AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -37%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
179.99 €

 every story has its scars (cringer #8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
every story has its scars (cringer #8) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11133 POINTS : 8615

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

every story has its scars (cringer #8) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

every story has its scars (cringer #8) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8juliana #2mabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › sergio › swann #7 › you?

every story has its scars (cringer #8) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


every story has its scars (cringer #8) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyMer 25 Aoû - 13:02




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@rory craine & penny stringer


L’année filait sous tes yeux à une vitesse folle. Les retournements ne cessaient de te surprendre mois après mois et tu avais peine de réaliser tout ce qui avait pu se passer en quelques mois à peine. Tu avais l’impression qu’hier encore, tu étais à Los Angeles en compagnie de Rory, Chloe et Victor, à terminer le tournage de cette mini-série cliché au possible dont le succès n’avait rien de garanti à tes yeux malgré les bons mots des différents producteurs. Tant de choses avaient changé depuis pourtant, et si tu savais avoir perdu certains de tes repères en cours de route, tu savais qu’il y avait certaines choses qui ne changeraient jamais. Chloe était partie, ou devrais-tu plutôt dire qu’elle n’était jamais revenue, son coeur la poussant à rester en Europe et si tu étais triste de ne plus avoir la blonde à tes côtés au quotidien, tu continuais d’avoir de ses nouvelles plusieurs fois par semaine, en plus de suivre ses folles aventures européennes sur les réseaux sociaux. Elle semblait heureuse, la Cohen, plus qu’elle ne l’avait été depuis le début de l’année et ça, c’était l’essentiel à tes yeux. Elle n’avait pas pu te confirmer sa présence pour les entrevues à venir entourant la publicité de cette mini-série tournée à Los Angeles à la fin de 2020, mais tu avais bon espoir qu’elle allait faire ne serait-ce qu’une apparition, au moment ou tu t’y attendrais le moins, à la Cohen. De l’autre côté toutefois, se trouvait une autre de tes constantes. Un autre de tes repères qui lui non plus n’avait jamais failli à être présent, même si les derniers mois avaient été occupés autant pour lui que pour toi, rendant vos rencontres plus aléatoires mais toujours aussi importantes à tes yeux. Ta relation avec Rory avait changé dans la dernière année aussi, il était bien impossible de ne pas le reconnaître. Les sentiments que tu avais éprouvé pour le Craine avait pris beaucoup de place en ce début d’année jusqu’à ce que tu ne décides d’être complètement honnête avec lui, pour finalement apprendre qu’une autre avait su se faire une place dans son coeur. Si les premières semaines avaient été difficiles, si tu avais eu peur pour votre amitié, pour ce lien si spécial qui s’était créé entre vous depuis ton agression et même avant, le temps avait su bien faire les choses et préserver l’essentiel. Tu étais heureuse pour lui, et tout comme pour Chloe, tu ne souhaitais que son bonheur. Même si tu doutais de la sincérité de Stella vis-à-vis de celui que tu considérais toujours comme ton meilleur ami, tu avais su tenir ta langue et fait de ton mieux pour accueillir la blonde dans votre quotidien.

Ton coeur aussi avait fait du chemin dans les derniers mois et c’est alors que tu te remémores les premiers mois de l’année que tu réalises pleinement à quel point. Si tu sais que Rory aura éternellement une place particulière dans ton coeur de par ce que vous avez vécu ensemble, tu avais tranquillement su faire de la place à un autre homme qui était venu chambouler ton quotidien au moment ou tu t’y attendais le moins. Une simple rencontre sur une application de rencontre qui avait mené à quelque chose d’inexplicable, d’inestimable. Tu n’avais pas parlé de ta relation avec Isaac à beaucoup de gens pour l’instant, curieuse de voir quelle direction cela prenait avant de te confier, soucieuse de prendre ton temps et de ne pas brûler d’étape malgré ton affection pour l’infirmier qui se faisait de plus en plus grande au fil du temps. C’est avec lui que tu avais passé ta soirée d’anniversaire, qu’il avait parsemé de cadeaux et de surprises, ne cessant jamais de te gâter et de te surprendre de la plus douce des manières. Ce soir toutefois, c’est avec Rory que tu avais prévu de passer la soirée pour célébrer dignement ton vingt-neuvième anniversaire. Tu étais impatiente de te retrouver en tête à tête avec le Craine, tu avais l’impression que ça faisait beaucoup trop longtemps depuis votre dernier moment passé seulement tous les deux, Stella ou d’autres amis en commun semblant toujours se joindre à vous durant vos sorties. Yelahiah n’était pas au loft ce soir, tu n’avais pas la moindre idée d’ou il pouvait être, mais tu te fichais bien de ses allés et venus pour être bien honnête. Tu étais simplement contente d’avoir l’endroit pour toi toute seule, sachant que personne ne pourrait interrompre le moment. Tu avais mis sur la table basse du salon cette bouteille de vin que tu lui avais mentionné par message texte la veille, tu étais même allée jusqu’à écrire son nom à l’aide d’un marqueur sur cette dernière, et tu avais aussi commandé de quoi manger, connaissant parfaitement les préférences de Rory. Tu es installée sur le canapé lorsque tu entends quelques coups frappés contre la porte. Tu affiches déjà ton plus beau sourire lorsque tu ouvres la porte, bouteille de vin en main, ton regard croisant celui du Craine. « Tel que promis. » que tu lui dis tout en riant alors que tu lui montres la bouteille, t’assurant qu’il puisse voir son nom d’inscrit. « J’ai même été sympa, j’ai attendu que tu arrives avant de l’ouvrir. » Tu l’invites à rentrer et ferme la porte derrière lui et puis tu viens passer tes bras autour de sa taille. « Tu m’as manqué. » que tu souffles alors que tu lèves la tête pour croiser son regard. Il t’a dit avoir quelque chose à t’annoncer, mais tu résistes à la tentation de le questionner d’emblée, lui laissant plutôt le temps d’arriver avant de faire trop ta curieuse. « J’te sers un verre? » que tu proposes ensuite, tout en retournant t’installer sur le canapé. Sur ta télévision s’affiche différentes annonces de show Netflix, et dans un timing impeccable, c’est vos visages qui apparaissent avec le titre A Holly Jolly Christmas et en bas de l’image on peut lire Coming November 13. « Ils ont vraiment choisi la pire photo de moi, j’te jure. » Ça te fait toujours bizarre de te voir, surtout sur une plate-forme de streaming aussi populaire que Netflix.



every story has its scars (cringer #8) P0rWgDfevery story has its scars (cringer #8) J36iNh6every story has its scars (cringer #8) FyMeElc
every story has its scars (cringer #8) Vd7qr7j
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) Sdo13d7
every story has its scars (cringer #8) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
every story has its scars (cringer #8) Uulo
POSTS : 7333 POINTS : 2130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

every story has its scars (cringer #8) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

every story has its scars (cringer #8) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

every story has its scars (cringer #8) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

every story has its scars (cringer #8) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

every story has its scars (cringer #8) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyJeu 9 Sep - 20:02




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@penny stringer & rory craine


Personne n'aurait sûrement pu prédire que les choses tourneraient de cette façon, quand bien même certains seraient sans doute tentés de dire qu'il avait été le seul à ne pas voir clair dans les intentions de son ex petite-amie dès le départ. De toutes les choses que Rory aurait voulu annoncer à Penny durant cette soirée que la jeune femme et lui auraient enfin l'occasion de passer ensemble, le fait que Stella se soit révélée être une menteuse et une dissimulatrice hors pair n'aiderait pas vraiment à préserver une ambiance aussi légère et agréable qu'il l'espérait en lui proposant de se voir. Surtout alors qu'elle et lui avaient déjà eu leur compte d'embarras et de discussions douloureuses au cours des derniers mois. Rory ne voulait plus rien de ça pour Penny et lui, profondément apaisé depuis qu'elle semblait avoir pleinement repris goût à la vie et entrepris d'aller de l'avant quand rien ne pourrait le rendre plus heureux que de la savoir épanouie auprès de quelqu'un qui pourrait lui donner tout ce qu'elle méritait. Ils avaient fini par arriver l'un comme l'autre à la conclusion qu'il n'aurait pas pu tenir ce rôle auprès d'elle pour toutes les raisons qui faisaient aussi qu'il se savait incapable de se lancer dans une nouvelle histoire pour le moment. Et qu'en dépit de tous les efforts qu'il aurait été prêt à faire pour que sa relation avec Stella fonctionne, son cœur n'aurait sans doute jamais pu lui appartenir à elle non plus. Son cœur qui, un an après, continuait de battre pour la seule personne qui continuait inlassablement d'occuper ses pensées. Les derniers mois avaient vu sa relation avec Swann s'apaiser d'une manière qui leur permettait enfin de passer du temps ensemble sans que ça n'ait définitivement plus rien de douloureux, mais sa présence ne faisait chaque fois que raviver des sentiments qui ne s'étaient jamais réellement éteints. Une chose qui plutôt que de l'amener à se protéger lui et son cœur n'incitaient toujours Rory qu'à rechercher plus encore sa compagnie et ses étreintes, parce que c'était Swann et qu'il n'était jamais apparu aussi évident qu'il était bien incapable de vivre sans lui. L'australien se retrouvait de nouveau seul depuis bientôt deux mois et n'était pas pressé de baisser sa garde à nouveau face à quelqu'un, pour l'instant plus soucieux de se reconstruire et de faire la paix avec son histoire avec Stella. Et il savait que parmi les personnes susceptibles de lui changer les idées, Penny saurait comme toujours lui donner mille bonnes raisons de sourire et de voir qu'en dépit du reste, il était bien loin d'être seul.

Frapper à sa porte était devenu une habitude au fil des mois et un rituel auquel Rory n'aurait dérogé pour rien au monde, pourtant il y a suffisamment longtemps qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de se voir seul à seul pour qu'il ait hâte de rattraper le temps perdu. La porte s'ouvrit bientôt sur la silhouette de Penny et aussitôt ils retrouvèrent leur mécanique habituelle, comme s'ils s'étaient simplement quittés la veille. « Heureusement, parce que je suis venu en partie pour le vin. » Mais en partie seulement, comme en témoigna le sourire complice qu'il lui adressa. « J'espère que tu l'as choisie avec un bouchon à vis. La dernière fois qu'on s'est retrouvé face à un bouchon de liège, on avait pas de tire-bouchon sur nous et on a du sortir ma caisse à outils pour bricoler un truc qui y ressemblait à peu près. » Oh, ce n'était qu'une des aventures abracadabrantesques qu'ils avaient partagé au cours de l'année passée et auxquelles Rory repensait toujours avec un sourire attendri et énormément de reconnaissance. Les derniers mois n'auraient pas été les mêmes sans Penny, et tout semblait enfin véritablement s'arranger, pour son plus grand soulagement. « Tu m'as manqué, toi aussi. » Il souffla sincèrement au moment de passer ses bras autour d'elle et répondre à son étreinte. « Ça me fait vraiment du bien de te voir. » Cette soirée était chère à son cœur et Penny et lui avaient certainement beaucoup de choses à se dire. Ce qui ne saurait évidemment se faire sans un (grand) verre de vin. « Avec plaisir. J'oublie pas qu'on a quelque chose à fêter. » Il glissa dans clin d’œil avant de la rejoindre au salon. Penny avait eu vingt-neuf ans et c'était loin d'être un cap anodin, surtout alors que le prochain lui ferait mettre un pied dans la trentaine à son tour, chose sur laquelle il ne manquerait bien sûr pas de la taquiner. Installé à ses cotés sur le canapé, Rory ne put retenir une pointe d'amusement lorsque le trailer de la série qu'ils avaient tourné en janvier dernier fut subitement diffusé à l'écran. Et dire qu'au départ, personne ne croyait en ce projet. « Tu plaisantes, t'es bien plus à ton avantage que moi avec mes cheveux coiffés en arrière. Mais ce serait pas une vraie série de Noël si les photos promo étaient pas rien qu'un peu ridicules, pas vrai ? » Terriblement clichées collerait tout aussi bien, et il ne parlait pas des couleurs choisies ni des fonds qui donnaient l'impression de pouvoir deviner la fin avant même que le premier épisode ait commencé. Mais ça aussi, après tout, ça faisait partie du package. « En tout cas je constate que ce pas de plus vers la trentaine te réussit plutôt bien. Tu rayonnes. » Et ça faisait plaisir à voir, raison pour laquelle son sourire s'attendrit doucement. Il avait si longtemps vu la tristesse habiller son regard et le dépit se peindre sur son visage qu'il ne pourrait pas être plus heureux de voir que Penny semblait enfin aller véritablement mieux. Elle le méritait, pour tout ce qu'elle avait traversé ces derniers mois mais aussi parce que Penny était une magnifique personne, quelqu'un dont le bonheur lui tenait d'autant plus à cœur depuis qu'il l'avait compromis sans pourtant avoir jamais voulu lui causer aucune peine. C'avait pourtant été inévitable, à l'époque, et dieu sait qu'il se l'était longtemps reproché. « Je sais que j'ai dit que j'avais quelque chose à t'annoncer, mais avant ça j'aimerais que tu me promettes que quoi que je puisse te dire ça nous empêchera pas de passer une bonne soirée. » Il se devait de prendre quelques précautions avant d'évoquer le sujet Stella, quand bien même Rory continuerait de minimiser l'impact émotionnel que les révélations autour de sa relation avec la jeune femme avaient eu sur lui. Ils étaient là pour passer un bon moment, Rory s'était promis que rien ne viendrait le gâcher, parce qu'ils l'avaient sans doute plus que mérité.



every story has its scars (cringer #8) JTdVfXP
every story has its scars (cringer #8) QqLqwzn
every story has its scars (cringer #8) QoPDAKU
every story has its scars (cringer #8) E0B9M70
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) KPZB94a
every story has its scars (cringer #8) Lcds5AP
every story has its scars (cringer #8) Qi7UeVN
every story has its scars (cringer #8) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
every story has its scars (cringer #8) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11133 POINTS : 8615

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

every story has its scars (cringer #8) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

every story has its scars (cringer #8) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8juliana #2mabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › sergio › swann #7 › you?

every story has its scars (cringer #8) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


every story has its scars (cringer #8) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyLun 13 Sep - 13:29




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@rory craine & penny stringer


Depuis l’agression, tu n’étais pas friande des changements. Pendant que tu étais occupée à te reconstruire du mieux que tu le pouvais, tu avais apprécié que les choses ne changent pas trop autour de toi. Puis il t’avait fallut reconnaître qu’au bout de quelques mois, tu étais devenue un peu trop confortable dans ta zone de confort, te retranchant plus que tu ne l’aurais dû alors que tu essayais de te rebâtir, de te retrouver. Dans les derniers mois, tu avais osé un peu plus. Tu avais certes eu ton lot de déceptions, de sentiments non-réciproques, d’amitiés chamboulés, de projets avortés. Mais tu avais aussi eu ton lot de beau, de réconfortant, de surprenant et ce dernier l’emportait haut la main sur les nuages qui avaient pu parsemer ton quotidien pendant longtemps. Pour la première depuis longtemps, tu avais enfin l’impression de revivre, de souffler à nouveau, de savoir profiter pleinement de tout ce qui se plaçait sur ton chemin, même si tu n’en comprenais pas toujours la signification. Ton entourage l’avait remarqué, les commentaires se faisaient multiples et ça te faisait du bien, de ne plus te sentir comme un poids à porter sur les épaules de ceux qui t’étaient chers. Tout en particulier de Rory, qui avait bravé les pires tempêtes à tes côtés, qui avait pris sur lui-même, même quand l’univers s’acharnait sur sa personne, ne serait-ce que pour te protéger un peu plus du mal que Byers avait causé, ainsi que toutes les répercussions. Tu étais éternellement reconnaissante envers le Craine pour tout ce qu’il avait fait pour toi, et si votre histoire n’avait su prendre cette tournure que tu espérais plusieurs mois auparavant, tu demeurais persuadée qu’il resterait toujours l’une des personnes les plus importantes dans ta vie.

D’enfin pouvoir poser les yeux sur lui après de nombreuses semaines sans pouvoir vous voir te fait du bien, bien que l’absence des deux derniers mois ne se fassent pas ressentir dans votre complicité qui est restée la même au travers de toutes les épreuves. « Heureusement, parce que je suis venu en partie pour le vin. » Tu prétends d’être choquée, mais un rire file rapidement d’entre tes lèvres vu le regard qu’il t’offre. « J’espère que tu l’as choisie avec un bouchon à vis. La dernière fois qu’on s’est retrouvé face à un bouchon de liège, on avait pas de tire-bouchon sur nous et on a dû sortir ma caisse à outils pour bricoler un truc qui y ressemblait à peu près. » Tu éclates de rire alors que tu te souviens parfaitement du machin maladroitement confectionné qui vous avait enfin permis d’ouvrir ladite bouteille après de longues minutes de travail acharné. « J’ai prévu le coup cette fois-ci. » que tu le rassures alors que tu débouches avec facilité la bouteille que tu places sur le comptoir de la cuisine avant de venir enlacer le Craine. « Tu m’as manqué toi aussi. Ça fait vraiment du bien de te voir. » « J’allais te promettre qu’on part ensemble pour mon prochain voyage, mais c’est déjà le cas. » que tu annonces en lâchant un rire. Du moins, le prochain voyage outre-mer considérant que tu avais une escapade à Moreton Island de prévu avec Isaac avant le début de votre tournée de promotion aux États-Unis et au Canada. « Avec plaisir. J’oublie pas qu’on a quelque chose à fêter. » « Tu veux dire le fait que depuis hier, j’ai vingt-neuf ans pour le restant de mes jours? » Toi, redoutée la trentaine? Pas du tout, voyons. Tu reprends possession de la bouteille de vin et vient remplir les deux coupes que tu avais déjà placé sur la table basse du salon. Une fois qu’elles sont toutes les deux bien remplies, tu en tends une à Rory et t’installes confortablement sur le canapé, prête à rattraper le temps perdu.

« Tu plaisantes, t’es bien plus à ton avantage que moi avec mes cheveux coiffés en arrière. Mais ce serait pas une vraie série de Noël si les photos promo étaient pas rien qu’un peu ridicule, pas vrai? » Tu pouffes de rire tout en approuvant d’un hochement de la tête. Ils s’en étaient vraiment donnés à cœur joie, ceux qui s’étaient occupés des différents clichés se promenant déjà sur le net pour parler de la série. « D’ailleurs, tu dois te faire couper les cheveux pour la promo ou bien ton nouveau look a été approuvé par l’équipe? » Le look capillaire actuel du Craine bien différent de ce qu’il était en janvier, tu étais curieuse de savoir s’il devait retrouver un look plus clean cut, tout comme tu devais retrouvée ta tête brune le temps de quelques semaines, ou s’il avait eu l’accord pour garder sa tête telle quelle. « En tout cas je constate que ce pas de plus vers la trentaine te réussit plutôt bien. Tu rayonnes. » Tu fais semblant de te boucher les oreilles lorsqu’il mentionne le mot trentaine et tu ne peux t’empêcher d’afficher une légèrement grimace. « Oh crois-moi, ce n’est pas la trentaine qui me fait cet effet-là, mais merci. » Tu ris doucement alors que tu viens prendre une gorgée de ton vin. Tu étais contente de voir que Rory aussi pouvait remarquer en quelques minutes à peine que oui, tu étais vraiment heureuse en ce moment. Que oui, tu allais bien, pour une fois. Que malgré les doutes et les remises en question sur ta carrière, tu ne te laissais pas ronger par l’anxiété et la culpabilité en tout genre. « J’ai rencontré quelqu’un. » que tu finis par admettre, avec une pointe de gêne, mais surtout une bonne grosse dose de bonheur qui transparaissait dans tout ton être. Il y avait tellement de choses que tu voulais raconter à Rory, mais tu n’oubliais pas qu’il avait lui-même une annonce à te faire et celle-ci sonnait bien plus formelle, à la limite de l’inquiétant. « Je sais que j’ai dit que j’avais quelque chose à t’annoncer, mais avant ça j’aimerais que tu me promettes que quoi que je puisse te dire ça nous empêchera pas de passer une bonne soirée. » « Uh-oh. » Clairement, ce n’était plus à la limite de l’inquiétant, mais bien directement dans la catégorie et ça méritait bien une autre longue (trop?) gorgée de vin. « Dis-moi tout. Promis, ça gâchera pas la soirée. » Du moins, tu l’espérais vraiment. « C’est ta famille? Ta sœur? Stella? Swann? » Je pense que t’as couverte toutes les bases là Penny.



every story has its scars (cringer #8) P0rWgDfevery story has its scars (cringer #8) J36iNh6every story has its scars (cringer #8) FyMeElc
every story has its scars (cringer #8) Vd7qr7j
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) Sdo13d7
every story has its scars (cringer #8) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
every story has its scars (cringer #8) Uulo
POSTS : 7333 POINTS : 2130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

every story has its scars (cringer #8) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

every story has its scars (cringer #8) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

every story has its scars (cringer #8) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

every story has its scars (cringer #8) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

every story has its scars (cringer #8) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyJeu 30 Sep - 19:40




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@penny stringer & rory craine


Si rien n'aurait déjà pu le rendre plus impatient que de passer cette soirée avec Penny après de trop longues semaines sans avoir pu se voir seul à seul, pouvoir le faire maintenant que les choses semblaient s'apaiser à tous les niveaux rendait le tout encore plus agréable. L'année passée avait été si rude et eux si durement impactés par les conséquences de l'affaire Byers que cette accalmie lui donnait l'impression de reprendre son souffle après une apnée de plusieurs mois. La vie paraissait enfin plus douce, quand bien même Rory ne venait pas seulement lui partager de bonnes nouvelles et savait qu'il aurait à la mettre au courant de la fin de son histoire avec Stella. Il s'était promis que rien ne viendrait gâcher ce moment ni les empêcher de rattraper le temps perdu dans la légèreté et la bonne humeur, mais il avait besoin de retrouver cette transparence qui avait toujours fait partie de leur relation. S'il ne pouvait pas encore promettre que ce drame serait le dernier dont il aurait à lui faire le récit avant que la vie ne lui sourit à nouveau, Rory comptait au moins faire ce qu'il fallait pour que les choses changent. En attendant, il comptait secrètement sur elle pour lui annoncer de bonnes nouvelles car plus que n'importe qui d'autre, Penny méritait de retrouver une raison de sourire tous les matins. Et du peu qu'il pouvait déjà voir, tous les indicateurs semblaient au vert : Penny semblait heureuse et s'il ne connaissait pas encore la raison de ce bonheur, son petit doigt lui disait qu'une rencontre pourrait bien se cacher là-dessous. « C'est vrai, cette fois j'espère que t'es préparée à devoir me faire la conversation pendant des heures dans l'avion, je suis comme les enfants qui tiennent en place que si on les met devant un film. » De préférence avec Kate Winslet, mais c'était un détail qu'il n'avait pas besoin de mentionner. Penny comprendrait sans mal qu'il avait surtout à cœur de plaisanter et enfin dédramatiser l'interruption de leur dernier projet ensemble, celui-là même qu'ils n'avaient pas pu promouvoir mais que Rory n'avait pas l'intention d'associer plus longtemps à un homme qui leur avait déjà trop pris. Lui donner la réplique lui avait beaucoup manqué et il se faisait une joie de porter haut les couleurs de cette nouvelle série. A l'allure à laquelle ils prenaient tous les deux de l'âge, ils faisaient bien d'en profiter tant qu'ils n'étaient pas relégués à des rôles de seniors. « Je t'assure qu'on est pas si mal, chez les trentenaires. L'arthrose se soulage assez bien de nos jours. » Il glissa dans un sourire taquin, pas étonné que la Penny qu'il connaissait ne soit pas pressée de mettre un premier pied dans la trentaine. Il était passé par là et si ça n'avait pas changé grand chose pour lui, le fait d'être le troisième de sa fratrie à passer ce cap symbolique lui avait quand même fichu un léger coup : Wendy pouvait maintenant le traiter de vieux et croyez bien qu'elle ne s'en priverait pas. « Ils m'ont suggéré de me couper les cheveux pour la promo mais je leur ai dit que je préférais pas. Je les attacherai je pense, je crois que je me suis un peu trop habitué à cette longueur. » Et s'il avait bien gagné une chose après avoir vu sa carrière battre de l'aile pendant près d'un an, c'était sans doute de pouvoir conserver le look qui lui plaisait. Ce n'était jamais que quelques centimètres de cheveux, rien qui ne le défigure.

Bien plus intéressant que la longueur de sa crinière, l'apparente sérénité de Penny et le sourire rayonnant de la jeune femme n'avaient décidément pas échappé à Rory. Il y a de longs mois qu'il ne l'avait pas vu respirer le bonheur, et s'il mourrait d'envie de connaître l'origine de ce sourire il préférait l'idée qu'elle se confie à lui parce qu'elle en éprouvait l'envie. Le brun accueillit ainsi ses confidences avec l'expression d'un ami impatient autant qu'heureux d'entendre qu'il y avait bien une raison à cette mine rayonnante. Et lorsque son intuition se vérifia, son propre sourire s'élargit à son tour. « Petite cachottière, j'étais sûr qu'il y avait quelqu'un là-dessous. » Oh, ils se connaissaient par cœur sans que ça n'ait rien de surprenant et c'est pour ça qu'il avait tout de suite pressenti quelque chose tout en espérant que son flair ne le trompait pas. « Comment il s'appelle ? Qu'est-ce qu'il fait dans la vie ? Comment vous vous êtes rencontrés ? » Les questions fusaient d'entre ses lèvres sans même que Rory ne pense à reprendre sa respiration. Penny aussi le connaissait et savait que l'inverse aurait été étonnant. « Je te préviens, j'ai dix mille questions. Je veux tout savoir. » Son rire résonna un instant autour d'eux mais Rory ne tarda pas à retrouver un air plus sérieux, pourtant loin d'être solennel. Il souriait toujours et son regard, lui, brillait d'une émotion bien différente de celle que Penny y avait longtemps lu. Parce qu'aujourd'hui elle était heureuse, et lui avec. « Je suis vraiment content pour toi, Penny. Tu mérites d'être heureuse et j'ai pas besoin de l'avoir rencontré pour deviner qu'il te fait beaucoup de bien. » Sa main glissa jusqu'à la sienne pour la serrer un instant. Il avait si longtemps culpabilisé pour la façon dont les choses s'étaient passées et avaient valu à Penny de souffrir lorsqu'il n'avait pas pu faire prendre à leur relation la tournure qu'elle avait espéré. Aujourd'hui tout ça appartenait bel et bien au passé et Penny avait enfin tourné la page et rencontré quelqu'un capable de lui donner tout ce qu'elle méritait. Alors oui, il était plus que jamais heureux pour elle, au point même d'en oublier une seconde ce qui lui serrait le cœur. « Tu me connais trop bien. » Il souffla dans un sourire doux, lorsque Penny effleura l'ensemble des sujets qui l'amenaient à réfléchir depuis plusieurs semaines. Elle le connaissait trop bien et pourrait ainsi sûrement identifier la lueur de tristesse dans son regard. « C'est Stella. » Il débuta, baissant légèrement les yeux. « On a rompu... il y a quelques semaines. Je te l'ai pas dit plus tôt parce que c'était pas évident pour moi d'en parler avant d'avoir pu faire le point sur cette histoire. » Le point avec Stella, mais aussi le point avec lui-même. Si leur rupture aurait déjà été difficile en temps normal, les circonstances dans lesquelles ils s'étaient quittés rendaient le tout un peu plus éprouvant encore. « J'ai découvert que notre rencontre n'avait rien d'un hasard et qu'elle m'avait approché parce que ma situation l'intéressait. En d'autres termes c'était pas... aussi sincère que ce dont je m'étais convaincu. » Et s'il avait toujours du mal à prononcer ces mots-là à voix haute, c'est parce qu'il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir honte. De n'avoir rien vu, ou de ne pas avoir voulu voir peut être. « J'étais pas amoureux, je le sais aujourd'hui, mais j'étais attaché à elle. C'est ce qui est le plus difficile. » De s'apercevoir que la personne que vous aviez fait entrer dans votre vie, à qui vous aviez ouvert votre porte mais à laquelle vous vous étiez aussi attaché vous a caché ses véritables intentions pendant six mois. Rory savait que les choses auraient pu être plus douloureuses encore, qu'il aurait pu se retrouver à nouveau avec le cœur en miettes. Malgré tout, c'est un sourire mélancolique qu'il étira. « Mais je peux pas complètement la tenir responsable de la façon dont les choses se sont terminées. J'ai réalisé... que ça n'aurait sûrement pas fonctionné à long terme. Que si j'avais du mal à lui ouvrir mon cœur, c'était parce qu'il était probablement déjà pris. » Et s'il ne prononçait pas encore clairement le nom de celui qui même après plus d'un an détenait toujours cette même place dans son cœur, c'est parce qu'il pressentait que Penny n'en aurait pas besoin pour comprendre qu'il faisait évidemment allusion à Swann. Elle le connaissait et savait combien son cœur n'avait jamais totalement cessé de battre pour l'anglais. « J'avais bien dit que le vin ne serait pas de trop. » Il s'amusa, dans un éclat de rire encore teinté d'un peu de tristesse mais d'ors et déjà plus léger de pouvoir se confier à elle, à nouveau.



every story has its scars (cringer #8) JTdVfXP
every story has its scars (cringer #8) QqLqwzn
every story has its scars (cringer #8) QoPDAKU
every story has its scars (cringer #8) E0B9M70
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) KPZB94a
every story has its scars (cringer #8) Lcds5AP
every story has its scars (cringer #8) Qi7UeVN
every story has its scars (cringer #8) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
every story has its scars (cringer #8) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11133 POINTS : 8615

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

every story has its scars (cringer #8) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

every story has its scars (cringer #8) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8juliana #2mabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › sergio › swann #7 › you?

every story has its scars (cringer #8) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


every story has its scars (cringer #8) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyLun 4 Oct - 13:02




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@rory craine & penny stringer


« C’est vrai, cette fois j’espère que t’es préparée à devoir me faire la conversation pendant des heures dans l’avion, je suis comme les enfants qui tiennent en place que si on les met devant un film. » Tu ris doucement, bien prête à laisser derrière les souvenirs de votre premier vol ensemble à Los Angeles, celui qui était rempli d’un silence qui était bien contraire à tout ce qui vous a toujours lié l’un à l’autre. Cette tournée de promotion, c’était un peu la chance de recréer des moments plus doux et d’autant plus précieux dans la cité des anges. « Combien de fois d’affilée tu peux regarder Eternal Sunshine of the Spotless Mind? Que je commence à me préparer mentalement tout de suite. » Tu ne savais pas trop ce qui demanderait le plus de préparation : lui faire la conversation pendant une quinzaine d’heures, ou la possibilité de regarder le même film quatre ou cinq fois pendant le même vol? Dans les deux cas, tu comptais tout de même en profiter, même si tu t’amusais à sous-entendre que ça allait être une torture. Pour être revenue du Mexique il y a seulement une quinzaine de jours toutefois, tu sais que la durée du vol en lui-même est la torture, mais ça, tu n’as pas besoin de l’expliquer au Craine qui a voyagé bien plus que toi dans sa vie. « Je t’assure qu’on est pas si mal, chez les trentenaires. L’arthrose se soulage assez bien de nos jours. » Il se moque de toi sans gêne aucune et tu ne peux que lui tirer la langue, preuve ultime que tu es toujours une gamine dans le fond de ton cœur, malgré le temps qui passe et ce changement de décennie qui arrive à toute allure. « Ils m’ont suggéré de me couper les cheveux pour la promo, mais je leur ai dit que je préférais pas. Je les attacherai je pense, je crois que je me suis un peu trop habitué à cette longueur. » « C’est vrai que ça te donne un genre complètement différent comme ça. » L’une de tes mains se glisse dans ses cheveux qui ont encore bien poussé depuis la dernière fois que tu l’as vu et si autrefois, ce geste t’aurait procuré une rafale de frissons, il s’agit là d’un simple geste anodin, sans conséquence, preuve éternelle de votre complicité, sans les doutes et les questionnements qui t’ont martelé le cœur et l’esprit pendant des mois, il y a de ça plusieurs mois déjà. Une énième preuve que malgré tout ce qui s’était passé, votre amitié avait su être plus forte et plus importante que tout le reste. « De mon côté, je dois dire adieu au blond le temps de la promo. » Mais tu y étais prête. Ça n’allait être que deux mois après tout et tu avais bien envie de ce changement. Tu étais le genre à te tanner rapidement de tes cheveux et tu accueillais les changements, même lorsqu’ils étaient obligatoires.

Tu le vois bien dans le regard de Rory qu’il a remarqué que tu n’agissais pas comme d’habitude. Le cœur plus léger, le bonheur dans le fond des yeux, ce sont des choses qui ne passent pas inaperçues quand tu connais quelqu’un aussi bien que Rory te connaît. Tout comme toi, tu vois bien que quelque chose le tracasse sans que ça ne semble l’assombrir pour autant. Quand tu lui avoues que tu as rencontré quelqu’un, c’est un éclair d’impatience et de bonheur qui s’installe sur le visage de ton meilleur ami, et tous les doutes que tu avais pu ressentir à l’idée de lui annoncer s’évapore dans la seconde. « Petite cachottière, j’étais certain qu’il y avait quelqu’un là-dessous. » Ton sourire qui s’élargit davantage, tu te sens même rougir légèrement alors que Rory lui se prépare déjà pour ce qui semble être un interrogatoire en règle. « Comment il s’appelle? Qu’est-ce qu’il fait dans la vie? Comment vous vous êtes rencontrés? » Tu échappes un rire, légèrement décontenancée par la curiosité du Craine qui ne cesse d’en rajouter. « Je te préviens, j’ai dix mille questions. Je veux tout savoir. » « Tu sais que même Chloe ne m’a pas passé un interrogatoire aussi complet? » que tu ne peux t’empêcher de dire alors que tu continues de rire, bien qu’emballée par l’excitation dont fait preuve ton meilleur ami. Tu n’appréhendais pas spécialement sa réaction, mais ça te fait d’autant plus plaisir qu’il démontre un intérêt à connaître celui qui partageait désormais ton quotidien depuis quelques semaines de manière officielle. « Il s’appelle Isaac, il est infirmier de profession, mais il travaille aussi comme pompier volontaire et je l’ai rencontré sur Tinder. » Cette dernière partie, tu étais toujours un peu gênée de la dévoiler, même si au final, tu étais reconnaissante pour cette folie qui t’avait prise de télécharger l’application, bien loin de penser que ça mènerait à quoique ce soit. « Te moque pas! » que tu t’empresses de rajouter même si toi-même, tu ne peux retenir un rire alors que tu secoues légèrement la tête. « J’ai téléchargé l’application au mois d’avril juste pour voir, je pensais pas rencontrer qui que ce soit. Et puis je suis tombée sur le profil d’Isaac et je l’ai reconnu de l’hôpital. On s’est mis à parler et ça a juste… cliqué entre nous. On s’est vus quelques fois au mois de mai, avant que je parte en Europe avec Chloe et s’est devenu plus officiel quand je suis revenue. » Et tu rougis de plus belle quand tu mentionnes le mot officiel, comme si tu t’attendais à ce que Rory y comprenne le sous-entendu. « Je t’ai rien dit avant parce que je voulais être certaine que ça allait mener à quelque chose avant d’en parler. » Et puis il faut dire qu’entre tes voyages et ses disponibilités restreintes, vous n’avez pas vraiment eu l’occasion de vous confier l’un à l’autre récemment et ce n’est pas quelque chose que tu avais envie de lui dire par message texte. « Je suis vraiment content pour toi, Penny. Tu mérites d’être heureuse et j’ai pas besoin de le rencontrer pour voir qu’il te fait beaucoup de bien. » Sa main vient trouver la tienne et tu souris doucement alors que ton regard trouve le sien. « Merci Rory. J’ai hâte de pouvoir te le présenter. » Tu ne doutais pas un seul instant que les deux jeunes hommes allaient bien s’entendre.

Toutefois, tu sens que Rory a lui aussi quelque chose à t’annoncer et tu redoutes le pire, passant en revue tous les sujets pouvant potentiellement être délicats dans la vie du Craine. « Tu me connais trop bien. » Tu hausses les épaules doucement. Tu n’as pas vraiment de mérite, c’est un peu normal qu’après les deux dernières années que vous avez vécu tous les deux, qu’il n’ait pas de secret pour toi. « C’est Stella. » Tu te sens devenir un peu plus rigide à la simple mention du prénom de la blonde et tu appréhendes la nouvelle qui s’apprête à tomber, attentive et faisant bien attention à ne porter aucun jugement hâtif contre cette fille à qui tu n’as jamais su accorder ta confiance, malgré toutes tes tentatives pour faire plaisir à Rory. « On a rompu… il y a quelques semaines. Je te l’ai pas dit plus tôt parce que c’était pas évident pour moi d’en parler avant d’avoir pu faire le point sur cette histoire. » Le point sur cette histoire? Tu fronces légèrement des sourcils, mais évites de le bombarder directement de questions, lui laissant plutôt le temps de se confier de part lui-même sur ce qui s’est passé. Sa main toujours sur la tienne, tu viens serrer ses doigts un peu plus fort, pour témoigner de ta présence. « J’ai découvert que notre rencontre n’avait rien d’un hasard et qu’elle m’avait approché parce que ma situation l’intéressait. En d’autres termes c’était pas… aussi sincère que ce dont je m’étais convaincu. » Tu le savais. Tu avais toujours eu des doutes sur les véritables intentions de la blonde et si une part de toi était soulagée de savoir que tu n’avais rien imaginé, tu étais tout de même désolée d’apprendre que Rory s’était fait avoir de la sorte, lui qui offrait toujours le meilleur de lui-même à tout le monde. « Je suis vraiment désolée Rory. Comment t’as su, qu’elle n’était pas sincère? » Tu doutes qu’elle lui ait dit d’elle-même, mais tu peines à comprendre comment il a pu le découvrir. « J’étais pas amoureux, je le sais aujourd’hui, mais j’étais attaché à elle. C’est ce qui est le plus difficile. » « Elle mérite pas que tu t’en fasses autant pour elle. » Il est difficile de dissimuler le fait que tu ne l’as jamais apprécié, surtout maintenant que tu sais qu’elle n’a jamais eu d’intentions honorables vis-à-vis du Craine. Tu es tout de même soulagée d’entendre qu’il n’était pas amoureux d’elle, tu ne sais pas dans quel état tu l’aurais retrouvé si ça avait été le cas. Il avait mis tellement longtemps à se remettre de sa rupture avec Swann, l’idée qu’il puisse retourner dans cet état t’aurais grandement inquiétée. Mais ça, c’était sans compter la prochaine confidence qu’il était sur le point de te faire. « Mais je peux pas complètement la tenir responsable de la façon dont les choses se sont terminées. J’ai réalisé… que ça n’aurait pas fonctionné à long terme. Que si j’avais du mal à lui ouvrir mon cœur, c’était parce qu’il était probablement déjà pris. » Oh, Rory. Tu sens ton cœur se serrer légèrement, peut-être par habitude, parce que ça va toujours rester un sujet sensible, ne serait-ce qu’un petit peu, malgré tout ce qui s’est passé. Tu ne peux pas dire que tu sois véritablement surprise de l’entendre toutefois alors que tu offres un sourire plein de compassion au Craine. « Ça lui donnait pas le droit de se servir de toi comme elle l’a fait. » que tu conclus d’abord sur la blonde, parce que tu ne veux pas que Rory se sente coupable de leur séparation quand clairement, la relation en soit n’avait rien d’honnête dès le départ. « Et ton cœur n’a jamais vraiment été à prendre depuis que je te connais. » Et ça, c’était sans doute la plus grande réalisation que vous puissiez faire tous les deux à ce sujet. Celle qui scellerait votre amitié telle qu’elle était, sans jamais laisser entre vous un sentiment d’incomplet. « Tu comptes lui en parler? » La dernière fois que tu avais vu Swann, il t’avait avoué ne plus être en couple, même s’il était resté vague sur les raisons de sa séparation. Existait-il une deuxième chance pour les deux jeunes hommes? Étonnamment, tu avais envie d’y croire.



every story has its scars (cringer #8) P0rWgDfevery story has its scars (cringer #8) J36iNh6every story has its scars (cringer #8) FyMeElc
every story has its scars (cringer #8) Vd7qr7j
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) Sdo13d7
every story has its scars (cringer #8) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
every story has its scars (cringer #8) Uulo
POSTS : 7333 POINTS : 2130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

every story has its scars (cringer #8) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

every story has its scars (cringer #8) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

every story has its scars (cringer #8) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

every story has its scars (cringer #8) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

every story has its scars (cringer #8) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyLun 18 Oct - 20:28




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@penny stringer & rory craine


(AOUT 2021.) « Combien de fois d’affilée tu peux regarder Eternal Sunshine of the Spotless Mind? Que je commence à me préparer mentalement tout de suite. » Oh, elle le connaissait trop bien pour ignorer la réponse, tout du moins celle que Rory ne manquerait pas de lui offrir pour exagérer très légèrement sa passion pour ce film – avérée, cependant, à en juger par le nombre incalculable de fois où il avait pu le revisionner. « Sûrement... autant de fois qu'il est possible de le voir pendant un vol de quinze heures ? » Il va de soi qu'il ne prévoyait pas réellement de lui imposer le même film durant tout le temps que durerait leur vol, même s'il rivaliserait d'inventivité pour les occuper durant tout le voyage. Dieu sait qu'ils auraient le temps d'en écumer des sujets de conversations, d'autant plus alors qu'ils avaient beaucoup de choses à rattraper à voir la façon dont leur vie respective avait pu changer en quelques semaines. Rory s'en faisait d'ors et déjà une joie, quand bien même s'éloigner de Brisbane même que pour un court laps de temps impliquait de laisser derrière lui des personnes dont il n'avait pas le moins du monde envie de s'éloigner. Sa famille, bien sûr, mais aussi Swann dont le nom n'apparaissait pas sans raison en tête de liste de ceux avec qui il pouvait correspondre par sms du matin au soir. Les moments qu'il préférait étaient encore ceux où ils passaient du temps ensemble dans l'appartement de l'un ou de l'autre, et Rory n'attendait chaque fois que la prochaine occasion d'improviser une soirée seul avec lui. Avec toujours plus ou moins de subtilité au moment d'inventer une excuse pour se voir, certes. « C’est vrai que ça te donne un genre complètement différent comme ça. » Un sourire amusé fendit ses lèvres à la façon qu'eut Penny de passer une main dans ses cheveux devenus longs, sans que ce geste n'ait quoi que ce soit d'équivoque. Ils avaient fait du chemin en quelques mois, et il ne pourrait pas être plus soulagé qu'à l'idée que le cœur de la jeune femme ait eu le temps de cicatriser. Elle méritait tant d'être heureuse et eux de retrouver leur complicité, tout ça n'aurait jamais du être incompatible et il se réjouissait que les choses rentrent enfin dans l'ordre. « De mon côté, je dois dire adieu au blond le temps de la promo. » « Tant qu'ils t'obligent pas à porter l'un des affreux sweaters d'Annabel, je dirais que tu t'en sors pas si mal. » Des sweaters ô combien colorés et importables le reste de l'année, évidemment.

C'est finalement un Rory plus qu'heureux qui comprit rien qu'au regard brillant de son amie que son teint lumineux cachait peut être quelque chose. Quelqu'un faisait battre le cœur de Penny et rien n'aurait pu lui faire plus plaisir que de la savoir enfin heureuse auprès de quelqu'un, qui plus est après tout ce qu'elle avait pu traverser. Rory, lui, ne pouvait cacher ni son enthousiasme ni la curiosité inévitable que faisait naître cette idée en lui. « Tu sais que même Chloe ne m’a pas passé un interrogatoire aussi complet? » Oh, dans un monde parfait Chloe et lui se seraient associés pour la soumettre à un interrogatoire en règle, mais à défaut c'est Rory seul qui s'occuperait de cette partie. « Raison de plus pour que quelqu'un se charge de poser les vraies questions. » Autrement dit, il voulait tout savoir sur cet homme qui semblait lui faire tellement de bien qu'il n'avait pas le souvenir de l'avoir déjà vu sourire de cette façon. Penny rayonnait et c'était à ses yeux la preuve que celui qui partageait sa vie était digne d'elle autant que de la confiance que Rory était déjà tenté de lui porter. « Il s’appelle Isaac, il est infirmier de profession, mais il travaille aussi comme pompier volontaire et je l’ai rencontré sur Tinder. » Un sourire surpris étira ses lèvres. Oh. « Te moque pas! » « J'allais pas me moquer, promis. C'est vrai que j'ai jamais trop vu ces applis comme un moyen de faire des rencontres sérieuses, mais je suis heureux que la votre me donne tort. Sincèrement. » Il était peut être un peu vieux jeu et n'avait pour cette raison jamais tellement imaginé pouvoir lui-même rencontrer l'amour sur une appli de rencontre, mais que ça ait marché pour Penny ne pourrait réellement pas lui faire plus plaisir. Qu'elle ait rencontré un homme fiable et qui puisse faire son bonheur, c'était tout ce qui importait à ses yeux. « J’ai téléchargé l’application au mois d’avril juste pour voir, je pensais pas rencontrer qui que ce soit. Et puis je suis tombée sur le profil d’Isaac et je l’ai reconnu de l’hôpital. On s’est mis à parler et ça a juste… cliqué entre nous. On s’est vus quelques fois au mois de mai, avant que je parte en Europe avec Chloe et s’est devenu plus officiel quand je suis revenue. » Son sourire s'adoucit à cette idée, rassuré que le malaise qui quelques mois plus tôt s'était installé entre eux ait finalement eu des résultats plus que positifs. C'était tout ce qu'il voulait retenir : son bonheur, plus que mérité. « Je t’ai rien dit avant parce que je voulais être certaine que ça allait mener à quelque chose avant d’en parler. » Et la précision lui valut de lui lancer un regard entendu, doucement malicieux. « Donc tu penses que ça pourrait marcher entre vous ? Que c'est quelqu'un avec qui tu pourrais faire des projets ? » Si elle avait attendu d'être sûre que cette histoire pourrait mener à quelque chose avant de lui en parler, alors sans doute qu'elle était beaucoup plus sûre d'elle aujourd'hui. C'est ce qu'il croyait comprendre et cette idée le réjouissait autant que le portrait qu'elle avait commencé à dresser de cet Isaac. « Il a l'air vraiment génial, du peu que je sais déjà de lui. Ça a l'air d'être un type bien, je suis sûr qu'il saura te rendre heureuse. » Il l'espérait du plus profond de son cœur mais n'avait que peu de doutes, peut être parce que la façon dont elle en parlait lui donnait d'ors et déjà envie de lui faire confiance. Si cet homme s'était fait une place dans son cœur, c'est qu'il avait sans aucun doute de nombreuses qualités. « Et puis... j'ai l'impression que tu l'aimes vraiment beaucoup, non ? » Etait-ce l'amour qu'il voyait briller dans ses yeux quand elle mentionnait le nom de l'infirmier ? Son sourire lui indiquerait qu'il ne creuserait pas la question si elle jugeait ça trop tôt. « Merci Rory. J’ai hâte de pouvoir te le présenter. » « Et j'ai hâte de le connaître. Promis, je lui poserai pas autant de questions. » Sa main serra la sienne comme une manière de sceller cette promesse implicite : il le rencontrerait avec plaisir quand elle jugerait que c'était le bon moment, impatient de mettre un visage sur ce nom qui semblait synonyme de bonheur pour Penny.

Loin de pouvoir pour l'instant lui communiquer des nouvelles aussi réjouissantes, Rory jugea au contraire que le moment était bien choisi pour l'informer de sa rupture avec Stella. Penny avait été aux premières loges lorsque la jeune femme était entrée dans sa vie et elle méritait pour cette raison de connaître toute l'histoire, celle qu'il avait pourtant si honte de raconter. « Je suis vraiment désolée Rory. Comment t’as su, qu’elle n’était pas sincère? » Son regard se baissa et il poussa un léger soupire. « On était chez moi, j'ai entendu qu'elle avait reçu un message et j'ai voulu lui apporter son téléphone. Mon regard a accroché l'écran sans vraiment que je le veuille et j'ai vu le nom d'une de ses amies s'afficher. Elle lui demandait combien de temps encore elle comptait jouer à la parfaite petite-amie avec moi. » Il ne risquait pas d'oublier la teneur de ce message, quand bien même il l'avait lu bien involontairement et n'était pas resté plus d'une demi-seconde les yeux rivés sur l'écran. C'était déjà trop tard, de toute façon. « Je l'ai confrontée et elle a pas cherché à nier. Quand j'y pense, c'était sûrement mieux. » Stella s'était montrée honnête au moment où il avait voulu en avoir le cœur net, et à défaut d'avoir changé quoi que ce soit à la situation ça leur avait sans doute rendu les choses un peu moins difficiles. Ils s'étaient quittés à défaut de pouvoir prétendre que cette histoire rimait désormais à quoi que ce soit, et c'était probablement la meilleure chose à faire pour tous les deux. « Elle mérite pas que tu t’en fasses autant pour elle. » Il le savait, mais il s'était malgré tout attaché à Stella à mesure qu'elle avait pris plus de place dans sa vie. Sans pourtant que cet attachement se soit apparenté à de l'amour, et de ça Rory était bien conscient. Amoureux par le passé, il savait combien ce qui l'unissait à la jeune femme était différent. Il le savait même d'autant mieux que son cœur battait bel et bien, mais pour un autre. « Ça lui donnait pas le droit de se servir de toi comme elle l’a fait. » « Je sais, Penny. Mais je peux pas m'empêcher de m'en vouloir d'avoir cru que ça donnerait quoi que ce soit de bon. » D'avoir cru qu'ils pourraient construire quelque chose, même lorsqu'il n'avait pas de papillons dans le ventre en pensant à elle ou n'avait pas l'impression qu'il lui manquait une part de lui quand Stella était loin. Tout ça, c'est un autre qui le lui faisait ressentir, sans que ça n'ait pourtant rien de nouveau. Il le savait tout comme Penny, elle aussi, l'avait probablement déjà compris. « Et ton cœur n’a jamais vraiment été à prendre depuis que je te connais. » Son cœur se serra à l'idée qu'il ait pu la faire souffrir indirectement parce que son cœur, lui, n'avait jamais cessé de ne battre que pour Swann. Swann, qui détenait aujourd'hui encore cette seule place que Rory n'avait jamais pu se résoudre à céder à un ou une autre. « Je suis vraiment désolé... » Même si les choses avaient changé pour le meilleur, même si Penny était maintenant aussi heureuse qu'elle le méritait : il était désolé de ne pas avoir su s'avouer plus tôt que personne n'aurait pu lui inspirer les sentiments qu'il n'avait jamais cessé de nourrir pour l'anglais. « Swann et moi on se voit beaucoup ces derniers temps, et ça a ravivé beaucoup de choses. Des choses qui je m'en rends compte avaient jamais vraiment disparu. C'est comme si... cette histoire avec Stella m'avait aussi ouvert les yeux sur la place qu'il a jamais cessé d'avoir dans ma vie. » Tout avait été ravivé lorsque Swann et lui s'étaient revus de plus en plus souvent et aujourd'hui, Rory ne pourrait plus nier ce qu'il ressentait même s'il le voulait. Son sourire autant que son regard brillant parlaient de toute façon pour lui. « J'ai vraiment essayé d'aller de l'avant, tu sais. Mais chaque fois qu'il me sourit c'est comme si... » Comme si le monde s'arrêtait de tourner et qu'un millier de lumières entouraient subitement son visage. Chaque fois, Rory ne voyait plus que lui. « Enfin, je suis sûr que tu dois ressentir la même chose avec Isaac. » Son sourire s'étira doucement à cette idée : Penny pouvait comprendre mieux que n'importe qui, parce qu'elle aussi était certainement amoureuse. « Tu comptes lui en parler? » « Oui, quand ce sera le bon moment. Je sais qu'il souffre encore de sa rupture avec Lucia et c'est aussi compliqué pour moi depuis que je sais pour Stella... Je veux juste nous laisser un peu de temps. » Juste assez pour panser leurs cœurs et leur offrir une chance de se retrouver. Il l'aimait et donnerait tout ce qu'il avait pour qu'ils puissent s'offrir cette seconde chance, mais ils ne brûleraient pas les étapes. « Et le moment venu je crois que je prierai simplement pour qu'il ressente la même chose. » Il n'y avait rien qu'il souhaite plus fort que de savoir ses sentiments partagés par l'anglais, son cœur ne pouvant s'empêcher de lui dicter qu'ils avaient peut être traversé toutes ces épreuves pour mieux être heureux ensemble, à nouveau, et écrire l'avenir qu'il avait toujours voulu construire avec lui. « Qu'est-ce que tu ferais à ma place ? J'ai l'impression que de nous deux t'es pour l'instant la seule à pouvoir dispenser des conseils amoureux. » Et il était profondément heureux que pour elle tout soit enfin plus simple, espérant qu'un jour prochain ils n'auraient plus ni l'un ni l'autre à solliciter ce genre de conseils et pourraient simplement discuter de longues heures du fait que le bonheur, enfin, leur souriait à nouveau.



every story has its scars (cringer #8) JTdVfXP
every story has its scars (cringer #8) QqLqwzn
every story has its scars (cringer #8) QoPDAKU
every story has its scars (cringer #8) E0B9M70
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) KPZB94a
every story has its scars (cringer #8) Lcds5AP
every story has its scars (cringer #8) Qi7UeVN
every story has its scars (cringer #8) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
every story has its scars (cringer #8) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11133 POINTS : 8615

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

every story has its scars (cringer #8) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

every story has its scars (cringer #8) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8juliana #2mabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › sergio › swann #7 › you?

every story has its scars (cringer #8) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


every story has its scars (cringer #8) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyDim 24 Oct - 11:44




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@rory craine & penny stringer


Il ne restait qu’un mois et demi avant le début de votre tournée de promotion et si tu étais nerveuse pour cette dernière, tu devais admettre être impatiente d’avoir l’occasion de retrouver cette proximité particulière avec Rory. Les derniers mois avaient secoué votre fondation, mais tu ne doutais plus que vous seriez en mesure de vous rapprocher et de vous retrouver comme vous l’aviez si souvent fait par le passé. Vos vies respectives avaient été occupé, mais tu chérissais la chance d’enfin pouvoir passer une soirée en tête à tête avec le Craine et enfin pouvoir le mettre au courant des derniers tournants qu’avaient pris ton quotidien dans les dernières semaines. Si la conversation débute sur des banalités à coup de films favoris ainsi que de coupes et de couleurs de cheveux, tu ne mets pas longtemps avant de plonger dans le cœur du sujet et mentionné ton petit-ami, ce qui provoque une douce réaction de surprise et de bonheur chez ton meilleur ami. « Raison de plus pour que quelqu’un se charge de poser les vraies questions. » Tu ne pus t’empêcher de rire doucement à ce commentaire. Il est évident que si Chloe avait été là, elle aurait concentré ses interrogations sur les points les plus aléatoires qui soient, cherchant à gratter des détails souvent bien trop personnels et privés plutôt que de se concentrer sur l’essentiel comme tu savais que Rory le ferait. Tu lui interdis toutefois de se moquer lorsque tu lui avoues avoir rencontré Isaac sur Tinder. « J’allais pas me moquer, promis. C’est vrai que j’ai jamais trop vu ces applis comme un moyen de faire des rencontres sérieuses, mais je suis heureux que la votre me donne tort. Sincèrement. » Tu hoches doucement la tête, reconnaissante de son éternelle compréhension. « Je pensais pas moi non plus que ça pourrait donner quoique ce soit de cette façon. Je suis la première surprise. » que tu lui admets. Tu n’avais aucune intention de t’engager dans une quelconque histoire quand tu avais pris la décision de télécharger l’application sur ton téléphone. Tu ne cherchais qu’une façon de te changer les idées, de te forcer à passer à autre chose. Tu voulais croire que le Destin s’était cherché de mettre le Jensen sur ton chemin au moment même où tu en avais besoin, sans que tu n’aies plus longuement à le chercher.

« Donc tu penses que ça pourrait marcher entre vous? Que c’est avec quelqu’un avec qui tu pourrais faire des projets? » C’était tellement tôt pour parler de tout ça et pourtant, tu savais sans l’ombre d’un doute quelle était la réponse à ses questions. Tu hoches positivement la tête, un sourire étonnamment confiant habillant tes lèvres. « Je pense que oui. On a déjà prévu de partir ensemble quelques jours pour Moreton Island, avant le début de la promo. » Et c’était une escapade que tu attendais avec impatience. La chance de passer quelques jours loin de tout et de tout le monde, de décrocher pleinement de vos rythmes de vies effrénés et l’occasion surtout de le faire ensemble. « Il a l’air vraiment génial, du peu que je sais déjà de lui. Ça a l’air d’un type bien, je suis sûr qu’il saura te rendre heureuse. » Tu acquiesces d’un hochement de la tête. C’était déjà le cas et tu ne doutais pas une seule seconde que cela ne changerait pas de sitôt. « Et puis… j’ai l’impression que tu l’aimes vraiment beaucoup, non? » Il te connaissait trop bien après tout, et il était bien inutile d’essayer de mentir une vérité qui se faisait de plus en plus apparente semaine après semaine. « J’aurais jamais cru te répondre oui aussi vite mais… » Tu échappes un petit rire, soudainement gênée par cette immense réalisation. « C’est vraiment quelqu’un de spécial. » Et encore, tu avais l’impression que le mot ne rendait pas justice à la personne qu’était Isaac à tes yeux. « Et j’ai hâte de le connaître. Promis, je lui poserai pas autant de questions. » Tu n’étais pas convaincue sur ce point-là, mais tu savais que peu importe quand viendrait le moment, les deux hommes sauraient bien s’entendre.

D’apprendre pour la séparation entre Stella et Rory te provoque à la fois un soulagement ainsi qu’un pincement au cœur. Un soulagement parce que dans les six derniers mois où ils ont été ensemble, tu n’as pas su accorder à la blonde ta confiance, questionnant les véritables raisons qui l’ont poussé à se faire une place dans la vie du Craine. Malgré tout ça, tu redoutais que Rory se retrouve cruellement blessé dans toute cette affaire, même si à première vue, ça ne semblait pas trop être le cas. « On était chez moi, j’ai entendu qu’elle avait reçu un message et j’ai voulu lui apporter son téléphone. Mon regard a accroché l’écran sans vraiment que je le veuille et j’ai vu le nom d’une de ses amies s’afficher. Elle lui demandait combien de temps encore elle comptait jouer la parfaite petite-amie avec moi. » Tu secoues la tête. Tu voudrais tellement pouvoir lui dire que tu es surprise d’une telle tournure, mais tu ne veux pas lui faire l’affront de lui mentir alors que tu pressentais depuis le début que quelque chose clochait avec cette fille. « Je l’ai confrontée et elle a pas cherché à nier. Quand j’y pense, c’était sûrement mieux. » « Comment tu prends ça? » Tu pourrais t’emporter sur Stella, finalement laisser parler toutes les choses que tu avais silencieusement pensé pendant des mois sur la blonde, mais tu savais que ça n’aiderait en rien la situation. Tu préférais de loin te concentrer sur Rory et savoir ce que tu pouvais faire concrètement pour l’aider à passer au travers de cette situation. Rory étant Rory, tu savais trop bien que malgré le fait qu’elle soit celle qui ait joué de lui, il s’en ferait pour elle, son cœur toujours trop grand, même pour des gens qui ne méritent pas l’attention qu’il leur donne. « Je sais, Penny. Mais je peux pas m’empêcher de m’en vouloir d’avoir cru que ça donnerait quoique ce soit de bon. » « Tu serais pas toi si tu y avais pas cru à ta manière Rory. C’est pas un défaut, au contraire. » que tu lui souffles, tentant de le rassurer. Il était un optimiste Rory, un rêveur, à la limite de l’idéaliste parfois, à toujours vouloir le meilleur au fond des gens et à toujours offrir le meilleur de lui-même. Tu demeurais tout de même rassurée par le fait qu’il ne semblait pas vivre une grosse peine d’amour à proprement parlé, rien qui ne s’apparentait à ce que tu avais vu l’an dernier après sa rupture avec Swann.

Swann, qui comme toujours, semble faire son chemin au sein de la conversation de la même manière que Rory fini toujours pas être le centre de tes discussions avec le McGrath. Un inévitable que tu ne cherchais plus vraiment à contourner, comprenant mieux que quiconque la place que l’un avait dans le cœur de l’autre. « Je suis vraiment désolé… » Tu secoues la tête. « T’as pas à l’être. » C’était mieux ainsi, vous le saviez tous les deux. Tu avais trouvé l’amour auprès d’un autre, tu étais heureuse et tu ne voulais qu’une chose pour Rory : qu’il puisse retrouver celui qui avait toujours su le rendre heureux par le passé, celui qu’il n’avait jamais su oublier malgré tout le temps qui avait filé. « Swann et moi on se voit beaucoup ces derniers temps, et ça a ravivé beaucoup de choses. Des choses qui je m’en rends compte avaient jamais vraiment disparu. C’est comme si… cette histoire avec Stella m’avait aussi ouvert les yeux sur la place qu’il n’a jamais cessé d’avoir dans ma vie. » Tu acquiesces d’un léger hochement de la tête, comprenant parfaitement ce qu’il t’expliquait. Si tu n’avais pas eu la chance de beaucoup les voir ensemble du temps où vous tourniez encore The Trail’s End, tu avais entendu assez d’histoires pour comprendre l’attachement de l’un et de l’autre. « J’ai vraiment essayé d’aller de l’avant, tu sais. Mais chaque fois qu’il me sourit c’est comme si… » « Comme si le monde arrêtait de tourner. » Tu la connais trop bien, cette impression-là. « Enfin, je suis sûr que tu dois ressentir la même chose avec Isaac. » « Oui. C’est pas quelque chose qui arrive souvent. C’est précieux. » Ils avaient un passé, Rory et Swann. Une histoire sur laquelle ni l’un ni l’autre n’avait su tirer un trait et tu réalisais maintenant que tu n’avais jamais réellement eu ta place entre eux et tu l’acceptais. Tu ne voulais que leur bonheur à tous les deux, même s’ils ressentaient le besoin de prendre leur temps encore un peu, vu tout ce qui leur était arrivé séparément dans la dernière année. « Oui, quand ce sera le bon moment. Je sais qu’il souffre encore de sa rupture avec Lucia et c’est aussi compliqué pour moi depuis que je sais pour Stella… Je veux juste nous laisser un peu de temps. » C’était sans doute la chose la plus sensée à faire. Le temps pouvait guérir bien des blessures, Rory et toi en étiez la preuve parfaite après tout. « Et le moment venu je crois que je prierai simplement pour qu’il ressente la même chose. » « Je me fais pas trop de soucis de ce côté-là. » Ton intention n’était pas de faire de faux espoirs à Rory, mais quelque chose te disait que les deux jeunes hommes n’étaient pas au bout de leur histoire ensemble. « Qu’est-ce que tu ferais à ma place? J’ai l’impression que de nous deux t’es pour l’instant la seule à pouvoir dispenser des conseils amoureux. » Sa dernière phrase t’arracha un rire sincère. « Tu m’aurais dit ça il y a six mois, j’t’aurais pas cru. » Il était après tout celui qui commençait une nouvelle relation alors que tu te retrouvais le cœur brisé, pensant que le bonheur te tournait le dos une fois de plus, loin de t’imaginer qu’il ne faisait que t’attendre un peu plus loin. « J’aime bien ton idée de prendre votre temps, mais n’attends pas trop longtemps. Il mérite de savoir comment tu te sens et tu mérites aussi de savoir où il en est. Être dans un entre-deux, ce n’est jamais agréable. » Tu entoures tes doigts autour de ton verre et viens prendre une gorgée de ce dernier avant de te retourner vers le Craine. « J’espère que tu sais que tout ce que je veux, c’est que tu sois heureux aussi, pas vrai? » Tu n’avais jamais rien voulu d’autre, même quand tu avais dû faire face à la dure réalité que ce n’était pas toi qui pouvais le rendre heureux de cette façon-là. « J’vous souhaite sincèrement de vous retrouver. » Tu le connaissais assez bien pour savoir que c’est aussi ce qu’il souhaitait par-dessus tout.



every story has its scars (cringer #8) P0rWgDfevery story has its scars (cringer #8) J36iNh6every story has its scars (cringer #8) FyMeElc
every story has its scars (cringer #8) Vd7qr7j
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) Sdo13d7
every story has its scars (cringer #8) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) IAeu3cF ÂGE : trente ans (19/03/91)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : c'est officiel, ils s'aiment et vivent enfin leur relation au grand jour. Swann le rend plus heureux que jamais, c'est auprès de lui qu'il veut vivre chaque instant.
MÉTIER : acteur, il a repris le chemin des plateaux et renoue avec sa passion.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
every story has its scars (cringer #8) Uulo
POSTS : 7333 POINTS : 2130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège sa petite sœur › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) DNTTQtYr_o
rowann #16 & #21it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

every story has its scars (cringer #8) PTG0MPpE_o
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer #9i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

every story has its scars (cringer #8) Ml73
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

every story has its scars (cringer #8) NEPb15bt_o
lewaine #1she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(09/08) zoya (fb 2020)swann #16 & alexmaisiepenny #9murphy #2rosalie #5 & haleyswann #21swann & zoya › arthur

every story has its scars (cringer #8) GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › aiden
RPs TERMINÉS : (2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:
 

every story has its scars (cringer #8) XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @harley, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyMer 10 Nov - 21:58




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@penny stringer & rory craine


Pouvoir à nouveau partager ces instants de complicité avec Penny était inestimable, mais apprendre qu'une belle rencontre était venue chambouler la vie de la jeune femme au cours des dernières semaines l'était bien plus encore. Il n'y avait rien que Rory souhaitait plus que de la savoir heureuse et l'idée qu'un homme fasse battre son cœur ne pouvait que le réjouir sincèrement pour son amie. Qui qu'il soit, s'il était à l'origine de l'étincelle de joie qu'il voyait briller dans le regard de la jeune femme, alors Rory ne pouvait déjà que l'apprécier et lui être reconnaissant de tout ce qu'il apportait probablement à Penny. Dieu sait pourtant qu'il veillait au bonheur de la blonde et se méfierait de quiconque pourrait vouloir la blesser, mais ce qu'il lisait dans ses yeux autant que sa façon d'en parler le rassurait déjà sur tous les points : sans doute n'était-ce pas ce genre d'homme, et c'était là la seule chose qui importait vraiment. Car ça n'avait en fin de compte aucune importance qu'elle l'ait rencontré sur Tinder ou bien ailleurs, surtout si ça lui avait permis de croiser la route d'un homme digne de faire partie de sa vie. « Je pensais pas moi non plus que ça pourrait donner quoique ce soit de cette façon. Je suis la première surprise. » Sur ce point il était prêt à la croire, Penny avait toujours été une grande romantique et il savait qu'elle avait probablement hésité avant de s'inscrire sur une application de rencontre parce que c'était simplement elle, que ce genre de choses lui paraissaient sans doute éloigné de tout ce à quoi elle croyait au premier abord. Mais il ne saurait que trop se réjouir qu'elle ait sauté le pas et n'ait jamais eu à le regretter : elle était heureuse, il pouvait le voir, et c'était bien tout ce qui comptait. « Au moins ça vous fera une histoire amusante à raconter à ceux qui voudront savoir comment vous vous êtes connus.  » Il glissa dans un sourire amusé. Il était après tout plus que bien placé pour savoir que les plus belles rencontres ne prévenaient pas et vous tombaient bien souvent dessus lorsque vous vous y attendiez le moins. La vie réservait parfois de jolies surprises et personne n'avait plus mérité que Penny un dénouement heureux après l'année qu'elle avait passé. « J'imagine que de l'avoir reconnu de l'hôpital n'est pas l'unique chose qui t'a fait s'intéresser à son profil. Je veux dire... sa photo a sûrement du te plaire aussi, non ? » Il prit un air plus malicieux et glissa la question sur le ton de la confidence, conscient que Penny n'accordait tout comme lui pas plus d'importance à ce genre de détails qu'à la personnalité et aux qualités de cœur de la personne en face d'elle. Pour autant un coup de cœur passait le plus souvent d'abord par le physique et il n'y aurait aucune honte à ce qu'elle ait trouvé cet Isaac séduisant au premier coup d’œil. « Je pense que oui. On a déjà prévu de partir ensemble quelques jours pour Moreton Island, avant le début de la promo. » Définitivement, Penny avait la mine de quelqu'un que sa nouvelle relation épanouissait et il ne pouvait que lui souhaiter du fond du cœur que tout ça devienne assez sérieux pour que ce voyage soit le début de beaucoup d'autres. « C'est génial, partir ensemble pourra que vous rapprocher encore plus. Si vous louez qu'une seule chambre ça te donnera même un premier aperçu de ce que ça pourrait être de vivre avec lui. » Oh, mais loin de lui l'intention de brûler les étapes à sa place, il se réjouissait simplement de la voir faire des projets avec cet homme qui semblait vraiment compter pour elle. Pour preuve, le petit rire gêné de Penny lui confirma qu'il y avait peut être bien de vrais sentiments derrière l'affection qu'elle portait à ce jeune homme. Amoureuse ou pas, elle semblait transformée et il ne l'avait jamais vu aussi rayonnante qu'aujourd'hui. « J’aurais jamais cru te répondre oui aussi vite mais… C’est vraiment quelqu’un de spécial. » Une fois encore, il n'avait pas besoin de connaître l'homme qui partageait sa vie pour la croire : il le lisait tout simplement dans son regard. « Y'a pas de règles en amour, tu sais. Si tu es heureuse avec lui alors ça n'a aucune importance que vous vous voyiez depuis quelques semaines ou quelques mois. Si tu sens qu'il est bien pour toi, alors fonce. » Il assura doucement, sa main toujours dans la sienne. Et c'était les mots d'un idéaliste convaincu qui n'avait jamais cessé de croire au grand amour malgré les désillusions, justement parce que le sien ne s'était jamais réellement conjugué au passé.

Loin pourtant de vouloir plomber une ambiance jusqu'ici légère et agréable, Rory songea que Penny méritait de connaître les dessous de sa rupture avec Stella et les raisons pour lesquelles cette histoire l'avait chamboulé d'une manière qu'il n'aurait pas pu prédire, malgré quelques avertissements qu'il avait il est vrai sciemment ignorés au départ. Car c'était une chose de s'apercevoir que la personne que vous fréquentiez ne nourrissait pas d'affection sincère à votre égard, mais que c'était bien plus difficile encore d'apprendre qu'elle avait organisé votre rencontre dans le but de vous approcher. Si Rory gardait la face devant Penny et toutes les personnes qu'il aimait et devant qui il n'avait aucune envie de s’apitoyer sur son sort, la vérité l'avait blessé au plus profond de lui-même. Pas parce qu'il nourrissait des sentiments à l'égard de Stella – quand bien même il l'avait toujours apprécié sincèrement – mais parce qu'il lui avait accordé sa confiance sans penser même à se méfier et ne pouvait aujourd'hui s'en vouloir qu'à lui-même. « Comment tu prends ça? » Le brun soupira et fixa un instant le sol, réalisant qu'il n'avait jamais vraiment pris la peine de poser des moments sur ce qu'il éprouvait depuis sa rupture, comme une façon de tourner la page sans se faire souffrir davantage en songeant à combien il avait pu être aveugle. Même devant Stella, lorsque sa déception était au plus fort, c'est un Rory conciliant qui avait tenu à bien faire les choses et à gérer leur séparation avec beaucoup de diplomatie. « Ça m'affecte parce que je lui ai donné ma confiance sans penser qu'elle pourrait en abuser. J'étais plus vulnérable que je voulais bien l'admettre lorsqu'on s'est rencontrés elle et moi, et j'imagine qu'elle l'a perçu et en a profité. C'est peut être ça, le plus dur. » La jeune femme qu'il avait découvert au fil des mois n'était pas foncièrement mauvaise, parce qu'il refusait de croire qu'il puisse s'être à ce point trompé sur son compte. Mais Stella avait prouvé que son ambition comptait plus que le fait de le blesser en se servant de lui, et ce constat-là restait tout de même douloureux. « Tu serais pas toi si tu y avais pas cru à ta manière Rory. C’est pas un défaut, au contraire. » Les mots de Penny parvinrent pourtant à rehausser légèrement ses lèvres et même à y faire fleurir un sourire amusé. Elle le connaissait parfaitement bien, sans le moindre doute. « J'imagine que si mon ange gardien écoute cette conversation, il doit espérer que je finirai par apprendre la leçon un jour. » Et c'est sur cette note plus douce qu'il avait à cœur de clore ce chapitre, n'ayant aucune envie que Penny culpabilise d'être heureuse ou ne s'autorise pas à célébrer son propre bonheur à cause de lui. Les dernières semaines avaient été compliquées mais aussi infiniment douces pour de toutes autres raisons.

La présence de Swann, à elle seule, était comme bien souvent venue apaiser ces désillusions et alléger son cœur qui encore aujourd'hui ne semblait toujours battre que pour lui. Ça n'avait sans doute rien de si surprenant lorsqu'on connaissait la force avec laquelle il avait toujours aimé l'anglais et le chagrin infini dans lequel l'avait plongé leur rupture, pourtant Rory ne pouvait s'empêcher de se sentir désolé. Désolé pour Penny, qui pourtant était certainement celle qui savait le mieux qu'il n'avait simplement jamais pu se résoudre à oublier celui qui l'avait rendu si heureux. Qu'il n'avait pourtant jamais voulu consciemment la blesser mais n'avait pas su l'éviter non plus, probablement parce que son cœur appartenait à un autre depuis le début. Ça n'était sans doute pas juste pour elle, à l'époque, mais heureusement aujourd'hui toute cette histoire n'avait que des répercutions extrêmement positives. Penny avait rencontré Isaac, et elle était enfin aussi heureuse qu'elle méritait de l'être. Douloureux au départ, cet épisode n'avait finalement fait que renforcer plus encore leur amitié et c'était là tout ce qu'ils souhaitaient sans doute autant l'un que l'autre en retenir. « T’as pas à l’être. » Le sourire doux qu'il lui adressa exprimerait mieux que n'importe quels mots sa reconnaissance. Elle n'avait jamais cessé de vouloir son bonheur et il en allait évidemment de même pour lui. Aujourd'hui, c'est de partager une relation aussi complice qu'avant avec Penny qui contribuait au sien, tout comme le fait de pouvoir poser des mots sur ce qu'il n'avait jamais cessé d'éprouver pour Swann. « Comme si le monde arrêtait de tourner. » Oui, exactement. Et il n'était pas surpris qu'elle voit ce qu'il voulait dire. « Oui. C’est pas quelque chose qui arrive souvent. C’est précieux. » Dans le cas de Swann c'était même unique, et la raison pour laquelle il n'aurait probablement jamais pu vivre d'amour aussi fort et entier avec qui que ce soit d'autre que lui. « Je crois que je me suis vraiment rendu compte d'à quel point il illuminait ma vie lorsque je l'ai perdu. C'était à la fois la pire chose que j'aurais pu vivre et ma meilleure chance d'ouvrir les yeux sur ce qu'il a toujours représenté pour moi. » Passer par la douleur de cette rupture lui avait fait prendre conscience que personne ne l'avait jamais autant aimé ni rendu heureux que lui, et qu'il n'était pas sans raison la première personne à habiter ses pensées dès l'instant où il ouvrait les yeux, même un an et demi après leur rupture. Et qu'il n'était pas seulement ce qu'il avait de plus cher au monde, mais aussi l'amour de sa vie. « Je me fais pas trop de soucis de ce côté-là. » Il aimerait tant que Penny ait raison et que Swann puisse ressentir la même chose, appréhendant encore légèrement le moment où il déciderait de s'ouvrir à lui et de lui dire tout ce qu'il avait sur le cœur. Il en avait envie, mais ne le brusquerait en aucun cas. Swann était lui aussi passé par des moments difficiles et il avait besoin de temps, il le savait. « Tu m’aurais dit ça il y a six mois, j’t’aurais pas cru. » « Tout vient à changer un jour, tu vois. » Et son sourire se fit le reflet de la joie qu'il éprouvait de la voir aujourd'hui si comblée. C'est vrai, quelques mois plus tôt la vie amoureuse de Penny était jalonnée de déceptions mais elle avait rebondi mieux que quiconque et aujourd'hui c'est à une femme nouvelle, épanouie et sereine, qu'il faisait face avec énormément de fierté dans le regard d'avoir assisté à cette transformation. « J’aime bien ton idée de prendre votre temps, mais n’attends pas trop longtemps. Il mérite de savoir comment tu te sens et tu mérites aussi de savoir où il en est. Être dans un entre-deux, ce n’est jamais agréable. » Rory hocha doucement la tête, conscient que Swann méritait de savoir qu'il l'aimait et n'envisageait pas sa vie avec un ou une autre, peu importe le temps qu'il aurait peut être à attendre. « Tu as raison. Je lui avouerai tout lorsque je sentirai que c'est le bon moment. » Sans encore savoir quand ce moment se présenterait ni de quelle façon il lui ouvrirait son cœur, la seule chose dont il était certain étant qu'il ne prendrait pas le risque de laisser s'échapper la chance de peut être le retrouver. Aucun espoir ne l'animait davantage que celui-ci : il lui dirait combien il l'aimait, un jour prochain, c'était une promesse.

« J’espère que tu sais que tout ce que je veux, c’est que tu sois heureux aussi, pas vrai? » A nouveau, sa main se déposa sur la sienne et ses lèvres se parèrent d'un sourire. « Je le sais, oui. Et j'espère que tu sais toi aussi que le tien compte énormément pour moi. » La savoir heureuse était tout ce qu'il avait toujours souhaité et jamais il n'avait cessé de veiller sur elle en espérant qu'un jour la vie lui sourirait à nouveau. C'était à présent chose faite et la seule chose qu'il puisse encore souhaiter, c'était de pouvoir bientôt afficher le même sourire radieux que celui qui ornait ses lèvres. « J’vous souhaite sincèrement de vous retrouver. » Et il la savait sincère, sans le moindre doute. « Je te promets que tu seras la première informée lorsque ce sera le cas. » Parce qu'il avait subitement envie de se montrer optimiste, que Swann en valait la peine. Elle serait la première avec Wendy, qui verrait de toute façon au premier regard que quelque chose avait changé et comprendrait tout aussi vite que Swann n'y était pas pour rien. A cet instant déjà, son regard brillait d'émotion à cette seule idée. « Promis, je compte tout mettre en œuvre pour que tu n'aies plus à ressortir ton costume de conseillère sentimentale. » Ils avaient après tout l'un comme l'autre bien mérité de panser leurs cœurs et de renouer avec le vrai bonheur, celui auquel il espérait pouvoir trinquer avec elle la prochaine fois qu'ils se verraient. « Mais j'espère que tu comptes en retour me tenir au jus et pas juste toquer à ma porte un matin avec un faire-part de mariage. » Son sourire amusé se chargea de nuancer ses propos. Penny avait tout le temps et il lui souhaitait avant tout de profiter de chaque étape de cette relation, mais il va de soi qu'il serait profondément heureux pour elle s'il s'avérait que cet Isaac était véritablement le bon.



every story has its scars (cringer #8) JTdVfXP
every story has its scars (cringer #8) QqLqwzn
every story has its scars (cringer #8) QoPDAKU
every story has its scars (cringer #8) E0B9M70
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) KPZB94a
every story has its scars (cringer #8) Lcds5AP
every story has its scars (cringer #8) Qi7UeVN
every story has its scars (cringer #8) 0f0M9Ir
 :l: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
every story has its scars (cringer #8) 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
every story has its scars (cringer #8) Emmaroberts-milaprint
POSTS : 11133 POINTS : 8615

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui › sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut › elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel › pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-4
penisy ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

every story has its scars (cringer #8) Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker
sutton ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

every story has its scars (cringer #8) PC8GJaYC_o
cringer ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-11
minny ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

every story has its scars (cringer #8) 98c0478313a35e20748bfa432c6438c9
jonny ☽ don't know if i can do this on my own. why do you have to leave me? it seems i'm losing something deep inside of me. hold on onto me. now i see, everybody hurts some days. it's okay to be afraid. everybody hurts. everybody screams. everybody feels this way, and it's okay. it feels like nothing really matters anymore. when you're gone i can't breathe and i know you never meant to make me feel this way.

(19)angus #2birdie #3chiarahunter #3isaac #9isaac #10jensen's christmasjeremiah #3jordan #7joy #8juliana #2mabel #2maddy #2oakleyphoeberory #9shiloh #2.

flashbacksfreddy #2 (jan. 2021)micah #3 (2014).
RPs EN ATTENTE : erika #2 › sergio › swann #7 › you?

every story has its scars (cringer #8) Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
every story has its scars (cringer #8) Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10.

cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


every story has its scars (cringer #8) Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. lumossolem) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins ☽ eleonora parker.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) EmptyDim 21 Nov - 14:58




“ no river is too wide or too deep for me to swim to you
come whatever, i'll be the shelter that won't let the rain come through ”

@remedy / adele
@rory craine & penny stringer


« Au moins ça vous fera une histoire amusante à raconter à ceux qui voudront savoir comment vous vous êtes connus. » Tu hoches la tête tout en échappant un petit rire. Ce serait une chose que de raconter l’anecdote à tes proches et à tes amis, une autre complètement si tu décides de présenter Isaac dans les médias comme étant ton partenaire. L’idée se faisait un chemin dans ta tête toutefois et tu hésitais encore à savoir ce que tu dirais si et quand le moment viendrait de prendre les devants sur cette histoire. Si tu savais au fond de toi qu’il n’y avait rien de gênant quant au fait de rencontrer quelqu’un sur une application de rencontres, il était tout de même difficile de se dissocier complètement du stigma qui entourait normalement ce genre de rencontres. Il te faudrait expliquer que non, Isaac n’était pas un plan cul à la base, comme le sont trop souvent les rencontres qui se font sur Tinder et que tout s’est fait dans un ordre très naturel, si ce n’est la rencontre virtuelle au départ. Au bout du compte, cela n’avait pas grande importance quand tout ce qui comptait vraiment demeurait le fait que tu étais heureuse avec l’infirmier et que tu t’imaginais bel et bien faire un bout de chemin – et plus encore, tu l’espérais – à ses côtés. « J’imagine que de l’avoir reconnu de l’hôpital n’est pas l’unique chose qui t’a fait s’intéresser à son profil. Je veux dire… sa photo a sûrement dû te plaire aussi, non? » « Très subtil Craine. » que tu rétorques en pouffant de rire alors que tu sors ton téléphone de la poche de ton jean pour accéder au dossier photo sur ce dernier. Tu retrouves assez rapidement un screenshot que tu as fait du profil d’Isaac, du temps où vous aviez matché sur Tinder. À chaque fois que tu vois cette photo de lui torse nu, l’air pensif, tu ne peux en effet pas nier que le reconnaître n’était pas la seule et unique raison de ta décision de swiper à droite ce jour-là. Tu tends ton téléphone à Rory pour qu’il puisse regarder la photo à son tour. « C’est sur qu’il avait quelques arguments convaincants. » que tu souffles amusée, avant de lui montrer une selfie un peu moins révélatrice que vous avez pris ensemble quelques jours plus tôt. « Mais je te jure que ses atouts physiques ne sont pas les seules choses qui me plaisent chez lui. » Bien au contraire. Oui, Isaac était attirant, il n’y avait pas de débat à ouvrir à ce sujet à tes yeux, mais sa personnalité ne faisait que le rendre encore plus beau à tes yeux. Tu étais vraiment impatiente de présenter Isaac à Rory, mais pas aussi impatiente que tu l’étais pour ce petit voyage qui s’organisait à Moreton Island dans les semaines à venir avec le premier. « C’est génial, partir ensemble pourra que vous rapprocher encore plus. Si vous louez qu’une seule chambre, ça te donnera un aperçu de ce que ça pourrait être de vivre avec lui. » Tu acquiesces doucement. Si tu étais complètement honnête, tu lui dirais que tu passes tellement de temps chez lui depuis ton retour du Mexique que tu as déjà l’impression d’être en train de faire une sorte de test run. Tu préfères passer autant de temps que possible chez lui, entre son horaire occupé à l’hôpital et tes différents engagements, c’est souvent la manière la plus simple d’accumuler du temps ensemble, quand bien même ceux-ci sont meublés dans une routine qui vous est déjà propre. « Y’a pas de règles en amour, tu sais. Si tu es heureuse avec lui alors ça n’a aucune importance que vous vous voyiez depuis quelques semaines ou depuis quelques mois. Si tu sens qu’il est bien pour toi, alors fonce. » Ton sourire s’élargit sur ton visage alors que tu prends les mots du Craine et les garde bien en tête. Tu avais cette mauvaise habitude de paniquer face à la vitesse à laquelle tout se déroulait, mais tu voulais vraiment croire que ton ami puisse avoir raison. Que l’amour vient sans règle et qu’au final, le bonheur que tu ressens auprès d’Isaac est la seule chose qui compte réellement.

La conversation se veut bien moins légère quand la nouvelle de Rory tombe et que le sujet de Stella est abordé. Tu avais un mauvais pressentiment sur la jeune femme dès l’instant que tu avais posé les yeux sur elle, et si tu t’étais d’abord empêchée de commenter la relation entre Rory et elle par peur de passer pour l’amie jalouse et de sembler n’avoir que de mauvaises intentions, tu ne pouvais t’empêcher de regretter n’avoir rien dit plus tôt. Malgré tout, Rory semblait gérer avec sa séparation assez sereinement, ce qui te rassurait puisque tu aurais détesté le voir malheureux à nouveau à cause de cette fille qui ne méritait pas toute l’attention qu’il s’efforçait tout de même à lui donner. Tu n’allais pas changer Rory après tout, il avait un grand cœur et cherchait toujours le meilleur côté chez tout le monde, Stella incluse apparemment, même après que la vérité soit tombée sur ses véritables intentions. Tu fais tout de même attention à ce que tu dis et à comment tu le dis, ton but premier étant toujours de ménager Rory qui avait déjà bien assez souffert de toute cette histoire à tes yeux. « Ça m’affecte parce que je lui ai donné ma confiance sans penser qu’elle pourrait en abuser. J’étais plus vulnérable que je voulais bien l’admettre lorsqu’on s’est rencontrés elle et moi, et j’imagine qu’elle l’a perçu et en a profité. C’est peut-être ça, le plus dur. » Tu fais une légère grimace, détestant le simple fait qu’elle ait pu décider de se jouer d’une personne aussi honnête et formidable que pouvait l’être Rory. Tu ne connaissais pas assez Stella pour comprendre ce qui a bien pu lui passer par la tête, tu n’avais jamais vraiment cherché à la connaître ou à la côtoyer en dehors du peu de temps que tu as passé avec elle pour faire plaisir à Rory, mais une chose était claire dans ton esprit : tu n’avais pas de temps à perdre pour des gens comme Stella dans ta vie et tu ne pouvais qu’espérer que Rory en arrive à la même conclusion, tôt ou tard. « Malheureusement, des gens malintentionnés, il y en a partout. » Vous étiez bien placés pour le savoir tous les deux avec tous les ragots qui avaient été raconté à vos sujets dans les derniers mois, les fausses histoires et les faux reportages qui auraient pu vous coûter très chers. Vous aviez été chanceux dans votre malchance toutefois, trouvant une opportunité de repartir vos carrières auprès de Netflix, dans une série qui n’avait rien pour attirer le succès et qui pourtant, s’annonçait déjà comme étant le gros hit du temps des fêtes. « J’imagine que si mon ange gardien écoute cette conversation, il doit espérer que je finirai par apprendre la leçon un jour. » « Ou pas, parce que sinon il aura plus de boulot le pauvre. » que tu souffles dans un rire, tentant une touche d’humour pour désamorcer la lourdeur qu’avait pris cette part de la conversation. Tu ne voyais pas le jour où Rory serait moins bienveillant envers autrui, à accorder facilement sa confiance et espérer le mieux des gens qui l’entourent. S’il semblait le voir comme une faiblesse par moments, tu étais prête à faire et à dire n’importe quoi pour lui rappeler qu’au contraire, c’était l’une de ses plus belles qualités.

Il te suffit d’apercevoir le regard de Rory s’illuminer dès que le prénom de Swann est prononcé pour comprendre l’importance que porte encore l’anglais dans son cœur. Un sentiment dont il n’a jamais su se défaire complètement, malgré les mois passés, la distance entre eux et les relations qui se sont bâties d’un côté comme de l’autre. Tu ne doutes pas un seul instant qu’en temps et lieu, ils seront se retrouvés. Tu les avais vu ensemble après tout, tu savais à quel point ils s’étaient aimés et malgré tous les moments gênants que cela avait susciter dans la dernière année – surtout entre Swann et toi – tu savais à quel point l’affection que l’un portait pour l’autre était encore d’actualité. « Je crois que je me suis vraiment rendu compte d’à quel point il illuminait ma vie lorsque je l’ai perdu. C’était à la fois la pire chose que j’aurais pu vivre et ma meilleure chance d’ouvrir les yeux sur ce qu’il a toujours représenté pour moi. » Tu hoches doucement la tête, attentive au moindre des mots que te partage avec sincérité le Craine. La réalisation n’a certainement pas été facile à faire, surtout que tu as pu voir en première place toute la douleur à laquelle il avait dû faire face suite à leur rupture l’an dernier, mais tu étais rassurée qu’il en retire quelque chose de bon, quelque chose de beau. Une possible base pour une deuxième chance qu’ils méritaient tous les deux. Jamais tu n’aurais cru devenir celle qui offre des conseils sur les relations amoureuses, certainement pas entre vous deux, et ça t’arrache un rire franc que de réaliser à quel point les choses peuvent changer rapidement quand le destin se met de la partie, pour soupoudrer de doux vos univers qui ont été assez malmenés par la noirceur pour un très long moment. « Tout vient à changer un jour, tu vois. » « Suffit d’être patient. » Et dieu sait que la patience n’était pas ta qualité première, bien que tu ne regrettais pas le chemin emprunté puisque celui-ci t’avait emmené à ce moment précis. À te sentir plus près que jamais de ton meilleur ami, à savoir que peu importe ce qui pouvait se placer sur vos chemins désormais, votre lien était plus fort que tout, indestructible. Et tu savais que le moment pour Swann et Rory viendrait. Qu’ils se retrouveraient. Et que Rory retrouverait ce goût du bonheur si particulier que seul l’amour sait apporter, celui que tu dégustais depuis quelque temps déjà auprès d’Isaac. « Tu as raison. Je lui avouerai tout lorsque je sentirai que c’est le bon moment. » Un large sourire s’installe sur ton visage, simple confirmation qu’il s’agit sans doute-là de la plus sage des idées pour la suite des choses. « Je le sais, oui. Et j’espère que tu sais toi aussi que le tien compte énormément pour moi. » Tu hoches vivement la tête. Même au creux de cette tempête entre vous deux, tu n’en avais jamais douté. Rory avait été ta bouée dans une période particulièrement périlleuse de ton existence et tu lui en serais toujours reconnaissante. « Je te promets que tu seras la première informée lorsque ce sera le cas. » « J’espère bien! » que tu répliques avec un rire, ne doutant pas un seul moment que ce moment s’écrirait dans un futur rapproché. « Promis, je compte mettre tout en œuvre pour que tu n’aies plus à ressortir ton costume de conseillère sentimentale. » « Dieu merci, parce que je ne suis pas certaine que ce soit le rôle qui m’ait le mieux. » Tu fais une légère grimace, pas du tout convaincue de la qualité de tes conseils ni même de ta performance. Tu étais pleine de bonnes intentions et c’est bien tout ce qui comptait. De retrouver Rory comme ça, ça te faisait beaucoup de bien. De pouvoir rire de ce qui avait autrefois était douloureux, de vouloir son bien par-dessus tout et de pouvoir retrouver cette facilité et cette aisance à tout se dire, ça n’avait pas de prix à tes yeux. « Mais j’espère que tu comptes en retour me tenir au jus, et pas juste toquer à ma porte un matin avec un faire-part de mariage. » Tu passes proche de t’étouffer avec ta gorgée de vin alors que tu lui offres un regard choqué avant de te mettre à rire. « On va commencer par les vacances ensemble avant de s’emballer, merci bien! » que tu t’exclames, sans jamais nier toutefois que tu pourrais bel et bien t’imaginer ce genre de futur avec Isaac. C’était à la fois terrifiant et exaltant de le réaliser, alors que la conversation continuait de source sur tout ce que vous aviez manqué sur la vie l’un de l’autre dans les dernières semaines, toi lui parlant de tes projets avortés et de ton envie de nouveau et lui te mettant au jus sur la situation avec sa sœur enceinte et la joie qu’il ressentait à l’idée d’être à nouveau oncle d’ici quelques mois. Une pause de bonheur semblait enfin s’offrir à vous et tu avais bien l’intention d’en grappiller chaque instant.



every story has its scars (cringer #8) P0rWgDfevery story has its scars (cringer #8) J36iNh6every story has its scars (cringer #8) FyMeElc
every story has its scars (cringer #8) Vd7qr7j
every story has its scars (cringer #8) HZjB4DU
every story has its scars (cringer #8) 872289volunteer
every story has its scars (cringer #8) Sdo13d7
every story has its scars (cringer #8) 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

every story has its scars (cringer #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: every story has its scars (cringer #8) every story has its scars (cringer #8) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

every story has its scars (cringer #8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-