AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -14%
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ au meilleur prix
Voir le deal
974 €

 (penny) the dark corners of the mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(penny) the dark corners of the mind	 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

(penny) the dark corners of the mind	 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

(penny) the dark corners of the mind	 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

(penny) the dark corners of the mind	 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

(penny) the dark corners of the mind	 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

(penny) the dark corners of the mind	 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

(penny) the dark corners of the mind	 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
(penny) the dark corners of the mind	 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyMer 5 Mai 2021 - 19:43




I'm still hearing disturbing noises
Keep believing in winning over everything with my will to fight
Bravado can't last anymore
Maybe it hurts more because I thought it'd be easy



Le cours d’appoint touche à sa fin et Eddie n’est pas vraiment tranquille. Il aurait de quoi pourtant, Penny s’en sort réellement bien au point qu’il n’a plus grand-chose à souligner chez elle, et le chemin parcouru depuis le début est énorme, il peine encore à le croire. Alors quoi Eddie, où est le problème au juste ? Si le danseur affiche cet air grave et économise ses mots c’est parce que quelque chose le travaille, et il hésite beaucoup à en parler à Penny sachant que ce n’est probablement ni le lieu, ni le moment pour ça. Pourtant il craint un blocage de son côté s’il ne met pas au clair certaines choses avec elle, car le bonhomme rencontre notamment des problèmes de conscience ces jours-ci et ça, c’est un truc qui ne lui arrive presque jamais. Il n’est pas de ceux qui se remettent facilement en question Eddie, il est bien trop fier pour ça mais la donne a quelque peu changé récemment avec la parution d’un certain article.. Un article sur lequel il n’était pas du tout supposé tomber, mais il se trouve qu’il se met à lire la presse people dans le but de surveiller un certain Walker, lui qui à l’origine ne s’intéresse pas du tout à ce monde-là. Et il regrette Eddie, car maintenant qu’il a mis le nez dedans et découvert cette sombre histoire de producteur soupçonné d’agression sexuelle il ne peut plus revenir en arrière, c’est fini. Il se sent impliqué à présent, et surtout il se pose énormément de questions sur les débuts chaotiques de sa collaboration avec Penny. Au départ il n’a pas compris pourquoi elle était aussi peu à l’aise avec lui et pourquoi elle avait autant de mal à lâcher prise, mais désormais les choses lui apparaissent sous un tout nouvel angle. Oui, il y voit beaucoup plus clair c’est certain. Enfin il a le sentiment de pouvoir la comprendre, et il peut s’interroger sur l’attitude qui a été la sienne même s’il aurait grandement préféré ne rien savoir, car ces révélations remettent trop de choses en question pour le professeur qu’il est. Ses méthodes, son degré d’exigence avec des élèves dont au final il ignore tout, et même son humanité. Il ne pouvait pas s’en douter, bien sûr, mais il vit depuis avec l’idée qu’il a peut-être ravivé chez elle un traumatisme. Il a fait son job, oui, mais à quel prix pour Penny ?

C’est certainement le sujet le plus casse-gueule sur lequel il se sera jamais aventuré mais s’il ne le fait pas il doute de pouvoir continuer à avancer à ses côtés avec ce qu’il sait, dont il ne parvient pas à faire abstraction. C’est trop grave, et tant qu’il ne saura pas à quel point son comportement a pu impacter Penny il ne sera plus à 100% dans ces cours, car même s'il s'agit à ce stade de petits ajustements leur collaboration n'est pas terminée. Et surtout il n’osera plus tellement l’approcher, et encore moins la toucher. Alors il cherche un moyen d’amener la chose, il y a même songé tout le cours mais dans un premier temps il juge important de faire le point sur son niveau, quand même. Penny a besoin de savoir où elle en est, et lui a besoin de se cacher derrière ça avant de passer aux choses délicates. « Eh bien voilà on y arrive. Tu te rends compte de l'évolution par rapport au tout début ? » Il effectue des pas énergiques de long en large du studio, agitant ses mains pour donner vie à ce qu’il dit même si paradoxalement sa voix ne manifeste pas autant d’enthousiasme que ses mots pourraient le laisser entendre. C’est comme s’il n’était qu’à moitié dans son rôle, il pense ce qu’il dit mais il ne le ressent pas vraiment en lui. « C’est carrément mieux Penny, t’es vraiment en bonne voie pour atteindre ton objectif et peut-être même que tu surpasseras toutes mes attentes à l’arrivée. » Des attentes qu’il n’avait pas placées bien haut à l’origine en voyant qu’elle partait de très bas, et Penny ne pouvait en fait que le surprendre à partir de là. Pour le coup c’est réussi, une danseuse est littéralement en train de naître sous ses yeux et en tant que professeur c’est un accomplissement dont Eddie est fier. « On tient le bon bout, faut surtout rien lâcher maintenant. » il reprend avec conviction et même si ce n’est pas encore entièrement gagné son discours plein d'optimisme prouve qu’il y croit, et qu’il n’y a même jamais autant cru. « Comment tu te sens là, tes progrès tu les vois toi aussi ? Et le tournage se passe bien d'ailleurs ? » Il n’y a pas que ses impressions de professeur qui comptent, il est important aussi que Penny livre son ressenti et lui dise comment elle perçoit les choses car ils ont travaillé si dur ces dernières semaines qu’au final ils ont très peu débriefé sur leur avancée. D’où ce point aujourd’hui, et l’actrice ne s’en doute peut-être pas mais Eddie est plus que jamais à l’écoute de ce qu’elle peut ressentir. Ça lui permet aussi de préparer le terrain pour la suite, si elle se trouve dans de bonnes dispositions il osera peut-être plus facilement aborder le fameux sujet qui le tracasse. Et justement ça le démange Eddie, il sent qu’il ne va pas pouvoir maintenir cette discussion de façade bien longtemps car il n’a pas pour habitude de passer par quatre chemins, même s’il conviendrait ici de prendre toutes les précautions du monde. Facile à dire quand on est reconnu pour son manque de subtilité, n’est-ce pas. « Mais juste, Penny.. » Sa voix change, elle reste calme mais elle s’éteint peu à peu, comme subitement marquée par le souci. « Avant que tu partes je pense que ce serait bien qu’on discute un peu. » Il l’impose plus qu’il ne le propose réellement car c’est Eddie, quand il a une idée derrière la tête il choisit généralement son moment pour ça, sans tellement se soucier qu’il soit également bien choisi pour les autres. Même si là il ne pense pas qu’il y ait tellement de bon moment à vrai dire, il ne peut juste pas ignorer tout ce qu’il sait et prétendre que ça n’a aucun impact sur son enseignement alors que si, manifestement. « De quelque chose qui ne concerne pas le cours, enfin pas directement.. et j’avoue ne pas trop savoir comment t’en parler. » il poursuit et guette la moindre réaction chez Penny, qui ne doit pas se douter du sujet sur le point d’être amené. Ce serait plus simple pour lui si elle pouvait le sentir venir et s’y préparer mais comment pourrait-elle s’attendre à ce qu’il soit au courant ? Ce doit être l’une des dernières personnes qu’elle doit imaginer informées sur le sujet et sûrement aussi l’une des dernières personnes à qui elle doit être prête à se confier là-dessus. Bon sang, dans quoi est-ce qu’il s’embarque encore..








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice qui remet tout en question en ce moment.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penny) the dark corners of the mind	 6aafa1d09fab41b304eb1b94ae46958f327bb903
POSTS : 10370 POINTS : 325

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège ∞ victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui ∞ sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut ∞ elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel ∞ pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-4
penisy #6 & #7 ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penny) the dark corners of the mind	 Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker
suttons #1 & #2 ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penny) the dark corners of the mind	 PC8GJaYC_o
cringer #9 ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-11
minny #3 ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penny) the dark corners of the mind	 Wuc8
jonny #7 ☽ i understand that there are some problems. and i am not too blind to know. all the pain you kept inside you. even though you might not show. if i can't apologize for being wrong then it's just a shame on me. i'll be the reason for your pain and you can put the blame on me.

(19)giovanni #3shiloh #2oakleybirdie #2jeremiah #3julianaphoebecalistaswann #6griffiths' thanksgivingjensen's christmas.

flashbacksmabel (2016).
RPs EN ATTENTE :
hunter #3 ☽ jordan #7 ☽ sergio ☽ freddy #2 ☽ toi?

(compte actif de avril à juillet 2021)
(penny) the dark corners of the mind	 Pennyyytinder
RPs TERMINÉS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7.

(2021)livia #2chloe #7livia #3rory #4hannahsamuelnathanaelrory #5niamhjeremiah #1matt #2joy #3halsey #3victoire #2rory #6chloe #8codyclyde #5jordan #3chloe #9edwardeddie #1erikaknoxchloe #6rory #7chloe #10danijoy #5itziarchloe #11joy #4jordan #4jordan #6 & birdie #1eddie #2swann #4ivyyelahiahclyde #6dinisjeremiah #2swann #5micah #2jordan #5joy #6hunter #2meganmaddyrory #8.

(2020)rory #1swann #1raphaelchloe #3lilychloe #2jessian #1jordan #1rory #2swann #2clyde #3halsey #1jordan #2rory #3livia #1chloe #4victoire #1matthias #1clyde #4 & halseyclément #1le noël du royaume enchantécharliegiovanni #1swann #3merrylenagiovanni #2.

flashbackschloe #1kaneclyde #1arrowjoy #1rose #1joy #2micah #1nickshiloh #1matt #1hunter #1freddy #1.

univers alternatifsclyde #2 (harry potter)
+ event halloween 2021: slasher isaac #1slasher isaac #2slasher isaac #3.

(penny) the dark corners of the mind	 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. corleone) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyMer 12 Mai 2021 - 14:43



Si le tournage ne se passe pas sans anicroche vu ton manque de cohésion avec ta co-star, il faut admettre que tes talents en danse ont surpris tout le monde sur le plateau, toi la première. C’est qu’il avait été en mesure de faire des miracles au fil des semaines Eddie. Il avait su se montrer bien plus patient que tu ne l’avais cru possible après votre première rencontre quelque désastreuse et tu avais su t’ouvrir à lui, t’habituer à sa proximité au point d’être en mesure de le laisser rentrer dans ta bulle et pouvoir t’enseigner comme il se devait de le faire. Certes, ce n’est pas parfait et la production a demandé à ce que tu fasses quelques cours d’appoint, juste pour que tu mettes vraiment toutes les chances de ton côté, ce qui ne t’avait pas semblé être un si grand supplice puisqu’au fil des semaines, tu en étais venue à apprécier la présence du jeune coréen. Certes, votre relation demeurait complètement professionnel et tu n’imaginais pas vraiment le jour ou cette dernière sortirait de ce cadre strict qu’imposait le jeune Yang, mais il n’en demeurait pas moins que tu lui faisais confiance désormais et c’était quelque chose qui valait quelque chose à tes yeux, maintenant plus que jamais.

Tu es couverte de sueur quand les dernières notes de la chanson résonnent dans la pièce aux multiples miroirs et c’est le souffle court mais pleine d’une grande fierté que tu enchaînes les derniers mouvements avec souplesse et aisance, tel qu’Eddie te la montré. « Eh bien voilà, on y arrive. Tu te rends compte de l’évolution par rapport au tout début? » Tu secoues la tête alors que tu cherches toujours ton souffle, un grand sourire se plaçant sur tes lèvres. Tu ne réalises pas, pas vraiment. Tu sais seulement que tu y as tout donné et qu’au final, ça a bien payé. « C’est carrément mieux Penny, t’es vraiment en bonne voie pour atteindre ton objectif et peut-être même que tu surpasseras toutes mes attentes à l’arrivée. » Tu ne peux t’empêcher d’éclater de rire à l’entente des derniers mots d’Eddie. « Elles devaient pas être très hautes tes attentes à mon arrivée, je suis pas certaine que ça me rassure. » La vérité c’est que tu as déjà dépassé tes propres attentes et quelque chose te dit que tu as aussi dépassé celles d’Eddie, malgré ce qu’il peut en dire en ce moment. Il semble plus distrait que d’habitude toutefois, et c’est quelque chose que tu as remarqué pendant tout le cours, bien que tu n’aies pas eu le loisir de mentionné quoique ce soit, bien trop occupée à suivre les différents conseils du jeune enseignant, voulant vraiment utiliser chaque minute du cours pour te perfectionner au maximum. « On tient le bon bout, faut surtout rien lâcher maintenant. » Tu secoues la tête à nouveau. Tu es confiante et tu espères sincèrement qu’il l’est aussi. Vous avez parcouru un sacré champ de bataille en très peu de temps et les résultats sont impressionnants, autant pour lui que pour toi tu oses croire. « Comment tu te sens là, tes progrès tu les vois toi aussi? Et le tournage se passe bien d’ailleurs? » À sa deuxième question, tu hausses doucement les épaules. Le tournage a commencé depuis quelques semaines déjà, mais c’est loin de couler comme tu l’espérais. « C’est un peu difficile avec ma co-star/partenaire de danse, mais on apprend à s’apprivoiser tranquillement. » Faudrait simplement passer à la vitesse supérieure avant que le film en entier en paie le gros prix. « Mais déjà juste de pouvoir me rendre sur le plateau sans être gênée de danser c’est un immense poids enlever de mes épaules et je te remercie pour ça. » que tu lui offres ensuite, le rassurant que oui, tu vois bel et bien tous les progrès accomplis dans les derniers mois. Sachant aussi que sans lui, tu n’y serais jamais arriver.

T’es sur le point de ramasser ton sac, sachant très bien que le cours est fini et que comme toi, l’horaire d’Eddie n’attend pas tant il est chargé, mais le jeune homme reprend la parole, t’arrêtant dans ton mouvement. « Mais juste, Penny... » Tu te retournes pour lui faire face, tu as l’impression que l’air dans la pièce a changé du tout au tout en quelques secondes à peine, mais tu ne bouges pas, te contente de regarder Eddie en attendant la suite. « Avant que tu partes je pense que ce serait bien qu’on discute un peu. » Ça sonne terriblement formel comme manière de procédé et ton niveau d’anxiété augmente d’un coup alors que ton visage tombe légèrement. « D’accord. » que tu te contentes de répondre alors que tu lâches ton sac que tu n’as même pas eu le temps de lever du sol, faisant quelques pas dans la direction du coréen, tes yeux ne quittant pas son visage un seul instant. Eddie a toujours l’air sérieux même dans ses meilleurs jours, mais il y a quelque chose de nouveau qui habite son visage en ce moment et tu n’es pas certaine d’être en mesure de mettre le doigt sur ce dont il s’agit. « De quelque chose qui ne concerne pas le cours, enfin pas directement… et j’avoue ne pas trop savoir comment t’en parler. » Tu fronces les sourcils légèrement, comprenant de moins en moins de ce qu’il peut bien être question. Tu hausses les épaules légèrement, puis offre un sourire à Eddie. « Tu m’intrigues. » que tu parviens à dire, sur un ton que tu espères léger et un peu humoristique, pour contrer avec le degré de sévérité qu’affiche le jeune Yang. « Tu peux me demander ce que tu veux Eddie. » que tu encourages, sans avoir la moindre idée de la direction que cette conversation est sur le point de prendre.
@Eddie Yang (penny) the dark corners of the mind	 2396639051



(penny) the dark corners of the mind	 XMVna6A
(penny) the dark corners of the mind	 Vd7qr7j
(penny) the dark corners of the mind	 HZjB4DU
(penny) the dark corners of the mind	 872289volunteer
(penny) the dark corners of the mind	 Sdo13d7
(penny) the dark corners of the mind	 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(penny) the dark corners of the mind	 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

(penny) the dark corners of the mind	 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

(penny) the dark corners of the mind	 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

(penny) the dark corners of the mind	 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

(penny) the dark corners of the mind	 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

(penny) the dark corners of the mind	 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

(penny) the dark corners of the mind	 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
(penny) the dark corners of the mind	 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptySam 15 Mai 2021 - 20:35




I'm still hearing disturbing noises
Keep believing in winning over everything with my will to fight
Bravado can't last anymore
Maybe it hurts more because I thought it'd be easy



Après plusieurs semaines de collaboration l’heure est venue pour l’actrice et son jeune professeur de faire le point. En se retrouvant sous sa supervision Penny se devait d’atteindre un certain niveau et Eddie s’était de son côté engagé à rendre cela possible si en contrepartie elle ne ménageait pas ses efforts. Et alors, où en sont-ils aujourd’hui ? Lui peut déjà témoigner du fait que l'actrice est en très nette progression, et comme elle a pu le voir durant ce cours d’appoint il n’a plus à la reprendre sur grand-chose. Elle se débrouille franchement bien là Penny, ce qu’elle a accompli en seulement quelques semaines force même le respect car ce n’est vraiment pas donné à tout le monde d’atteindre un tel niveau en si peu de temps. C’est ça de travailler avec une deadline assez serrée au-dessus de la tête, la pression ces dernières semaines était omniprésente dans ce studio mais elle ne l’était pas pour rien, la preuve. Eddie étouffe un rire quand elle lui fait remarquer que ses attentes la concernant ne devaient pas être bien grandes - ah ça non, c’est le moins qu’on puisse dire. « C’est vrai, j’ai douté de toi. Et tu vois j’avais tort, t’étais pas moins capable qu’une autre et t’as même fait mieux que beaucoup d’élèves avant toi en quelques semaines de cours. » Ça c’est cadeau et il n’invente rien Eddie, il sait ce qu’il dit et à ses yeux elle a un sacré mérite sachant qu’elle n’avait jamais pratiqué avant de venir le voir. Il est vrai qu’en regardant les choses dans leur ensemble ça l’impressionne assez, Penny n’est plus cette jeune femme raide et mal à l’aise qu’elle était au début et c’est la plus belle progression qui pouvait se faire. Et finalement il cherche à savoir comment Penny se sent vis-à-vis du travail accompli, car c’est important pour lui de recueillir ses impressions et d’accorder dans cette histoire autant de poids et de valeur à la parole de son élève qu’à la sienne. Ce serait donc un peu compliqué avec sa co-star, cette information éveillant alors tout naturellement la curiosité du danseur. « Et ton partenaire, c’est aussi un acteur qui prend des cours de danse ? » C’est ce qu’il suppose et à vrai dire il ne se souvient plus si Penny s’est déjà entendue sur le sujet lors d’un précédent cours, car non seulement il a dormi depuis Eddie mais là il faut aussi avouer que sa mémoire est quelque peu défaillante. Penny lui confie en tout cas se sentir bien plus à l’aise quand il s’agit de danser, elle parle même d’un énorme poids dont on l’aurait délestée et elle le remercie pour ça. Le jeune professeur reste silencieux quelques secondes, intégrant chaque mot qu’il entend et procédant avec cet élan de positivité qu’il est bien content de constater chez elle aujourd’hui. C’est plaisant, et franchement gratifiant même s’il démontre comme à son habitude une certaine retenue. « Je crois que t’as pas besoin de me remercier Penny, j’ai fait que mon boulot. » Il ne joue pas les modestes Eddie, ce qu’il veut dire c’est qu’il n’a pas tellement de mérite à partir du moment où il a fait ce pour quoi elle était venue le trouver au tout début. C’est un professeur qu’elle cherchait et c’est un professeur qu’elle a trouvé, avec toutes les exigences que l’on connaît oui mais c’est une preuve de plus qu’Eddie fait correctement son travail et que cette intransigeance sert bien à quelque chose. Le résultat vaut largement toutes les heures passées ici à dépasser les limites de son corps et à subir la sévérité du jeune Yang, car on n’obtient rien sans rien, ça Eddie le sait mieux que personne et Penny peut également en attester. Il affiche un sourire tranquille, apaisé par cette partie de la discussion mais redoutant en même temps le tournant qu’il lui donnera par la suite et qu'il appréhende déjà. « On avait un deal, un objectif commun tous les deux et on l’a atteint ensemble comme c’était convenu. » Contre des litres de sueur déversés sur le parquet de ce studio mais de toute façon Penny était prévenue, elle savait que ce serait dur car dès le départ Eddie n’avait pas dissimulé ses méthodes et ses hautes ambitions. Au passage elle remarquera qu’il parle déjà d’objectif atteint, car malgré quelques petites choses encore à ajuster le professeur considère que le contrat est rempli. Penny sait danser aujourd’hui, pas comme lui est capable de le faire évidemment mais largement assez bien pour honorer son rôle et le niveau requis pour celui-ci. Un exploit, vraiment, quand on sait de quoi elle partait. « Mais ça me rend fier ce que tu me dis, tu vois c’est exactement pour ça que j’enseigne et partage ma passion. » Il est autant fier de lui qu’il l’est de Penny ici, car leur collaboration a fait merveille alors que ce n’était pourtant pas du tout gagné à l’origine. Ils ont pris un mauvais départ tous les deux, alors les progrès accomplis sont d’autant plus admirables selon lui. « On aura fini par s’entendre tous les deux. » il réplique alors que son sourire s’élargit, pendant que son regard sonde celui de l’actrice. Il sait bien qu’il lui avait fait une première impression affreuse et c’est de toute façon le cas avec tout le monde, Eddie ratant à chaque fois l'occasion de se rendre sympathique - et dans le cadre de son travail, encore plus. Mais au final la danse les a fait dépasser tout ça et c’est aussi une victoire, lui en tout cas le perçoit ainsi.

Cet échange prend véritablement des allures de bilan, un bilan plus que positif sur lequel ni elle ni lui n’auraient parié il y a plusieurs semaines de ça et pourtant il y a cette ombre au tableau qui subsiste.. Trop de questions qui le taraudent, trop de pensées qui parasitent en lui au point qu’il n’est même plus certain de pouvoir faire normalement son boulot à ce stade. Avec d’autres oui mais avec elle, non, il se prend beaucoup trop la tête et plus rien n’est tellement naturel désormais. Impossible pour Eddie de ne pas y penser alors que Penny se trouve devant lui et inconcevable, aussi, de la laisser quitter ce studio sans avoir éclairci tout ça. C’est un besoin qu’il a, bien plus qu’une envie et c’est là tout le problème. Il préfèrerait devoir se battre avec sa curiosité Eddie, et non pas devoir dealer avec ces doutes terribles qui le font remettre en question tant de choses actuellement. Même ses mots optimistes de tout à l’heure, quand il se penche deux secondes dessus il ne sait plus si ça rime vraiment à quelque chose car le résultat compte, bien sûr, mais la façon de l'obtenir importe aussi. Il y a cette modeste victoire qu’il aimerait célébrer avec elle et à côté de ça il y a cette culpabilité qui lui tord le bide, et l’empêche de se réjouir comme il le pourrait, et le devrait. Du recul il en prend Eddie mais quel recul.. il n’a pas les bonnes images en tête, il bloque sur des trucs qu’il a pu dire ou faire aux balbutiements de leur collaboration alors que jusqu’ici il était tout à fait serein par rapport à ça. Il ne se posait pas de questions avant ça, pendant des semaines il n’avait aucune raison de se retourner sur le passé mais ces révélations ont réveillé les pires doutes en lui. Comme la plus désagréable des prises de conscience, celle dont il n’avait pas du tout besoin en ce moment. D’après Penny il peut lui demander ce qu’il veut, et à ça Eddie baisse légèrement la tête, cherchant toujours comment amener ce sujet terriblement sensible. Enfin il suppose qu’il l’est, sensible, car il se met quand même un peu à la place de Penny chez qui ces récentes révélations doivent avoir remué tellement de choses. Il risque clairement de ne rien arranger là, il le sait, et l’actrice pourrait regretter de lui avoir accordé ce droit quand elle comprendra de quoi il est question ici. « Je sais pas vraiment comment t’en parler mais.. bon, il faut bien. » Oui il faut, car il sait que cette idée fixe qu’il s’en fait ne pourra pas disparaitre toute seule. Alors il prend une grande inspiration, et décide de cracher le morceau histoire qu’elle n’ait pas le temps de se faire mille et un scénarii dans sa tête. C’est terriblement délicat mais il en a de toute façon trop dit, il doit maintenant achever ce qu’il a amorcé en espérant qu'il saura trouver un peu de subtilité en lui au passage. « Alors voilà, je suis tombé sur un article l’autre jour, en parcourant le site du média Conviction. Tu étais mentionnée, t’étais d’ailleurs pas la seule et tu vois sûrement très bien à quoi je fais référence, là. » Du moins il l’espère Eddie car il détesterait être celui qui lui apprend la chose, même si compte tenu du nombre de réactions au fameux article il doute qu’elle puisse ignorer les choses, encore plus en étant l’une des personnes épinglées. Il se rappelle d'ailleurs aussi très bien du nom de la seconde personne mentionnée, et maintenant il comprend pourquoi le nom de Rory Craine lui disait quelque chose quand ce dernier a débarqué chez lui pendant la fête des voisins. À ce moment-là il avait déjà lu l'article mais il n'a pas fait le lien tout de suite, ce qui n'était franchement pas plus mal pour son invité ce jour-là. « C’est pas mon rôle, je sais, mais là c’est pas seulement le professeur qui te parle.. et je peux pas m’empêcher de penser que ta gêne et tes réactions au départ venaient de là. Tu comprends ce que je veux dire ? » C’est maladroit de sa part mais il est contraint d’effectuer ce parallèle, car ça le hante et l'atteint d'une façon qu'il n'aurait jamais crue possible. Il y a des choses qu’il a peur d’entendre, de nombreuses, et d’autres au contraire qu’il aurait besoin d’entendre pour se rassurer. « Ne va pas croire que j’enquête sur mes élèves surtout, cet article je l’ai découvert par hasard. » il ajoute même si ce n’est pas exactement vrai, car il cherchait bien quelque chose mais ça ne concernait simplement pas Penny. Son regard à cet instant semble malgré tout lui demander tu me crois, j’espère ? et maintenant il est censé faire quoi Eddie, partir se cacher après avoir lancé sa petite bombe ? Tout ça le plonge dans un profond embarras mais le sujet est évoqué, il doit assumer d’en avoir parlé et d’avoir possiblement ravivé de terribles souvenirs chez elle si toute cette histoire est réellement avérée. A-t-il bien fait ? A-t-il seulement le droit de lui faire ça et de dépasser ainsi son rôle ? Il n’en sait rien et pour ça comme pour le reste, à vrai dire, il est envahi d’incertitudes.


Spoiler:
 








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice qui remet tout en question en ce moment.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penny) the dark corners of the mind	 6aafa1d09fab41b304eb1b94ae46958f327bb903
POSTS : 10370 POINTS : 325

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège ∞ victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui ∞ sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut ∞ elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel ∞ pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-4
penisy #6 & #7 ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penny) the dark corners of the mind	 Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker
suttons #1 & #2 ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penny) the dark corners of the mind	 PC8GJaYC_o
cringer #9 ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-11
minny #3 ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penny) the dark corners of the mind	 Wuc8
jonny #7 ☽ i understand that there are some problems. and i am not too blind to know. all the pain you kept inside you. even though you might not show. if i can't apologize for being wrong then it's just a shame on me. i'll be the reason for your pain and you can put the blame on me.

(19)giovanni #3shiloh #2oakleybirdie #2jeremiah #3julianaphoebecalistaswann #6griffiths' thanksgivingjensen's christmas.

flashbacksmabel (2016).
RPs EN ATTENTE :
hunter #3 ☽ jordan #7 ☽ sergio ☽ freddy #2 ☽ toi?

(compte actif de avril à juillet 2021)
(penny) the dark corners of the mind	 Pennyyytinder
RPs TERMINÉS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7.

(2021)livia #2chloe #7livia #3rory #4hannahsamuelnathanaelrory #5niamhjeremiah #1matt #2joy #3halsey #3victoire #2rory #6chloe #8codyclyde #5jordan #3chloe #9edwardeddie #1erikaknoxchloe #6rory #7chloe #10danijoy #5itziarchloe #11joy #4jordan #4jordan #6 & birdie #1eddie #2swann #4ivyyelahiahclyde #6dinisjeremiah #2swann #5micah #2jordan #5joy #6hunter #2meganmaddyrory #8.

(2020)rory #1swann #1raphaelchloe #3lilychloe #2jessian #1jordan #1rory #2swann #2clyde #3halsey #1jordan #2rory #3livia #1chloe #4victoire #1matthias #1clyde #4 & halseyclément #1le noël du royaume enchantécharliegiovanni #1swann #3merrylenagiovanni #2.

flashbackschloe #1kaneclyde #1arrowjoy #1rose #1joy #2micah #1nickshiloh #1matt #1hunter #1freddy #1.

univers alternatifsclyde #2 (harry potter)
+ event halloween 2021: slasher isaac #1slasher isaac #2slasher isaac #3.

(penny) the dark corners of the mind	 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. corleone) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyLun 24 Mai 2021 - 14:20



« C’est vrai, j’ai douté de toi. Et tu vois, j’avais tort, t’étais pas moins capable qu’une autre et t’as même fait mieux que beaucoup d’élèves avant toi en quelques semaines de cours. » Ça, ça te fait drôlement plaisir. Parce que tu sais qu’Eddie n’est pas le genre de personnes à dire de telles choses s’il ne les pense pas sincèrement. C’est quelque chose que tu as compris chez lui dès le premier cours : Eddie n’aime pas parler pour rien dire et il n’aime pas s’embarrasser de formalité. Il est direct, préfère de loin aller droit au but et si ça a créé quelques tensions dès le commencement, tu es en mesure de reconnaître que cela vous aura été utile au cours de ces six semaines intensives. Vous n’aviez pas le temps pour le superflu et tu ne peux qu’être rassurée d’entendre de la bouche du professeur qu’il est satisfait des progrès que tu as pu faire jusqu’à aujourd’hui. « Ça me touche beaucoup Eddie, merci. » Et tu sincères alors que tu souffles ces mots, ta respiration encore courte après le dernier enchaînement de mouvements que tu viens d’effectuer. « Et ton partenaire, c’est aussi un acteur qui prend des cours de danse? » Tu secoues légèrement la tête. De penser à Abel t’arrache un autre soupir. La situation est compliquée et quelque chose te dit qu’il n’est pas investi dans le projet comme il devrait l’être. Plus les semaines filent, moins il s’attarde sur son jeu, plus les tensions entre vous augmentent et tu as un très mauvais pressentiment. « Non, c’est le contraire. C’est un danseur professionnel qui n’a jamais fait de cinéma. Du coup, on part de loin dans les deux sens. » Tu viens te gratter nerveusement la nuque alors que tu évites de t’avancer plus longuement sur le sujet. Tu ne doutes pas une seule seconde qu’Eddie va comprendre toutefois, lui-même t’ayant clairement dit qu’il était danseur et non pas chanteur et qu’il ne souhaitait pas particulièrement s’épancher sur d’autres terrains. Tu ne savais pas vraiment si Abel souhaitait réellement devenir un acteur, ou même si l’opportunité lui plaisait réellement, mais une chose était certaine jusqu’à maintenant : la chimie entre vous était plus qu’absente.

« Je crois que t’as pas besoin de me remercier Penny, j’ai fait que mon boulot. » Tu te contentes de lui sourire. Une chose que tu as apprise aussi au fil de ces quelques semaines à travailler auprès de lui, c’est qu’Eddie n’aime pas particulièrement prendre le crédit, même si tu restes persuadée que tu n’aurais pas pu achever un tel niveau en si peu de temps si tu n’avais pas été sous sa guidance. « On avait un deal, un objectif commun tous les deux et on l’a atteint ensemble comme c’était convenu. » Ensemble. Le mot te fait plaisir et tu le sens que malgré sa retenu, Eddie le ressent aussi, cette fierté qui t’habite en ce moment. « Mais ça me rend fier ce que tu me dis, tu vois c’est exactement pour ça que j’enseigne et partage ma passion. » C’est sans doute la plus longue et la plus sincère conversation que tu as échangé avec le jeune enseignant depuis que vous avez commencé à collaborer et il n’y a pas à dire, cela te rassure beaucoup de l’entendre parler de cette manière. Non pas que tu doutais vraiment de ce que tu pouvais faire maintenant, mais ça faisait du bien de recevoir cette tape sur l’épaule, ce bien joué qui n’était pas gagné d’avance. « On aura fini par s’entendre tous les deux. » Et le sourire que t’offre Eddie lorsque ton regard croise le sien te fait sourire en retour, de ce genre de sourire dont on ne peut pas douter une seule seconde de la sincérité. « Je suis contente d’être tombée sur toi. » Malgré les débuts rocambolesques, malgré les doutes qui ont suivi les premières journées, malgré tous les sacres lâchés entre deux mouvements ratés.

Mais l’ambiance semble changer du tout au tout quand soudainement, les compliments et les remarques sincères laissent place à quelque chose qui semble peser sur les épaules du danseur. Tu restes immobile devant lui, t’aurais presque peur qu’il reprenne tout ce qu’il vient de te dire pour finalement te faire comprendre que tu n’as pas le niveau, mais tu sais qu’Eddie n’aurait pas menti et qu’il n’aurait pas non plus dit tout ce qu’il vient de te partager s’il ne le pensait pas. Tu ne comprends pas le changement d’ambiance et il faut dire que plus il laisse les secondes filer, plus tu sens le stress qui augmente dans toutes les parcelles de ton corps fatigué. « Je sais pas vraiment comment t’en parler mais… bon, il faut bien. » Tu ne fais que froncer les sourcils davantage et puis tu échappes un léger soupir, dans une tentative futile de faire descendre ta nervosité. « Alors voilà, je suis tombé sur un article l’autre jour, en parcourant le site du média Conviction. » Et voilà qu’à la simple mention de ce site, tu arrêtes de respirer. C’est plus fort que toi. Ton visage tombe, toute trace de sourire complètement disparue. Fuck, fuck, fuck. « Tu étais mentionnée, t’étais d’ailleurs pas la seule et tu vois sûrement très bien à quoi je fais référence, là. » Tu hoches la tête, incapable d’ouvrir la bouche. Même si tu voulais parler, t’en es tout simplement incapable, la gorge bien trop serrée, le coeur qui bat trop vite, les pensées qui partent dans tous les sens. Tu détestes cet article et tu détestes à quel point il est trop près de la réalité à ton goût. Tu détestes qu’on puisse dessus en tapant ton nom sur Google ou même que n’importe qui puisse tomber dessus par hasard. Tu détestes que ça fasse jaser encore et encore sur cette expérience que t’essayes de mettre derrière toi, sans jamais y parvenir. Tu détestes que ça te force dans des conversations que tu ne veux pas avoir comme celle qui s’annonce, là maintenant avec un Eddie qui a l’air tellement mal d’en parler. Alors pourquoi tu demandes, hein? « C’est pas mon rôle, je sais, mais là c’est pas seulement le professeur qui te parle… et je peux pas m’empêcher de penser que ta gêne et tes réactions au départ venaient de là. Tu comprend ce que je veux dire? » Évidemment que tu comprends ce qu’il veut dire parce qu’il a tout compris Eddie, mais t’es incapable de juste affirmer, incapable de partager ton secret même s’il est déjà juste là, étendu entre vous deux. « Faut pas croire tout ce qu’on lit sur ce genre de blog. » que tu te contentes de répliquer à demi-voix, regrettant déjà amèrement d’avoir dit au jeune Yang qu’il pouvait te demander ce qu’il voulait. Tu voudrais disparaître. Tu voudrais que le temps s’arrête. Que tu puisses trouver une explication quelconque à lui offrir. Mais il a vu Eddie et t’as pas le courage de nier tout comme tu n’as pas le courage d’avouer. T’es prise entre les deux et elle est sèche soudainement, ta gorge alors que tes yeux eux, deviennent rapidement humides quand bien même tu te refuses de laisser la moindre larme couler le long de ta joue. « Ne va pas croire que j’enquête sur mes élèves surtout, cet article je l’ai découvert par hasard. » Tu secoues doucement la tête, soudainement sur la défensive. « Qu’est-ce que ça change Eddie? Que ce soit vrai ou non, ce qui est écrit dans ce blog? » Pourquoi est-ce que tu m’en parles? Pourquoi est-ce que tu me forces là-bas? T’as vu, mieux que personne, alors pourquoi tu recommences? C’est que tes yeux le supplieraient presque d’arrêter tellement c’est douloureux de devoir faire face à tout ça avec quelqu’un en qui tu n’accordes pas une confiance pleine et entière à défaut de bien le connaître, Eddie. Et puis tu réalises que ça, ce moment, cette conversation, il te faudra l’avoir des dizaines et des dizaines de fois encore, avec des gens que tu connais encore moins bien que le coréen une fois que ta plainte sera posée officiellement, une fois que Clyde aura publier son enquête sur le sujet, une fois qu’il sera trop tard pour faire marche arrière. Tu prends une longue respiration, tente malgré tout de te calmer, sans vraiment y parvenir, tes yeux humides trouvant le regard d’Eddie. « L’article ne dit pas tout, Eddie. Et je n’ai pas encore porté plainte parce que je me sentais pas prête. C’est pas quelque chose dont j’aime parler... » que tu offres maladroitement, sentant tes jambes se ramollir mais incapable de bouger. Incapable de faire face, incapable de fuir. Capable de rien du tout.
@Eddie Yang (penny) the dark corners of the mind	 4014933344



(penny) the dark corners of the mind	 XMVna6A
(penny) the dark corners of the mind	 Vd7qr7j
(penny) the dark corners of the mind	 HZjB4DU
(penny) the dark corners of the mind	 872289volunteer
(penny) the dark corners of the mind	 Sdo13d7
(penny) the dark corners of the mind	 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(penny) the dark corners of the mind	 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

(penny) the dark corners of the mind	 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

(penny) the dark corners of the mind	 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

(penny) the dark corners of the mind	 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

(penny) the dark corners of the mind	 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

(penny) the dark corners of the mind	 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

(penny) the dark corners of the mind	 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
(penny) the dark corners of the mind	 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyMer 2 Juin 2021 - 20:21




I'm still hearing disturbing noises
Keep believing in winning over everything with my will to fight
Bravado can't last anymore
Maybe it hurts more because I thought it'd be easy



Il reconnaît sans langue de bois qu’il a douté d’elle, qu’au départ il ne donnait pas cher de sa peau ici car Eddie n’était vraiment pas certain que son élève aurait les épaules pour supporter six semaines de pratique intensive sous ses exigeantes directives. Ça ne partait pas très bien cette histoire mais Penny lui a prouvé cours après cours non seulement sa détermination, mais aussi ses capacités car l’avantage de débuter de rien c’est qu’on a forcément une marge de progression énorme. Elle ne pouvait que le surprendre mais de quelle façon ça restait à voir, et au final Eddie ne peut que s’incliner. Penny et lui avaient un objectif et il n’était pas question de ne pas le remplir, peu importe les litres de sueur ou de larmes qui seraient déversés dans ce studio il lui a toujours dit et répété que l’échec n’avait pas sa place ici. Seulement Eddie n’est pas dans la tête de ses élèves, ses grands discours ont de l’effet sur certains mais pas sur tous car le mental joue beaucoup, alors si cette collaboration est un succès c’est bien parce que Penny s’est accrochée. Elle n’a jamais rien lâché, elle a tout donné pour être prête au terme des six semaines fixées et ils n’ont honnêtement plus grand-chose à ajuster maintenant. Globalement la mission est accomplie, pour tous les deux, car il ne perd pas de vue le fait qu’ils ont œuvré ensemble à l’accomplissement de tout ça. Ce n’était vraiment pas gagné, et c’est pourquoi cette petite victoire est d’autant plus symbolique aujourd’hui. Elle se dit touchée et il balaie ces quelques mots avec un sourire, ces mercis ont beaucoup de sens aux yeux du professeur et il se réjouit de voir Penny beaucoup plus à l’aise sur un parquet, autant qu’avec lui. Elle l’informe que son partenaire dans le film qu’elle tourne est un danseur professionnel et il décide qu’il ne cherchera pas à en savoir plus, pour une fois. « Je confirme qu’en tant que danseur c’est pas évident de passer de ton côté, l’acting c’est vraiment un autre monde. » Et il sait de quoi il parle Eddie, il a lui-même une participation à un petit film à son actif. Apprendre des lignes c’est sacrément différent du fait d’apprendre une chorégraphie. Un corps imprime des pas aussi nombreux et complexes soient-ils à force de pratique, une fois que c’est ancré ça s’oublie difficilement car des réflexes se mettent en place. Ce n’est pas tellement du par cœur, et ce n’est pas ça qui rend le métier de danseur si difficile. Pour une personne comme Eddie qui se déconcentre vite retenir un enchaînement de phrases est vraiment compliqué, déjà petit il était incapable de retenir la plus simple poésie. La menace du trou noir n’est jamais bien loin, et cette courte expérience lui a au moins permis de réaliser qu’acteur n’était pas un métier facile. Le meilleur moyen de s'en rendre compte était de s'y confronter, et c'est à présent chose faite. Son sourire s'élargit lorsque Penny lui signifie qu'elle est contente d'être tombée sur lui, il se trouve même un peu crétin face à cet aveu et ne sait pas tellement quoi lui dire, si ce n'est que le plaisir est partagé. « Si t'es contente alors je suis content. » il formule sincèrement car une élève satisfaite fait forcément de lui un professeur heureux. Heureux que cette collaboration ait tourné en leur faveur, heureux de savoir que Penny a maintenant de quoi honorer dignement son rôle et heureux de se dire que tout ça en valait sacrément la peine.

Néanmoins la réalité le rattrape bien vite, et il ne peut pas ignorer plus longtemps les doutes qui le secouent depuis quelques jours et qui reprennent inévitablement le dessus après ce petit débriefing dans la joie et la sérénité. Car serein Eddie ne l'est vraiment plus là tout de suite, alors qu'il est sur le point de révéler à Penny qu'il sait pour l'article. Comment amener la chose et quels mots employer pour rendre ça le moins brutal possible ? Il doit le faire dans tous les cas, il considère qu'il n'a pas le choix et il espère vraiment que l'actrice pourra le comprendre. Quand enfin il balance le nom de ce fameux média sur lequel il aurait préféré ne jamais tomber Penny semble se décomposer face à lui, son sourire disparait aussitôt l'allusion faite et encore, ce n'est que le début. Car Eddie s'enfonce dans un échange que son élève aimerait probablement fuir plus que tout, et lui-même a du mal à articuler ses mots sans se sentir à la fois coupable et illégitime. Les tous premiers mots de Penny ne le rassurent pas, alors qu'elle laisse pourtant entendre qu'il ne faut pas croire tout ce qu'on lit dans ces articles. Oh il est certain que le net regorge de médias poubelle relayant de fausses informations à-tout-va mais celui-ci lui a semblé sérieux, avec enregistrements et témoignages à l'appui, du très lourd en somme. « Il était quand même très détaillé, cet article. » Le fruit de nombreux mois d'enquête il n’en doute pas, et il ne voit pas pourquoi une journaliste écrirait tout ça en mêlant le nom de son élève et d’autres personnes sans sources fiables, sans savoir de quoi elle parle. Eddie n’est vraiment pas du genre à gober tout ce qu’on lui présente comme une vérité absolue mais ici il y a trop d’éléments pour qu’il ne soit pas tenté de penser que c’est vrai, surtout qu’à côté il fait le lien avec les réactions qu’avait eues Penny au début de leur collaboration et subitement tout trouve un sens, il a le sentiment d’enfin comprendre ce qui lui échappait jusque là. De la pire des façons, mais au moins il en a le cœur net. Alors ce que ça change ? Ah, elle est dure cette question. C’est le moment où il est censé lui dire combien cette histoire, qui ne le concerne pourtant pas, le travaille depuis qu’il a lu ce foutu article. Lui dire les problèmes de conscience qu’il se traîne, à quel point il doute de lui et du professeur qu’il a été auprès d’elle pendant toutes ces semaines. Il n'est plus sûr de rien Eddie et il n’avait pas du tout besoin de ça en ce moment, ces cours c’est le seul truc qui fonctionne encore à peu près pour lui et maintenant il n’est même plus sûr d’être à la hauteur. Si c'est avéré il peut officiellement se remettre en question, même s'il n'a pas attendu d'avoir confirmation pour commencer à le faire. « Pour moi ça change tout. » il avoue alors et qu’est-ce qu’il peut détester ça Eddie, sa position à ce moment-là. Il l’a clairement cherché en les lançant elle et lui sur le sujet mais c’est encore plus compliqué qu’il le croyait, et c’est surtout si dur de croiser le regard de Penny dans lequel il peut percevoir tellement de détresse. « J’ai besoin de savoir Penny. Si je t’ai fait indirectement du mal il faut me le dire. Si mes paroles, mes gestes ont été maladroits, ou déplacés.. c’est le cas, pas vrai ? » Peut-être pas dernièrement mais au début, il le craint vraiment. Ça lui retourne le bide, pourvu que cette discussion serve à quelque chose et qu’il ne la torture pas pour rien. Lui sait ce qu’il espère en tirer, des réponses à toutes ses questions, mais elle.. peut-être bien qu’il est égoïste sur ce coup-là Eddie. Il pense à elle pourtant, au moins autant qu’à lui quand il aborde tout ça car cette situation n’est simple pour personne. Ou disons que pour lui ce n’est pas simple, tandis que pour elle il ne sait honnêtement pas quel terme employer mais il imagine que ce qu’elle traverse en ce moment est absolument atroce. Il peut le voir comme l’entendre, elle dit ne pas aimer parler de tout ça et il se rend bien compte que l’actrice n’est déjà plus que l’ombre d’elle-même. Chancelante et probablement bientôt à court de mots, il a soudainement peur de ce qu’il pourrait se passer. Peur de la voir tomber par exemple, elle lui paraît tellement tenir à rien qu’il part immédiatement chercher une chaise dans un coin de son studio pour la ramener jusqu’à elle. « Okay, assieds-toi. Tu veux un verre d’eau ? » Donne lui de l’eau si elle en a besoin mais ne la touche surtout pas, Eddie. Il se tient à une distance qu’il estime raisonnable pour ne pas prendre le risque d’aggraver inutilement les choses, même s’il ne peut pas s’empêcher de penser qu’il aura beau se tenir éloigné ce ne sera jamais assez. Il est , il est lui, et il a réussi à s’autopersuader que c’était déjà un problème. « Je me doute que c’est difficile mais je peux que te conseiller de porter plainte, Penny. Si tout ça est vrai, et je commence vraiment à le croire, il peut pas s'en tirer comme ça. » Eddie s’est agenouillé devant elle pour formuler ces mots, qui lui laissent un goût très désagréable en bouche et qui pèsent bien trop lourd. Il n’est personne pour lui dire quoi faire mais c’est trop grave, c’est trop important pour qu’il ne soit pas démangé par l’envie de réagir à ce qu’il entend. Il veut lui tendre la main, symboliquement parlant, agir à son échelle s’il le peut et si elle le veut, surtout. « Je peux même t’accompagner si t’as pas la force, si t’as peur ou si t’arrives pas à en parler autour de toi. » Il ne réfléchit même plus à ce stade, il propose le premier truc qui lui passe par la tête car il aimerait tellement l’aider Penny, même si ce n’est une nouvelle fois pas son rôle. Eddie est incapable de rester un simple professeur, cette histoire le touche trop et il ne pensait pas que c’était possible à vrai dire. Il en fait clairement une affaire personnelle et sûrement qu’il a tort, il y a des chances que Penny l’envoie balader mais il juge important de lui signifier de quel côté il se range. Bien sûr qu’elle a son soutien, bien sûr qu’il la croit.


Spoiler:
 








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice qui remet tout en question en ce moment.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penny) the dark corners of the mind	 6aafa1d09fab41b304eb1b94ae46958f327bb903
POSTS : 10370 POINTS : 325

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège ∞ victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui ∞ sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut ∞ elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel ∞ pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-4
penisy #6 & #7 ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penny) the dark corners of the mind	 Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker
suttons #1 & #2 ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penny) the dark corners of the mind	 PC8GJaYC_o
cringer #9 ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-11
minny #3 ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penny) the dark corners of the mind	 Wuc8
jonny #7 ☽ i understand that there are some problems. and i am not too blind to know. all the pain you kept inside you. even though you might not show. if i can't apologize for being wrong then it's just a shame on me. i'll be the reason for your pain and you can put the blame on me.

(19)giovanni #3shiloh #2oakleybirdie #2jeremiah #3julianaphoebecalistaswann #6griffiths' thanksgivingjensen's christmas.

flashbacksmabel (2016).
RPs EN ATTENTE :
hunter #3 ☽ jordan #7 ☽ sergio ☽ freddy #2 ☽ toi?

(compte actif de avril à juillet 2021)
(penny) the dark corners of the mind	 Pennyyytinder
RPs TERMINÉS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7.

(2021)livia #2chloe #7livia #3rory #4hannahsamuelnathanaelrory #5niamhjeremiah #1matt #2joy #3halsey #3victoire #2rory #6chloe #8codyclyde #5jordan #3chloe #9edwardeddie #1erikaknoxchloe #6rory #7chloe #10danijoy #5itziarchloe #11joy #4jordan #4jordan #6 & birdie #1eddie #2swann #4ivyyelahiahclyde #6dinisjeremiah #2swann #5micah #2jordan #5joy #6hunter #2meganmaddyrory #8.

(2020)rory #1swann #1raphaelchloe #3lilychloe #2jessian #1jordan #1rory #2swann #2clyde #3halsey #1jordan #2rory #3livia #1chloe #4victoire #1matthias #1clyde #4 & halseyclément #1le noël du royaume enchantécharliegiovanni #1swann #3merrylenagiovanni #2.

flashbackschloe #1kaneclyde #1arrowjoy #1rose #1joy #2micah #1nickshiloh #1matt #1hunter #1freddy #1.

univers alternatifsclyde #2 (harry potter)
+ event halloween 2021: slasher isaac #1slasher isaac #2slasher isaac #3.

(penny) the dark corners of the mind	 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. corleone) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyVen 11 Juin 2021 - 7:10



« Je confirme qu’en tant que danseur c’est pas évident de passer de ton côté, l’acting c’est vraiment un autre monde. » Tu le conçois et tu sais aussi que l’inverse est tout aussi vrai. Si ce n’était pas de l’aide et de l’appui d’Eddie pendant ces six semaines intensives, tu n’aurais sans doute jamais été en mesure de devenir cette pseudo-danseuse si rapidement. Mais de connaître les pas ne faisaient pas tout le travail, il te fallait encore être confortable avec ton partenaire et cette partie était encore loin d’être acquise. La chimie n’était pas apparue dès les premiers instants et plus les répétitions s’enchaînaient, pire ça semblait devenir. Tu ne voulais pas baisser les bras toutefois, tu tentais autant que possible d’y mettre du tien au maximum parce que tu ne souhaitais qu’une chose : la réussite de cette production. Tu avais mis trop d’effort dans les deux derniers mois pour voir tout ça s’envoler en fumée devant quelques difficultés. Il te fallait avoir confiance. Et puis il te fallait faire confiance, à Abel autant qu’à toi-même. Ça viendrait avec le temps, tu te devais d’y croire. En attendant, cela n’enlevait absolument rien à Eddie qui avait fait le gros du travail à tes yeux, peu importe ce qu’il pouvait en dire. Il semble avoir du mal à accepter les compliments, aussi honnêtes soient-ils ce qui te fait sourire malgré tout et ne t’empêche pas non plus de témoigner de ta reconnaissance. « Si t’es contente alors je suis content aussi. » « Qui aurait cru qu’on en serait là. » Et cette fois-ci, tu peux en rire de manière sincère. Parce que même si le début a été désastreux, vous avez su réchappé. Vous avez su tourné la situation et en tirer tous les bénéfices. Et il y a réellement de quoi être fier là.

Mais rapidement, le vent semble tourné et le souvenir de cette première rencontre vient prendre une nouvelle teinte quand Eddie mentionne l’article du blog Conviction. Quand il soulève les rumeurs qui circulent actuellement à ton sujet, celles qui sont plus que de simples rumeurs sans que la vérité n’ait jamais été établi tant tu tardes à faire les choses bien. C’est que ça fait drôlement mal de penser à ça, de devoir te forcer à quelque chose avant que tu n’en sois complètement prête et tout cet aspect médiatique ne fait qu’ajouter une haine pour ton métier que tu n’avais jamais éprouvé par le passé. Soudainement, t’es épuisée d’être Penny l’actrice connue. Penny qui voit sa vie épiée de la pire des façons depuis trop longtemps maintenant. Penny qui se doit de tout justifier, juste au cas. Voilà que tu dois te justifier auprès d’un Eddie qui semble mal à l’aise de soulever le sujet, mais bien incapable de l’ignorer aussi. Tu lui en veux d’en parler, même si au fond de toi, tu comprends. Tu comprends la curiosité, aussi mal-placée soit-elle. Tu ne sonnes pas tout à fait compréhensive toutefois quand tu oses finalement ouvrir la bouche, un sombre regard se posant sur le coréen. « Il était quand même très détaillé, cet article. » Tu ne peux que te pincer les lèvres et attendre. Attendre quoi? Attendre qu’Eddie finisse sa pensée. Qu’il te fasse savoir pourquoi il voulait en parler. Qu’est-ce qu’il cherche à apprendre, à comprendre en amenant ce sujet plus que délicat entre vous? Tu mets d’ailleurs quelques secondes à réaliser les liens qu’Eddie a pu faire entre votre première rencontre et cet article. Ce qu’il a pu analyser et comprendre de ton comportement maintenant qu’il sait. Tu ne saurais dire pourquoi, mais ça vient soudainement mettre une teinte plus sombre sur vos accomplissements. Parce que vous n’êtes plus seulement un professeur et un élève qui ont eu du mal à s’accorder avant de former une belle alliance. T’es devenue une victime à ses yeux, et tu la détestes plus que tout, cette étiquette. « Pour moi ça change tout. » Tu échappes un long soupir, tu peines à soutenir le regard du coréen mais tu refuses de baisser les yeux Refuse de jouer encore plus de ce statut de victime qu’il est déjà en train de te coller à la peau. « J’ai besoin de savoir Penny. Si je t’ai fait indirectement du mal il faut me le dire. Si mes paroles, mes gestes ont été maladroits, ou déplacés… c’est le cas, pas vrai? » Tu peux voir que ça le travaille et tu peux aussi voir que ça le rend mal à l’aise de réaliser que c’est le cas. Il pose la question bien qu’il connaisse déjà la réponse, il le dit lui-même après tout. « C’est pas mon rôle de te déculpabiliser de tes actions Eddie. » que tu souffles, plus sèche que tu n’avais l’intention de l’être. Tu passes une main sur ton visage, tu te sens redevenir toute crispée, exactement comme tu l’étais lors de cette première rencontre et tu détestes le fait que tout soit de nouveau si compliqué, si confus. « Tu te poserais pas toutes ses questions si t’avais pas déjà des doutes. La manière que tu agis auprès des autres, that’s on you. Tu sais jamais ce que la personne en face de toi peut avoir vécu. » Ta voix craque légèrement sur la fin et tu te détestes pour ça. T’as pas besoin de lui expliquer en détails ce que votre première rencontre a pu réveiller en toi, le malaise grandissant et les mots qui heurtent, les mots qui blessent. Il ne savait pas, maintenant il sait. Mais il ne pourra pas toujours savoir et tu ne pouvais qu’espérer qu’il apprendrait de la situation pour éviter que cela ne se reproduise.

« Okay, assieds-toi. Tu veux un verre d’eau. » Tu secoues la tête vivement. Tu veux pas t’asseoir, tu veux pas d’un verre d’eau non plus. Tu veux que cette conversation se termine ici et maintenant et tu veux faire disparaître les larmes dans tes yeux. Tu finis tout de même par prendre place sur la chaise qu’il fait glisser derrière toi, ferme les yeux pour empêcher les larmes de couler le long de tes joues tout en t’offrant quelques secondes pour ne pas perdre complètement ta contenance devant le jeune homme. « Je me doute que c’est difficile mais je peux que te conseiller de porter plainte, Penny. Si tout est vrai, et je commence vraiment à le croire, il peut pas s’en tirer comme ça. » « C’est facile à dire. » que tu lances, déjà las de cette conversation que tu sembles avoir avec chaque personne qui apprend la vérité, comme si tout le monde semblait être dans une meilleure position que toi pour faire ce qu’il y a à faire. « J’ai tout à perdre si je porte plainte et qu’au final, on ne me croit pas. Byers, il est équipé pour se défendre. Il est prêt à tout pour blanchir son nom. » N’était-ce pas ce que cet article prouvait après tout? Il avait été jusqu’à payé quelqu’un pour lui faire dire n’importe quoi dans les médias, dissiper les soupçons, se donner un beau rôle dans l’altercation qu’il avait eu avec Rory. « Je peux même t’accompagner si t’as pas la force, si t’as pas la force ou si t’arrives pas à en parler autour de toi. » Tu secoues la tête une nouvelle fois. « C’est pas le problème Eddie, je suis pas toute seule. » Tu ne l’avais jamais été depuis tout ça et pour ça, tu ne pouvais qu’être reconnaissante. « Je… je peux pas devenir cette fille-là, okay? Que ce soit celle avec le titre de victime de tatouée dans le front, ou la menteuse si jamais Byers s’en sort. J’ai des projets, j’ai des rêves... » Tu t’arrêtes quelques secondes, le temps de reprendre ton souffle alors que t’as l’impression de justifier l’injustifiable. « Je veux le faire, vraiment… Je déteste la simple idée qu’il puisse faire du mal à une autre. Mais je suis pas prête. » Et tu commençais de plus en plus à croire que tu ne le serais jamais, trouvant sans cesse des raisons pour repousser encore et encore ce qui devait pourtant être fait, tôt ou tard.
@Eddie Yang (penny) the dark corners of the mind	 2396639051



(penny) the dark corners of the mind	 XMVna6A
(penny) the dark corners of the mind	 Vd7qr7j
(penny) the dark corners of the mind	 HZjB4DU
(penny) the dark corners of the mind	 872289volunteer
(penny) the dark corners of the mind	 Sdo13d7
(penny) the dark corners of the mind	 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(penny) the dark corners of the mind	 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

(penny) the dark corners of the mind	 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

(penny) the dark corners of the mind	 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

(penny) the dark corners of the mind	 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

(penny) the dark corners of the mind	 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

(penny) the dark corners of the mind	 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

(penny) the dark corners of the mind	 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
(penny) the dark corners of the mind	 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyJeu 17 Juin 2021 - 18:43




I'm still hearing disturbing noises
Keep believing in winning over everything with my will to fight
Bravado can't last anymore
Maybe it hurts more because I thought it'd be easy



Ce qui rend le résultat d’aujourd’hui encore plus admirable c’est de se souvenir d’où ils partaient, à l’origine. De loin, de très loin. Penny n’est pas non plus l’élève la moins initiée avec laquelle il ait eu à travailler depuis qu’il dispense des cours, mais elle possédait de très faibles bases qu’ils ont mis des semaines à consolider et qui ont longtemps fait rimer ces cours avec difficulté et inconfort. Ils ont pris un faux départ en plus tous les deux mais il reviendra là-dessus un peu plus tard, l’idée étant ici de tirer le bilan de cette collaboration qui aura finalement tourné à la réussite. Ce n’est pas un dénouement si inespéré que ça car dernièrement Eddie avait bien noté les efforts et les progrès de son élève, mais six semaines plus tôt il n’aurait assurément pas misé sur le fait de relever cet énorme challenge dans le temps imparti. Ça lui semblait quand même bien ambitieux mais ils l’ont fait, et rien n’est plus satisfaisant que de voir Penny contente d'en être là aujourd'hui et de pouvoir se considérer comme une vraie apprentie danseuse. Il est serein à l’idée de la confier à un réalisateur avec ce qu’il lui a appris car il ne fait aucun doute à ses yeux que Penny est prête pour son rôle. Le but n’était pas d’en faire une danseuse professionnelle mais qu’elle puisse atteindre un niveau tout à fait honorable et pour lui c’est fait, elle n’a vraiment pas à rougir de ses performances aujourd’hui et elle sait qu’Eddie est bien trop honnête pour prétendre que ça va si ça ne va pas. Pour qu’un professeur aussi intransigeant que lui souligne aussi fièrement sa progression c’est qu’elle peut vraiment se féliciter du travail accompli, ce n’est pas tout le monde qui reçoit de telles appréciations de sa part. Penny s’amuse du fait qu’ils n’auraient vraiment pas cru en arriver là tous les deux sachant que l'entente n'était pas au rendez-vous au départ, et effectivement pour ça aussi ils reviennent de loin. « Pas toi ni moi, c’est la magie de la danse. » il formule en étirant un sourire. La danse qui unit et qui rapproche, c’est particulièrement vrai ici. La danse qui détient tellement d’autres pouvoirs insoupçonnés comme celui de réconcilier quelqu’un avec son corps et son image, ce qui a été le cas pour lui dans le passé alors qu’il était un adolescent incroyablement complexé qui ne trouvait sa place nulle part. Il souhaite à Penny d’y trouver son salut elle aussi et pourquoi pas de continuer de pratiquer après son film, s’il peut lui avoir donné le goût de danser il en sera heureux et il aura de quoi en tirer d'autant plus de fierté.

Tout se passe bien, Penny a le sourire et par sa faute elle le perd au détour d’une allusion qui vient considérablement alourdir l’atmosphère dans ce studio. Pourquoi en parler maintenant, pourquoi la confronter à ça aujourd’hui alors qu’ils voyaient enfin le bout du tunnel ? Eddie la joue égoïste, il se pose trop de questions et affronte trop de doutes qu’il est juste incapable de garder pour lui. Il ne s’est pas beaucoup senti coupable dans sa vie car il a presque toujours eu le sentiment d’avoir agi comme il le devait, mais la découverte de cet article a vraiment tout chambardé. Il aurait tellement préféré ne jamais tomber dessus, ne jamais apprendre l’existence de ces accusations ou s’arrêter suffisamment tôt dans sa lecture pour ne pas y lire le nom de Penny. Sa curiosité l’a encore mené trop loin, et désormais il ne peut plus faire l’ignorant, ni considérer que son attitude n’a pas pu impacter Penny avec ce qu’elle a potentiellement vécu. Car il perçoit ses réactions sous un angle très différent aujourd’hui, et il se torture avec l’idée de lui avoir peut-être fait du mal sans le vouloir. Il a besoin de savoir oui, à quel point il doit se sentir misérable et à quel point Penny a pu être éprouvée à son contact. Elle dit que son rôle n’est pas de le déculpabiliser et elle a raison, d’ailleurs ce n’est pas du tout dit qu’il puisse soulager sa conscience avec ce qu’il sait. Penny ne le ménage pas et il reçoit ce qu’elle lui dit comme une claque dans la figure, alors qu’elle l’invite à se remettre sérieusement en question. Elle ajoute qu’il ne connaît pas le vécu de la personne qui se trouve en face de lui et il s’enfonce un peu plus devant ces mots d’une grande justesse. Ça l’achève plus qu’autre chose mais il avait certainement besoin de l’entendre pour le réaliser. « C’est vrai. » il admet en détournant le regard car celui de Penny pèse beaucoup trop lourd sur lui à cet instant. Toute cette histoire est la conséquence du fait de se détacher du moindre problème personnel que pourraient rencontrer ses élèves, lui qui leur demande de laisser tout ce qui pourrait parasiter leur esprit aux portes de ce studio. Il n’a pas vu parce qu’il n’a pas voulu voir Eddie, à ses yeux Penny n’était qu’une fille crispée et ça y est, il se rappelle du commentaire qui lui avait tant déplu. Le balai dans le derrière qu’il fallait lui retirer selon lui, il ne sonne plus du tout de la même façon aujourd’hui. Il réalise qu’il a été brutal dans ses mots comme dans ses gestes en considérant que la proximité était de rigueur entre un professeur et son élève, et tant pis si l’élève en question n’est pas à l’aise avec ça. Ce sont ses méthodes, il les a toujours appliquées de cette façon et il n’allait pas changer ça pour Penny. Car elle avait juste besoin de se décoincer un peu, n’est-ce pas Eddie ? Ça aussi il se rappelle l’avoir pensé, ainsi que le fait qu’elle ne faisait aucun effort pour se mettre en condition et qu’elle avait le don de lui faire perdre du temps à buter dès l’échauffement. Un boulet, un cas désespéré et même une élève difficile à rien d’être une chieuse qui lui en ferait voir de toutes les couleurs, il a mis du temps avant de dépasser toutes ces images collées à Penny et à présent tout ça lui semble terriblement gratuit. Car comme elle dit on ne sait jamais le vécu qu’ont les autres, il l’a jugée très vite sur quelque chose dont il ne savait rien en se basant juste sur son attitude, qui dissimulait en réalité un profond traumatisme. Un traumatisme qu’il a possiblement intensifié en étant simplement lui-même, en étant finalement le connard que beaucoup de gens se plaisent à voir en lui. À raison, de toute évidence. La honte Eddie, sois bien hanté maintenant avec ça. « Et je suis désolé. » Ces mots-là le danseur ne les formule pas facilement, mais il n’a jamais eu à ce point besoin de les dire. Son regard revient chercher celui de Penny alors qu’une question tourne en boucle dans sa tête : est-ce que le fait d’avoir mal agi au début de leur collaboration réécrit tout ce qu’ils ont accompli ensuite ? Il veut penser que non mais c’est là, ça planera toujours sur eux car Penny ne pourra pas oublier ses gestes et ses mots indélicats. Peut-être qu’aujourd’hui elle le voit comme un excellent professeur mais au départ elle ne l’appréciait pas il le sait, et le fait de raviver tout ça aujourd’hui semble faire ressortir ce qu’elle avait réussi à mettre de côté pour se concentrer sur la danse. Il ne sait pas si Penny lui en veut, mais elle n’a en tout cas aucune indulgence à son égard et c’est sûrement mérité. On récolte ce que l’on sème, jamais un adage n’a été aussi vrai en ce qui le concerne.

Il n’est pas à sa place en lui conseillant de porter plainte mais il mesure l’importance de le faire, cela dit il n’imagine pas à ce moment-là que c’est bien plus facile à dire qu’à faire pour Penny. Elle aurait tout à y perdre, et elle craint qu’on ne la croit pas parce que ça reviendrait à s’attaquer à un très gros poisson capable de se défendre. Eddie ne peut que la croire car il ne connaît pas ce Byers comme son élève le connaît, il a juste compris que le type avait déjà manipulé cette histoire à sa guise pour tenter de s’en tirer et c’est certainement ce qui fait peur à Penny, qu’il parvienne là encore à s’en sortir tandis qu’elle se sera mise dans une posture très délicate en se positionnant officiellement contre lui. Les conséquences sur sa carrière il ne les imagine pas mais elles doivent bien exister, et c’est quand même terrible si celle qui risque le plus gros dans cette affaire c’est finalement elle. « Cet article ne pourrait pas faire bouger les choses ? J’ai vu qu’ils cherchaient des témoignages, peut-être que d’autres filles vont parler. » Des victimes il doit y en avoir d’autres, l’article l’a en tout cas sous-entendu et la voix de Penny aurait bien plus de poids si elle ne s’élevait pas toute seule. D’ailleurs seule à côté de ça elle affirme ne pas l’être et ça le rassure au moins un peu, elle est entourée et c’est une bonne chose. Mais la suite est difficile à entendre, Penny ne veut pas d’un statut de victime qui lui collerait à la peau tout comme elle ne veut pas courir le risque d’être épinglée comme une menteuse. « Je peux pas croire qu’il pourrait s’en sortir. » Cette idée le répugne, il comprend que c’est possible car les choses sont mal faites et qu’un mec pourtant incriminable peut véritablement sauver sa peau en ayant le bras long et de gros moyens. « Personne peut te forcer Penny mais t’as sûrement pas envie de vivre avec des problèmes de conscience s’il recommence. Ça pourrait vraiment te détruire, t’as déjà supporté beaucoup de choses. » Il sent qu’il prend encore un risque à lui dire ça et sans doute n’est-il pas le seul à le faire, il l’invite juste à bien y réfléchir même si c’est dur et qu’elle ne voit que les mauvaises retombées. Elle n’est pas prête il l’entend bien mais le sera-t-elle un jour ? Pendant ce temps Byers est libre de faire d’autres victimes et c’est ça la réalité, si quelqu’un peut faire avancer les choses c’est sûrement elle même si elle n’a pas la garantie d’être crue, et que cette perspective ne doit vraiment pas la motiver, ça se conçoit. « Et.. par rapport à nous. » Ah, il y a ça aussi et le moment est sûrement venu d’évoquer cette autre chose qui le tiraille. Peut-être que Penny s’en doute, ou peut-être pas, il n’a pas la moindre idée à quel point ce qu’il va lui dire peut être ou non attendu. « Il nous reste plus grand-chose à ajuster, mais ça me parait évident qu’on ne peut plus travailler ensemble. » Le bilan de tout à l’heure prend une toute autre allure à présent, mais qu’elle ne s’imagine surtout pas qu’il se débarrasse du problème alors qu’il aimerait vraiment terminer proprement avec elle ce qu’ils ont commencé. Ça lui paraît juste très difficile alors qu’elle lui a plus ou moins confirmé ce qu’il redoutait, il a le sentiment que quelque chose est brisé, qu’ils ont même bâti tout le travail de ces six semaines sur une base terriblement fragile et bancale. Pourquoi s’est-elle infligé ça c’est vrai qu’il se le demande, des professeurs en ville ce n’est pas ce qui manque et quelque part il souhaite peut-être aussi la libérer de lui. « On a fait du super boulot toi et moi mais aujourd’hui c’est difficile de ne retenir que ça. Tu t’es laissée guider pendant des semaines par quelqu’un qui t’avait blessée et j’ai pas l’impression d’avoir mérité cette confiance. » Elle par contre c’est clair qu’elle méritait mieux. Même si elle semble beaucoup plus à l’aise avec lui qu’elle ne l’était au départ il n’a pas envie qu’elle se force, surtout pas après ça, alors oui il envisage très sérieusement de passer le flambeau à un autre professeur car il comprendrait que Penny ne tolère plus sa présence et ne se sente plus à son aise non plus dans ce studio. « Je vais te donner le contact d’une collègue qui prendra le relais si t’es d’accord, jusqu’à la fin de ton tournage. Moi j’arrive plus à me sentir légitime avec ce que tu m’as dit. » Et c’est peut-être bien le pire sentiment auquel il puisse être confronté en tant que professeur. Sans parler du sentiment d’inachevé qui le guette s’il cède bel et bien Penny à une collègue alors qu’ils ont fait le plus gros du boulot ensemble. Elle a son mot à dire bien sûr, mais il n’est pas certain de pouvoir retourner en arrière à présent qu’il a soulevé l’idée, qui n’est pas née dans son esprit aujourd’hui et qu’il envisage bien depuis quelques jours. « Je suis désolé Penny. » il répète, le mal est fait ça ne change rien mais qu’au moins elle ne pense pas qu’il s’en tire paisiblement de son côté.


Spoiler:
 








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice qui remet tout en question en ce moment.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penny) the dark corners of the mind	 6aafa1d09fab41b304eb1b94ae46958f327bb903
POSTS : 10370 POINTS : 325

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège ∞ victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui ∞ sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut ∞ elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel ∞ pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-4
penisy #6 & #7 ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penny) the dark corners of the mind	 Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker
suttons #1 & #2 ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penny) the dark corners of the mind	 PC8GJaYC_o
cringer #9 ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-11
minny #3 ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penny) the dark corners of the mind	 Wuc8
jonny #7 ☽ i understand that there are some problems. and i am not too blind to know. all the pain you kept inside you. even though you might not show. if i can't apologize for being wrong then it's just a shame on me. i'll be the reason for your pain and you can put the blame on me.

(19)giovanni #3shiloh #2oakleybirdie #2jeremiah #3julianaphoebecalistaswann #6griffiths' thanksgivingjensen's christmas.

flashbacksmabel (2016).
RPs EN ATTENTE :
hunter #3 ☽ jordan #7 ☽ sergio ☽ freddy #2 ☽ toi?

(compte actif de avril à juillet 2021)
(penny) the dark corners of the mind	 Pennyyytinder
RPs TERMINÉS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7.

(2021)livia #2chloe #7livia #3rory #4hannahsamuelnathanaelrory #5niamhjeremiah #1matt #2joy #3halsey #3victoire #2rory #6chloe #8codyclyde #5jordan #3chloe #9edwardeddie #1erikaknoxchloe #6rory #7chloe #10danijoy #5itziarchloe #11joy #4jordan #4jordan #6 & birdie #1eddie #2swann #4ivyyelahiahclyde #6dinisjeremiah #2swann #5micah #2jordan #5joy #6hunter #2meganmaddyrory #8.

(2020)rory #1swann #1raphaelchloe #3lilychloe #2jessian #1jordan #1rory #2swann #2clyde #3halsey #1jordan #2rory #3livia #1chloe #4victoire #1matthias #1clyde #4 & halseyclément #1le noël du royaume enchantécharliegiovanni #1swann #3merrylenagiovanni #2.

flashbackschloe #1kaneclyde #1arrowjoy #1rose #1joy #2micah #1nickshiloh #1matt #1hunter #1freddy #1.

univers alternatifsclyde #2 (harry potter)
+ event halloween 2021: slasher isaac #1slasher isaac #2slasher isaac #3.

(penny) the dark corners of the mind	 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. corleone) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyMar 29 Juin 2021 - 3:29



« Pas toi ni moi, c’est la magie de la danse. »

Tu ne pourrais vraiment dire avec certitude que tu croyais à la magie de la danse comme l’évoquait Eddie, mais il s’était définitivement passé quelque chose dans les deux derniers mois pour que vous en arriviez à un résultat aussi satisfaisant, autant pour lui que pour toi. Pourtant, rien de tout ça ne semble avoir la moindre importance quand l’image vient se tâcher des débuts maladroits et de tes secrets derrière tes comportements mal reçus par le jeune homme lors de votre première rencontre. Il comprend beaucoup de choses soudainement, la remise en perspective ne semble pas des plus douces pour le coréen et tu n’aides en rien quand tu pousses le tout un peu plus, que tu le call out sur ses comportements et sur les conséquences que ses mots et ses actions peuvent avoir s’il ne fait pas attention. Tu comprends qu’il est direct, tu comprends qu’il n’aime pas perdre son temps, tu as bien appris à le connaître au fil des dernières semaines après tout, et tu sais qu’il n’avait pas de mauvaises intentions Eddie, jamais. Tu pourrais lui dire ça, le rassurer. Peut-être même que c’est ce qu’il attend de toi après tout, peut-être que c’est pour ça qu’il s’est osé à approcher le sujet, t’en sais rien, t’es vraiment pas certaine de comprendre ce que ça peut lui apporter, ou vous apporter. Tu ne dis rien pourtant alors que son regard se fait de plus en plus fuyant et que le malaise grandi à nouveau et t’as peur que ça vienne effacer tous les progrès fait entre vous deux. Peur que ça vienne mettre un gros nuage au dessus de vos accomplissements, comme si soudainement, la danse prenait un second plan, laissant à l’avant les commentaires maladroits et cette tension entre vous qui s’était pourtant résolue avec le temps. Comme quoi, rien n’est jamais véritablement acquis. « C’est vrai. » Tu te pinces les lèvres, tu détestes que ce soit de nouveau si compliqué. Tu pensais vraiment que vous aviez été en mesure de passer par dessus. Tu détestes le fait que cette agression puisse avoir des conséquences et des répercussions sur le moindre aspect de ta vie, comme si toutes tes relations se devaient d’être teintées par ça. Tu détestes de ne plus juste pouvoir être Penny, sans le trauma et ce qui s’en suit. Si tu n’étais pas connue, ce serait moins pire. Ou du moins, c’est ce que tu te fais croire. Mais ça importe peu. Tu es qui tu es et il n’y a pas de fuite possible. Tout comme Eddie, tu n’as pas d’autre choix que d’accepter ce qui est. « Et je suis désolé. » Tu hoches la tête. Tu le sais qu’il l’est, tu le vois sur son visage, tu le sens dans ses gestes qui sont soudainement restreints et maladroits alors qu’il s’efforce de garder avec toi une certaine distance, cette distance que dont tu avais tant besoin lors de ce premier cours mais qui crée un vide maintenant.

T’aurais sans doute pu essayer de nier plus longuement les allégations dans l’article dont Eddie fait mention, mais tu n’en avais pas la force, pas le courage non plus. Même si ça fait toujours mal d’en parler, tu veux croire que tu gères de mieux en mieux. Malgré les larmes dans tes yeux et le nœud dans le fond de ton ventre. « Cet article ne pourrait pas faire bouger les choses? J’ai vu qu’ils cherchaient des témoignages, peut-être que d’autres filles vont parler. » Ce n’est pas le genre de média en lequel tu as beaucoup de confiance puisque tout est anonyme. Tu n’oserais jamais donné un témoignage officiel à quiconque s’occupe de ce blog, tu ne peux toutefois pas parler pour les autres filles, celles dont tu ne connais pas les noms mais qui existent, ça tu n’en doutes pas. « C’est loin d’être une source fiable, malgré les enregistrements et tout, ça reste un blog anonyme. » Mais tu avais un plan, une idée en tête du moins. Il te fallait seulement aller au bout de cette dernière. « J’ai un ami à moi, un journaliste d’investigation qui travaille sur quelque chose. » que tu admets finalement et ça te fait toujours drôle d’en parler. « Il attend que j’aille porter plainte, officiellement. » Tu ne sais pas encore quelles informations Clyde possède, tu repousses sans cesse le moment d’aller porter plainte, mais tu sais que Byers n’est pas blanc comme neige. Tu sais qu’il te faut aller de l’avant, mais tu redoutes. Tu as peur, bien plus peur que tu ne te sens capable de l’admettre à voix haute. « Je peux pas croire qu’il pourrait s’en sortir. » Tu échappes un long soupir, te contentant de hausser les épaules. Si tu sais une chose, c’est que la justice n’est pas un système toujours compétent, surtout lorsqu’il s’agit d’agressions sexuelles. C’est complexe et trop souvent, les agresseurs s’en sortent avec de simples tapes sur les doigts. « Personne peut te forcer Penny mais t’as sûrement pas envie de vivre avec des problèmes de conscience s’il recommence. Ça pourrait vraiment te détruire, t’as déjà supporté beaucoup de choses. » Ton regard s’assombrit lorsqu’Eddie mentionne le fait que Byers pourrait recommencé. C’est sans doute même bien naïf de croire que ce n’est pas déjà fait depuis, mais tu es incapable d’aller là parce qu’elle te bouffe, la culpabilité. Celle de ne pas avoir su l’arrêter en temps et lieu, et puis celle d’avoir causé du tort à Rory et à sa carrière à ne pas avoir été capable de démentir toutes les rumeurs sur lui après altercation avec Byers. « J’y pense tout le temps, mais ça rend rien de tout ça plus facile. » Au contraire. Tu te sens perdante peu importe ce que tu fais maintenant. C’est un travail à long terme que d’accepter que tu as tenté de te protéger dans cette histoire, que d’accepter que tu n’as pas su faire plus avant, mais que ça ne veut pas dire que tu ne peux pas faire mieux maintenant. Tu sais ce que tu as à faire, t’as juste besoin d’un peu de temps. Juste un peu plus.

« Et… par rapport à nous. » Ça, tu ne l’avais pas vu venir, mais tu aurais sans doute dû t’en douter. Parce que le malaise n’a pas diminué depuis que le sujet a été abordé et qu’Eddie, il semble inconfortable plus que jamais d’être près de toi, sans même être assez proche pour pouvoir mettre sa main sur ton épaule. « Il nous reste plus grand-chose à ajuster, mais ça me paraît évident qu’on ne peut plus travailler ensemble. » Tu cherches son regard, tu dois avouer que tu ne t’attendais pas à un tel revirement de situation, surtout après le petit bilan juste avant qui était si positif. « On a fait du super boulot toi et moi mais aujourd’hui c’est difficile de ne retenir que ça. Tu t’es laissée guider pendant des semaines par quelqu’un qui t’avait blessée et j’ai pas l’impression d’avoir mérité cette confiance. » « T’es trop dur avec toi-même Eddie. » que tu souffles, même si tu comprends ou il veut en venir. T’as bien peur toutefois qu’il ne prenne plus de blâme sur ses épaules qu’il ne le devrait, et à la longue liste des choses que tu détestes s’ajoute le fait que cela vienne annuler tout le reste. « Je vais te donner le contact d’une collègue qui prendra le relais si t’es d’accord, jusqu’à la fin de ton tournage. Moi j’arrive plus à me sentir légitime avec ce que tu m’as dit. » Tu hoches la tête, silencieuse. Tu assimiles tranquillement ce que Eddie te dit, même si ça te fait chier de devoir continuer avec quelqu’un d’autre. Tu prends une grande respiration et puis tu te lèves finalement de la chaise pour venir faire face au jeune enseignant. « Je suis désolé Penny. » « Je sais. » que tu souffles alors que tu t’approches de lui, sans toutefois briser complètement la distance entre vous. « Je comprends si tu ne te sens pas de continuer après tout ça, mais je veux que tu saches que personnellement, j’ai pas envie de continuer avec quelqu’un d’autre. » Parce que c’est lui qui a réussi à te faire sortir de ta coquille, malgré tout. Parce que c’est à lui qui revient le mérite de tes progrès. Parce que même si ça a mal commencé, tu ne lui en tiens pas rigueur. « Je te fais confiance maintenant et j’ai pas envie de devoir repartir à zéro avec quelqu’un d’autre. Même si c’est une femme et que tu penses que c’est plus simple, ce ne l’est pas vraiment. » Certes, la proximité a toujours été plus facile à gérer avec une femme qu’avec un homme, mais reste que de recommencer avec une inconnue, c’est de repasser par ses étapes qui demandent beaucoup de patience et d’efforts et t’es pas certaine que ça en vaille réellement la peine si tard dans le processus. « Mais je vais respecter ta décision, quelle qu’elle soit. » Parce que t’es pas là pour le forcer non plus et que peut-être bien que tout est brisé maintenant et qu’il vaut mieux tourner la page. À ce stade, t’es plus vraiment certaine de rien de toute façon.
@Eddie Yang (penny) the dark corners of the mind	 4014933344



(penny) the dark corners of the mind	 XMVna6A
(penny) the dark corners of the mind	 Vd7qr7j
(penny) the dark corners of the mind	 HZjB4DU
(penny) the dark corners of the mind	 872289volunteer
(penny) the dark corners of the mind	 Sdo13d7
(penny) the dark corners of the mind	 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
(penny) the dark corners of the mind	 Aa1Vqka
POSTS : 3113 POINTS : 120

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

(penny) the dark corners of the mind	 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

(penny) the dark corners of the mind	 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

(penny) the dark corners of the mind	 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

(penny) the dark corners of the mind	 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

(penny) the dark corners of the mind	 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

(penny) the dark corners of the mind	 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.

(15 - full)
nanowrimo

loansunanmaxwellcallie #3birthday partymika #2gaby #2jinaasher #2eddon #8clément #2callie x halstonaleddie (fb)eddon #10 (fb) › mav x nicky

RPs EN ATTENTE :
(penny) the dark corners of the mind	 Qn8a

(james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyLun 12 Juil 2021 - 20:40




I'm still hearing disturbing noises
Keep believing in winning over everything with my will to fight
Bravado can't last anymore
Maybe it hurts more because I thought it'd be easy



La magie a comme disparu, à présent c'est le chaos qui s'empare de ce studio et des pensées du danseur. Pourquoi est-ce qu’il a poursuivi la lecture de cet article jusqu’au bout ce jour-là, ou tout du moins suffisamment loin pour y découvrir le nom de son élève ? Et pourquoi a-t-il seulement cliqué dessus, à l’origine ? Sa curiosité le perdra un jour, car voilà déjà les problèmes qu’il récolte aujourd’hui à cause de celle-ci. Il y a encore quelques jours Eddie avait bonne conscience, il ne questionnait pas l’attitude qu’il avait pu avoir avec Penny dans les débuts de leur collaboration, et il ne remettait surtout pas sa légitimité en tant que professeur en question. Penny était jusqu’ici une élève comme une autre à ses yeux, qui partait juste d’un peu plus loin, et désormais le regard qu’il pose sur elle trahit une grande affliction. Il déteste ça Eddie, de ressentir à quel point les choses ont changé et de ne plus avoir l’impression de mériter sa confiance pourtant durement acquise au fil de leurs séances. C’est comme si quelqu’un était venu donner un puissant coup de pied dans le château de cartes qu’ils avaient réussi à dresser ensemble, comme si c’était trop beau finalement tout ce qu’ils ont accompli tous les deux et que l'univers n’était pas disposé à leur accorder une trop grande victoire sur tout ça. Pas sans leur filer leur lot de tourments à elle comme à lui, pour Penny la remontée de douloureux souvenirs et pour lui la culpabilité de ne pas avoir pris au sérieux ses difficultés au départ. C’était sous ses yeux et même s’il ne pouvait pas se douter de ce qu’elle avait vécu, comme elle dit, c’est justement le fait de ne pas savoir qui aurait dû l’amener à une certaine prudence. Or Eddie est tout de suite entré dans un rôle qu’il connaît bien et dans lequel il a ses habitudes, se renseigner sur ses élèves et sur la vie qu’ils mènent en dehors de ce studio il ne le fait jamais, et c’est probablement un tort qu’il a depuis qu’il enseigne. Cette histoire lui fait peur parce qu’il craint de toujours se demander si l’une des élèves n’a pas pu subir la même chose que Penny à partir de maintenant, il craint de perdre tout le naturel qui le caractérisait jusque là et qui faisait de lui un très bon professeur. Parfaitement qualifié oui, mais qui ne se soucie visiblement pas assez de ceux qui viennent le trouver pour apprendre à danser. C’est limite s’il n’a pas épinglé le slogan « laissez vos problèmes personnels à la porte de ce studio » sur les murs, car ça a été pendant longtemps la politique de ses cours à laquelle ses élèves n’avaient pas d’autre chose que de se plier. À présent il réalise qu’il a sûrement mis trop de distance entre eux et lui, c’est au moins vrai pour Penny qui n’avait vraiment pas besoin d’être brusquée et pourtant c’est ce qu’il s’est passé, il n’a pas cherché à comprendre d’où pouvait provenir son inconfort et quand il y repense il déteste le fait de s'être senti aussi peu concerné par son problème. Alors il s’excuse, oui, et sincèrement en plus mais qu’est-ce que ça vaut aujourd'hui ? Ça ne rattrapera pas ses manquements, ça ne fera pas oublier à Penny l’indélicatesse dont elle a été victime à travers lui. C’est aussi trop tard pour lui offrir la distance qui aurait eu un sens à l’époque mais qui n’en a plus tellement aujourd’hui car il cherche à la préserver, et en même temps il lui inflige cette discussion qui risque de l’abîmer encore plus. Il est persuadé de très mal s’y prendre, à nouveau, car jamais il n’aurait cru devoir gérer un problème de ce genre. Ça le sensibilise brutalement à un monde très sombre dont il ne connaissait rien jusqu’ici, et même s’il aurait vraiment préféré ne jamais tomber sur cet article l’unique point positif de cette histoire est au moins qu’elle aura éveillé sa conscience sur ce mouvement qui n’existe pas par hasard.

Eddie n’y connaît rien aux médias du net, en temps normal il ne parcourt pas ces sites-là et avant que Penny le souligne il n’a pas la moindre idée du crédit que l’on peut accorder à un blog comme Conviction. Il a trouvé que l’article en question était quand même assez détaillé et qu’un travail de recherche assez conséquent avait été effectué mais à quel point est-il raisonnable de s’y fier, il n’en sait rien. Ce n’est pas le genre à gober le moindre truc qu’il lit, simplement ici des noms ont été donnés, des faits ont été avancés et même si elle peine à le reconnaître devant lui il peut voir dans les yeux de Penny qu’il y a beaucoup de vrai dans tout ça. Que ce soit anonyme lui le comprend, surtout si Byers a le bras aussi long qu’on semble le dire il y a des risques à ne pas prendre en balançant autant d’informations d’un coup. Ça n’en reste pas moins une investigation plutôt poussée même s’il avait besoin d’en parler avec Penny plutôt que de croire directement ce qu’on lui a présenté, car il n’est pas sûr qu’elle ait été contactée par ce blog avant que son nom y soit exposé de cette façon alors c’est important pour lui qu’elle ait la parole aujourd’hui. « Au moins quelqu’un en parle. » Un autre média l’a-t-il fait ? Il n'en sait rien vu qu'il a littéralement découvert toute cette histoire en tombant sur cet article, avant ça il n’avait jamais entendu parler d’un dénommé Byers. Les faits ne datent apparemment pas d’hier mais bien d’au moins un an si l’article dit vrai alors il aurait un peu de mal à comprendre que personne d’autre n’en ait parlé surtout maintenant qu'il connait l'ampleur du mouvement Me Too, comme si les blogs plus officiels ne voulaient pas se mouiller ou ne s’y intéressaient tout simplement pas. Penny lui confie qu’un ami à elle, un journaliste d’investigation, s’est mis sur l’affaire et ce dernier n’attendrait plus que sa plainte pour passer aux choses sérieuses. « Ton ami aurait de quoi faire tomber Byers pour de bon ? » Ce ne sera sûrement pas simple à faire mais c’est beau d’y croire. C’est dingue, Eddie ne pensait pas pouvoir détester un type qu’il ne connaît même pas et qu’il n’a aussi jamais croisé, mais pour le mal qu’il a fait à Penny il voudrait juste que ce salopard soit mis hors d’état de nuire. « J’ai l’impression que tu as vraiment le pouvoir de faire avancer les choses. » Il ne lui dira pas que tout ou presque semble reposer sur elle et les décisions qu’elle pourrait prendre car il ne souhaite pas lui mettre encore plus de pression, sachant qu’elle doit déjà en supporter pas mal. Eddie parvient quand même à étirer un sourire, même si c’est un peu péniblement. « T’y arriveras Penny, je veux vraiment croire qu’il gagnera pas dans l’histoire. » Elle a besoin de temps et il peut l’entendre, comme il lui a dit personne ne peut la forcer et c’est entre elle et elle-même maintenant. C’est un processus qui doit être long et éprouvant, alors qu'éprouvée elle semble déjà beaucoup l’être quand il la regarde. Ils ont tous les deux de sacrés problèmes de conscience et même si Eddie se sent très mal il n’envie vraiment pas la place de son élève, tout comme il ne peut pas imaginer ce qu’elle traverse et les images qui doivent tous les jours la hanter. S’il pouvait l’aider il le ferait sans hésiter mais le truc c’est qu’il a fait plus de mal que de bien jusqu’à présent, et il sait qu’il serait la dernière personne vers qui Penny se tournerait si elle avait besoin d’un soutien.

La question de la poursuite de leur collaboration se pose véritablement pour Eddie, qui a le sentiment d'avoir créé quelque chose de néfaste pour son élève aussi bien avec son comportement passé qu'avec cet échange aujourd'hui. Il ne leur retire rien de tout ce qu'ils ont accompli ensemble et il n'en est pas moins satisfait des progrès de Penny, mais cette histoire leur laisse à l'arrivée assez peu de positif à recueillir parce qu'il ne peut pas considérer le résultat sans la façon dont ils l'ont obtenu. C'est bien beau d'en avoir fait une danseuse tout à fait honorable mais il faut voir comment aussi, même si Penny estime qu'il est un peu trop dur avec lui-même. Eddie remue fermement la tête, après sa confiance c'est son indulgence qu'il ne mérite probablement pas ici. « J’ai pas ce sentiment, je m’en sortais trop bien jusqu’ici. » Maintenant qu’il sait sa conscience ne suit plus et il n’est pourtant pas facile de faire culpabiliser le bonhomme qui assume généralement tout ce qu’il fait, et refuse de vivre dans le regret. Mais il a bien merdé six semaines plus tôt et il s’étonnera toujours du fait que Penny ait réussi à mettre sa méfiance de côté pour se laisser guider, ça a dû lui coûter mine de rien. Cette confiance il l’aurait méritée s’ils n’avaient pas pris ce mauvais départ tous les deux par sa faute, et cette histoire prouve qu’il a définitivement sous-estimé la détermination de son élève car celle-ci est parvenue à tout dépasser pour remplir les objectifs fixés. « C’est pas tant pour moi mais pour toi. La danse doit rester un plaisir, je voudrais pas que tu subisses toutes les prochaines fois qu’on se verra même si le plus gros est fait. » C’est vrai qu’il doute de pouvoir retrouver paisiblement son rôle avec cette histoire planant désormais sur eux mais ce qui compte ici c’est Penny, et comment elle se sent à son contact. Il ne veut pas la torturer davantage par le simple fait d’exister, il l’a déjà trop fait à son sens même si ça remonte à loin et que ça ne l’a pas empêchée de se fier à lui. Mais Penny n’a pas envie de continuer avec quelqu’un d’autre, et elle ne se sentirait pas plus à son aise avec une femme, contrairement à ce qu’il s’était mis en tête. Car c’est l’inconnu en fin de compte dont Penny ne veut pas, il ne le comprend que maintenant. « Alors que je pensais justement que ça le serait. » Il est un peu confus Eddie, il croyait vraiment lui rendre service en déléguant le boulot restant à une collègue et au final ce ne serait pas du tout plus simple pour elle. Car elle a ses habitudes avec lui, la perspective de tout recommencer avec quelqu’un d’autre semble plus l’effrayer que celle de continuer à ses côtés et il est vrai qu’ils ont effectué un sacré chemin ensemble, objectivement personne ne la connaît aussi bien que lui la connaît comme danseuse et ça prendra du temps avant qu’elle en arrive là avec un autre professeur. « Je comprends Penny, et je vais pas te cacher que ce serait un vrai échec pour moi de ne pas terminer cette aventure avec toi. Mais c’est bien beau de faire confiance au professeur.. si tu peux plus tolérer l’homme derrière. » Un homme qui accumule les erreurs depuis des mois, avec tout le monde, mais qui n’aurait jamais cru se retrouver en si mauvaise posture en tant que professeur un jour. Si lui a du mal à se regarder dans un miroir pour la toute première fois de sa vie alors comment Penny pourrait-elle supporter sa présence ? Il n’a pas dû arranger sa vision des hommes avec son attitude il y a six semaines, et la confronter de force à cette discussion aujourd'hui ne doit pas non plus jouer en sa faveur vu tout ce que ça doit remuer chez elle. Elle a tout un tas de raisons de lui en vouloir, mais aussi de se sentir mal à ses côtés. Il le comprendrait, il a de toute façon cette capacité déroutante à faire fuir pas mal de monde en étant juste lui-même et certains élèves n’y échappent pas. « Tu serais la première élève que je perdrais comme ça. » De la plus regrettable des façons, de son point de vue. Il n’a laissé partir que peu d’élèves depuis qu’il donne ces cours et ceux qui ont claqué la porte de ce studio ou dont il a préféré se séparer avaient tous du mal avec ses méthodes, ou manquaient juste cruellement de motivation. Eddie ne regrette jamais celles et ceux qui ne s’accrochent pas mais Penny n'est pas comme ça, elle s’y est faite à ses méthodes et sa motivation n’est plus à prouver depuis longtemps, il pourrait donc le considérer comme une vraie perte pour lui. « Je crois que la décision te revient, en réalité. » il laisse entendre en croisant ses mains dans son dos et il est prêt à lui accorder le dernier mot sur ça. L’avenir de leur collaboration dépend d’elle et de son niveau de tolérance envers lui, il ne compte rien lui imposer car son ressenti à elle sera toujours plus important que son ressenti à lui. Mais il ne veut pas qu’elle se force, il attend de Penny qu’elle reconnaisse que c’est au-delà de ce qu’elle peut s’infliger si c’est susceptible de la torturer plus qu’autre chose. Ils n’ont plus grand-chose à ajuster ensemble mais dans l’hypothèse où il leur resterait encore quelques séances d’appoint il ne peut pas trancher à la légère sans prendre en considération la façon dont elle entrevoit les choses à compter d’aujourd’hui.

Spoiler:
 








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
Penny Stringer
Penny Stringer
l’ère de l'apaisement
Voir le profil de l'utilisateur
(penny) the dark corners of the mind	 7vHkInU ÂGE : vingt-neuf ans (03.08.1992)
SURNOM : penny étant déjà le surnom de penelope, difficile de faire bien plus court.
STATUT : tout va incroyablement vite et tu paniques (un peu), mais une chose est certaine: tu aimes isaac et ce bébé surprise qui pousse sous ton nombril.
MÉTIER : actrice qui remet tout en question en ce moment.
LOGEMENT : ton loft a une jolie pancarte "à vendre" devant et toi, tu t'es officiellement installée au #17 sherwood road, à toowong, dans la maison d'isaac qui est devenue vôtre.
(penny) the dark corners of the mind	 6aafa1d09fab41b304eb1b94ae46958f327bb903
POSTS : 10370 POINTS : 325

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : elle a un jeune frère autiste qu'elle aime plus que tout et surprotège ∞ victime d'une agression sexuelle commisse en février 2020 par un réalisateur connu, elle a finalement levé le silence et porté plainte contre lui ∞ sa carrière reprend doucement de l'élan, mais elle est incertaine de ce qu'elle veut ∞ elle fait du bénévolat auprès des enfants malades depuis novembre 2020 sous les traits de la princesse ariel ∞ pétillante, curieuse et passionnée, elle retrouve enfin un sentiment de bonheur après une année difficile.
RPs EN COURS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-4
penisy #6 & #7 ☽ sun in my eyes, navy blue skies. you are the reason i can survive. we turn off the phones to just be alone. we'll draw the curtains and never leave home. i had a nightmare, but now that i'm not scared. this is how you fall in love. let go and i'll hold you up. so pull me tight and close your eyes. oh, my love, side to side. "what's easy is right", my mother's advice. you are the reason i never think twice. wherever we go, what glitters is gold. you'll be my best friend until we grow old.

(penny) the dark corners of the mind	 Sowm
stringers ☽ how the hell did we wind up here. you're hitting rock bottom and i'm full of fear. the cold wind has frozen your heart. lets re-write this story and make it a long one. it's broken and falling apart. i won't let you lose who you are. you're lost in this lonely light. trying to kill the pain you're feeling. lost, but i'm here tonight.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker
suttons #1 & #2 ☽ sometimes in our lives. we all have pain. we all have sorrow. but if we are wise. we know that there's always tomorrow. lean on me when you're not strong. and i'll be your friend, i'll help you carry on. for it won't be long. till I'm gonna need somebody to lean on. please swallow your pride if i have things you need to borrow. for no one can fill those of your needs that you won't let show. you just call on me brother when you need a hand. we all need somebody to lean on.

(penny) the dark corners of the mind	 PC8GJaYC_o
cringer #9 ☽ today was gonna be the day but they'll never throw it back to you. by now you should've somehow realized what you're not to do. i don't believe that anybody feels the way i do about you now. and all the roads that lead you there were winding. and all the lights that light the way are blinding. there are many things that i would like to say to you but i don't know how.

(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-11
minny #3 ☽ it's been so long, been so much time. the years have passed, but still, you're on my mind. so tell me, is it fate or just an illusion? we'd make love, and then we'd fight. started blowing up like dynamite in this. in the hurt game can't win if we're losing.

(penny) the dark corners of the mind	 Wuc8
jonny #7 ☽ i understand that there are some problems. and i am not too blind to know. all the pain you kept inside you. even though you might not show. if i can't apologize for being wrong then it's just a shame on me. i'll be the reason for your pain and you can put the blame on me.

(19)giovanni #3shiloh #2oakleybirdie #2jeremiah #3julianaphoebecalistaswann #6griffiths' thanksgivingjensen's christmas.

flashbacksmabel (2016).
RPs EN ATTENTE :
hunter #3 ☽ jordan #7 ☽ sergio ☽ freddy #2 ☽ toi?

(compte actif de avril à juillet 2021)
(penny) the dark corners of the mind	 Pennyyytinder
RPs TERMINÉS :
(penny) the dark corners of the mind	 Ezgif-com-gif-maker-7
penisycause baby, the best part of me is you.
#1#2#3#4#5#6#7.

(2021)livia #2chloe #7livia #3rory #4hannahsamuelnathanaelrory #5niamhjeremiah #1matt #2joy #3halsey #3victoire #2rory #6chloe #8codyclyde #5jordan #3chloe #9edwardeddie #1erikaknoxchloe #6rory #7chloe #10danijoy #5itziarchloe #11joy #4jordan #4jordan #6 & birdie #1eddie #2swann #4ivyyelahiahclyde #6dinisjeremiah #2swann #5micah #2jordan #5joy #6hunter #2meganmaddyrory #8.

(2020)rory #1swann #1raphaelchloe #3lilychloe #2jessian #1jordan #1rory #2swann #2clyde #3halsey #1jordan #2rory #3livia #1chloe #4victoire #1matthias #1clyde #4 & halseyclément #1le noël du royaume enchantécharliegiovanni #1swann #3merrylenagiovanni #2.

flashbackschloe #1kaneclyde #1arrowjoy #1rose #1joy #2micah #1nickshiloh #1matt #1hunter #1freddy #1.

univers alternatifsclyde #2 (harry potter)
+ event halloween 2021: slasher isaac #1slasher isaac #2slasher isaac #3.

(penny) the dark corners of the mind	 Wqmp
AVATAR : emma roberts.
CRÉDITS : (av. corleone) ☽ (sign. anaëlle) ☽ (crackships penisy. harley & gwennifergifs ♡) ☽ (crackship cringer. nairobi ♡) ☽ (crackship stringers&jonny. mandown ♡) ☽ (tinder profile. AMGK ♡) ☽ (dessin. mapartche ♡) ☽ (gifs signa. gwennifergifs) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : rosalie craine ☽ autumn galloway ☽ trent higgins.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34526-when-the-party-s-over-penny https://www.30yearsstillyoung.com/t40283-penny-never-let-me-down-just-lead-me-home https://www.30yearsstillyoung.com/t34575-penny-stringer https://www.30yearsstillyoung.com/t34574-penny-stringer https://open.spotify.com/playlist/4UtOHuFE98a5ajwqngBtvw?si=5loW

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 EmptyMar 3 Aoû 2021 - 8:16



T’aurais préféré qu’Eddie ne tombe jamais sur cet article. Ce n’était qu’un blog anonyme, ça n’avait aucune valeur aux yeux de biens des gens malgré les quelques sources cités et cet enregistrement dont tu reconnaissais trop bien la voix, mais ça avait fait du sens pour le danseur qui avait su placer les morceaux du casse-tête les unes à côté des autres pour découvrir une nouvelle image. Une image laide, une image qui te brise de l’intérieur depuis bien trop longtemps. Une image qui donne des frissons d’horreur et qui laisse un arrière goût amer, qui rappelle qu’il y a des gens qui font des choses horribles un peu partout et d’autres qui en paient les conséquences. Si t’es la victime, Eddie n’est pas ton bourreau, malgré ce qu’il semble croire, malgré ce qu’il peut bien dire. Tu la vois de partout sur son visage, la culpabilité. Tu la reconnais parce que toi aussi tu la portes au quotidien et c’est un poids que tu ne souhaites à personne. La culpabilité, qu’elle soit légitime ou non, elle fait ses ravages sans jamais se soucier des conséquences. Et si tu sais qu’Eddie peut certainement bénéficier d’un petit self-check sur ses comportements, tu ne crois pas qu’il soit une mauvaise personne, tu ne crois pas non plus qu’il mérite de se tourmenter avec toute cette histoire. Parce que ça fait plusieurs mois de ça et que vous avez réussi à passer par dessus, mais surtout parce que maintenant, tu lui fais confiance et tu l’apprécies sincèrement, le danseur. En ce moment toutefois, au milieu de cette conversation, c’est la tension qui règne, c’est un retour en arrière forcé qui te donne envie de fuir, bien que tu tentes tant bien que mal de répondre aux questions du jeune homme. Tu lui parles de Clyde, de cet article que vous repoussez constamment parce que tu es morte de peur. « Ton ami aurait de quoi faire tomber Byers pour de bon? » Tu hoches doucement la tête. Tu ne sais pas exactement ce que Clyde a pu accumulé dans les derniers mois, mais tu sais qu’il existe toute une liste de faits accablants contre le réalisateur et que si ça ne prouve rien de ce qu’il t’a fait, ça crée un rendu du personnage et ça vient sans aucun doute soulevé un doute raisonnable. Du moins, c’est ce que tu te dis quand tu essayes de te convaincre de finalement aller au bout de toute cette histoire. « J’ai l’impression que tu as vraiment le pouvoir de faire avancer les choses. » Tu le sais de quoi ça a l’air, d’un point de vue extérieur, mais t’as l’impression d’avoirr les deux pieds dans le ciment, incapable d’avancer comme tu le voudrais. « J’ai peur Eddie. » que tu finis par admettre avec une voix tremblotante, évitant de croiser le regard du danseur. C’est bien la seule chose qui te retient depuis si longtemps après tout. « T’y arriveras Penny, je veux vraiment croire qu’il gagnera pas dans l’histoire. » Il se veut encourageant, réconfortant et si tu parviens à lui offrir un sourire, ce n’est pas pour autant que tu te sens réellement confiante dans toute cette histoire.

Votre association était presque terminée et voilà que tout semblait compromis d’une manière que tu n’aurais su préméditée, bien que tu aurais dû le comprendre au vu de cette conversation plus que difficile à avoir. Pourtant, tu ne peux t’empêcher de voir ça comme les dernières barrières tombées entre vous lorsque lui ne voit que le fait qu’il a pu te heurter, te blesser même lors de cette première rencontre moins qu’amicale. Tu essayes pourtant de relativiser les choses, mais il ne semble pas t’entendre, Eddie. « J’ai pas ce sentiment, je m’en sortais trop bien jusqu’ici. » Tu échappes un long soupir. Tu ne sais pas quoi lui dire et la vérité c’est que tu ne sais plus quoi faire de toute cette situation. Peut-être qu’il a raison, peut-être que c’est plus simple si tu continues les cours avec quelqu’un d’autre, mais tu n’as pas l’impression que ce soit une solution idéale non plus. Ça se bouscule dans ta tête, t’avais pas pensé à ça, t’avais même pas imaginé que tout pourrait changer si drastiquement en quelques minutes à peine. « C’est pas tant pour moi mais pour toi. La danse doit rester un plaisir, je voudrais pas que tu subisses toutes les prochaines fois qu’on se verra même si le plus gros est fait. » « Je subis rien. » Si tu n’avais pas été capable de rester dans cette situation, tu aurais changé de professeur dès le départ. Tu l’avais bien considéré après tout. Mais tu avais décidé de lui donner une chance et tu ne le regrettais pas et tu détestais la simple idée qu’il ne puisse pas voir cette situation comme tu le faisais. « Si j’avais été incapable de travailler avec toi Eddie, je ne serais pas revenue après le premier cours. » que tu souffles doucement avec un regard qui se veut rempli d’une compassion qu’il ne s’autorise plus à lui-même. « Alors que je pensais justement que ce le serait. » Tu ne lui en veux pas d’avoir cru que de continuer avec une femme soit plus simple. Ça aurait pu l’être, au tout début. Maintenant, ça veut surtout dire devoir recommencer à zéro un travail de confiance qui a mis du temps à s’installer. « Tes intentions sont bonnes Eddie, mais c’est pas ce que je veux. » Tu cherches le regard du coréen, tu veux qu’il puisse lire dans tes yeux que t’es en confiance avec lui, que tu sais qu’il y a de lui bien plus que votre première interaction et qu’aujourd’hui, tu ne lui en tiens pas rigueur. Ce n’est pas si simple, mais tu veux te convaincre que ça n’a pas non plus besoin d’être si compliqué. « Je comprends Penny, et je vais pas te cacher que ce serait un vrai échec pour moi de ne pas terminer cette aventure avec toi. Mais c’est bien beau de faire confiance au professeur… si tu peux plus tolérer l’homme derrière. » « J’ai pas de problème, ni avec le professeur, ni avec l’homme. Les deux ont su faire leurs preuves. » La vérité c’est qu’Eddie avait pris une si grande place dans ton horaire avec les cours intensifs pendant ses six semaines que l’idée de perdre tout contact avec lui était soudainement déstabilisante. « Tu serais la première élève que je perdrais comme ça. » « C’est pas un titre que je veux. » Tu parviens à rire doucement. C’est pas encore parfait, mais il y a des progrès, dans une direction que tu assumes de plus en plus. Alors quand il te souffle que la décision t’appartient, tu sais déjà quoi lui répondre. « Alors on se voit la semaine prochaine? » C’est une question parce que tu lui donnes encore le choix, au coréen. Si pour lui c’est encore trop compliqué, que sa conscience et sa culpabilité ne sont pas capable de s’accorder, tu vas comprendre, mais tu espères sincèrement qu’il comprend que toi, t’es certaine de ton choix.



(penny) the dark corners of the mind	 XMVna6A
(penny) the dark corners of the mind	 Vd7qr7j
(penny) the dark corners of the mind	 HZjB4DU
(penny) the dark corners of the mind	 872289volunteer
(penny) the dark corners of the mind	 Sdo13d7
(penny) the dark corners of the mind	 2XVRHDx
:l::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(penny) the dark corners of the mind	 Empty
Message(#) Sujet: Re: (penny) the dark corners of the mind (penny) the dark corners of the mind	 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(penny) the dark corners of the mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-