AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-29%
Le deal à ne pas rater :
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 – 16 Go / 512Go (CDAV : ...
499.99 € 699.99 €
Voir le deal

 (cringer #11) please don’t take my sunshine away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13681 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyDim 7 Mai 2023 - 14:31



Tu détestais être obligée de prendre autant de précautions simplement pour pouvoir rendre visite à ton meilleur ami. Les déguisements, les long chemins empruntés pour s’assurer encore et encore que tu n’étais pas suivie par des paparazzis, l’inquiétude constante et le besoin de toujours regarder par-dessus ton épaule. Rien de tout cela n’était réellement des nouveautés, mais tu te sentais obligée de redoubler de vigilance avec tout ce qui venait de se passer avec Isaac et cet homme qui s’était introduit chez vous en pleine nuit il y a à peine quelques jours de cela, brisant plus que jamais les quelques parcelles de vie privée qui étaient encore tiennes jusqu’à maintenant. Non seulement il vous avait créé à tous une terreur d’enfer, Jude ayant refusé de dormir seul dans sa chambre depuis, mais l’article qu’il avait ensuite posté sur Isaac, contenant tout un tas de mensonges ainsi que bons nombres de secrets qui n’avaient pas d’affaire à se retrouver entre les lignes d’un article ne cherchant à accomplir rien de mieux que d’obtenir des cliques et créer des scandales, oubliant complètement les humains affectés se trouvant derrière. L’ambiance était lourde à la maison depuis et si tu faisais de ton mieux pour être présente et supporter Isaac au milieu de cette tempête, tu ne pouvais t’empêcher de ressentir un immense fardeau du culpabilité, persuadée que rien de tout cela ne serait arrivé si l’infirmier n’avait pas choisi de faire sa vie avec toi, personnalité connue et éternelle hameçon à potins, qu’importe tous les stratagèmes que tu pouvais mettre en place pour tenter de te protéger mais surtout de protéger ta famille qui n’avait rien demandé de tout cela.

Tu avais fait de ton mieux pour mettre tout ça de côté lorsque tu avais pris le chemin de Bayside (et ces routes alternatives pour ne pas te faire suivre, évidemment) pour rendre visite à Rory qui lui, venait sans aucun doute de vivre l’une des plus belles journées de sa vie. Tu avais suivi avec attention chacune des étapes du processus d’adoption, avais souhaité que l’attente ne serait pas trop longue pour les deux hommes qui avaient absolument tout le nécessaire pour devenir les meilleurs pères qui soit, et puis tu avais crié dans ton téléphone lorsque Rory t’avait appris que le temps était compté, et que bien vite, leur maison habiterait aussi une toute nouvelle petite personne qu’ils auraient le privilège d’appeler leur fille. A l’arrière de la voiture, Maia était paisiblement endormie dans son siège d’auto et à côté d’elle se trouvait sans doute un paquet cadeau plus gros que nécessaire, rempli de tous les produits et de toutes les petites choses que tu avais trouvé drôlement nécessaire depuis la naissance de Maia, en plus évidemment d’un ourson en peluche et d’un petit habit que tu avais demandé à Flora de confectionner pour la petite Robin, son prénom brodé sur le dessus, fleurs et plantes l’entourant, un petit clin d’œil à la passion de ton meilleur ami pour les plantes en tout genre. Tu étais décidée à ne pas laisser tes soucis venir teinter ce moment précieux. Les bras chargés et Maia finalement réveillée, c’est avec impatience que tu attendais que la porte d’entrée ne s’ouvre pour que tu y découvres les occupants de la maison. Tu n’as pas à attendre très longtemps avant que la silhouette de Rory ne t’accueille, déjà prêt à t’aider et te décharger. « Tu vas vite te rendre compte que sortir de la maison avec un bébé veut désormais dire sortir avec la moitié de tes possessions. » que tu lances pour toute forme de salutations et une fois que tu as un bras libre, tu en profites pour offrir une étreinte à ton meilleur ami, Maia se retrouvant en sandwich entre vous deux, quelque chose qui ne manqua pas de lui arracher un petit rire cristallin. « J’espère qu’on arrive pas à un mauvais moment. » Tu savais aussi que désormais, son horaire serait complètement chamboulé, s’accordant majoritairement aux besoins d’une toute petite fille que tu étais impatiente de rencontrer. « Je suis tellement contente de te voir. La paternité te va bien. » que tu commentes sans même l’avoir vu avec sa fille dans les bras. Tu n’as pas besoin de ce visuel pour remarquer le sourire sur ses lèvres, l’éclat brillant dans son regard et sa gestuelle en entier qui témoigne du bonheur que tu sais qu’il ressent présentement.
@Rory Craine :l:



(cringer #11) please don’t take my sunshine away P0rWgDf(cringer #11) please don’t take my sunshine away J36iNh6(cringer #11) please don’t take my sunshine away FyMeElc
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Y2qJLbW
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Vd7qr7j
(cringer #11) please don’t take my sunshine away YlMyvG3
(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Sdo13d7
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 2XVRHDx
(cringer #11) please don’t take my sunshine away FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(cringer #11) please don’t take my sunshine away MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5xYb87xY_o
POSTS : 11473 POINTS : 790

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) scarlett #1micah #2nina #2swann #57meet & greet (shining stars agency)

(ua zombie) swann #58


(cringer #11) please don’t take my sunshine away X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)535455565758

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Inu8




[spoiler="rps abandonnés"]maxgarrett #2wendy #2 › [url=https://www.30yearsstillyoung.com/t52061-craines-we-re-still-young-still-got-our-mindless-ways-and-our-timeles
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyVen 26 Mai 2023 - 20:08




(c) gwennifergifs & davidcorenswct
please don’t take my sunshine away.

Aussi vrai que son quotidien se trouvait bouleversé depuis l'arrivée de Robin et cette nouvelle paternité qu'il apprivoisait tout juste, Rory avait toujours du temps pour les personnes à qui il tenait. Rien n'était voué à changer maintenant que sa fille illuminait ses journées et celles de Swann, même si les nuits se voulaient plutôt courtes et certains jours plus éreintants que d'autres, ayant toujours eu à cœur de soutenir ses proches comme beaucoup d'entre eux n'avaient jamais cessé de le soutenir. C'avait notamment été le cas ces derniers mois, entre les préparatifs du mariage et cette procédure d'adoption qui plus d'une fois avait joué avec les nerfs du couple, qui sans jamais perdre espoir était malgré tout passé par quelques ascenseurs émotionnels et remises en question. Et si sa famille et ses amis avaient toujours été une présence particulièrement précieuse pour son fiancé et lui dans ces temps parfois remplis de questionnements, celle de Penny l'avait notamment aidé lorsqu'il se préparait à devenir le père qu'il avait toujours souhaité être mais qui était pétri d'angoisses à l'idée de mal faire, de commettre des erreurs ou de ne pas être à la hauteur de ses responsabilités. Penny l'avait soutenu, rassuré, et lui avait surtout redonné confiance lorsqu'il lui était le plus facile de douter de lui-même. Et aujourd'hui, c'était à son tour d'en faire autant pour elle, alors qu'il avait découvert au même titre que tout le monde que la presse avait honteusement envahi l'intimité de son amie. Délibérément sali l'homme qu'elle aimait et empiété sur la vie qu'elle avait construit auprès des siens, et dont Rory savait qu'elle représentait tout ce qu'elle avait de plus précieux. En s’immisçant comme ils l'avaient fait, ils avaient une fois de plus prouvé que rien ne les arrêtait, même s'en prendre à une innocente famille et à ceux qui n'avaient cessé de vouloir faire le bien autour d'eux. Ça le rendait malade, Rory, de penser que certains pouvaient tomber aussi bas. Et ça l'inquiétait, de les savoir en proie à une telle anxiété en ce moment. Si initialement la visite de Penny se voulait synonyme de légèreté et de présentations avec la toute jeune Robin, Rory savait que les récents événements ne seraient jamais loin. Que Penny y penserait, qu'il y penserait, et qu'elle aurait peut être besoin de livrer ce qu'elle avait sur le cœur. Il y était préparé, et plus que tout il voulait être présent pour elle.

Lorsqu'il ouvrit la porte et se retrouva nez à nez avec la silhouette de Penny, un sourire chaleureux s'étira naturellement sur les lèvres du brun. Il était toujours heureux de la voir, heureux aussi de retrouver la frimousse adorable de la jeune Maia tout autant qu'à la seule perspective de pouvoir lui présenter sa fille. « Tu vas vite te rendre compte que sortir de la maison avec un bébé veut désormais dire sortir avec la moitié de tes possessions. » C'est un rire qu'il laissa échapper en aidant la jeune femme à rentrer toutes ses affaires, n'attendant ensuite pas une seconde supplémentaire pour répondre à son étreinte et cajoler Maia par la même occasion. « J'en suis encore au point où j'apprends à plier et déplier un landau sans y passer quatre heures, ce qui est très injuste quand Swann, lui, y arrive presque du premier coup. » Loin pourtant de lui l'envie de lui en tenir rigueur, Swann prouvant simplement une fois de plus qu'il ne laissait aucune situation lui résister. Son fiancé s'investissait énormément au quotidien depuis que Robin les avait rejoint, sous le regard toujours plus attendri de l'australien. « J’espère qu’on arrive pas à un mauvais moment. »« Non, pas du tout. Robin dort profondément et moi je suis toujours tellement heureux de vous recevoir. » C'était une joie véritable pour Rory, qui avait légèrement manqué de temps ces dernières semaines entre l'arrivée de Robin et les derniers préparatifs du mariage. Si tout était sous contrôle et qu'ils étaient bien plus impatients et heureux que réellement dépassés – en grande partie parce qu'ils pouvaient compter sur leur wedding planner pour les soulager – il avait manqué quelques occasions d'être présent pour Penny quand il l'aurait voulu. Reposant son regard conquis sur le petit visage de Maia, tout aussi éveillée et curieuse que la dernière fois qu'il l'avait vu, c'est d'une voix douce qu'il ajouta. « C'est fou comme elle a grandi. J'arrive pas à croire qu'elle aura déjà bientôt un an, c'est incroyable comme le temps passe vite. » Il la revoyait encore, toute minuscule, la première fois qu'il l'avait tenu dans ses bras. Il se rappelait surtout de la surprise qui avait été la sienne lorsque son amie avait accouché avec un peu d'avance et l'avait surpris de la plus belle des façons. « Je suis tellement contente de te voir. La paternité te va bien. » Passant une main contre sa nuque, il eut un petit rire incrédule. « Si on met de coté les cernes, tu veux dire ? » Mais ils savaient tous les deux que ça n'était pas ce qu'elle avait voulu dire, c'est pourquoi il reprit avec une joie non dissimulée. « Je crois qu'une part de moi est encore sur son petit nuage et ne réalise pas complètement que c'est vraiment ma vie, à compter de maintenant. On l'a tellement désiré, Swann et moi, que je me réveille parfois en pleine nuit pour aller vérifier qu'elle est bien réelle, qu'elle est bien parmi nous. » C'était sûrement une chose banale, quand on accueillait un bébé après avoir longtemps bataillé pour rendre cette réalité possible. Sans avoir jamais vraiment douté que leurs projets de famille se concrétiseraient, il avait parfois senti l'espoir se dérober entre ses doigts et savourait donc doublement leur bonheur aujourd'hui.

Finalement, ses traits marquèrent une inquiétude plus difficile à contenir, maintenant que son amie était devant lui et que ses traits quelques peu tirés lui faisaient craindre que les rebondissements des dernières semaines aient fait autant de dégâts qu'il le craignait. Car bien sûr qu'il ne pouvait pas faire autrement que de repenser à cet article qui avait suscité son indignation la plus totale, lorsque Penny et Isaac s'étaient retrouvés épinglés dans la presse à scandales tel un mauvais remake de ce que la jeune femme avait déjà vécu par le passé. Sa gorge se serra, de frustration autant que de colère. « Désolé, je suis là à te dire tout ça alors que... je sais à quel point c'est une période compliquée. Comment vous allez, Isaac et toi ? » Il était impensable qu'il ne prenne pas de leurs nouvelles, là où cette visite était aussi l'occasion de lui réitérer tout son soutien et de lui rappeler qu'il était là si elle avait besoin de quoi que ce soit, même que d'une oreille attentive pour cracher toute sa colère à l'égare de ces vautours. « J'ai seulement survolé l'article, je voulais pas prêter attention à ces horreurs, mais c'est vraiment une honte qu'ils aient osé écrire ça. Ni toi ni Isaac n'avez mérité ça... et je peux qu'imaginer ce que vous ressentez. » Lire quelques lignes de ce torchon avait été suffisant pour qu'il prenne toute la mesure de cette intrusion dans la vie du couple, qui devait certainement faire face à un stress immense depuis qu'on avait ni plus ni moi décidé de bafouer leur intimité et de les cibler avec toute la lâcheté et la méchanceté qui caractérisaient ce genre de personnes. « Tu sais que je suis là, pas vrai ? Que Swann et moi, on est là si vous avez besoin de quoi que ce soit. » Ce n'était pas des paroles toutes faites et c'est tout naturellement que sa main glissa dans la sienne pour l'inviter à s'asseoir, autant pour qu'elle se sente la bienvenue et en sécurité sous ce toit, que parce qu'il éprouvait l'impression qu'elle n'avait sans doute jamais autant eu besoin de souffler un grand coup. « C'est tellement injuste que t'aies à revivre ce genre de choses en ce moment. Tu arrives quand même à prendre soin de toi, à souffler ? » Le ventre très arrondi de la jeune femme renforçait forcément les inquiétudes de Rory, qui savait qu'en attendant des jumeaux et en vivant une grossesse aussi rapprochée de la naissance de sa fille la jeune maman était déjà en proie à un stress inévitable. Penny méritait de vivre une fin de grossesse aussi sereine que possible, et pour ça il en voulait à ces journalistes pour leur éternel manque de compassion.



(cringer #11) please don’t take my sunshine away JTdVfXP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QqLqwzn
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QoPDAKU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away E0B9M70
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hod8yO6

(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away WJ4yJXe
(cringer #11) please don’t take my sunshine away GmWTCGB
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Lcds5AP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Qi7UeVN

 (cringer #11) please don’t take my sunshine away 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13681 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyJeu 15 Juin 2023 - 5:43



« J’en suis encore au point où j’apprends à plier et déplier un landau sans y passer quatre heures, ce qui est très injuste quand Swann, lui, y arrive presque du premier coup. » « Mon pire cauchemar ce landau. » que tu renchéris dans un rire parce que tu comprends parfaitement la douleur de Rory. Tu as mis plusieurs semaines avant d’être complètement à l’aise pour le monter et le démonter, et encore, celui que vous avez pour Maia n’est pas si gros et tu es consciente que d’ici quelques semaines, il vous faudra soit en acheter un nouveau ou en trouver un assez grand pour que Maia et les jumeaux puissent y être confortables. La simple idée de sortir avec trois enfants d’un an et moins te donne de l’anxiété, mais tu n’en laisses rien paraître pour l’instant. Aujourd’hui n’est pas pour toi, mais bien pour Rory et l’occassion de célébrer avec lui l’arrivée de sa fille que tu es impatiente de voir de tes yeux et de prendre dans tes bras. « Non, pas du tout, Robin dort profondément et moi je suis toujours tellement heureux de vous recevoir. » Il te faudrait attendre un peu avant de pouvoir voir la nouvelle petite merveille, mais tu étais tout aussi heureuse d’avoir la chance de pouvoir passer un peu de temps avec ton meilleur ami, vos horaires souvent difficiles à accorder vu vos responsabilités respectives. Ce n’était désormais qu’une question de semaine avant le grand jour de Swann et Rory et tu ne doutais que les choses à faire devaient encore et encore s’empiler pour eux, alors tu étais d’autant plus reconnaissante qu’il prenne le temps de te recevoir cet après-midi. « C’est fou comme elle a grandi. J’arrive pas à croire qu’elle aura déjà bientôt un an, c’est incroyable comme le temps passe vite. » Tu secoues légèrement la tête alors que Maia tend les bras vers ton ami, demandant à sa manière un câlin. « J’ai rien vu passé. Je te jure hier encore, elle venait de chambouler nos vies avec son arrivée en toute vitesse, et voilà qu’elle a presque un an et qu’elle s’apprête à devenir une grande sœur deux fois plutôt qu’une. » Vos vies avaient tellement changé dans la dernière année, autant la tienne que celle de Rory, et ils te semblaient loin, les deux acteurs brisés qui avaient soufferts des actions de Byers, laissant place désormais a deux jeunes parents dont les priorités avaient changé complètement, sans pour autant que cela n’ait changé quoique ce soit au lien qui te reliait au Craine. « Si on met de côté les cernes, tu veux dire? » « C’est la nouvelle tendance, on t’a pas dit? » Les cernes de ton ami étaient bien la dernière chose que tu avais remarqué, bien trop concentrée sur le sourire qui n’avait pas quitté ses lèvres depuis que tu étais arrivée. « Je crois qu’une part de moi est encore sur son petit nuage et ne réalise pas complètement que c’est vraiment ma vie, a compter de maintenant. On l’a tellement désiré, Swann et moi, que je me réveille parfois en pleine nuit pour vérifier qu’elle est bien réelle, qu’elle est bien parmi nous. » « Vous méritez d’en profiter tous les trois. » C’était un rêve devenu réalité pour eux d’accueillir la jolie Robin et à défaut d’avoir pu y parvenir par les moyens considérés traditionnels, tu étais heureuse que l’attente des garçons ne fut pas trop longue.

« Désolé, je suis là à te dire tout ça alors que… je sais a quel point c’est une période compliquée. Comment vous allez, Isaac et toi? » Tu secoues la tête doucement, ton premier réflexe étant évidemment de l’arrêter dans ses excuses que tu considérais bien inutiles. « Tu n’as pas à t’excuser Rory, aujourd’hui on célèbre ta petite fille et ton bonheur. » que tu lui rappelles, même si tu ne lui ferais pas l’affront d’ignorer sa question tout comme les inquiétudes que tu pouvais déjà voir se placer dans le fond de son regard. « On fait aller. C’est la première fois qu’Isaac doit gérer avec une… situation de cet ampleur et de voir ses secrets devenir public comme ça, c’est compliqué. » Ce serait mentir de dire que tu ne t’inquiètes pas pour ton amoureux, qui subit bien plus que toi les ramifications des articles et des potins racontés à son sujet, l’image dépeinte de sa personne si loin de qui il est réellement. « J’ai seulement survolé l’article, je voulais pas prêter attention à ces horreurs, mais c’est vraiment une honte qu’ils aient osé écrire ça. Ni toi ni Isaac n’avez mérité ça… et je peux qu’imaginer ce que vous ressentez. » « Merci de pas accordé d’importance à ce qui a été écrit, c’est non seulement un ramassis de conneries, mais y’a aussi des trucs privés concernant Isaac qui auraient jamais dû être partagés. » Tu penses néanmoins au passé médical du Jensen et la mention de sa tentative de suicide, des sujets que l’infirmier lui-même n’aborde pas avec n’importe qui en temps normal. « Tu sais que je suis là, pas vrai? Que Swann et moi, on est là si vous avez besoin de quoi que ce soit. » Tu hoches doucement la tête, toujours réconfortée de l’entendre même si ce n’est pas quelque chose que tu pourrais facilement oublier. Rory avait toujours été présent pour toi depuis plusieurs années maintenant, ton support premier quand vous vous êtes retrouvés à être les victimes des magazines à potins. Tu le suis sans résistance lorsqu’il t’invite à venir prendre place sur le canapé à ses côtés avant de poser Maia au sol, intéressée par les quelques jouets envahissant désormais l’endroit, des distractions pour la petite Robin sans aucun doute. « C’est tellement injuste que t’aies à revivre ce genre de choses en ce moment. Tu arrives quand même à prendre soin de toi, à souffler? » « T’en fais pas pour moi, je te promets que je gère. » C’était peut-être triste de le réaliser, mais tout ce que tu avais vécu avec Byers et les conséquences qui en avaient suivi voulaient surtout dire que désormais, ce n’était pas quelques rumeurs bidons qui te chambouleraient complètement, contrairement à ton amoureux qui se retrouvait pour la première fois sous l’attention maladive de gens qui n’avaient aucun remords à raconter des mensonges. « Le plus dur c’est de ne plus se sentir en sécurité a la maison. Celui qui a écrit le premier article, avec des photos d’Isaac ayant l’air un peu dérangé, il est rentré chez nous en pleine nuit. » Ça évidemment, ce n’était pas un détail qui se retrouvait dans les différents articles, laissant croire qu’Isaac s’en était pris au paparazzi sans raison valable. « Je sais pas ce qu’il espérait trouvé, ni même comment il a eu notre adresse, mais depuis, disons qu’on ne dort plus aussi bien qu’avant. » Et ça, c’était sans compter ta grossesse qui approchait à sa fin et les horaires toujours aussi chaotiques de ton amoureux. « Je m’inquiète pour Isaac. Ça fait vraiment beaucoup de choses à gérer en ce moment, et je m’en veux tellement qu’il se retrouve au milieu de tout ça a cause du métier que j’ai choisi. » Tu n’étais pas celle qui avait écrit les absurdités a son sujet, non, mais jamais il ne se serait retrouvé dans la mire du public si ce n’était pas de votre relation et de ta célébrité et pour ça, tu te sentais extrêmement coupable.
@Rory Craine I love you



(cringer #11) please don’t take my sunshine away P0rWgDf(cringer #11) please don’t take my sunshine away J36iNh6(cringer #11) please don’t take my sunshine away FyMeElc
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Y2qJLbW
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Vd7qr7j
(cringer #11) please don’t take my sunshine away YlMyvG3
(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Sdo13d7
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 2XVRHDx
(cringer #11) please don’t take my sunshine away FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(cringer #11) please don’t take my sunshine away MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5xYb87xY_o
POSTS : 11473 POINTS : 790

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) scarlett #1micah #2nina #2swann #57meet & greet (shining stars agency)

(ua zombie) swann #58


(cringer #11) please don’t take my sunshine away X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)535455565758

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Inu8




[spoiler="rps abandonnés"]maxgarrett #2wendy #2 › [url=https://www.30yearsstillyoung.com/t52061-craines-we-re-still-young-still-got-our-mindless-ways-and-our-timeles
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyJeu 6 Juil 2023 - 20:24




(c) gwennifergifs & davidcorenswct
please don’t take my sunshine away.

« Mon pire cauchemar ce landau. » Une confession qui faisait écho aux complaintes du brun et bien qu'elles soient partagées sur le ton de la plaisanterie, tel que le souligna aussitôt son sourire amusé. « On devrait pouvoir suivre une formation rien que pour pouvoir déplier ce genre de trucs. Et par pitié ne me dis pas qu'il y en a une et que j'étais pas au courant. » La vérité, c'est que ça lui convenait tout aussi bien de laisser Swann se charger de ce genre de détails pendant qu'il assumait d'autres tâches, l'anglais et lui étant particulièrement complémentaires dans leur rôle de parents et auprès de leur fille, pour qui ils étaient aux petits soins et sur qui ils veillaient avec une infinie tendresse depuis qu'elle avait rejoint leur foyer et illuminé leur quotidien. Penny goûtait quant à elle à la joie d'être mère depuis déjà bientôt un an, la petite Maia grandissant à vue d’œil et n'ayant déjà plus rien du nourrisson minuscule sur lequel Rory posait un regard si attendri à sa naissance. Si la fillette était toujours aussi adorable, elle leur rappelait aussi combien le temps filait à toute allure et que leurs enfants ne resteraient malheureusement pas des bébés toute leur vie. « J’ai rien vu passé. Je te jure hier encore, elle venait de chambouler nos vies avec son arrivée en toute vitesse, et voilà qu’elle a presque un an et qu’elle s’apprête à devenir une grande sœur deux fois plutôt qu’une. » Sans surprise, les mots de la jeune femme firent s'étirer son sourire. « C'est vraiment formidable, Penny, je me réjouis tellement pour Isaac et toi. Pour venir d'une grande fratrie, je peux te dire qu'ils partageront des moments précieux tous ensemble. Je suis sûr que Jude fera un aîné très protecteur et que Maia sera aussi une grande sœur aux petits soins. » Il n'avait pas le moindre doute à ce sujet, tout comme il avait toujours su que Penny ferait une mère formidable, non seulement pour Maia et pour ses jumeaux à naître, mais aussi pour Jude qu'elle avait toujours considéré comme son fils et qui l'était aujourd'hui à plus d'un égard, ça Rory le savait. « C’est la nouvelle tendance, on t’a pas dit? » - « Génial, on peut se reconnaître entre parents et au premier coup d’œil comme ça. » Nul doute qu'ils n'avaient besoin que d'une poussette pour ça, mais la légèreté dans sa voix prouvait qu'il était loin de s'inquiéter des nuits trop courtes et entrecoupées qui rythmeraient probablement les premières semaines ou les premiers mois qui suivraient l'arrivée de Robin. C'était un prix qu'il était largement prêt à payer pour pouvoir goûter à ce bonheur avec Swann, en réalité. « Vous méritez d’en profiter tous les trois. » Ce serait le cas, aussi bien avant qu'après le mariage, lorsqu'une partie du stress qu'impliquaient les derniers préparatifs serait derrière eux. « Tu peux compter sur nous pour ça. Je savais déjà que je ferai de Swann ma priorité lorsqu'on s'est donnés une seconde chance tous les deux, mais aujourd'hui je suis encore plus certain de vouloir faire passer ma famille avant tout le reste. » Et il savait que Penny n'en serait pas étonnée, qu'elle-même avait fait le même choix en se consacrant à sa famille et qu'elle ne l'avait pas regretté une seconde. S'il ne comptait pas arrêter de travailler, il comptait pour autant aménager son emploi du temps et limiter ses déplacements au maximum pour profiter de chaque instant de cette nouvelle vie de famille.

Ces effusions de joie ne sauraient pourtant lui faire oublier ce qu'avait récemment traversé la jeune femme et ses proches, devenus la cible de journalistes qui n'avaient pas hésité à cibler l'homme qu'elle aimait et le père de ses enfants. « Tu n’as pas à t’excuser Rory, aujourd’hui on célèbre ta petite fille et ton bonheur. » Il le savait, bien sûr, tout comme il savait que Penny ne voudrait pas que ces événements les empêchent de fêter la bonne nouvelle et de retrouver une certaine légèreté, dont elle avait sans doute plus que jamais besoin. « J'aurais quand même préféré que ça puisse se faire dans d'autres circonstances. » Il était navré que ce ne soit pas le cas et qu'elle doive en plus traverser tout ça en ce moment, alors que sa grossesse se voulait bien avancée et qu'aucun stress n'était bon dans son état. « On fait aller. C’est la première fois qu’Isaac doit gérer avec une… situation de cet ampleur et de voir ses secrets devenir public comme ça, c’est compliqué. » - « Oui, j'imagine à quel point ça doit être compliqué pour lui. Et combien tu dois te sentir impuissante face à tout ça. » Il la connaissait par cœur, Rory, et ces journalistes avaient cette fois dépassé toutes les limites en infiltrant son intimité et celle de sa famille de la pire des façons. Dire qu'il leur en voulait terriblement serait un euphémisme, et pourtant le brun était connu pour avoir le pardon facile. « Merci de pas accorder d’importance à ce qui a été écrit, c’est non seulement un ramassis de conneries, mais y’a aussi des trucs privés concernant Isaac qui auraient jamais dû être partagés. » Son cœur se serrait à cette seule pensée, n'imaginant que trop bien ce que devait ressentir Isaac en voyant sa vie privée exposée de la sorte quand il n'avait pas signé pour ça au départ. Que ça leur arrive à eux, ça faisait plus ou moins partie de l'équation qu'ils le veuillent ou non, mais lorsque ça touchait leurs proches tout était encore bien plus difficile et douloureux. « Je suis vraiment désolé de l'apprendre, Penny. J'espère de tout cœur qu'Isaac et toi vous pourrez obtenir réparation pour le mal qu'ils ont fait, peu importe la façon. Je refuse d'accepter qu'ils puissent s'en sortir après ce qu'ils ont fait. » Et à nouveau, ça lui ressemblait bien peu de tenir de tels propos, lui qui même lorsque les journalistes le harcelaient quotidiennement trouvait encore le moyen de rester civilisé à leur égard. Mais pour l'avoir justement vécu, et pour avoir vu Swann faire lui aussi les frais de cet acharnement il y a tout juste quelques mois, une part de lui n'en pouvait tout simplement plus de voir les personnes qu'il aimait subir ce genre de traitements. « T’en fais pas pour moi, je te promets que je gère. » - « Ça devrait pas être le cas. Je veux dire, tu devrais pas avoir à revivre tout ça. » Pas alors que l'affaire Byers avait déjà fait des dégâts, à l'époque où l'opinion publique ne considérait qu'une seule version de l'histoire et n'était pas encore prête à accueillir la vérité autour du comportement du réalisateur. « Le plus dur c’est de ne plus se sentir en sécurité a la maison. Celui qui a écrit le premier article, avec des photos d’Isaac ayant l’air un peu dérangé, il est rentré chez nous en pleine nuit. » C'est cette fois une boule qui se forma en travers de sa gorge et son estomac qui se retourna de les imaginer soumis à une telle angoisse, à un tel stress, alors qu'ils étaient parents de deux adorables enfants et que deux viendraient encore à naître dans quelques mois. « C'est... je peux même pas imaginer la soirée que vous avez du vivre, Penny. Les petits n'ont pas été trop secoués ? Et vous, vous avez pas été blessés ? » C'est tout ce dont il avait besoin de s'assurer dans un premier temps : qu'ils allaient bien, au moins physiquement, à défaut d'être probablement indemnes d'un point de vue psychologique. « Je sais pas ce qu’il espérait trouver, ni même comment il a eu notre adresse, mais depuis, disons qu’on ne dort plus aussi bien qu’avant. » - « Vous devriez peut être dormir ailleurs pendant quelques jours, le temps de vous remettre de vos émotions. Vous vous y sentiriez peut être plus en sécurité. » Ce n'était qu'une idée, il ne prétendait pas que c'était la meilleure ni que tout pouvait bien sûr être aussi simple. Simplement il s'inquiétait pour eux. « Je sais que c'est pas à vous de partir, que vous avez rien fait de mal, mais je m'inquiète de te savoir soumise à autant de stress. On a de la place à la maison, mais je comprendrais que ce soit pas le meilleur endroit pour vous dans ces circonstances. » Parce que même si les journalistes ne connaissaient pas son adresse et que Swann et lui avaient opté pour un quartier tranquille justement pour goûter à un calme bienvenu, il restait lui aussi une personnalité publique et la moindre activité suspecte aux alentours pourrait mettre le couple en alerte et leur faire craindre que tout puisse recommencer ici aussi. Il s'en rendait compte, oui, bien sûr.

« Je m’inquiète pour Isaac. Ça fait vraiment beaucoup de choses à gérer en ce moment, et je m’en veux tellement qu’il se retrouve au milieu de tout ça a cause du métier que j’ai choisi. » Des mots que Rory accueillit cette fois avec un regard profondément désolé, n'ayant aucun mal à compatir au sentiment de culpabilité qui devait l'envahir et cette impression d'être entièrement impuissante que Penny devait éprouver depuis ce soir-là. « Je sais exactement ce que tu ressens, tu sais. » Il confia dans un souffle, l'esquisse d'un sourire dénué de joie sur les lèvres, tandis qu'il ajouta. « Quand nos fiançailles ont fuité dans la presse et qu'on nous a privé de l'opportunité de choisir comment l'annoncer publiquement... ça a été extrêmement difficile pour Swann. Et j'ai énormément culpabilisé de le voir traverser tout ça indirectement par ma faute. » A l'époque il se sentait inévitablement responsable de la façon dont on avait instrumentalisé leur bonheur pour faire le buzz, alors que cet épisode avait profondément remué l'homme qu'il aimait et avait bien failli le voir renouer avec ses vieux démons. Et c'avait été le plus insupportable, de voir Swann en proie à cette détresse et de savoir qu'il avait sa part de responsabilité là-dedans, quand bien même il n'avait jamais rien voulu de tout ça et avait toujours tout fait pour le protéger lui et pour protéger leur couple. Tout ça était comme le rappel cruel que quoi qu'ils feraient, une part de leur vie ne leur appartiendrait jamais totalement et qu'ils ne pouvaient que composer avec. « Alors je sais combien tu dois te reprocher la situation, te dire qu'il lui serait jamais rien arrivé si t'évoluais pas dans cet univers-là. Mais tu pouvais pas savoir que ça prendrait ces proportions, et ce genre de choses devraient pas faire partie de notre métier. » Elles ne devraient faire partie d'aucun métier, quel qu'il soit. « Ça devrait pas être un risque qu'on fait prendre à nos proches en vivant de notre passion. Ces personnes sont les fautives, pas toi. » Penny n'avait rien fait de mal, ce sont ces vautours qui se plaisaient à faire irruption dans sa vie et qui cette fois avaient été beaucoup, beaucoup trop loin. Ses doigts se resserrant autour de ceux de son amie, il reposa son regard inquiet dans le sien, conscient que tout ça remuait forcément de douloureux souvenirs. « Ça te fait réfléchir, tout ça ? Sur ce métier, sur ton rapport à la célébrité. » Sur ses conséquences, ce revers de la médaille qui allait parfois avec les succès et les opportunités, cette source de curiosité parfois malsaine qu'ils devenaient aux yeux de la presse qui ne reculait devant rien pour obtenir la moindre exclusivité. « Je sais que t'as pris du recul sur tout ça ces derniers temps et tu sais que je te soutiens quoi que tu fasses. T'as le droit de vouloir prendre davantage de temps pour te poser les bonnes questions, pour profiter de ta famille, et je peux t'assurer que tu dois rien à personne. » Ni aux journalistes, ni aux producteurs, ni aux patrons des grands studios. Ils avaient tous les deux connu les hauts et les bas d'une surmédiatisation comme la leur et aujourd'hui Penny était de nouveau touchée dans ce qu'elle avait de plus cher, alors il ne serait pas celui qui lui conseillerait d'accepter le premier rôle qui passe simplement pour contenter tout ce petit monde.



(cringer #11) please don’t take my sunshine away JTdVfXP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QqLqwzn
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QoPDAKU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away E0B9M70
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hod8yO6

(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away WJ4yJXe
(cringer #11) please don’t take my sunshine away GmWTCGB
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Lcds5AP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Qi7UeVN

 (cringer #11) please don’t take my sunshine away 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13681 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyJeu 7 Sep 2023 - 7:07



« C’est vraiment formidable, Penny, je me réjouis tellement pour Isaac et toi. Pour venir d’une grande fratrie, je peux te dire qu’ils partageront des moments précieux tous ensemble. Je suis sûr que Jude fera un aîné très protecteur et que Maia sera aussi une grande sœur aux petits soins. » C’est encore étrange de penser à ta fille comme étant une grande sœur alors qu’elle est si petite, mais tu n’as aucun mal à croire les mots du Craine. Elle sera incroyable, sa personnalité vibrante fera d’elle quelqu’un sur qui le reste de sa fratrie pourra toujours se tourner. Tu n’aurais jamais cru qu’en l’espace de deux ans à peine tu deviendrais mère quatre fois plutôt qu’une, mais c’est une réalité que tu ne changerais pour rien au monde, même quand tu te sens complètement dépassée par les responsabilités qui sont désormais tiennes. Des responsabilités que ton ami allait désormais connaître avec l’arrivée de sa fille, mais pour lesquels tu le savais prêt plus que quiconque. « Génial, on peut se reconnaître entre parents et au premier coup d’œil comme ça. » Tu échappes un léger rire. La fatigue faisait partie de ton quotidien depuis plus d’un an maintenant, et ce serait mentir que de dire que c’est quelque chose auquel l’on s’habitue avec le temps, mais tu ne doutais pas un instant que Swann et Rory étaient entourés de gens qui avaient à cœur de les soutenir dans leurs nouveaux rôles de parents, et même si tu avais déjà les mains bien pleines de ton côté, rien ni personne ne t’empêcherait de passer du temps avec la petite Robin et prêter main forte aux jeunes papas s’ils en ressentaient le besoin. « Tu peux compter sur nous pour ça. Je savais déjà que je ferai de Swann ma priorité lorsqu’on s’est donnés une seconde chance tous les deux, mais aujourd’hui je suis encore plus certain de vouloir faire passer ma famille avant tout le reste. » « Vous nous faites rêver tous les deux. Comment tu te sens avec le mariage qui approche? » Si quelqu’un méritait plus que jamais son happy ever after, c’était Rory, et avec le mariage plus proche que jamais, la présence de sa fille n’était qu’un ajout incroyable de plus à cette journée qui allait sans aucun doute marquer les esprits et faire rêver bien des gens, toi la première.

« J’aurais quand même préféré que ça puisse se faire dans d’autres circonstances. » Tu hausses légèrement les épaules. Il n’y avait malheureusement pas grand-chose que vous puissiez faire contre cet article et les stupides rumeurs qui circulaient à ton sujet, mais surtout au sujet de ton amoureux que de faire face à la musique et espérer que tout cela soit oublier bien rapidement. « Oui, j’imagine à quel point ça doit être compliqué pour lui. Et combien tu te dois te sentir impuissante face à tout ça. » « C’est probablement le pire feeling, cette impression que je ne peux rien faire pour régler tout ça. » que tu soupires lourdement. Tu savais faire avec les rumeurs à ton sujet, tu étais habituée, tu avais appris depuis longtemps à fermer les yeux sur les commentaires et ne plus entendre les insultes dont l’on t’accablait dans ton dos, mais c’était la première fois qu’Isaac se trouvait dans une telle situation et tu ne pouvais attendre de sa part qu’il reste complètement indifférent face à tout cela, pas qu’il n’avait à l’être. Ses émotions étaient complètement valides, tu aurais simplement aimé pouvoir faire tellement plus pour l’aider à passer au travers de tout cela. « Je suis vraiment désolé de l’apprendre, Penny. J’espère de tout cœur qu’Isaac et toi vous pourrez obtenir réparation pour le mal qu’ils ont fait, peu importe la façon. Je refuse d’accepter qu’ils puissent s’en sortir après ce qu’ils ont fait. » « Malheureusement, tu sais comme moi que les paparazzis payent rarement pour les conséquences de leurs actions… » Non, souvent, il n’y a que les gens visés par leurs conneries qui souffrent des conséquences, et qui doivent prendre les mesures nécessaires pour ne pas se retrouver victime d’une autre attaque de la sorte. Chose bien compliquée quand ton travail te force dans l’œil du public, comme c’est le cas de Rory et toi. « Ça devrait pas être le cas. Je veux dire, tu devrais pas avoir à revivre tout ça. » « Comme Swann et toi auriez jamais dû voir votre grande nouvelle annoncée dans les médias contre votre volonté. » Mais il était bien là, le revers de la médaille vis-à-vis de votre métier. Vous n’étiez pas toujours en contrôle de la narrative vous en entourant, parfois pour le meilleur, mais souvent pour le pire.

Devoir parler de l’intrusion est toujours aussi désagréable, mais tu sais que tu ne peux pas garder ce détail pour toi, tout comme tu sais que Rory est la meilleure personne pour en discuter parce qu’il comprend ta réalité, qu’il la partage depuis presque aussi longtemps que toi et que si quiconque peut te rassurer, c’est bien lui. « C’est… je peux même pas imaginer la soirée que vous avez du vivre, Penny. Les petits n’ont pas été trop secoués? Et vous, vous avez pas été blessés? » Tu secoues rapidement la tête pour le rassurer. « Non, non. On a pas été blessé, et Maia n’a rien vu, ni entendu. Mais Jude est encore troublé, il avait plus besoin qu’on reste avec lui pour s’endormir avant ça, mais maintenant il veut plus s’endormir tout seul et s’il se réveille pendant la nuit, il nous rejoint généralement dans notre lit. » Lit dans lequel Maia passe encore la grande majorité de ses nuits aussi, quelque chose qui s’annonçait légèrement compliquer avec l’arrivée des jumeaux dans quelques mois, mais tu essayais de ne pas trop te projeter. « Vous devriez peut-être dormir ailleurs pendant quelques jours, le temps de vous remettre de vos emotions. Vous vous y sentirez peut-être plus en sécurité. Je sais que c’est pas à vous de partir, que vous avez rien fait de mal, mais je m’inquiète de te savoir soumise à autant de stress. On a de la place à la maison, mais je comprendrais que ce soit pas le meilleur endroit pour vous dans ces circonstances. » Tu offres un sourire à ton meilleur ami, aucunement surprise de voir que sa premiere réaction est de vouloir vous héberger pour vous savoir en sécurité. « C’est vraiment adorable de proposer, mais vous venez d’accueillir Robin à la maison, la dernière chose dont vous avez besoin c’est des invites dans vos pattes. » Tu te souvenais encore trop bien des premières semaines suivant la naissance de Maia, ce besoin de se retrouver seulement vous quatre dans un petit cocon de paix. « On a augmenté la sécurité autour de la maison et on a pris les actions nécessaires contre le paparazzi qui s’est introduit chez nous. J’ai espoir que ce soit un événement isolé. » Tu ne sais pas s’il aurait été possible d’éviter les articles et toutes les rumeurs au sujet d’Isaac si vous aviez porté plainte dès la nuit des évènements, mais tu savais qu’il était inutile de te perdre dans des questionnements qui ne mèneraient a rien, votre réalité inéchangeable.

« Je sais exactement ce que tu ressens, tu sais. » Tu hoches doucement la tête. C’est bien pour cette raison que tu te sentais confortable de te confier à Rory, même si tu trouvais déplorable que lui aussi se soit retrouvé à l’occasion victime des rumeurs et des nouvelles de sa vie privée lui qui sont arrachés par des gens qui n’ont en tête que de se faire quelques dollars sur la tête de gens célèbres. « Quand nos fiancailles ont fuité dans la presse et qu’on nous a privé de l’opportunité de choisir comment l’annoncer publiquement… ça a été extrêmement difficile pour Swann. Et j’ai énormément culpabilisé de le voir traverser tout ça indirectement par ma faute. » Et tu avais été la première à vouloir lui rappeler que ce n’était pas de sa faute, mais pour vivre une situation similaire, tu ne comprenais que trop bien que ce sentiment de culpabilité n’était pas des plus simple à secouer. « Alors je sais combien tu dois te reprocher la situation, te dire qu’il lui serait jamais rien arrivé si t’évoluais pas dans cet univers-là. Mais tu pouvais pas savoir que ça prendrait ces proportions, et ce genre de choses devraient pas faire partie de notre métier. Ça ne devrait pas être un risque qu’on fait prendre à nos proches en vivant de notre passion. Ces personnes sont les fautives, pas toi. » « Tu sais, je suis habituée de gérer avec des rumeurs sur ma vie, de voir chacune de mes actions et de mes décisions décortiquer dans les médias, surtout après l’affaire Byers, mais Isaac… il mérite pas ça. Tu fais quoi toi, pour calmer la culpabilité? » Tu n’étais pas certaine qu’il existe réellement quelque chose à faire pour aider, un truc bien précis pour te sentir moins lourde vis-à-vis de tout cela, mais si quelqu’un pouvait avoir de bons mots, ce serait inévitablement Rory. « Ça te fait réfléchir, tout ça? Sur ce métier, sur ton rapport à la célébrité. » Tu hoches légèrement la tête, bien incapable de mentir à ton meilleur ami sur ce sujet. « Je sais que t’as pris du recul sur tout ça ces derniers temps et tu sais que je te soutiens quoi que tu fasses. T’as le droit de vouloir prendre davantage de temps pour te poser les bonnes questions, pour profiter de ta famille, et je peux t’assurer que tu dois rien à personne. » « Ma communauté de fans ne serait pas d’accord avec toi sur ce dernier point. » Pas que tu suivais avec grande attention tous les commentaires à ton sujet, mais il n’était pas rare que tu lises que les gens s’impatientaient de te revoir à l’écran, que tu perdais de plus en plus de ton momentum dans le monde du cinéma et de la télévision et qu’a ce rythme-là, tu ne serais rien de plus qu’une jeune actrice has been a peine passer la trentaine. « Ça me manque, de jouer, d’être devant la caméra. Je pensais pas que la pause serait si longue, entre l’affaire Byers, ma grossesse avec Maia et puis les jumelles maintenant. Je regrette rien, tu le sais bien, mais ce serait mentir que de dire que je me sens pas un peu vide, sans cette partie de moi. » que tu lui avoues avec totale transparence. « Mais quand il y a des affaires comme ça qui se produisent, je t’avoue que je sais pas. Je sais pas si je me vois imposer ça à Isaac, à nos enfants… » Tu soupires longuement. Maia était complètement obnubilée par les quelques jouets qu’elle avait sous la main. Sous ton ventre, tu pouvais sentir quelques mouvements des jumelles, te rappelant leur presence et il y avait Jude évidemment, qui était encore si chamboulé par sa vie qui ne cessait de changer constamment et cette intrusion avait été la goutte de trop dans un vase déjà bien plein. « Et Isaac a un horaire super chargé, si je reprends le chemin des plateaux après la naissance des jumelles, qui s’occupent de tout ce petit monde? Je sais pas, ça me donne mal à la tête chaque fois que j’y pense trop longuement je t’avoue. » Tu échappes un petit rire triste, sentant les tensions se loger à nouveau dans tout ton être. « Comment tu te sens toi, à l’idée de devoir repartir en tournage, maintenant que Robin est là? »
@Rory Craine I love you



(cringer #11) please don’t take my sunshine away P0rWgDf(cringer #11) please don’t take my sunshine away J36iNh6(cringer #11) please don’t take my sunshine away FyMeElc
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Y2qJLbW
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Vd7qr7j
(cringer #11) please don’t take my sunshine away YlMyvG3
(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Sdo13d7
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 2XVRHDx
(cringer #11) please don’t take my sunshine away FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(cringer #11) please don’t take my sunshine away MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5xYb87xY_o
POSTS : 11473 POINTS : 790

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) scarlett #1micah #2nina #2swann #57meet & greet (shining stars agency)

(ua zombie) swann #58


(cringer #11) please don’t take my sunshine away X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)535455565758

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Inu8




[spoiler="rps abandonnés"]maxgarrett #2wendy #2 › [url=https://www.30yearsstillyoung.com/t52061-craines-we-re-still-young-still-got-our-mindless-ways-and-our-timeles
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyMer 27 Sep 2023 - 8:10




(c) gwennifergifs & davidcorenswct
please don’t take my sunshine away.

« Vous nous faites rêver tous les deux. Comment tu te sens avec le mariage qui approche? » Il avait des étoiles plein les yeux rien que d'y penser, Rory, alors que la date n'avait jamais été plus proche et lui aussi impatient à l'idée que Swann porterait bientôt son nom. « Surexcité. J'ai l'impression d'attendre ce moment depuis une éternité alors que paradoxalement, j'ai pas vu passer les derniers mois ni les préparatifs. On veut vraiment que ce soit une journée spéciale non seulement pour nous, mais aussi pour tout le monde. » En ça, Rory espérait que tout irait pour le mieux et qu'au sein de sa famille, notamment, aucun incident ne serait à déplorer. Rien ne lui briserait plus le cœur que de voir éclater tensions et vieilles rancœurs entre les personnes les plus chères à son cœur, surtout ce jour-là. Penny, elle, avait vécu une soirée particulièrement traumatisante et c'est un Rory empathique et révolté qui redoutait que tout ça puisse aussi remuer de mauvais souvenirs. « C’est probablement le pire feeling, cette impression que je ne peux rien faire pour régler tout ça. » Et dieu sait qu'il n'avait pas le moindre mal à se l'imaginer, pour l'avoir vécu lui-même. « Tu voudrais pouvoir arranger les choses et faire disparaître le problème pour protéger l'homme que tu aimes, et y'a rien de plus naturel que ça. » Mais tout était malheureusement loin d'être aussi simple et ce genre de situations les plongeaient malheureusement en pleine impuissance, quoi qu'ils tentent de faire. Parce que ces personnes-là ne jouaient selon aucune règle, aucune morale. « Malheureusement, tu sais comme moi que les paparazzis payent rarement pour les conséquences de leurs actions… » - « Et c'est injuste, profondément injuste. » Qu'ils puissent piétiner la vie des autres impunément, comme si leur statut et leur notoriété leur donnaient un passe-droit dont ces personnes n'hésitaient pas à user. « Comme Swann et toi auriez jamais dû voir votre grande nouvelle annoncée dans les médias contre votre volonté. » Un moment que Rory avait longtemps gardé en travers de la gorge et qui avait eu de plus graves conséquences qu'il ne se sentait pas capable d'évoquer, encore moins aujourd'hui, de peur d'empirer la culpabilité qu'elle éprouvait déjà. « Ça a pas été un moment évident, mais on a surmonté ça. Ça nous a aussi incité à nous montrer plus prudents par rapport au mariage, et c'est sans doute pas plus mal comme ça. » Sans investir dans un service de sécurité renforcé, ils avaient fait preuve d'une extrême discrétion pour qu'aucun détail ne puisse fuiter dans la presse. Tout ce qu'ils voulaient, c'était préserver cette journée de l'attention des médias pour se protéger eux et leurs proches.

« Non, non. On a pas été blessé, et Maia n’a rien vu, ni entendu. Mais Jude est encore troublé, il avait plus besoin qu’on reste avec lui pour s’endormir avant ça, mais maintenant il veut plus s’endormir tout seul et s’il se réveille pendant la nuit, il nous rejoint généralement dans notre lit. » Son regard navré retrouva celui de son amie tandis qu'il sentit son cœur se serrer d'imaginer le chamboulement que cet épisode avait du être pour Jude, bien trop jeune pour devoir affronter ce genre d'injustice. « Je suis tellement désolé, Penny. C'est déjà affreux quand nos conjoints se retrouvent en première ligne et qu'on peut rien faire, mais les enfants... ils devraient jamais avoir à traverser ça. » La simple idée que sa fille puisse se retrouver un jour confrontée à ce type de situations lui retournait l'estomac. « Je suis sûr que vous faites tout ce qu'il faut pour chasser le souvenir de cette soirée et l'aider à retrouver son insouciance. Tout ce que j'espère, c'est qu'il pourra vite oublier tout ça. » Isaac et Penny étaient d'excellents parents pour le jeune garçon qui avait déjà connu une année compliquée et dont le couple avait pris grand soin pendant cette période d'acclimatation. Ils étaient prêts à tout pour le protéger, il était simplement injuste que des personnes malintentionnées menacent la tranquillité de leur vie de famille. « C’est vraiment adorable de proposer, mais vous venez d’accueillir Robin à la maison, la dernière chose dont vous avez besoin c’est des invites dans vos pattes. » - « Mais tu sais qu'on vous ferait de la place, s'il fallait. Ce serait vraiment pas un souci. » Ils pousseraient les meubles si ça pouvait leur permettre de les décharger d'une partie de leur inquiétude. Pour autant, ils le savaient tous les deux, ce genre de solutions seraient surtout temporaires et le fond du problème ne se situait pas là. « On a augmenté la sécurité autour de la maison et on a pris les actions nécessaires contre le paparazzi qui s’est introduit chez nous. J’ai espoir que ce soit un événement isolé. » - « Ça me rassure de l'entendre. Vous avez besoin de pouvoir vous retrouver au calme en famille et ce type, lui il mérite de répondre de ses actes. » Sinon ils savaient l'un comme l'autre que ce genre de choses deviendraient encore plus courantes, et il s'y refusait. « Mais Penny, tu sais que tu peux venir nous trouver à n'importe quelle heure, pour n'importe quoi. Il est pas question que vous traversiez ça seuls. » Il finit par insister, parce que c'était le plus important au final. Qu'elle se sente entourée dans ces moments compliqués où n'importe quel soutien faisait déjà une grande différence, il le savait.

« Tu sais, je suis habituée de gérer avec des rumeurs sur ma vie, de voir chacune de mes actions et de mes décisions décortiquer dans les médias, surtout après l’affaire Byers, mais Isaac… il mérite pas ça. Tu fais quoi toi, pour calmer la culpabilité? » Ses lèvres s'étirèrent à nouveau en un sourire empathique, alors qu'il lui était impossible de ne pas compatir à ce qu'elle ressentait de voir l'homme qu'elle aimait subir les conséquences directes de cette médiatisation. « J'essaie de me dire que je fais de mon mieux pour que Swann soit le moins souvent possible confronté aux mauvais cotés de cette situation. Que malgré ça il a quand même choisi de faire sa vie avec moi et de se concentrer sur tout ce que notre quotidien a de beau et insouciant le reste du temps. » La majorité du temps, la pression des journalistes leur semblait si loin qu'ils en venaient parfois à oublier qu'un rien pourrait à nouveau leur valoir d'être dépossédés de leur intimité et de leur droit à la protéger. « Je me dis parfois qu'il mérite mieux, qu'il devrait pas avoir à redouter qu'on s’immisce une nouvelle fois dans notre vie. Mais ensuite, je me souviens qu'il avait déjà conscience de tous ces aspects quand il m'a rencontré, et qu'il a quand même voulu se marier avec moi. Et que ça doit vouloir dire qu'il considère avoir tout pour être heureux, même en sachant tout ça, et moi c'est la seule certitude dont j'ai besoin. » Et par ces mots, il espérait faire comprendre à Penny que là où elle éprouvait elle aussi une culpabilité inévitable, Isaac ne lui tenait sans doute pas rigueur de ce qui s'était passé. Il l'aimait, et probablement qu'il ne voudrait pas changer quoi que ce soit à la vie qu'ils vivaient, même si elle allait avec son lot de complications. « Ma communauté de fans ne serait pas d’accord avec toi sur ce dernier point. » - « Tes vrais fans sont ceux qui font passer ton bonheur avant le reste. Je t'assure qu'ils sont beaucoup plus nombreux que tu le penses à aimer et soutenir la vraie Penny, indépendamment de ses rôles. » Il lui assura doucement, convaincu que ceux dont le soutien était resté infaillible toutes ces années ne se détourneraient pas d'elle parce qu'elle profitait d'une pause loin des plateaux de tournage. « Ça me manque, de jouer, d’être devant la caméra. Je pensais pas que la pause serait si longue, entre l’affaire Byers, ma grossesse avec Maia et puis les jumelles maintenant. Je regrette rien, tu le sais bien, mais ce serait mentir que de dire que je me sens pas un peu vide, sans cette partie de moi. » Secouant la tête, il souffla. « Ces deux sentiments peuvent cohabiter, tu sais. Tu peux vouloir être présente pour ta famille et quand même regretter les tournages. » Et lui, ça le rassurait d'entendre que ça lui manquait, parce qu'il savait combien elle pouvait aimer ce métier. Il ne l'inciterait jamais à reprendre le travail avant qu'elle s'y sente prête, mais un talent comme le sien méritait une nouvelle chance de briller. « Mais quand il y a des affaires comme ça qui se produisent, je t’avoue que je sais pas. Je sais pas si je me vois imposer ça à Isaac, à nos enfants… » - « Et Isaac a un horaire super chargé, si je reprends le chemin des plateaux après la naissance des jumelles, qui s’occupent de tout ce petit monde? Je sais pas, ça me donne mal à la tête chaque fois que j’y pense trop longuement je t’avoue. » Il pouvait voir que la question la taraudait et la dernière chose qu'il souhaitait, c'était qu'elle s'inquiète pour ce genre de choses quand son énergie méritait en ce moment d'être consacrée au bon déroulé de sa grossesse. « C'est normal que ça t'inquiète, ta vie a beaucoup changé depuis la dernière fois que tu as tourné et ça va forcément nécessiter des ajustements. Mais tu serais pas la première mère à reprendre le boulot et à avoir simplement besoin d'un peu d'organisation pour t'y retrouver. » Il lui assura, espérant pouvoir apaiser au moins une part de ses craintes. « Vous aurez toujours la possibilité d'engager une nounou, quelqu'un qui t'aiderait à déculpabiliser quand tu seras au boulot. Tu peux seulement te pencher sur la question pour commencer, et prendre le temps de décider. » Avec l'accouchement à venir et les prochains mois qu'elle aurait sûrement à cœur de consacrer à sa petite famille, rien ne pressait.

« Comment tu te sens toi, à l’idée de devoir repartir en tournage, maintenant que Robin est là? » Cette question, bien sûr qu'il se l'était lui-même déjà posé et qu'elle avait parfois le don de réveiller les mêmes craintes chez lui, tel qu'il avait à cœur de s'en confier aujourd'hui à celle qui le connaissait de toute façon par cœur. « Ça m'inquiète aussi, forcément. Parce que la dernière chose que je veux, c'est sacrifier des moments en famille et rater certaines choses pour partir en tournage. Je me suis promis de toujours faire passer ma famille avant, mais on sait tous les deux combien tout peut parfois nous dépasser. » Combien un tournage pouvait parfois devenir chronophage, entre les réécritures de dernière minutes et les reshoots, les changements de direction qui pouvaient ralentir un projet ou simplement les déplacements que ça impliquait, d'être au casting d'un film ou d'une série dans lesquels étaient mis beaucoup de moyens. « J'ai l'intention de reprendre en douceur. Un seul projet à la fois pour commencer, histoire de limiter mes déplacements. Ce sera sûrement pas parfait et j'aurai quand même à m'absenter, mais Swann pourra compenser ces moments-là et avec Wendy qui a proposé de nous aider, Robin aura toujours quelqu'un auprès d'elle. » Et c'était tout ce qui comptait le plus à ses yeux, que sa fille ne souffre pas de la situation et vive cette transition en douceur. Il était prêt à tous les aménagements nécessaires pour la perturber le moins possible. Finalement, d'une voix plus douce, il ajouta. « Ça veut dire que je serai là pour partager avec toi les bouleversements que ça impliquera si tu décides un jour de reprendre les tournages. Qu'on pourra partager nos astuces pour assurer le rythme malgré les nuits trop courtes, notamment. » Il essayait de lui présenter les choses de la façon la plus rassurante possible. Après tout, ils étaient deux jeunes parents qui composaient avec un boulot prenant et une vie personnelle qu'ils voulaient faire passer avant tout ; ils pouvaient sans mal se mettre à la place l'un de l'autre. La dernière fois qu'ils avaient tourné en même temps, leur vie était bien différente et moins remplie, mais aujourd'hui Rory voyait ces changements comme une véritable bénédiction. Ce ne serait sûrement pas facile, mais ils y arriveraient. « Mais c'est ton choix et celui de personne d'autre. Et ils peuvent tous attendre, ne les laisse jamais te faire croire le contraire. » Disparaître du paysage médiatique voulait forcément dire renoncer à certaines opportunités et perdre une partie de l'attention de l'opinion publique, mais ça n'était pas irréversible et elle ne serait pas la première à faire un retour le jour où elle s'y sentirait prête. Elle avait aussi d'autres préoccupations, et seuls ceux qui n'avaient jamais été à sa place pouvaient le lui reprocher. Et leur avis n'avait pas à peser plus lourd que le reste.



(cringer #11) please don’t take my sunshine away JTdVfXP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QqLqwzn
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QoPDAKU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away E0B9M70
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hod8yO6

(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away WJ4yJXe
(cringer #11) please don’t take my sunshine away GmWTCGB
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Lcds5AP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Qi7UeVN

 (cringer #11) please don’t take my sunshine away 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13681 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyLun 20 Nov 2023 - 13:27



« Tu voudrais pouvoir arranger les choses et faire disparaître le problème pour protéger l’homme que tu aimes, et y’a rien de plus naturel que ça. » Tu n’étais pas surprise de réaliser que si quelqu’un pouvait parfaitement te comprendre, c’était Rory. De l’entendre mettre des mots sur tes émotions, mais surtout de l’entendre te rassurer comme quoi c’est completement naturel de te sentir ainsi suffisait à alléger ne serait-ce qu’un petit peu le poids sur tes épaules. Tu ne te t’attendais pas à ce qu’il trouve une solution miracle à tes problèmes, rien ne saurait réellement effacer les traces et les impacts de cet invasion de votre vie privée, autant l’intrusion de ce paparazzi dans votre domicile que cet article rempli de mensonges, mais le simple fait d’être écoutée et supportée par quelqu’un qui comprenait que trop bien cette réalité te faisait du bien. Faire payer les paparazzis était un rêve difficilement atteignable, les gens effectuant cette profession souvent bien plus protéger que tu n’avais l’impression de l’être. Fort heureusement, tu étais assez bien entourée pour savoir que la plupart de tes amis et ta famille savaient de ne pas croire tout ce qui était écrit à ton sujet, et que cela se répandait désormais à ton amoureux. « Ça a pas été un moment évident, mais on a surmonté ça. Ça nous a aussi incité à nous montrer plus prudents par rapport au mariage, et c’est sans doute pas plus mal comme ça. » « Ça devrait pas être la norme. » Mais malheureusement, vous saviez tous les deux que c’était en quelque sorte le prix à payer pour votre statut de célébrité. Tu n’espérais qu’une chose, que toutes les touches de préventions dont Rory et Swann avaient dû faire preuve pendant l’organisation du mariage sufissent à garder les curieux loin de ce jour spécial pour que les mariés puissent pleinement profiter de ce moment qui n’appartient qu’à eux.

« Je suis tellement désolé, Penny. C’est déjà affreux quand nos conjoints se retrouvent en première ligne et qu’on peut rien faire, mais les enfants… ils devraient jamais avoir à traverser ça. » Tu ne peux qu’approuver d’un léger mouvement de la tête, encore légèrement dépassée de tout ce qui s’est passé cette nuit-là. « Je suis sûr que vous faites tout ce qu’il faut pour chasser le souvenir de cette soirée et l’aider à retrouver son insouciance. Tout ce que j’espère, c’est qu’il pourra vite oublier tout ça. » Tu avais exactement le même souhait, même si tu n’étais pas certaine d’en faire assez lorsqu’il était question de Jude, ou même d’Isaac. Tu te sentais terriblement impuissante, la situation bien plus grande que toi et hors de ton contrôle, un sentiment que tu étais loin d’apprécier. Tu aurais aimé pouvoir promettre à l’homme que tu aimes que tout cela ne serait qu’un évènement isolé, que rien de tout cela ne se reproduirait, que votre famille était en sécurité, mais tu étais toi-même incapable d’y croire pleinement et tu peinais à gérer avec toutes les émotions que cela te faisait ressentir. « J’ai juste peur que ce ne soit pas assez. » que tu lui avoues dans un murmure désabusé. Tu crains de ne pas en faire assez, ou que ton métier, ton mode de vie soit trop pour ton amoureux, pour votre famille. Effrayée de ne pas savoir faire les bons choix, pour lui, pour eux, pour toi. Un mélange incessant que tu reportes constamment, mais qui te nargue dans le fond de tes pensées constamment. « Mais tu sais qu’on vous ferait de la place, s’il fallait. Ce serait vraiment pas un souci. » « T’es le meilleur, je te l’ai dit récemment ça? » que tu commentes, touchée par cette attention tout à fait typique de la part de ton meilleur ami. Tu ne doutais pas qu’un seul instant qu’il n’hésiterait pas à tout lâcher pour te venir en aide, et que de t’ouvrir sa maison pour assurer ta sécurité et celle de ta famille n’était pas un problème à ses yeux, même avec la toute petite fille étant venue chambouler son quotidien il y a quelques jours à peine. « Ça me rassure de l’entendre. Vous avez besoin de pouvoir vous retrouver au calme en famille et ce type, lui il mérite de répondre de ses actes. Mais Penny, tu sais que tu peux venir nous trouver à n’importe quelle heure, pour n’importe quoi. Il est pas question que vous traversiez ça seuls. » « J’hésiterai pas Rory, merci pour tout. » Pour l’offre, mais aussi pour l’écoute, la présence, la constance qu’il avait su être dans ta vie depuis plusieurs années maintenant.

« J’essaie de me dire que je fais de mon mieux pour que Swann soit le moins souvent possible confronté aux mauvais côtés de cette situation. Que malgré ça il a quand même choisi de faire sa vie avec moi et de se concentrer sur tout ce que notre quotidien a de beau et insouciant le reste du temps. Je me dis parfois qu’il mérite mieux, qu’il devrait pas avoir à redouter qu’on s’immisce une nouvelle fois dans notre vie. Mais ensuite, je me souviens qu’il avait déjà conscience de tous ces aspects quand il m’a rencontré, et qu’il a quand même voulu se marier avec moi. Et que ça doit vouloir dire qu’il considère avoir tout pour être heureux, même en sachant tout ça, et moi c’est la seule certitude dont j’ai besoin. » Tu te laisses imprégner des mots du Craine, à la fois épatée, soulagée et peut-être même un peu envieuse de la certitude qui existe au sein de la relation entre Swann et Rory. Tu sais que tout n’a pas toujours été simple pour les deux hommes, qu’ils ont eu leurs lots de hauts et de bas dans les dernières années, mais de les savoir ensemble, heureux et plus solides que jamais malgré les frasques des journalistes, ça te donnait du courage et l’espoir de croire que les montagnes devant toi peuvent être surmontées, qu’importe si tu n’en as pas l’impression présentement. « Ça fait tellement du bien de te voir si heureux, Rory. On en a fait du chemin tous les deux dans les dernières années, hein? Si tu avais encore parfois l’impression d’avancer à tâtons, sans trop savoir où tu vas ou ce que tu fais, il n’y a pas de comparaison possible avec l’actrice brisée que tu étais, celle qui avait trouvé refuge dans l’ancien loft du jeune homme, effrayée de mettre les pieds dehors et faire face au reste du monde. « Tes vrais fans sont ceux qui font passer ton bonheur avant le reste. Je t’assure qu’ils sont beaucoup plus nombreux que tu le penses à aimer et soutenir la vraie Penny, indépendamment de ses rôles. » « J’ai peur qu’on m’ait déjà oublié. Tu sais comment c’est dans ce milieu, le public a la mémoire courte. Sauf lorsqu’il s’agit des scandales. » Si tu as envie de croire que tu as plus souvent été aimé que victime d’une campagne de haine pendant ta longue carrière, tu n’es pas naïve au point de croire qu’il n’y a pas une certaine communauté qui t’a tourné le dos suite aux divers scandales te reliant à Matthew Byers. « Ces deux sentiments peuvent cohabiter, tu sais. Tu peux vouloir être présente pour ta famille et quand même regretter les tournages. » Et ils cohabitaient de manière permanente depuis plusieurs mois maintenant, et tu ne savais toujours pas comment gérer avec tout cela. « C’est normal que ça t’inquiète, ta vie a beaucoup changé depuis la dernière fois que tu as tourné et ça va forcément nécessiter des ajustements. Mais tu serais pas la première à reprendre le boulot et à avoir simplement besoin d’un peu d’organisation pour t’y retrouver. » Non, bien sûr que tu ne serais pas la première, ni la dernière, c’est quelque chose que l’on voit tous les jours dans toutes les sphères, qu’importe le métier, et pourtant, tu te sens prisonnière, comme si tu étais incapable d’être à la fois Penny l’actrice, et Penny la maman, les deux entités ayant rarement été amenés à coexister. « Vous aurez toujours la possibilité d’engager une nounou, quelqu’un qui t’aiderait à déculpabiliser quand tu seras au boulot. Tu peux seulement te pencher sur la question pour commencer, et prendre le temps de se décider. » « Je pense que je vais avoir besoin d’un moment avant de faire confiance à qui que ce soit pour lui confier mes enfants après ce qui s’est passé. » Cette intrusion était venue te secouer sur bien des niveaux, et l’idée d’avoir une inconnue dans ta maison, passant du temps auprès de tes enfants étaient quelque chose qui te mettaient sur le qui vive présentement, même si tu te doutais qu’en temps et lieu, ce serait sans aucun doute la solution la plus efficace à tous tes doutes et tes problèmes.

« Ça m’inquiète aussi, forcément. Parce que la dernière chose que je veux, c’est sacrifier des moments en famille et rater certaines choses pour partir en tournage. Je me suis promis de toujours faire passer ma famille avant, mais on sait tous les deux combien tout peut parfois nous dépasser. » Rory et toi étiez similaires sur aspect, c’est quelque chose sur lequel vous aviez éventuellement connectés, lors de vos premiers tournages ensemble, l’importance que vous accordiez à vos familles. Lui auprès de sa fratrie à l’époque, toi éternellement protectrice de ton petit frère. Vos familles avaient bien changé depuis, mais le sentiment restait le même, ce qui rendait les réalités de votre métier toujours aussi complexes. « J’ai l’intention de reprendre en douceur. Un seul projet à la fois pour commencer, histoire de limiter mes déplacements. Ce sera sûrement pas parfait et j’aurai quand même à m’absenter, mais Swann pourra compenser ces moments-là et avec Wendy qui a proposé de nous aider, Robin aura toujours quelqu’un auprès d’elle. » « Et tu sais que si jamais Swann a besoin quand tu es en déplacement, il y aura toujours une place pour lui et Robin chez les Jensen. » Votre chaos était leur chaos, une place pour eux toujours libre pour eux de la même manière que tu savais qu’une place pour ta famille existerait toujours chez Rory et Swann. « Comment va ta petite sœur? Et le reste de ta famille? » que tu lui demandes, venant aux nouvelles des Craine, dont les panoplies avaient toujours été fascinantes à ton sens de fille venant d’une petite famille, comparativement à la tribu dans laquelle Rory avait été élevé. « Ça veut dire que je serai là pour partager avec toi les bouleversements que ça impliquera si tu décides un jour de reprendre les tournages. Qu’on pourra partager nos astuces pour assurer le rythme malgré les nuits trop courtes, notamment. » « Ça, et les crises de dents, et les terrible twos. » que tu renchéris avec un léger rire. Tu étais heureuse de pouvoir partager toutes ces choses avec Rory, le plaisir de voir grandir vos filles ensemble, avec seulement quelques mois les séparant les unes des autres. « Mais c’est ton choix et celui de personne d’autre. Et ils peuvent tous attendre, ne les laisse jamais te faire croire le contraire. » Tu lâches un long soupir, venant poser ta tête contre son épaule, trouvant refuge et réconfort auprès de lui comme tu le faisais depuis longtemps maintenant. « Merci Rory. De toujours savoir quoi dire. » Des petits bruits se font entendre, et c’est sans aucun doute ton ouïe de mère qui t’interpelle même si les sons n’appartiennent pas à ta fille, te rappelant la présence d’un nouveau petit bébé dans la maison. « Oh, je crois qu’on a quelqu’un qui veut se joindre à nous. » Tu relèves la tête, ton regard tourné vers le corridor qui mène sans doute à la chambre de la fille de Rory. « Je peux venir avec toi, aller la chercher? » que tu lui demandes, impatiente de poser les yeux sur la petite Robin.
@Rory Craine I love you



(cringer #11) please don’t take my sunshine away P0rWgDf(cringer #11) please don’t take my sunshine away J36iNh6(cringer #11) please don’t take my sunshine away FyMeElc
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Y2qJLbW
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Vd7qr7j
(cringer #11) please don’t take my sunshine away YlMyvG3
(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Sdo13d7
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 2XVRHDx
(cringer #11) please don’t take my sunshine away FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
(cringer #11) please don’t take my sunshine away MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-trois ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : comblé de bonheur d'avoir épousé Swann le 2 juin dernier, après sept ans d'amour, il est rempli de fierté à l'idée que son mari porte enfin officiellement son nom. leur fille Robin (22.02.2023), adoptée par le couple en mai 2023, parfait encore un peu plus le tableau : il a tout ce dont il a toujours rêvé.
MÉTIER : acteur, il a effectué un retour au premier plan remarqué grâce à son dernier film, primé à La Berlinale 2023, qui lui a ouvert de nombreuses portes et valu d'être choisi pour camper le rôle titre d'un ambitieux projet : un biopic centré sur la vie de John Fitzgerald Kennedy, Jr. le grand écran lui tend plus que jamais les bras mais il caresse aussi l'espoir de réaliser un autre de ses rêves : passer derrière la caméra.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer avec leur fille Robin et Brownie, leur berger australien, dans un endroit qui leur ressemble.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5xYb87xY_o
POSTS : 11473 POINTS : 790

TW IN RP : anxiété, adoption, alcoolisme d'un proche (mère), surexposition médiatique.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › s'en est pris physiquement à un réalisateur qui avait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il a concrétisé son plus grand rêve en fondant une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) scarlett #1micah #2nina #2swann #57meet & greet (shining stars agency)

(ua zombie) swann #58


(cringer #11) please don’t take my sunshine away X6xpyO7y_o
rowann #57 & #58 › you make my heart feel like it's summer when the rain is pouring down. you make my whole world feel so right when it's wrong. that's how I know you are the one. when we are together, you make me feel like my mind is free, and my dreams are reachable. life, it's easy to be scared of with you, I am prepared for what is yet to come. 'cause our two hearts will make it easy. joining up the pieces together, making one. ❘ 12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536373839404142434445464748495051 (UA)52 (UA)535455565758

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 3HKw6S5t_o
crainesnina #2 › in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 7ysapwAx_o
cringer #12 › i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away B9247d8ccb149d8b8b4c32571f5df64340ff257b
ruben #4 › one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away A13f40eac2a437cd426fa27238e2ba84ee8e4adb
lewaine #5 › she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : penny #12 › mabel #1


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ac7a416e3d335ee3bb19a8f9e74ac3cba7861f10
wendy (scénario libre) › you belong among the wildflowers, you belong in a boat out at sea. you belong with your love on your arm, you belong somewhere you feel free. you deserve deepest of cover, you belong in that home by and by. you belong among the wildflowers, you belong somewhere close to me. far away from your trouble and worry. you belong somewhere you feel free.

(cringer #11) please don’t take my sunshine away 5f0fb260fc63b1bac46fdea6a4de4ce3828f0c72
garrett (scénario libre) › there's a bond that brothers know, and it gets stronger as they grow. a love that time and miles can't come between. we disagree but in the end, there will never be two closer friends. and brotherly love is something we all need. they share the same last name and the same color eyes, but they fight like tigers over one old red bike. but, they've got something special, it's brotherly love.

RPs TERMINÉS : (2024) eddie #1

(2023)swann #38swann #39swann #40swann #41garrett #1swann #42mariage rowannswann #44swann #45 (event pride)rosalie #8zoya #3wyatt #2swann #46 (survival academy)swann #47 (survival academy)swann #48 (survival academy)swann #49swann #50ruben #3penny #11swann #55nina #1zoya #4luz #1

(2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36las posadashalston #1 (secret santa)ruben #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micahchez mileschez eddiechez thomaschez les crainechez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)swann #56 (2017)

(ua) swann #28 (slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (zombie) swann #51swann #53 (gothique) swann #52swann #54

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Inu8




[spoiler="rps abandonnés"]maxgarrett #2wendy #2 › [url=https://www.30yearsstillyoung.com/t52061-craines-we-re-still-young-still-got-our-mindless-ways-and-our-timeles
AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, gifs rowann & ruben @harley, gif craine @obsessed-artist @lexiresources @livelovecaliforniadreams @nairobi @jofridapettersen, gif cringer @riosresources @nairobi, gif lewaine @lonelywolfgifs, gif wendy @harley, gif garrett @lomapacks, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton (ft. joseph quinn) & blake aldridge (ft. austin butler)
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory
https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note
https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine
https://berzvtto.tumblr.com/

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyVen 15 Déc 2023 - 22:28




(c) gwennifergifs & davidcorenswct
please don’t take my sunshine away.

« Ça devrait pas être la norme. » Bien sûr qu'il partageait son avis et qu'un voile de tristesse recouvrait encore aujourd'hui son regard lorsqu'il repensait à la façon dont on avait envahi leur intimité à l'époque. « Je m'estime déjà chanceux que ce soit pas allé plus loin, aussi triste que ce soit sans doute. » Il avoua dans un souffle, ajoutant. « Je crois que quand on a subi un harcèlement médiatique comme celui que toi et moi on a enduré il y a trois ans, on apprend à apprécier quand les médias s'imposent des limites. » Mais ça n'enlevait rien au fait qu'elle avait raison et que rien de tout ça n'était normal, peu importe à quel point il avait été soulagé que la situation reste malgré tout sous contrôle et que la presse n'en profite pas pour se lancer aux trousses de Swann et pour épier le moindre de leurs faits et gestes. L'acteur s'était senti particulièrement épié après ça, mais personne n'avait pris sa famille pour cible comme c'avait été le cas pour Penny, le soir où ces hommes étaient allés beaucoup trop loin. « J’ai juste peur que ce ne soit pas assez. » Il accueillit ses doutes d'une moue compatissante, ne pouvant qu'imaginer combien elle se sentait impuissante dès que la sécurité de ses proches était menacée et plus encore alors que Jude avait déjà intégré leur famille dans des circonstances compliquées. Penny était formidable avec lui, mais il n'avait pas de mal à comprendre qu'elle doute parfois d'être légitime dans le rôle qui était aujourd'hui le sien. « C'est normal de douter. Mais on sait tous les deux que tu fais déjà le maximum et que dans cette situation, t'as rien à te reprocher. » Et même s'il savait combien il pouvait être facile de s'en vouloir, facile de se reprocher la situation lorsque leur métier était indirectement en cause, il ne pouvait pas la laisser se convaincre que c'était réellement de sa faute. Parce qu'elle n'avait pas signé pour ça, Penny, et que la situation avait tout d'injuste. « T’es le meilleur, je te l’ai dit récemment ça? » Son sourire s'étirant quelques peu, laissant percevoir un soupçon de malice, il reprit. « Oh je suis prêt à parier que oui, mais ça fait jamais de mal de l'entendre, pas vrai ? » Une chance qu'elle sache depuis le temps que ça n'était pas vraiment le genre de la maison, d'aller à la pêche aux compliments. « J’hésiterai pas Rory, merci pour tout. » - « Vous en feriez autant pour nous. » Il en était absolument convaincu, quand bien même ça n'était pas la raison pour laquelle il tenait à être aussi présent pour eux. Penny comptait énormément pour lui et il en allait de même pour sa petite famille, chez qui il voudrait tant pouvoir effacer le souvenir de cette terrible soirée.

« Ça fait tellement du bien de te voir si heureux, Rory. On en a fait du chemin tous les deux dans les dernières années, hein? » Une partie de lui peinerait presque encore à s'en convaincre, quand une autre n'avait qu'à regarder tout autour d'eux pour mesurer combien sa vie avait pu changer en l'espace de trois ans. Combien tout avait en fait pu changer pour le meilleur et lui réaliser ses plus grands rêves, auprès de Swann. « Je crois que si on nous avait dit à l'époque que c'était ce qui nous attendait, ni toi ni moi ne l'aurions cru. » Lorsque l'affaire Byers avait fait beaucoup de dégâts et qu'ils en étaient tous les deux à un moment de leur vie particulièrement compliqué, que la seule idée de trouver le bonheur auprès de quelqu'un et de fonder une famille semblait presque utopiste. « On a eu énormément de chance de tomber sur eux. Isaac et Swann, ils en supportent beaucoup et même si on doute à certains moments de les mériter, je sais qu'ils nous laisseraient pas en douter une seconde. » C'était aussi en ça qu'ils étaient aussi chanceux de les avoir, aussi chanceux d'avoir fondé un foyer à leurs cotés et d'avoir fait d'eux leurs partenaires de vie. Parce que tout le monde n'en aurait pas accepté autant, que beaucoup auraient pris peur devant ce que leur métier et impliquait. Mais pas eux. Ainsi si Penny éprouvait un jour l'envie de reprendre les tournages, Rory savait qu'Isaac la soutiendrait. « J’ai peur qu’on m’ait déjà oublié. Tu sais comment c’est dans ce milieu, le public a la mémoire courte. Sauf lorsqu’il s’agit des scandales. » Elle n'avait pas tort, mais il ne serait pas Rory si son premier réflexe n'avait pas été de se fendre d'une réponse optimiste, à l'image de celle qu'il aurait sans doute voulu entendre à l'époque, lorsque lui aussi doutait de pouvoir revenir. D'être attendu, surtout. « Brendan Fraser pensait aussi qu'on l'avait oublié. Michelle Yeoh. Mark Hamill. Robert Downey Jr. Ils se sont tous éloignés des plateaux de tournage pendant de longues périodes suite à divers problèmes, et pourtant le public les a ré-accueilli avec enthousiasme quand ça a été le bon moment. Et certains avaient la cinquantaine passée, toi tu en es encore loin. » Et le scandale qui l'avait touché était aussi différent, aujourd'hui l'opinion publique avait en grande partie accepté que les agissements de Byers étaient impardonnables et peu oseraient encore défendre cet homme. « Je sais qu'ils seraient nombreux à te soutenir avec la même passion si tu décidais de reprendre le boulot. Mais c'est un choix qui t'appartient, à toi seule, et personne devrait interférer dans celui-ci. » Pas même lui, en dépit du souhait qu'il formulait de la voir renouer avec sa passion s'il y avait la plus petite chance que ce souhait l'anime elle aussi. Il ne lui forcerait jamais la main et accepterait sans broncher qu'elle se concentre sur sa vie de famille ou désire se consacrer au bénévolat si c'était ce qu'elle préférait. Penny était une actrice formidable, mais elle était aussi bien loin de n'être que ça. « Je pense que je vais avoir besoin d’un moment avant de faire confiance à qui que ce soit pour lui confier mes enfants après ce qui s’est passé. » - « Je comprends, oui. Et tu sais qu'en attendant, on serait ravis de vous dépanner quand c'est possible. » Ses appréhensions étaient légitimes, il nourrirait les mêmes s'il avait du vivre un traumatisme tel que celui que Penny et les siens avaient enduré l'autre soir. Le plus important, c'était de lui faire sentir qu'elle pourrait toujours se reposer sur lui, sur eux, en toutes circonstances. « Et tu sais que si jamais Swann a besoin quand tu es en déplacement, il y aura toujours une place pour lui et Robin chez les Jensen. » Son sourire s'étira un peu plus, pas surpris un instant qu'elle lui retourne déjà la proposition. « Tu es adorable. Je lui dirai que tu as proposé, je sais que ça lui fera très plaisir. » D'autant plus que lui ne tarderait pas à reprendre le boulot et que son nouveau projet, s'il se concrétisait bel et bien, l’amènerait à voyager à nouveau. L'aide qu'elle était prête à offrir à Swann en son absence valait tout l'or du monde à ses yeux, ça Penny le savait.

« Comment va ta petite sœur? Et le reste de ta famille? » La petite blonde prenait toujours la peine de s'enquérir des nouveautés survenues dans la vie de son frère et de ses sœurs, et ça touchait toujours Rory qui sentait chaque fois son cœur se gonfler de fierté lorsqu'il les mentionnait. « Elle va bien, même si elle peut parfois oublier de répondre à mes messages plusieurs jours d'affilée et puis subitement se rappeler de mon existence. Mais c'est Wendy, elle est jeune et elle prend pas souvent le temps de se poser. Elle mène sa vie avec une certaine insouciance et je dois dire que je la lui envie, parfois. » Il confia dans un sourire un brin songeur. Il ne changerait rien à sa vie s'il en avait l'opportunité, ça Penny le savait, mais il lui arrivait de repenser à l'époque où lui aussi se laissait porter sans rien appréhender d'autre que de décevoir un peu plus ses parents. Aujourd'hui il était père, sa carrière connaissait aussi un nouveau tournant, c'était autant de responsabilités qui lui valaient parfois de douter d'être à la hauteur et de se remettre en question. Heureusement, ça ne durait jamais bien longtemps lorsque vous étiez marié à un homme comme Swann, capable de balayer vos doutes d'un simple baiser ou en quelques mots encourageants. « Tout le monde va bien. La grossesse de Rosalie se déroule sans difficulté, c'est un vrai soulagement après la dernière fois. Garrett est très occupé mais il a été vraiment présent pour moi à chaque étape de la procédure d'adoption. Et Nina devrait épouser Ruben dans quelques mois, s'ils en trouvent le temps avec leur boulot. On a tous un peu hâte, forcément. » Et lui se réjouissait de pouvoir lui partager des bonnes nouvelles, après que sa famille ait connu son lot d'épreuves et n'ait pas toujours été des plus unies. Les trois dernières années les avaient parfois opposés, éloignés, mais n'avaient jamais altéré les liens qui les unissaient. « Ça, et les crises de dents, et les terrible twos. » Il eut cette fois un rire un peu plus nerveux, forcé d'appréhender rien qu'un peu l'idée de reprendre le chemin des tournages avec un bébé de quelques mois à la maison et un quotidien forcément bouleversé à plus d'un titre. Bouleversements que Penny connaissait déjà bien. « Je crois que tu vas avoir beaucoup de choses à m'apprendre alors je m'excuse d'avance si j'abuse niveau questions, au moins au début. » Penny avait déjà un peu plus d’entraînement que lui, à l'instar de Zoya sur qui il pouvait compter pour répondre à certaines de ses interrogations, alors ça l'aiderait à n'en pas douter de pouvoir partager tout ça avec elle et d'avoir quelqu'un sur qui se reposer lorsqu'il douterait de bien faire, surtout. « Merci Rory. De toujours savoir quoi dire. » Son sourire s'attendrit à nouveaux et ce sont ses bras que Rory resserra doucement autour d'elle, convaincu que ce geste était encore plus parlant que tout ce qu'il aurait pu dire. A l'étage, en tout cas, il y en avait une qui donnait à présent de la voix. « Oh, je crois qu’on a quelqu’un qui veut se joindre à nous. » Les pleurs de Robin sonnaient à présent l'imminence d'une rencontre avec Penny, ce dont Rory se réjouissait du plus profond de son cœur. « Je crois qu'elle nous trouve trop bavards et qu'elle est impatiente de te rencontrer. » Comme lui était impatient de retrouver sa fille et de la serrer dans ses bras pour la calmer, Robin sans doute encore un peu impressionnée par son nouvel environnement. Tout ça était encore aussi nouveau pour elle que pour eux, il ne l'oubliait pas. « Je peux venir avec toi, aller la chercher? » - « Bien sûr, oui. Suis-moi, c'est par ici. » Il comptait bien évidemment le lui proposer et se réjouissait qu'elle le lui demande. Le brun rejoignit ainsi les escaliers prit la direction de la chambre de sa fille, entrant dans celle-ci à pas de velours jusqu'à s'approcher doucement du berceau. Se penchant au-dessus de celui-ci, il déposa ensuite une main contre le dos de Penny et souffla. « Je te présente Robin. Notre petit miracle. » Et son regard brillait d'une émotion et d'un bonheur sans pareil tandis qu'il s'entendait le formuler tout haut, peinant encore à croire qu'elle était bel et bien là, auprès d'eux. « Trésor, voici Penny. » Robin avait cessé de pleurer et ses deux yeux détaillaient maintenant le visage de la jeune femme avec intérêt, ses pleurs bien vite remplacés par des gazouillements enthousiastes. « Tu vois ce que je vois ? Je crois qu'on peut dire qu'elle t'a instantanément adoptée. » Et il n'en était pas étonné un seul instant, et pas seulement parce que Penny avait toujours su y faire avec les enfants. Aussi parce que c'était Penny.



(cringer #11) please don’t take my sunshine away JTdVfXP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QqLqwzn
(cringer #11) please don’t take my sunshine away QoPDAKU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away E0B9M70
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hod8yO6

(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away WJ4yJXe
(cringer #11) please don’t take my sunshine away GmWTCGB
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Lcds5AP
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Qi7UeVN

 (cringer #11) please don’t take my sunshine away 394614564 :
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
l’ère de l'apaisement
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Hu5cwsy Présent
ÂGE : trente-et-un ans (03.08.1992)
SURNOM : Penny étant déjà le surnom de Penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : deux ans qu'il lui fait vivre la plus folle et la plus belle des histoires, Isaac est tout pour elle et plus encore.
MÉTIER : actrice et bénévole dans plusieurs organismes.
LOGEMENT : la maison à Toowong commence à se faire petite entre Jude, Maia et l'arrivée imminente des jumeaux.
(cringer #11) please don’t take my sunshine away F0c82cd6bbcf2807fee54a1977213311e7cfc0c2
POSTS : 13681 POINTS : 60

TW IN RP : mentions d'agression sexuelle, neurodiversité, parentalité, mentions d'abandon d'enfant.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège › fière belle-maman de Jude (13.09.2018) et maman de Maia (14.06.2022) et les jumeaux Jack et Mila (01.08.2023) › bénévole auprès des enfants malades depuis 2020 › être devant la caméra lui manque, mais elle sait son temps auprès des siens plus précieux que jamais.
CODE COULEUR : Penny crée des malaises en mediumorchid ou en teal.
RPs EN COURS : (03)flora #2micah #4scarlett.

+ the one and only (04)isaac #21isaac #22isaac #23isaac (ff)isaac (tel).
RPs EN ATTENTE : eddie #3 › rory #12 › you?

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Pennyyytinder
compte actif d'avril à juillet 2021.
RPs TERMINÉS :
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19 #20#21#22#23.


cf. fiche de liens (chronologie des sujets tenue à jour.)


(cringer #11) please don’t take my sunshine away Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. harley) › (sign. siren charms) › (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) › (crackship cringer. nairobi ♡) › (tinder profile. AMGK ♡) › (dessin. mapartche ♡) › (gifs signa. gwennifergifs) › (userbars. loonywaltz)
DC : autumn galloway (ft. lucy boynton)
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny
https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home
https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer
https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away EmptyMar 2 Jan 2024 - 9:59



« Je m’estime déjà chanceux que ce soit pas allé plus loin, aussi triste que ce soit sans doute. Je crois que quand on a subi un harcèlement médiatique comme celui que toi et moi on a enduré il y a trois ans, on apprend à apprécier quand les médias s’imposent des limites. » Mais si les limites étaient constamment repoussées, comme ça semblait être la spécialité des médias? Et si les limites n’étaient jamais de vraies limites, qu’elles restaient floues pour le plus grand plaisir des paparazzis qui s’amusaient à tenter de les déjouer? Rory et toi aviez trop longtemps été des pions dans des jeux auxquels vous n’aviez jamais voulu jouer, vous aviez payer les prix forts pour des rumeurs et des mensonges allégement lancés ici et là, et tu détestais les laisser venir poser tant de doutes au-dessus de ta tête et au sein de ton couple. « C’est normal de douter. Mais on sait tous les deux que tu fais déjà le maximum et que dans cette situation, t’as rien à te reprocher. » « C’est toujours difficile de s’en rappeler, dans les circonstances. » que tu murmures, légèrement défaitiste. La réalité, c’est que Rory n’avait pas de remède miracle ou de pensée magique pour empêcher que tu ne te sentes coupable vis-à-vis de la situation. Que c’était simplement une réalité avec laquelle tu devais composer, l’une avec laquelle Rory composait tout autant, qu’importe combien cela pouvait être difficile. Malgré tout, tu te sentais mieux, d’avoir pu en parler un peu, surtout avec quelqu’un qui était en mesure de comprendre exactement de quoi il était question. « Oh je suis prêt à parier que oui, mais ça fait jamais de mal de l’entendre, pas vrai? » Un rire s’échappe de tes lèvres. Tu étais éternellement reconnaissante pour tout ce que Rory avait fait pour toi, pour ta famille, pour tout ce qu’il serait prêt à faire si tu le lui demandais. « Vous en feriez autant pour nous. » « Sans la moindre hésitation. » que tu lui assures aussitôt, parce qu’il n’y a aucune situation dans laquelle tu refuserais de porter mains fortes à Rory et sa famille s’il était celui qui venait te le demander. C’est le genre de relation que vous aviez conserver au fil des années, celle où l’entraide, la compassion et la compréhension était au cœur de tout, et quelqu’un pour qui tu n’hésiterais jamais à aller à la guerre s’il te le demandait.

« Je crois que si on nous avait dit à l’époque que c’était ce qui nous attendait, ni toi ni moi ne l’aurions cru. On a eu énormément de chance de tomber sur eux. Isaac et Swann, ils en supportent beaucoup et même si on doute à certains moments de les mériter, je sais qu’ils nous laisseraient pas en douter une seconde. » Tu ne peux qu’approuver d’un léger hochement de la tête, ayant toujours du mal à croire la chance que tu avais eu de rencontrer quelqu’un d’aussi attentionné et empathique qu’Isaac sur une application à la réputation aussi douteuse que Tinder. « Ça me fait toujours rire de penser qu’Isaac et Swann étaient des amis, avant. » Avant que Rory et Swann ne reprennent leur histoire, avant qu’Isaac et toi ne commenciez la vôtre. Une coïncidence qui te faisait sourire et qui rendait les moments à quatre agréables, même si ces derniers étaient plutôt rares vu vos horaires tous très occupés, désormais remplis de bébés, bien que Rory avait bien plus sa présence dans le monde cinématographique que ce n’était ton cas depuis bien longtemps maintenant. « Brendan Fraser pensait aussi qu’on l’avait oublié. Michelle Yeoh. Mark Hamill. Robert Downey Jr. Ils se sont tous éloignés des plateaux de tournage pendant de longues périodes suite à divers problèmes, et pourtant le public les a ré-accueilli avec enthousiasme quand ça a été le bon moment. Et certains avaient la cinquantaine passée, toi tu en es encore loin. » « J’ai pas la prétention de croire que je suis une actrice du même rang que tous ces gens que tu viens de nommer Rory. » que tu rétorques, aussi gênée que touchée du message que ton meilleur ami tentait de te passer. Tu savais parfaitement que tu n’étais pas à bout d’âge, que tu avais une bonne carrière derrière toi et que si le désir était toujours là dans quelques mois, les portes s’ouvriraient sans doute à toi, mais à quel point? Pour des rôles de série B comme tu en avais souvent joué, ou pour quelque chose de plus concret, de plus réel, de plus passionnant à tes yeux? Ça, seul l’avenir saurait te le dire. « Je sais qu’ils seraient nombreux à te soutenir avec la même passion si tu décidais de reprendre le boulot. Mais c’est un choix qui t’appartient, à toi seule, et personne devrait interférer dans celui-ci. » « Je sais que l’envie est présente, je crois que c’est la peur d’échouer à tous les niveaux qui me retient. » Peur de donner trop de temps à ta carrière et d’échouer en tant que mère. Peur de ne pas savoir balancer ces deux mondes et d’échouer ton retour. Peur de réaliser que peu importe ce que tu donnes, à qui tu le donnes et comment tu le donnes, qu’il n’y ait pas assez de toi et de toi seule pour réussir à tous les niveaux. « Je comprends, oui. Et tu sais qu’en attendant, on serait ravis de vous dépanner quand c’est possible. » Une offre que tu appréciais et que tu n'hésitais pas à lui faire en retour, toujours prête à ouvrir ta porte pour soutenir Swann s’il en ressent le besoin pendant les tournages de Rory. « Tu es adorable. Je lui dirai que tu as proposé, je sais que ça lui fera très plaisir. » « C’est la moindre des choses, surtout que vous vous montrez toujours disponible pour aider avec Jude et Maia. » Une chose était certaine, même si ta famille proche n’était pas là à tous les jours et que vous ne pouviez plus réellement compter sur l’appui des parents d’Isaac depuis le scandale, votre famille choisie elle, composée entre autres de Rory et de Swann, répondait toujours présent à l’appel.

« Elle va bien, même si elle peut parfois oublier de répondre à mes messages plusieurs jours d’affilée et puis subitement se rappeler de mon existence. Mais c’est Wendy, elle est jeune et elle prend pas souvent le temps de se poser. Elle mène sa vie avec une certaine insouciance et je dois dire que je la lui envie, parfois. » Tu hoches légèrement la tête, comprenant parfaitement de quelle insouciance ton meilleur ami faisait mention. C’est fou comme quelques années de plus avaient suffi à vous enfoncer la tête première dans la vraie vie d’adulte, celles pleines de responsabilités et d’attentes, d’espoirs et de déceptions. « Tout le monde va bien. La grossesse de Rosalie se déroule sans difficulté, c’est un vrai soulagement après la dernière fois. Garrett est très occupé mais il a été vraiment présent pour moi à chaque étape de la procédure d’adoption. Et Nina devrait épouser Ruben dans quelques mois, s’ils en trouvent le temps avec leur boulot. On a tous un peu hâte, forcément. » « Ça fait plaisir d’avoir des bonnes nouvelles pour tout le monde. » Tu savais combien Rory avait à cœur le bien-être de tous les membres de sa famille et que leur bonheur lui était primordial. « C’était comment, de partager l’attention de tes parents avec tes sœurs et ton frère? » que tu lui demandes, curieuse. Tu ne venais pas d’une famille nombreuse, pendant longtemps tu avais été fille unique et l’arrivée de ton frère avait été attendue de ta part, bien que compliquée vu ses nombreux diagnostiques. Tu ne connaissais pas vraiment ça, la famille nucléaire nombreuse dans lequel tout le monde évolue plus ou moins dans le monde des autres et peut-être bien que tu craignais de ne pas savoir comment te départager assez pour que tout ton petit monde ne manque de rien. « Je crois que tu vas avoir beaucoup de choses à m’apprendre alors je m’excuse d’avance si j’abuse niveau questions, au moins au début. » « Crois-moi, j’apprends encore sur le tas. » que tu réponds dans un rire, même s’il te ferait plus que plaisir que de répondre à toutes ses questions, peu importe s’il trouve cela stupide ou non. Être un parent, tu l’avais vite appris, était le rôle le plus difficile mais aussi le plus incroyable qui soit et tu étais excitée à l’idée de pouvoir partager cette nouvelle ère de ta vie avec le Craine. Le moment est plus doux, moins lourd qu’à ton arrivée et tu te sens soulagée d’avoir un poids de moins sur les épaules. L’instant est interrompu par des pleurs et tu n’as jamais été plus excitée que d’entendre les petits gémissements d’une enfant parce que tu sais que tu auras bien vite la chance de poser les yeux sur la fille de Rory. « Je crois qu’elle nous trouve trop bavards et qu’elle est impatiente de te rencontrer. » Et tu étais tout aussi impatiente, chose que tu fais comprendre à Rory en lui demandant si tu peux l’accompagner pour aller chercher la petite, requête à laquelle il répond à la positive. Tu le suis au travers de la demeure jusqu’à la chambre de la petite fille, et Rory vient poser une main dans ton dos lorsque vos regards se posent sur la petite fille qui gémit encore doucement, bien que curieuse par l’apparition de son père et d’une inconnue. « Je te présente Robin. Notre petit miracle. Trésor, voici Penny. » Désormais dans les bras de son père, Robin te regardait avec de grands yeux curieux et tes doigts vinrent s’entremêler avec les siens qu’elle tendait dans ta direction. « Si c’est pas la plus jolie des princesses. Bonjour mademoiselle. » que tu murmures à Robin, aussi intriguée par elle qu’elle ne semblait l’être par toi. « Tu vois ce que je vois? Je crois qu’on peut dire qu’elle t’a instantanément adoptée. » Ça te fait tellement plaisir de l’entendre, ton regard plein de tendresse ne lâchant pas celui de l’enfant. « Tu sais que tu risques d’être pourrie gâtée toi, avec tous les tontons et les tatas que tu as et qui t’aime déjà à la folie, moi la première? » que tu ajoutes avec un léger rire. « Ta future meilleure amie a hâte de te voir aussi. » Maia somnolait encore dans son parc au salon, mais tu avais déjà hâte de voir les deux jeunes enfants interagir ensemble. « Oh, et j’ai des sacs pleins de linges pour toi dans la voiture. Ça grandit si vite à cet âge-là, je me suis dit que tu ne serais pas contre un peu plus de choix d’habits pour cette demoiselle. »
@Rory Craine I love you



(cringer #11) please don’t take my sunshine away P0rWgDf(cringer #11) please don’t take my sunshine away J36iNh6(cringer #11) please don’t take my sunshine away FyMeElc
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Y2qJLbW
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Vd7qr7j
(cringer #11) please don’t take my sunshine away YlMyvG3
(cringer #11) please don’t take my sunshine away HZjB4DU
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 872289volunteer
(cringer #11) please don’t take my sunshine away Sdo13d7
(cringer #11) please don’t take my sunshine away 2XVRHDx
(cringer #11) please don’t take my sunshine away FLBDXxB
:l::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty
Message(#) Sujet: Re: (cringer #11) please don’t take my sunshine away (cringer #11) please don’t take my sunshine away Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cringer #11) please don’t take my sunshine away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-