonne ou non, mais quand tu avais le nom de son aînée, tu n’avais pas pu t’empêcher de faire ta curieuse. « Un autre rôle de serial killer pour palier celui qui t’a été volé. » Un sourire nostalgique sur les lèvres, tu fais de ton mieux toutefois pour ne pas laisser se dernier commentaire alourdir la conversation. « Allez, viens. » Tu attrapes sa coupe déjà bien entamée, la dépose sur la table juste à côté de la tienne là ou elles seront bientôt oubliées, attrapant sa main pour le forcer à te joindre au milieu de la piste de danse.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) P0rWgDfthere's something about you in the moonlight (cringer #7) J36iNh6there's something about you in the moonlight (cringer #7) FyMeElc
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Vd7qr7j
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sdo13d7
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Uulo
POSTS : 7326 POINTS : 2050

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

there's something about you in the moonlight (cringer #7) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

there's something about you in the moonlight (cringer #7) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptyMer 19 Mai 2021 - 13:43




“it's easier for us to hide
if you come out then so will I
promise that I'll meet you halfway
cause I see every part of you
and I can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@penny stringer & rory craine


Rory s'était souvent demandé s'il changerait certaines choses à son passé s'il le pouvait, pour rendre certains moments moins pénibles et éviter de trop nombreuses désillusions. Mais il savait aujourd'hui que c'était ce parcours même imparfait qui avait fait de lui le Rory d'aujourd'hui. Celui qui pouvait vivre de sa passion. Celui qui apprenait à s'aimer lui-même et plus seulement à rechercher l'amour et l'approbation des autres. Celui, aussi, qui avait vu Penny entrer dans sa vie plus d'un an en arrière pour la bouleverser de la plus surprenante des façons. Qui sait si sa route aurait seulement un jour croisé la sienne s'il avait fait d'autres choix, emprunté d'autres chemins, ou laissé ses parents le convaincre que la comédie n'était pas un choix de carrière assez sûr pour un Craine. Qui sait s'ils seraient ici ce soir, à repenser à ceux qu'ils étaient avant de se connaître, si rien qu'un seul pan de son parcours avait été différent. Rory ne voudrait pas réécrire les moments les plus compliqués au risque de changer les plus beaux d'entre eux, et ça valait aussi pour leur relation qui avait elle aussi parfois connu ses hauts et ses bas mais qu'il ne voudrait pas changer même pour la rendre plus simple. Il aurait bien trop à perdre s'il la perdait elle, et c'était une chose qu'il ne pouvait pas même imaginer, parce qu'elle faisait partie de ces personnes sans qui sa vie serait bien trop différente. « J'ai aucun doute sur le fait que tu m'aurais fait bonne impression, et je dis pas seulement ça parce que t'étais l'une des raisons pour lesquelles je suivais Neighborhood avec Wendy quand elle s'est prise de passion pour le show. » Un sourire aux lèvres, il glissa cette confession comme si elle était parfaitement anodine. C'était le cas jusqu'à ce qu'il finisse par la rencontrer au détour de ce plateau de tournage, et dieu sait qu'ils n'imaginaient pas à ce moment-là quelle place ils prendraient rapidement dans la vie l'un de l'autre. Quelle place Penny prendrait dans la sienne, alors que le sourire du brun s'en faisait justement l'écho.

Ils parlaient expérimentations capillaires à présent, et Rory ne put nier qu'il était non seulement ravi de la voir retrouver sa couleur naturelle, mais qu'il l'était même encore plus qu'il l'avait peut être laissé penser lorsqu'il s'était dit familiarisé avec sa teinture brune. « Ça me laisse quand même quelques mois pour me réhabituer, je vais pas m'en plaindre. » Elle le savait, Penny, qu'à choisir il préférait la voir arborer sa couleur naturelle. Le brun lui allait parfaitement mais la changeait aussi du tout au tout. Or, à ses yeux, elle n'aurait jamais à changer celle qu'elle était pour rester l'une des personnes les plus importantes de sa vie. « A ce propos, tu vas rire, Donna m'a dit que j'aurais sûrement à me laisser pousser les cheveux pour mon prochain rôle. Je sais pas encore jusqu'à quel point, mais j'ai interdiction d'y toucher jusqu'à nouvel ordre. » Une lueur de malice pétilla dans son regard. Ce serait un véritable changement pour lui de porter les cheveux longs, même au lycée il ne les avait jamais porté autrement que courts. Mais loin d'appréhender, Rory était d'ors et déjà séduit par le challenge. Se transformer pour un rôle, tout acteur se devait tôt ou tard de le faire et dans son cas l'idée d'amener un vent de renouveau dans sa vie n'était pas pour lui déplaire. « J'espère que t'assumeras toujours de me fréquenter même si je finis par être confondu avec Charles Manson. » Oh, dieu merci c'est tout ce qu'ils auraient potentiellement en commun. Et si une coupe plus longue ne serait pas incompatible avec la promotion de leur série Netflix à l'automne, c'était plus l'accueil que sa famille pourrait lui réserver qui l'inquiétait. Une comédie sentimentale de Noël ? Tout pour leur plaire, c'est certain. Il n'aurait clairement pas de trop de plusieurs mois pour les mettre en condition et négocier avec eux qu'ils la regardent jusqu'au bout. « Compte sur moi pour leur vendre cette scène comme un chef d’œuvre à part entière. Ma famille compte tellement de romantiques incorrigibles que ce serait dommage de les décevoir. » Ce n'était pas comme s'il était quasiment le seul à avoir toujours eu cette part sentimentale et idéaliste en lui qu'une partie de ses proches n'avaient d'ailleurs jamais manqué de pointer du doigt. Rory le sensible, Rory l’empathique, Rory qui voudrait croire que les dénouements heureux ne sont pas réservés qu'aux films mais qui semblait fuir le bonheur quand le bonheur n'était pas trop occupé à le fuir, lui. Comme si le timing n'avait jamais été son fort, malgré cette envie sempiternelle de vivre une vie plus heureuse et épanouissante que ses parents. Des parents aux yeux de qui il ne s'était au fond de lui jamais senti assez, mais dont il avait appris à décevoir les espoirs sans plus que ça l'atteigne aujourd'hui comme c'avait été le cas par le passé. Les paroles de Penny lui tirèrent un sourire un peu plus doux et il serra ses doigts dans les siens en silence quelques secondes avant qu'ils ne se séparent, sans doute parce que c'était la chose la plus sage à faire.

Son cœur ne tarda pourtant pas à se serrer lorsqu'il lut dans son regard autant que dans sa gestuelle à quel point elle s'en voulait, inconsciemment, de ne pas être capable de vivre les choses plus facilement dès qu'il était question d'un contact physique. Sur un tournage ou dans l'intimité, il était pourtant normal que cette idée la mette mal à l'aise et Rory ne laisserait jamais personne la convaincre du contraire. Penny avait besoin d'entendre qu'elle s'en sortait parfaitement bien depuis le départ, au contraire, et que cette gêne qui lui remuait encore le ventre aujourd'hui mettrait simplement du temps à disparaître. Et ça, il le lui répéterait chaque jour pour l'aider à déculpabiliser si c'était nécessaire, elle savait qu'il en était capable. « C'est pas toi le problème, Penny. Je veux pas que tu puisses le penser une seule seconde. » Sa voix se voulait aussi douce que le regard qu'il reposa sur elle. Non, si cette situation était inconfortable ça n'était en aucun cas par sa faute ni parce qu'elle ne gérait potentiellement pas bien les choses. Au contraire, son courage et sa volonté étaient sources d'admiration pour lui depuis le début, et il n'y avait rien de honteux à ce que certains jours il lui soit simplement plus difficile d'affronter ce que son agression avait inévitablement changé à sa vie et son intimité de femme. Le seul qui doive avoir honte, c'était lui. « Ça prendra un peu de temps, c'est normal, mais un jour tout sera plus simple. Et en attendant, si ce tournage est trop éprouvant tu dois en parler à quelqu'un. Ton agent, peut être ? » Il fallait qu'elle puisse trouver réconfort et conseils auprès de quelqu'un dans les moments où tourner ces scènes de danse était le plus éprouvant. Et si personne ne pouvait tenir ce rôle-là ni s'assurer personnellement que ce tournage ne soit pas trop éprouvant émotionnellement parlant, alors Rory lui-même reconsidérerait ses projets pour l'endosser si nécessaire. « C'est moi qui suis désolé, j'aime pas réagir comme ça. Cette histoire avec Byers, parfois je me dis que ça fait ressortir ce qu'il y a de pire en moi. » Une haine féroce pour les types de son espèce et une soif maladive de justice. Rory n'avait jamais été quelqu'un de mesuré mais jusqu'ici c'est dans sa sensibilité, sa dévotion et son envie d'aider les autres que cette part de lui s'était toujours exprimée. « Comme quelqu'un qui aura bientôt plus d'excuse pour continuer à manger un bol de céréales pour le dîner. » Et s'il y avait bien un peu d’exagération dans sa voix, Rory était forcé d'avouer que le cap de la trentaine avait toujours eu un certain symbolisme à ses yeux. Synonyme de maturité, de projets d'avenir, il était un pas de plus dans la vie d'adulte et peut être bien le plus significatif de tous. Dans une famille avec autant d'attentes que la leur, trente ans signifiait forcément qu'on l'attendrait plus encore au tournant.

Comme il s'en était douté, Penny ne comptait pas lui partager les conseils que Chloe lui avait donné à l'époque où leur complicité était loin d'être aussi évidente qu'aujourd'hui, et il grimaça d'un air faussement frustré pour toute réponse. Il avait bien trop confiance en Chloe pour éprouver l'express besoin de le savoir, en réalité, et aujourd'hui cette époque où les tensions étaient palpables entre Penny et lui semblait de toute façon bien loin. Mais loin de lui l'idée d'oublier où ils étaient et pourquoi ils avaient intégré ce bal. Oh, ils n'impressionneraient sûrement personne ce soir mais les cours de danse de Penny avaient peut être une chance de leur éviter le ridicule. Et quand bien même ce ne serait pas le cas, ils avaient bien trop d'autodérision tous les deux pour s'en soucier. « Et ça, ce sera déjà un progrès. » Il glissa d'un air complice, songeant qu'après les péripéties des derniers mois ils avaient bien mérité d'en rire. Les paparazzi avaient été sur leur dos pendant des mois et il savait que cette accalmie passagère prendrait fin le jour où l'affaire Byers serait portée devant la justice, ce qui valait bien de dédramatiser tout ça tant qu'ils le pouvaient. Ni Penny ni lui n'avaient jamais été du genre à aimer cette attention démesurée portée à leur vie privée mais ils avaient en revanche été un soutien l'un pour l'autre face à tout ça. « Dans à peine quelques mois si tout va bien. Il reste deux-trois points à soulever avec les producteurs du film dont j'ai reçu le script il y a quelques semaines, ensuite je pourrai parler plus librement de mon prochain rôle. » Il convenait de faire les choses dans l'ordre mais il avait hâte de pouvoir communiquer autour de ce projet qui représentait tout à fait la fois un gros pari à l'échelle de sa carrière et une occasion rêvée de revenir sur le devant de la scène. « Je te préviens, il sera plus sombre que Jake et ses déclarations enflammées. » Sous de la neige artificielle, qu'il faillit ajouter avec un sourire aux lèvres. Il avait lui-même été intéressé par ce script parce qu'il lui permettait de jouer un personnage différent de ceux qu'il avait déjà interprété. « Connaissant Rosie, elle risque d'avoir des réticences à filer un passe-droit à son frère. Mais tu me connais, je suis pas du genre à passer à coté de l'occasion de lui prouver que personne ne connaît mieux son héros que moi. » L'idée de harceler sa sœur jusqu'à ce qu'elle considère l'idée de lui faire passer un bout d'essai pour le rôle titre de l'adaptation de son roman pourrait être un défi amusant pour lui. Pour autant Rory n'accepterait de décrocher un rôle que par ses propres moyens et donc de n'être choisi que parce qu'on pensait objectivement qu'il était le meilleur choix. « Charlize Theron a bien reçu un oscar pour avoir interprété une serial-killer, c'est sans doute un bon filon. » Il faut dire que son interprétation d'Aileen Wuornos n'avait pu mettre que tout le monde d'accord, Rory le premier. Elle faisait partie de ces immenses acteurs avec qui partager un jour l'écran paraissait encore être un rêve inatteignable. « C'est le moment où je te marche sur les pieds et casse toute la magie du moment ? » Le sourire sur ses lèvres en était la meilleure preuve, Rory peinait toujours à rester sérieux lorsqu'il avait le trac. Il plaça pourtant ses mains de manière à la guider et entama quelques pas timides, mimés sur les autres couples. « Je suis heureux de passer cette soirée avec toi. » Heureux de pouvoir mettre le reste de coté pour quelques heureux, heureux de ne pas avoir à se demander si c'était seulement une bonne idée d'être ici ce soir et de partager cette danse. Rory voulait croire que oui autant qu'il voulait croire que la légèreté de cette soirée était tout ce dont ils avaient besoin pour retrouver ce qu'ils partageaient sans plus s'attarder sur une page douloureuse de leur relation. S'ils n'en parlaient pas, s'ils faisaient comme si ça n'avait pas lieu d'être, alors peut être que la réalité leur paraîtrait un peu plus douce lorsqu'ils décideraient de la confronter de nouveau, inévitablement.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) JTdVfXP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QqLqwzn
there's something about you in the moonlight (cringer #7) QoPDAKU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) E0B9M70
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) KPZB94a
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Lcds5AP
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Qi7UeVN
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11109 POINTS : 8225

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

there's something about you in the moonlight (cringer #7) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8julianamabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › juliana #2 › sergio › swann #7 › you?

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


there's something about you in the moonlight (cringer #7) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) EmptyLun 31 Mai 2021 - 6:14




“it's easier for us to hide
if you come out then so will i
promise that i'll meet you halfway
cause i see every part of you
and i can tell you see me too
by the way that you say my name”

@honest man / ben platt
@rory craine & penny stringer


« J’ai aucun doute sur le fait que tu m’aurais fait bonne impression, et je dis pas seulement ça parce que t’étais l’une des raisons pour lesquelles je suivais Neighborhood avec Wendy quand elle s’est prise de passion pour le show. » La confidence te surprend autant qu’elle te fait plaisir. Tu savais que Rory avait vu le show, comme le trois quart de l’Australie a une époque, mais jamais il ne t’avait confié qu’il avait suivi le show à cause de toi, ni que sa sœur s’était prise de passion pour ce dernier. Ça te fait légèrement rire d’ailleurs d’imaginer une bien plus jeune Wendy suivre les aventures rocambolesques de ce groupe d’amis de Byron Bay. « C’était une époque plus simple. » que tu te contentes de souffler, prise d’une nostalgie nouvelle. Tu te croyais invincible à ce moment, ta popularité grandissante, des rêves plein la tête, des étoiles dans les yeux. C’est qu’elle était encore un brin naïve, la Penny qui enfilait jour après jour la peau d’Elsie Chapman. La Penny qui faisait face à rire aujourd’hui était tombée de haut, elle s’était fait mal au passage, mais il avait su la relever, même dans les pires moments. L’envie de le remercier est présente, comme elle l’est toujours, mais tu laisses ton regard dire toutes ses choses qu’il connaît déjà par coeur. Parce que c’est comme ça depuis longtemps entre vous : certaines choses n’ont plus besoin d’être dites tellement elles sont l’essence même de votre relation.

« Ça me laisse quand même quelques mois pour me réhabituer, je vais pas m’en plaindre. » Tu échappes un léger rire alors que tes doigts viennent trouver quelques unes de tes mèches blondes. Ça n’avait jamais été un problème pour toi que d’expérimenter les différentes couleurs et les différentes coupes pour des rôles donnés même si tu avais sans cesse l’impression de revenir à l’essentiel quand tu arborais une chevelure aux teintes dorées, qui était aussi le look préféré du Craine. « À ce propos, tu vas rire, Donna m’a dit que j’aurais sûrement à me laisser pousser les cheveux pour mon prochain rôle. Je sais pas encore jusqu’à quel point, mais j’ai interdiction d’y toucher jusqu’à nouvel ordre. » Un éclair de surprise et d’excitation vient parcourir ton visage alors que tu tentes déjà d’imaginer à quoi Rory pourrait ressembler avec les cheveux plus long. « Oh, dis-moi que tu vas jouer un bad boy, please please please. » Tu trépignes comme une adolescente à la simple idée de le voir incarner un rôle un peu plus macho pour s’accorder avec une chevelure plus longue. Tu te doutes qu’il ne possède pas encore beaucoup d’informations sur son rôle à ce stade-ci, ni même qu’il soit autorisé à t’en dire plus, mais tu fabules déjà seulement parce que tu le peux, parce que c’est familier et facile de le faire. « J’espère que t’assumeras toujours de me fréquenter même si je finis par être confondu avec Charles Manson. » « Tu devrais savoir après tout ce temps que ça m’en prend plus que ça pour me faire fuir. » Elles font du bien, les petites bulles qui rappellent que ça peut encore être doux et léger entre vous, malgré ce qui s’est passé la dernière fois. Malgré tes sentiments, malgré son couple. Qu’il n’y a pas de raison de se torturer plus longuement, que certaines choses n’ont pas besoin de changer même quand le reste du monde semble penser le contraire. C’est un ajustement, c’est ton coeur qui s’emballe encore parfois plus que de raison, mais c’est jouable et plus le temps passe, plus tu réussis à t’en convaincre. « Compte sur moi pour leur vendre cette scène comme un chef d’oeuvre à part entière. Ma famille compte tellement de romantiques incorrigibles que ce serait dommage de les décevoir. » À ça, tu ne fais que pouffer une fois de plus devant le sarcasme du brun. Rory qui a su se faire à l’idée au fil du temps, Rory qui ne se morfond pas même si le support de sa famille n’est pas aussi présent qu’il aurait pu le vouloir. Rory qui peut rire de la situation et que tu regardes avec toujours la même admiration dans les yeux. Rory pour qui tu seras toujours présente, no matter what.

Parler du tournage, de ce blocage que tu fais chaque fois qu’il est question d’avoir un autre être trop près de toi, ça remue toujours des souvenirs et des émotions que tu aurais préféré laisser derrière ce soir. Mais c’est avec Rory que tu es en mesure de passer au travers de toute cette gamme de pensées nocives, auprès de lui que tu retrouves la force et le courage de continuer quand ton univers en entier semble vouloir mettre des obstacles sur ton chemin. C’est sa voix qui se fait rassurante une fois de plus alors que tu te laisses submergée par un sentiment de culpabilité qui n’a pas lieu d’être. « C’est pas toi le problème, Penny. Je veux pas que tu puisses le penser une seule seconde. » Tu laisses un long soupir filer et puis tu parviens à hocher doucement de la tête, laissant apercevoir un mince sourire sur tes lèvres. C’est difficile de ne pas t’en vouloir quand cela affecte bien plus que tu n’aurais jamais pu te l’imaginer, quand la proximité fait partie de ton métier, de ton quotidien en entier et que tu peines encore à naviguer. « Ça prendra un peu de temps, c’est normal, mais un jour tout sera plus simple. Et en attendant, si ce tournage est trop éprouvant tu dois en parler à quelqu’un. Ton agent, peut-être? » Tu hausses doucement les épaules. Tu y as pensé, évidemment, mais tu n’as jamais osé pour la simple et bonne raison que tu refuses de devenir cette actrice difficile, cette actrice capricieuse, celle qui sait pas s’adapter aux différentes situations. Tu sais que c’est différent, que ton mal-être est loin d’être un caprice et pourtant, tu peines à faire taire cette culpabilité et cette honte qui prend de plus en plus de place dans ton esprit. « Ça va aller. J’ai juste besoin d’un peu de temps. » Et tu espères sincèrement que ce sera suffisant. Que le temps saura faire son œuvre. Parce que plus les journées filent sur le plateau sans se confort, plus tu te demandes comment tu es censée considérer les prochains mois, les prochaines années en tant qu’actrice. Parce que ça soulève trop de questionnements et que ça te fait peur, d’imaginer faire autre chose autant que ça te fait peur d’imaginer continuer avec cette boule au creux de l’estomac. « C’est moi qui suis désolé, j’aime pas réagir comme ça. Cette histoire avec Byers, parfois je me dis que ça fait ressortir ce qu’il y a de pire en moi. » Tu secoues vivement la tête, cette fois, c’est toi qui n’a pas envie de l’entendre dire de telles choses. « Il en vaut pas la peine. » que tu murmures, bien que tu sois la première à lui accorder trop d’importance, bien que tu sois la première à le laisser prendre trop de place dans ton esprit. C’est facile de changer le sujet de conversation pour parler de cette nouvelle décennie dans lequel le Craine est entré quelques jours auparavant. C’est léger, c’est aisé, c’est la distraction parfaite. « Comme quelqu’un qui aura bientôt plus d’excuse pour continuer à manger un bol de céréales pour le diner. » « Y’a pas d’âge pour ça. » que tu le rassures dans un rire alors que tu vois votre destination finale prendre place sos vos yeux, la plus grande distraction de toute.

« Et ce sera déjà un progrès. » Tu ne peux que hocher de la tête en approbation, reconnaissante pour la possibilité de pouvoir sortir dans une soirée du genre avec Rory sans avoir à craindre d’être reconnue ou de finir à la une d’une magazine people une fois de plus à ses côtés. Tu savais que c’était souvent le prix à payer pour votre célébrité, mais tu appréciais de pouvoir te fondre dans la foule, pour une fois. « Dans à peine quelques mois si tout va bien. Il reste deux-trois points à soulever avec les producteurs du film dont j’ai reçu le script il y a quelques semaines, ensuite je pourrai parler plus librement de mon prochain rôle. » « Tant de mystères. » que tu rétorques, curieuse mais consciente et compréhensive quant au fait que dans l’immédiat, il ne pouvait t’en dire plus. « Je te préviens, il sera plus sombre que Jake et ses déclarations enflammées. » « Jake restera à jamais mon préféré. » que tu souffles, mi-amusée et mi-sérieuse. À défaut d’avoir vu votre histoire se transformé en plus, tu te réconfortais dans l’idée que Jake et Annabel eux, étaient heureux et amoureux quelque part dans leur histoire ou scintille éternellement la fausse neige. « Connaissant Rosie, elle risque d’avoir des réticences à filer un passe-droit à son frère. Mais tu me connais, je suis pas du genre à passer à côté de l’occasion de lui prouver que personne ne connaît mieux son héros que moi. » « Elle serait idiote de passer à côté de la chance de t’avoir. » Tu n’étais sans doute pas la plus objective sur le coup, surtout que tu n’avais même pas lu le roman de la sœur de Rory, mais c’était naturel pour toi que vendre les mérites du Craine, même si tu ne doutais pas que Rosalie devait savoir que son frère était plein de talents. « Charlize Theron a bien reçu un oscar pour avoir interprété une serial-killer, c’est sans doute un bon filon. » « Elle était terrifiante dans ce film. » Tu ne pus t’empêcher d’avoir cette lueur d’espoir qu’un jour, tu puisses te retrouver dans une même situation qu’une actrice comme Charlize Theron, à la reconnaissance mondiale. C’était sans doute ce qu’il y a avait de plus mélangeant à tes yeux, le fait que tu puisses être terrifiée de continuer d’un côté et tous tes rêves de gamine qui persistent de l’autre. Tu laisses tout ça derrière toutefois quand une fois dans la grande salle, tu attrapes la main de Rory pour l’emmener avec toi sur la piste de danse. « C’est le moment ou je te marche sur les pieds et casse toute la magie du moment? » Tu échappes un léger rire alors que tes doigts joignent les siens, ton autre main venant se placer sur son épaule. « Suis mes pas. » Ce n’est rien de bien poussé, que quelques pas que tu mènes nerveusement alors que tes yeux viennent à nouveau trouver les siens. « Je suis heureux de passer cette soirée avec toi. » « Moi aussi. » que tu murmures, sentant les battements de ton coeur qui s’accélère un peu trop, malgré tout, malgré toi. Tant pis si ça fait mal, ne serait-ce qu’un petit peu. Tu préfères encore ça à la douleur de son absence dans ton quotidien.



there's something about you in the moonlight (cringer #7) P0rWgDfthere's something about you in the moonlight (cringer #7) J36iNh6there's something about you in the moonlight (cringer #7) FyMeElc
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Vd7qr7j
there's something about you in the moonlight (cringer #7) HZjB4DU
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 872289volunteer
there's something about you in the moonlight (cringer #7) Sdo13d7
there's something about you in the moonlight (cringer #7) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty
Message(#) Sujet: Re: there's something about you in the moonlight (cringer #7) there's something about you in the moonlight (cringer #7) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

there's something about you in the moonlight (cringer #7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-